Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2010

Palmarès régional (suite)

François Patriat, président de la région Bourgogne, a raison de mettre en avant le palmarès de L’Expansion qui place la région en tête de son classement, il aurait tort de se priver de ce formidable argument électoral ! Mais il ne devrait pas en rajouter et dire qu’avant lui, la Bourgogne était un "mauvais élève" en matière de gestion. Faut-il lui rappeler que le même classement de L’Expansion, en 2004, avait fait l’objet d’une critique serrée, rédigée par le directeur financier du Conseil régional (qui fut aussi le sien), qui déclencha un long droit de réponse assorti des excuses du directeur du magazine : cette analyse impitoyable, montrait que l'enquête de L'Expansion, truffée d'erreurs de dates et de malfaçons statistiques, ne valait pas tripette !

25/02/2010

Ce qui bouge en Bourgogne

logo B.jpgComme ses confrères, La Croix publie cette semaine un dossier "Ce qui bouge en Bourgogne". La journaliste a choisi de consacrer son papier principal au thème des "cœurs de villages", ce mécanisme astucieux qui permet au Conseil régional de contribuer fortement à la revitalisation de milliers de bourgs ruraux. Bon sujet. Bon article. Sauf que ce mécanisme a été inventé par Jean-Pierre Soisson (UMP) il y a plus de dix ans, et que le PS, à l’époque, n’avait cessé de critiquer le système des "cœurs de village" en le qualifiant de "clientéliste". Avant que François Patriat (PS), successeur de Soisson en 2004, ne reproduise très exactement le même mécanisme !

23/02/2010

Les régionales en Puisaye

PUI-Cover.JPGC’est amusant comme la Puisaye, la petite région où j’habite au nord de la Bourgogne, se retrouve au cœur des élections régionales : d’abord elle a fourni des candidats à presque toutes les listes en compétition ; ensuite, les ténors de la campagne, à commencer par François Patriat, le président sortant, ne cessent d’y tenir réunions et meetings. Que ce territoire soit celui de Jean-Pierre Soisson, député du lieu depuis 40 ans, n’est évidemment pas un hasard, et contribue à expliquer cette étonnante vitalité politique. A tous, en tout cas, je conseille la lecture d’un excellent livre, Il était une fois la Puisaye-Forterre, paru aux Editions de Bourgogne !

 

18/02/2010

Jean-Claude Carrière à Dijon

JCC-Bouteille-1.JPGDélicieux Jean-Claude Carrière ! Hier soir, à Dijon, dans le cadre du Club des Ecrivains de Bourgogne, l’écrivain et scénariste a conversé avec un peu plus de cent personnes (malgré le manque de relais des pouvoirs publics locaux et une erreur de date dans le journal local !). Son dernier roman, Le chèque (éd. Plon), fut le prétexte à un bavardage subtil et chaleureux avec cet homme dont les parrains s’appellent Luis Bunel, Jacques Tati, Milos Forman, Peter Brook, et qui a signé quelque 150 scénarios, essais, adaptations, pièces de théâtre, dialogues, parmi lesquels nombre de chefs d'oeuvre et… une autobiographie intitulée Le vin bourru ! Merci Jean-Claude, vous serez toujours le bienvenu en Bourgogne !

16/02/2010

La Bourgogne dans la presse

Vive les régionales ! On va enfin parler de la Bourgogne dans les médias nationaux ! On va voir arriver à Dijon tel ou tel envoyé spécial parisien qui restera, en moyenne, trente-six heures sur place - pour prendre le pouls politique et social d'une région grande comme la Belgique. Sauf rarissimes exceptions, le confrère restera à Dijon où il aura pris ses rendez-vous entre la place de la Libération et la rue de la Préfecture. Il recueillera ainsi, en quelques heures, les précieuses citations de Patriat ou de Sauvadet dont il va truffer le papier qu'il a déjà à moitié écrit en lisant sa doc dans le TGV, puis il illustrera son reportage avec quelques images d'un candidat, de préférence écolo, sur un marché dijonnais. Avant de repartir pour la Normandie ou l'Aquitaine...

10/02/2010

Quels micmacs, les mecs !

Les listes régionales sont closes. Non sans mal. Pauvres électeurs, qui ne comprennent rien aux micmacs politiciens ayant animé, tous poignards dégainés, à gauche comme à droite, la constitution de toutes ces listes ! Ainsi, en Côte d’Or, on trouve sur la liste du Modem l’ex-porte-parole de l’UMP (Danielle Juban) dont le récent transfert a rendu furibard le chef de file de la liste UMP-Nouveau Centre (François Sauvadet) lequel, aux dernières régionales, sous la bannière UDF de François Bayrou, avait fait battre en Côte d'Or la liste UMP emmenée par la même Danielle Juban pour le compte du président sortant (Jean-Pierre Soisson) lui-même co-fondateur de l’UDF ! Vous suivez ? Pour être juste, une autre fois, je vous parlerai des bisbilles surréalistes ayant agité le PS, le MRG, le MRC et le PC, qui ne sont pas tristes non plus…

08/02/2010

Bourgogne : le vote des libraires

En Bourgogne, les libraires ne voteront pas pour la liste Patriat. Les socialistes se sont fait élire en 2004 en promettant la gratuité des livres scolaires. Ils ont tenu leur promesse : ce ne sont plus les parents d’élèves, mais les lycées qui achètent directement les manuels. Ils se les procurent auprès de centrales d’achat moins chères que les libraires locaux, comme leur commande la législation sur les marchés publics. Le résultat est doublement catastrophique : d’abord, les libraires bourguignons ont perdu entre 30 et 40 % de leur chiffre d’affaire, quelques-uns ont fermé boutique, beaucoup d’autres sont au bord de la faillite ; ensuite, plus grave, on ne voit quasiment plus aucun adolescent bourguignon, à l’automne, entrer dans une librairie !

03/02/2010

La Bourgogne, quel classement ?

 A l’approche des régionales, comme d’hab, on va jouer au jeu des palmarès. Les magazines, pour augmenter leurs ventes en province, "évaluent" les régions les unes par rapport aux autres. Il y a six ans, L’Expansion avait placé la Bourgogne, dirigée par Jean-Pierre Soisson, en 15ème position, ce qui lui avait valu les quolibets de son challenger François Patriat. Cette année, Capital place la Bourgogne, dirigée cette fois par Patriat, en 22ème position ! C’est donc au tour dudit Patriat de protester et d’attaquer la fiabilité des chiffres cités par le journal, tandis que son nouveau concurrent François Sauvadet s’engouffre dans la brèche et dénonce l’impéritie de son adversaire. C’est un jeu, vous dis-je. Données incomplètes, chiffres obsolètes, ces classements n’ont à peu près aucune valeur. Mais ils créent de l’animation et font vendre du papier…

 

16/01/2010

Lisez Foenkinos !

Cov Délicatesse.jpgLisez Foenkinos ! Lisez La Délicatesse, sont huitième roman, paru chez Gallimard. Comme les invités du Club des Ecrivains de Bourgogne, vendredi soir, à Dijon, vous rencontrerez un écrivain, un vrai, qui maîtrise parfaitement les émotions et les sentiments ; un conteur, aussi, qui parle de lui-même avec une drôlerie salutaire ; un séducteur qui adore jouer au gendre idéal ; un provocateur sémantique qui ne recule devant aucune audace ; un amoureux de la vie qui a tout l’avenir devant lui. Foenkinos a raté de peu l’attribution d’un prix littéraire, cette année, ce sera pour la prochaine fois. Il a le temps. Hier, à Dijon, il nous a  fait passer un très, très bon moment. Merci David !

18/12/2009

L'islam à Dijon

M Chebel-09.JPGPassionnants échanges, hier, à Dijon, entre Malek Chebel et les 80 personnes qui avaient bravé la neige à l’invitation du Club des Ecrivains de Bourgogne. L’ami Malek, qui vient de sortir sa propre traduction du Coran chez Fayard, nous a parlé avec passion d’un islam raisonnable, généreux, pacifique et compatible avec la République. Au point de minimiser les dérives anxiogènes de l’islamisme et de ses variantes fondamentalistes, voire terroristes ? Malek Chebel ne nie pas les problèmes, les excès et les peurs. Mais il appelle les politiques à ne pas céder, par démagogie ou faiblesse, devant la pression des ultras. Parce qu’il n’y a pas d’autre choix que d'aider les tenants de "l'islam des Lumières".

16/12/2009

Non aux sondages absurdes !

Selon un sondage LH2 publié dans toute la presse régionale, seuls 23 % des Bourguignons sont capables de dire que l’actuel président de la région Bourgogne s’appelle François Patriat. Voilà comment on fait l’histoire et, au passage, les campagnes électorales. Or ce sondage est imbécile : réalisé auprès de 5 100 personnes au niveau national, c'est à dire sur vingt-deux régions, il est l'expression, en Bourgogne, de... 136 personnes sondées ! Sachant que notre région est grande comme la Belgique, ce chiffre est donc absurde. Est-ce qu’on ne peut pas demander aux médias qu’ils s’abstiennent de publier ce genre d’enquêtes, dont la seule justification est de faire avancer le schmilblic mais qui, au contraire, brouillent bêtement le paysage ?

13/12/2009

L'éolien, c'est du vent !

eoliennes.jpgPeu à peu, le grand public commence à comprendre que les éoliennes sont une formidable arnaque, et que les Verts, leurs promoteurs irresponsables, font le jeu des quelques multinationales européennes ou asiatiques qui, dans le but exclusif de faire du profit, ont jeté leur dévolu sur la France. Faut-il répéter, une fois encore, que l’éolien n’a quasiment aucun impact sur notre production électrique, qu’il ne crée aucun emploi, et surtout qu’il dévalue la seule richesse qui reste à des territoires défavorisés comme la Puisaye ou le Morvan, que je connais bien : leurs paysages ? Quand on en aura enfin pris conscience, qui s’occupera de nous débarrasser de ces immenses machins qui mitent et polluent, irrépressiblement, le patrimoine naturel d’un des plus beaux pays du monde ?  

12/12/2009

Réchauffement climatique ?

Magnifiques passages de grues cendrées, ce samedi matin, au-dessus de l’Yonne. Un 12 décembre ! Il est rare que ces volatiles sympathiques et bruyants tardent ainsi à filer vers le sud. La douceur de cette fin d’automne est remarquable. Des primevères téméraires et suicidaires pointent le nez, les cognassiers et les hortensias bourgeonnent à contretemps, les taupes profitent de la moiteur de la terre pour conchier mon jardin avant le premier gel, les derniers insectes bourdonnent d’incrédulité et les oiseaux rigolent dans les fourrés. J’ai cueilli hier mes dernières pommes à l’arbre. Et je planterai deux glycines demain. Hiver tardif ou réchauffement climatique ? Aujourd'hui, je m'en tamponne le coquillard...

 

07/12/2009

La Bourgogne à l'honneur !

Vineyard trails.jpgVoilà une nouvelle qui fait plaisir ! Le jury français des Gourmand World Cookbook Awards, à l’issue de sa délibération du jeudi 3 décembre, a désigné les meilleurs livres de cuisine de l'année. Vineyard Trails, le livre de Claude Chapuis, publié aux Editions de Bourgogne, a été proclamé "Meilleur livre de tourisme œnologique de l'année 2009 en France". Bravo Claude ! L'ouvrage est désormais en compétition pour décrocher le Best in the World, qui sera remis le jeudi 11 février 2010 en ouverture du Paris Cookbook Festival. Cette année, 136 pays participent à la compétition. Et, vous verrez, c’est la Bourgogne qui va l’emporter !

27/11/2009

Anne Wiazemski à Dijon

AW-bouteille-2.JPGPour inaugurer sa troisième saison, le Club des Ecrivains de Bourgogne recevait mercredi soir Anne Wiazemsky, pour son livre Mon enfant de Berlin (Gallimard). Une belle soirée. 120 personnes, plus de 40 livres vendus et dédicacés. La petite-fille de Mauriac, ex de Jean-Luc Godard, est aussi émouvante et sincère que son roman, lequel reconstitue la rencontre de sa mère (Claire) et de son père (Wia) dans le Berlin dévasté de 1945. Un très bon débat avec la salle, un excellent Beaune du Château 2006 en guise d’apéritif. On remet ça le 17 décembre, même lieu, même heure, même vin, avec pour invité… Malek Chebel !

25/11/2009

Revue de fresques

Fresque 3-morts.JPGQuand l’argent public vient à manquer, vive le privé ! J’apprends, en lisant La Croix d’aujourd’hui, que le Fondation Prince Louis de Polignac a attribué son grand prix 2009, doté de 25 000 euros, à la restauration des fresques murales de l’église de La Ferté Loupière, en Puisaye, à quelques kilomètres de chez moi. C’est exactement le genre de patrimoine difficile à préserver, mais qui fait la renommée d’une commune ou d’une église. La Danse Macabre de La Ferté et le Dict des Trois morts et des Trois vifs sont un chef d’œuvre d’art populaire. C’est à 110 km sur l’autoroute du sud, sortie Joigny. Faites-le détour !

24/11/2009

Régionales : c'est parti !

patriat.jpgLa campagne pour les régionales a été lancée hier, en Bourgogne, lors de la session budgétaire du Conseil régional. Le président sortant, François Patriat (PS), a lancé une longue diatribe contre Sarkozy (ce qui n’est pas dans son rôle). L’opposition, emmenée par Jean-Pierre Soisson (UMP), a quitté la salle (ce qui n’est pas très constructif). Au cœur du débat, la réforme de la taxe professionnelle. Mais qui dira que les régions sont à peine concernées par le sujet (elles ne perçoivent que 2,9 % de la TP) ? Qui dira que le manque à gagner pour elles est infime (les recettes de la région Bourgogne, si la TP n’était pas compensée, passeraient de 610 à 590 millions d’euros) ?

 

15/11/2009

Les Régionales en Bourgogne (suite)

sauvadet1.jpg  Rencontré ces derniers jours beaucoup de responsables de la droite bourguignonne. On dirait que ça bouge. En bien. D'après les dernières confidences des uns et des autres, devraient se retrouver en position éligible sur la liste en mars 2010 : François Sauvadet (photo), Danielle Juban, Pierre Bolze, Catherine Vandriesse (pour la Côte d'Or) ; Henri de Raincourt, Marie-Louise Fort, Alain Drouhin, Dominique Verien (pour l'Yonne) ; Jean-Paul Anciaux, une femme et Arnaud Danjean (pour la Saône-et-Loire) ; Jean-Luc Martinat (pour la Nièvre). Bien sûr, c'est provisoire, tout peut encore changer, mais si j'étais socialiste, je commencerais à m'inquiéter...

14/11/2009

Communisme pas mort

Faucille-Marteau_vignette.jpgCommunisme pas mort. Au Festival du film historique de Pessac, j’ai croisé Jack Ralite, Claude Cabanes, Alain Bocquet et quelques autres éminents notables marxistes-léninistes employés à... réécrire minutieusement l’histoire de la chute du Mur, ce détail de l'histoire. De retour en Bourgogne, je lis dans le journal Dijonscope cette perle d’un des dirigeants communistes locaux : "Ce n’était pas la chute du communisme, mais la chute du stalinisme !" Et comme si cette grandiose absurdité historique ne suffisait pas, le camarade Claude Pinon (c’est son nom) ajoute sans rire : "L’avenir est au communisme, au bonheur des hommes !". Je précise que l’auteur de cet enthousiasmant projet politique est vice-président du Conseil régional, adjoint au maire de Dijon, etc, etc. Et c’est avec cela que le Modem fait désormais alliance ? Lecanuet, reviens, ils sont devenus fous !

 

30/10/2009

Les régionales en Bourgogne

Les régionales de 2010 approchent. En Bourgogne, les premiers sondages donnent 57-43 en faveur du sortant, François Patriat, qui est un bon candidat, mais qui a plusieurs points faibles : d’abord, son bilan n’est pas sans accrocs, notamment sur le plan financier et en matière culturelle ; ensuite, comme tous les parlementaires socialistes, il devra bientôt quitter son poste pour cause de cumul des mandats, et les électeurs seront fondés, pendant la campagne, de lui demander qui sera président de la région après son départ programmé ! Mais Patriat a deux points forts : d’abord, il a réalisé l’unité du PS local, ce qui est un exploit ; ensuite, il a pour adversaire une droite bourguignonne affaiblie – Soisson est devenu trop âgé, Raincourt est pris par son ministère – et qui donne l’impression, au jour d’aujourd’hui, de partir battue !