Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2015

Contre l'obscurantisme

lapidation.JPGCitation radio transmise par un ami. J’ai vérifié, c’est authentique. La ravissante Safia Azzedine, écrivain et scénariste, invitée sur Europe 1 le 9 avril pour son dernier roman, qui porte apparemment sur les dangers de la religion, explique doctement : "N’oublions pas que ce sont les chrétiens qui ont inventé la lapidation !" Les chrétiens ? Dans le studio, personne ne moufte. Personne n’a jamais ouvert l’Evangile, personne n’a jamais entendu parler de l’épisode de la femme adultère. Bon, allez, tout le monde peut dire une bêtise ! Mais quand même, faudrait voir à intensifier la lutte contre l'obscurantisme...

22/02/2015

Où sont les femmes ? (air connu)

morano.jpgObscure secrétaire d’Etat du gouvernement socialiste, une certaine Laurence Rossignol vient de se faire connaître, le temps d’un tweet, en protestant contre le fait que tous les invités politiques des médias, ce dimanche, étaient des hommes : Le Guen, Mariton, Mélenchon, Cambadélis, Dupont-Aignan, Lang, Le Foll, etc. Je comprends votre rage, Madame la Ministre, mais, sauf votre respect, vous posez la question à l’envers : à la réflexion, ce n’est pas qu’il y a trop peu de femmes politiques sur les écrans, c’est qu’il y a beaucoup, beaucoup trop d’hommes politiques inutilement interviewés, le dimanche, sur les chaînes de télé ! 

22/09/2013

Le pape et les femmes

 pape-femmes.jpgLe pape François (à la revue Etudes), pour info : "Il est nécessaire d'agrandir les espaces pour une présence féminine plus incisive dans l'Église. Je crains la solution du “machisme en jupe” car la femme a une structure différente de l'homme. Les discours que j'entends sur le rôle des femmes sont souvent inspirés par une idéologie machiste. […] L'Eglise ne peut pas être elle-même sans les femmes. […] Il faut travailler davantage à une théologie approfondie du féminin. C'est seulement lorsqu'on aura accompli ce passage qu'il sera possible de mieux réfléchir sur le fonctionnement interne de l'Église. Le génie féminin est nécessaire là où se prennent les décisions importantes..."

23:31 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pape, femmes, eglise |  Facebook | | Lien permanent

25/06/2012

Najat et sa baguette magique

 najat.jpgTous les mêmes. Dès qu’ils sont sur scène, les politiques se prennent pour des prestidigitateurs. Au lieu de s’atteler résolument – enfin – au vrai problème des différences de salaire entre hommes et femmes au travail, la jeune Najat Vallaud-Belkassem va s’employer à "faire disparaître la prostitution" ! Ben voyons. Pourquoi pas aussi l’alcoolisme, la paresse, la grippe, le mauvais temps, les bourrelets et les frelons, hop, d’un coup de baguette magique ? Sarkozy nous avait fait le coup en 2007 avec la disparition des SDF, hop ! Son numéro a foiré. Sa baguette n’était pas magique. Najat devrait méditer son exemple : la politique, ce n’est pas que du spectacle.

13/03/2012

Toutes des potiches ?

lapix.jpgLa semaine dernière, 45 associations féministes (45 !) ont publié un manifeste sur le manque de femmes "expertes" à la télévision. Un brûlot qui fait passer pour des plantes vertes toutes les Karine Le Marchand, Béatrice Schönberg, Claire Chazal, Géraldine Muhlamnn, Anne-Sophie Lapix, Mélissa Theuriau, Marina Carrère d’Encausse, Ariane Massenet, Laurence Ferrari, Elisabeth Tchoungui, Sophie Davant, Alessandra Sublet, Daniela Lumbroso, Françoise Joly et Guilaine Chenu, Audrey Pulvar et Natacha Polony, Laurence Haïm, Mémona Hintermann, Martine Laroche-Joubert, etc, etc, etc. Toutes des potiches, vraiment ?


09/03/2010

Où sont les femmes ?

Les médias ont donc sacrifié, hier, à cette coutume hypocrite et absurde à laquelle les Soviétiques ont naguère converti l’ONU et, en France, en 1982, l’Union de la gauche : la "Journée de la femme". Toute la journée, on a entendu déplorer le petit nombre de femmes aux commandes dans l’entreprise ou la politique. Mais qui a dénoncé le quasi monopole des hommes dans les hautes sphères… de la presse ? Fogiel ? Demorand ? Parizot ? Carolis ? Duhamel ? Aphatie ? Denisot ? Elkabbach ? Bompard ? Hondelatte ? Mougeotte ? Taddéi ? Calvi ? Ruquier ? Drucker ? Toussaint ? Val ? Duroux ? Lagardère ? Giesbert ? Beytout ? Hess ? Baldelli ? Joffrin ? Bourdin ? Tavernost ? Barbier ? Je rigole…

30/03/2008

Neuf en meurette

bff79928f352508dd3b55c37d2656191.jpgNeuf supernanas "expertes, entreprenantes et innovantes" qui se défoncent au service de l’art de vivre en Bourgogne, c’est un beau concept. Samedi soir, dans la splendide abbaye de La Bussière-sur-Ouche, Laurence, Catherine, Isabelle, Fabienne et les autres ont fait leur première soirée démonstration proposant en un seul parcours : concert, atelier d’art floral, atelier d’art de la table, dégustation vineuse, atelier de technologie culinaire, conférence historique, puis repas fin accompagné de quelques bouteilles de haute tenue. Pour leurs princes consorts ébaubis, que du bonheur ! Même le jambon persillé "déstructuré" et l’œuf en meurette "revisité" furent applaudis – et ça, en Bourgogne, c’est fort.

08/03/2008

Journée de la femme

La "Journée de la femme" du 8 mars, ancienne fête soviétique généralisée à tout l'Est en 1946, avalisée par l'ONU en 1977 et importée en France au début des années 80 par une gauche encore soviétophile, avait un objectif parfaitement hypocrite : les camarades machos du Kremlin et leurs affidés (pas une femme au politburo en 70 ans !) se dédouanaient pour un an, ce jour-là, en offrant un bouquet de fleurs à leurs secrétaires ! Le monde a changé. Mais, tel le village d’Astérix, un bastion résiste encore : les conseils généraux français, ceux que l’on renouvelle justement demain, ce vivier où se régénère notre vie politique, comptent 10 % de femmes. Ce n’est pas une faute de frappe : 10 %. Quant aux listes municipales, elles sont emmenées, à 83 %, par des hommes ! Les bonnes vieilles célébrations post-léninistes à la gloire de "celles sans qui nous ne serions rien" me font doucement rigoler.

24/05/2007

Femmes de ministres

Baroin n'est plus ministre. Borloo, si. Kouchner, itou. Marie Drucker est donc revenue à l'antenne. Béatrice Schönberg, non. Et Christine Ockrent fait de la résistance...
Que le PAF est conservateur, pour ne pas dire réac, au moins dans le service public ! Que des femmes journalistes doivent quitter leurs fonctions de présentatrices sur les chaînes de France Télévisions, simplement parce qu’elles sont mariées à des élus de la République, voilà qui ne cesse de m’énerver. Quand le syndicat SNJ-CGT de France 2 ose déclarer que le retour de Béatrice Schönberg au JT aurait "remis en cause la crédibilité d’une profession déjà tellement décriée", cela ne déclenche donc aucune protestation d’autres médias moins politisés ? Et les syndicalistes anonymes et machistes tout droit sortis du moyen âge médiatique, cela fait du bien à l’image de la profession, peut-être ?

01/11/2006

Le temps des femmes

"Le temps des femmes est venu !" Il faut qu’elle soit en perte de vitesse, Ségolène, pour se raccrocher à ce précepte électoral un peu étrange. Après la parité en politique, la parité dans l’Histoire ? Pas très socialiste, cette vision du monde !
Il est vrai que le paysage change. Il ne faut pas faire preuve d’une grande imagination (un accident politique pour Sarkozy, un accident cérébral pour Le Pen) pour que le choix de 2007 soit, de gauche à droite, entre Arlette Laguillier (LO), Clémentine Autain ou Marie-George Buffet (PCF), Dominique Voynet (Verts), Ségolène Royal (PS), Christiane Taubira (MRG), Michèle Alliot-Marie ou François de Panafieu (UMP), Christine Boutin (DVD), et Marine Le Pen (FN).
Une fois encore, au milieu de tout cela, François Bayrou va se sentir bien seul.