Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2017

Explosée, la droite ?

fillon-et-juppe.jpgExplosée, la droite ? Oui, et alors ? La droite serait-elle plus divisée au temps de Juppé et Fillon qu’à l’époque de Thiers et Lamennais, Boulanger et Pétain, Maurras et Tardieu, de Gaulle et Pinay, Bayrou et Sarkozy ? Depuis la fameuse distinction réalisée à Versailles le 28 août 1789, la droite a regroupé d’abord les ennemis de la Révolution (jusqu’à la monarchie de Juillet), puis les gens hostiles à la République (jusqu’en 1914), puis les adversaires du socialisme (jusqu’à nos jours). Mais depuis que la gauche moderne, de Fabius à Macron, s’est ralliée à l’entreprise, à la nation et à la sécurité, il est clair que la droite a perdu, forcément, de sa cohérence. Car elle n'existe, en vrai, qu'en s'opposant à la gauche !

 

10:12 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : droite, gauche, fillon, juppé, lr |  Facebook | | Lien permanent

18/03/2017

Eclatée, la gauche ?

melenchon-hamon.jpgBeaucoup d’électeurs de gauche, aussi sincères que naïfs, regrettent que Hamon et Mélenchon n’aient pas fusionné leurs listes. C’est méconnaître ce qui divise irrémédiablement la galaxie socialiste depuis… depuis son apparition au XIXe siècle ! Faut-il rappeler ce qui opposait Bernstein et Marx, Plekhanov et Lénine, Jaurès et Cachin, Blum et Thorez, Mollet et Duclos, Mitterrand et Marchais ? Aujourd’hui, le PCF est moribond, mais le clivage reste vif, à gauche, entre les partisans de l’appropriation collective des moyens de production et ceux qui ont compris que l’économie de marché était le pire des régimes économiques à l’exception de tous les autres. Ces deux positions étant, de fait, irréconciliables !

16/03/2017

La "clause Molière" dans les médias !

TheWall.jpgIl paraît que la nouvelle "clause Molière" (qui vise, vous savez, à imposer l’usage de la langue de Molière sur les chantiers français) va s’appliquer aux médias ! Breaking news ! De The Wall à Secret Story, de Money Drop à The Voice, tous les animateurs, qu’ils soient vintage ou geek, people ou pas people, devront prouver qu’ils parlent le français. Sinon, pas question de les faire entrer dans la news room, sur ma life ! Interdits de stand up, même les pros de la punchline, les champions du golden buzzer, les fans du fast checking ! Allez, hop, en français, les OFNI Awards et autres Guess my Age ! Hélas, je déconne : cette info n’était qu’un joke, un hoax, un fake news !

Il n'y avait pas de plan B !

tsar seul.jpgLa situation politique était devenue intenable. Les révélations sur sa famille et son entourage avaient terriblement altéré son image, y compris auprès de ses partisans. Comment allait-il pouvoir exercer le pouvoir et réformer le pays dans un tel climat de défiance ? Ce 15 mars, il a rejoint en province son état-major de campagne, qui l’a quasiment convaincu de passer la main. Encore fallait-il pouvoir proposer un plan B ! Son fils Alexis, 13 ans, était malade. Alors, son frère ? A peine son nom a-t-il été cité que le grand-duc Michel a refusé, dans un communiqué, cet héritage empoisonné ! Si l'abdication de Nicolas II, il y a cent ans, a fait basculer la Russie dans la révolution bolchevique, c’est qu’on n’a pas trouvé de plan B. A bon entendeur…

15/03/2017

Un problème avec l'argent ?

argent.jpgLes déboires de François Fillon révèlent un phénomène peu connu : beaucoup de dirigeants politiques, en France, ont un problème avec l’argent. Après trente ans de vie parlementaire et ministérielle, ils se disent qu’ils gagneraient dix fois plus d’argent dans le secteur privé, ce qui est vrai, et qu’ils ont peut-être raté leur vie. L’an dernier, Roselyne Bachelot a expliqué qu’elle gagnait bien plus comme chroniqueuse dans les médias que naguère comme ministre ! L’autre jour, sur un plateau télé, Mélenchon était entouré de journalistes vedettes qui, tous, gagnaient plus que lui ! D’où la tentation de partir dans le privé, ou, plus souvent, de profiter de tous les avantages et privilèges attachés aux mandats électifs. Des Fillon, il y en a des centaines.

10:37 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : argent, banque, fillon, ministres |  Facebook | | Lien permanent

14/03/2017

Macron, comme Giscard...

Macron-VGE.jpgIl y a tout juste deux mois, c'est-à-dire avant l’affaire Fillon, j’écrivais ceci : "Comparaison n'est pas raison, certes, mais quand même. Emmanuel Macron est en train de ringardiser le PS (à gauche) exactement comme Valéry Giscard d’Estaing, en 1974, avait ringardisé l’UDR (à droite). VGE avait connu, lui aussi, ces ralliements successifs de parlementaires inquiets de leur réélection à venir, donnant l’impression d’une dynamique irrépressible. Macron manque de structures partisanes, comme le jeune Giscard en son temps, mais il incarne, comme lui, quelque chose de neuf. Il est aussi isolé par rapport au Parti socialiste que VGE l’était par rapport aux bataillons gaullistes, mais il est en train de provoquer le même effet de bascule." Quelque chose à changer ?

13/03/2017

Les marchepieds du FN ?

hamon-fillon-macron.jpgMarre d’entendre Benoît Hamon expliquer qu’il est là pour "faire barrage à Marine Le Pen", que Macron et Fillon sont les "marchepieds" du FN, etc. Un enfant de dix ans est capable de comprendre que sur l’échiquier politique, Macron et Fillon (et Dupont-Aignan dans une moindre mesure) sont les plus à même de faire réellement baisser le score du FN, évidemment ! Si les socialistes passent leur temps à mettre les libéraux, les conservateurs et l’extrême-droite dans le même sac, c'est qu’ils rêvent de voir s’effondrer la digue que la droite classique a érigée et confortée, depuis trente ans, entre les électeurs FN et les siens. Vieux théorème mitterrandien : plus le FN monte, plus la gauche a des chances de sauver ses sièges…

20:09 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hamon, fillon, macron, le pen, fn |  Facebook | | Lien permanent