Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2014

Edition régionale : silence, on coule !

E de B - vitr.JPGEn Bourgogne, le bateau "livre" ne tangue plus, il coule. Irrémédiablement. Et dans une indifférence quasi générale. Dernier épisode, hier, la fermeture de la librairie Berger à Joigny : la troisième ville du département de l’Yonne n’offre plus un seul endroit où l’on peut acheter un livre ! Prochain épisode en mars : pour la première fois, la région Bourgogne a décidé de ne pas participer au Salon du Livre de Paris, vous n’y verrez donc pas les éditeurs bourguignons y présenter leurs créations. Sans librairies et sans salons du livre, expliquez-moi comment un éditeur régional peut survivre ? La fin est proche, les amis !

16/01/2014

La Bourgogne-Franche-Comté pour les Nuls

Couv.Bourg-PLN.JPGVous avez entendu François Hollande, mardi, sur le regroupement des régions ? Vite, vite, dépêchez-vous d’acheter La Bourgogne pour les Nuls tant que la Bourgogne n’a pas fusionné avec la Franche Comté ! Mais non, je rigole : ce n’est pas parce que le Président a ressuscité ce vieux serpent de mer politicien qu’il faut le prendre au sérieux. Toute réforme qui conduit à réduire le nombre des élus locaux, en France, est condamné à l’échec à cause… des élus locaux, qui ne sont évidemment pas d’accord. Et pourtant, il serait tellement, tellement logique de regrouper la Bourgogne et la Franche-Comté !

08/01/2014

Du vin à Dijon !

 LaCras96.JPGVoilà une idée qu’elle est bonne. Le "Grand Dijon" (la communauté d’agglo de Dijon) vient de racheter le domaine viticole de La Cras, soit 160 ha de terrain dominant la cité des Ducs depuis Plombières. Investissement : 1,3 millions d’euros. Une somme qui devrait être vite amortie si les vignerons qui vont s’en occuper, conseillés par l'ami Jacky Rigaux, ressuscitent la qualité de ce bourgogne dont nous avions fait naguère, ma femme et moi, au temps du regretté Jean Dubois, fondateur du domaine, notre quotidien (photo : un blanc La Cras 1996). On va suivre ça de près…

09:31 Publié dans Blog | Tags : dijon, la cras, vin, bourgogne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/12/2013

Fie-er d'être bourguignon !

 Paté.jpgEn Bourgogne, on ne rigole pas avec le championnat du monde de pâté en croûte. Cette année, pas de surprise, le vainqueur du concours est un lyonnais, Jean-François Malle, qui a épaté le jury avec un "combo de foie gras marbré aux trompettes, lard de colonnata et fine gelée infusée aux champignons rôtis autour d’une volaille de Bresse". Le troisième et le quatrième sont aussi lyonnais. Mais, alléluia, le deuxième, le vice-champion du monde, est sous-chef de cuisine au Bénaton, à Beaune ! Vive la Bourgogne ! Et félicitations à notre digne représentant, qui s’appelle.. Keishi Sugimura. Oui, bon, il est japonais, et alors ?

29/11/2013

Fière d'être bourguignonne !

 Bachelet.jpgLa Bourgogne a déjà fourni une impératrice à l’Autriche (la jeune Marie de Bourgogne) et deux reines à la Pologne (la belle Marie de Gonzague, duchesse de Nevers, et sa petite protégée Marie-Casimire de la Grange d’Arquien). Voilà qu’elle va offrir au Chili, le 15 décembre, sa prochaine présidente ! Car la sympathique et francophone Michelle Bachelet est l’arrière-arrière petite-fille d’un certain Louis-Joseph Bachelet, un œnologue de Chassagne-Montrachet – j’ai lu cela dans Dijon-Beaune Mag – qui a fui les ravages du phylloxéra en 1869 et qui a planté outre-Atlantique quelques ceps d’exception. Vive le chili con carne y con Borgoña !

10:12 Publié dans Blog | Tags : chili, bachelet, bourgogne, vin | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/11/2013

Auxerroises, Auxerrois !

 auxerre.jpgVu sur Auxerre-TV le lancement de la campagne municipale du Front National à Auxerre. Le candidat naturel, Richard Jacob, conseiller sortant, ayant été déclaré inéligible par décision de justice, c’est un autre membre du parti, Julien Guilbert, 29 ans, jusqu’alors "responsable de la propagande" (sic), qui va monter une liste face au PS sortant Guy Ferez et à son challenger UMP Guillaume Larrivé. A l’évidence, ce néophyte n’a pas lu La Bourgogne pour les Nuls où j’explique, page 217, comment on prononce le nom de la ville qu’il ambitionne de diriger : à neuf reprises, il s’est adressé aux "Auxerrois", avec un x, comme disent les Parisiens, et non aux "Ausserrois", comme on dit chez nous depuis mille ans !

29/10/2013

Des femmes, à tout prix !

 parité.jpgPanique à la préfecture ! Le gouvernement ayant insisté pour que les Conseils économiques, sociaux et environnementaux (Ceser) des vingt-deux régions françaises soit composés de façon "paritaire", le préfet de la région Bourgogne a remué ciel et terre, à l’approche du renouvellement de ce conseil, pour trouver des candidatures féminines. Des femmes, vite, à tout prix ! On aura le résultat de cet étonnant branle-bas régional dans quelques jours. Etrange détournement de la démocratie : le critère principal d’élection, dans ce type d’instance, n’est plus la compétence, ni la représentativité, ni le talent, ni l’expérience, mais… le sexe. Le progrès fait rage.

18:24 Publié dans Blog | Tags : bourgogne, parité, ceser, région | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/10/2013

Bourgogne : le livre se meurt

 lib-Berger.jpegEn Bourgogne, le livre se meurt. Les mauvaises nouvelles se précipitent. Les éditions Cléa ont jeté l’éponge. La librairie Chapitre (à Dijon) est à vendre. La librairie Berger (à Joigny) vit ses dernières heures. D'autres battent de l'aile. Tout cela sent le sapin. Que font les élus régionaux ? Ils lancent à grands frais une étude pour savoir si l’économie du livre en région doit ou non s’appuyer sur un "contrat de filière" (sic) qui permettrait "d’appréhender les enjeux et de définir des actions" (sic). Suspense ! Remise du rapport au cours du premier trimestre 2014. En espérant qu’il y aura encore des libraires et des éditeurs dans la région ! 

11:38 Publié dans Blog | Tags : livre, bourgogne, libraires | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/06/2013

Marketing territorial

 logo71.jpgC’est la crise pour tout le monde, sauf pour les collectivités locales. Ainsi, en Bourgogne du sud, le département de Saône-et-Loire, suivant la dernière mode du "marketing territorial", a dépensé une fortune pour se concocter une "marque" destinée à fournir un "langage commun à tous ceux qui valorisent le territoire". Le résultat, après des mois de travail, est ébouriffant : "Saône & Loire CREATIVE LABourgogne". Tout le monde est d’accord : c’est incompréhensible,  prétentieux, et beaucoup trop alambiqué pour être retenu par quiconque. En un mot : c'est de l’argent fichu en l’air. Mais quelle importance, puisque la Saône-et-Loire Créative Lab etc ne connaît pas la crise !   

25/03/2013

Le blues des éditeurs bourguignons

 bourgogne,livre,éditeurs,régionPlaisir de retrouver nombre d’éditeurs bourguignons, ce week-end, sur le stand "Bourgogne" du Salon du livre de Paris. Désolation de les entendre célébrer tristement leur dernière prestation en dehors de leur région : désormais, on ne pourra plus découvrir les productions littéraires bourguignonnes à Paris, Colmar ou Bruxelles, le Conseil régional de Bourgogne ayant décidé de supprimer l’aide avec laquelle le Comité régional du livre (CRL) assurait cette présence. Il ne reste plus qu’aller éditer en Aquitaine, PACA, Lorraine, Alsace, Normandie, Pays de Loire ou Bretagne, ces régions qui défendent encore leurs éditeurs…

 

23/02/2013

Un gastronome à Dijon

Perico+BL-1.JPGDevant le Club des écrivains de Bourgogne, hier soir, le chroniqueur gastronomique Périco Légasse a présenté son Dictionnaire impertinent de la Gastronomie, un truculent abécédaire fort bien écrit, riche de formules aussi savoureuses que les vieilles recettes vantées par l’auteur. Très en verve, l’ami Périco s’est lancé dans un réquisitoire tonitruant contre la "mal bouffe", ferraillant avec gourmandise contre le lobby agroalimentaire, la publicité et la grande distribution : un régal ! Merci à lui d’avoir fait le voyage de Dijon et d’avoir rassuré les 130 personnes venues l’écouter à l’hôtel La Cloche : oui la Bourgogne reste, malgré tout, un paradis pour les gastronomes !

28/01/2013

Puisaye : les Gaulois sont incorrigibles

 Ch StFargeau XL.jpgEn deux décennies, le député de l’Yonne Jean-Pierre Soisson avait réussi à fédérer le pays de Puisaye, dans le nord de la Bourgogne, autour de ce qui vaudra à ce petit territoire sans ressources de devenir, dans dix ou vingt ans, un petit Lubéron verdoyant et préservé à 1h20 de Paris : Saint-Fargeau, Guédelon, Colette, Larousse, les potiers, etc. Las ! Soisson à peine parti en retraite, les élus du coin se sont dépêchés de détricoter cet ensemble à la cohérence touristique incontestable, pour s’entredéchirer entre fiefs minuscules, roitelets impuissants, intérêts rivaux et jalousies féroces. Décidément, les Gaulois sont incorrigibles !

 

26/01/2013

Quand la Bourgogne communiquera...

 Bourgogne.jpgDeux mauvaises nouvelles en quinze jours : les "climats de Bourgogne" n’ont pas été retenus pour l’Unesco ; Dijon n'a pas été sacrée "Cité de la gastronomie" française. Et pourtant, les deux dossiers étaient techniquement excellents. Et pourtant, les dirigeants de la région Bourgogne et de la ville de Dijon sont très proches du gouvernement. Alors ? Alors il serait temps que les responsables de notre belle région, toutes tendances confondues, s’interrogent sérieusement sur leur communication externe : faible notoriété, absence d’image, pas de politique de marque, budgets ridicules, peu de contacts nationaux, manque de vision, et surtout, incapacité à travailler ensemble. Tous "fiers d’être Bourguignons", certes, mais chacun chez soi et chacun pour soi !

 

23/01/2013

Le suicide des libraires

 librairie.jpgLa plus importante librairie d’Auxerre, à son tour, vient de prier les Editions de l’Armançon et les Editions de Bourgogne de reprendre leurs ouvrages : vendre des livres édités en Bourgogne, c’est terminé, fini, c’est du stock non rentable ! La mort de l’édition régionale est ainsi programmée : qui saura ce que produisent les écrivains locaux si on ne les trouve pas dans les librairies de leur propre région ? Personne n’a donc expliqué aux brillants gestionnaires qui prennent ce genre de décision qu’en tuant la production de livres régionaux, ils précipitaient, forcément, inéluctablement, leur propre mort ?  

07/01/2013

La Bourgogne n'a plus de sous

 Chateau (retouché).JPGL’année commence mal en Bourgogne. Le Comité régional du tourisme (CRT) vient d’annoncer aux organisateurs du salon Livres en Vignes (dont la 6ème édition aura lieu les 28-29 septembre 2013) qu’il cessait de l’aider à faire venir des journalistes sur place, à Vougeot. C’est pourtant grâce à cette enveloppe de 3.000 euros que TF1, France 3, LCI, France24, LCP, BFM-TV, RTL et de nombreux médias spécialisés ont publié des reportages géniaux sur cet événement qui montre à quel point la Bourgogne est belle. Amis journalistes, en 2013, vous irez donc filmer ailleurs : la Bourgogne est toujours aussi belle, mais elle n’a plus les moyens de vous loger !

03/01/2013

La Bourgogne pour les Nuls

 BRG000-FausseMaquette.jpgMis un point final à mon prochain livre : La Bourgogne pour les Nuls, à paraître en 2013 chez First. Idée amusante au départ, qui s’est révélée… un travail gigantesque ! Mais bon, quand on aime, on ne compte pas. La Bourgogne est une région passionnante, variée, aimable, agréable à sillonner. Son défaut ? Sûre de ses avantages, elle a tendance à se laisser vivre, et ses habitants manquent parfois d’ambition. Ce n’est pas mortel. C’est même reposant de vivre sur un territoire placide où l’on ne fait pas forcément la course à la réussite, à la modernité, à l’argent, et qui ignore le stress des grandes métropoles. En Bourgogne, seul le raisin est pressé. Cela s’appelle la qualité de la vie.

09:53 Publié dans Blog | Tags : bourgogne, nuls, livre | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/12/2012

On communique... avec modération !

Pauvre Bourgogne ! bourgogne.jpgSelon un sondage CSA portant sur le vin, les AOC les plus connues des Français sont : Saint-Emilion (28 %) devant Chablis, Chinon et Gewurztraminer. La région viticole la plus connue est : Bordeaux (72 %) devant Bourgogne (47 %), suivis par Côtes du Rhône et Beaujolais. Côté cépages, l'infortuné pinot noir arrive loin derrière le chardonnay, le riesling, le sauvignon et le cabernet. Au passage, un Français sur 10 ne sait pas que la Bourgogne produit du vin blanc (elle en produit plus que du rouge). Diantre ! J’ai l’impression que les viticulteurs de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits devraient commencer à se demander s’ils n’auraient pas intérêt à communiquer un peu…

19/12/2012

Des territoires plus égaux que d'autres

 Vallaud-Belkacem.jpgDédié à la ministre de "l’égalité des territoires" : le tout récent rapport de l’Insee sur les "bassins de vie" révèle qu’au sud de Paris, en termes d’équipements, la première zone défavorisée, en jaune clair sur la carte, dans le nord e la Bourgogne, est… ma région, la Puisaye-Forterre. On comprend que les habitants de cette zone, déjà frappée par la désertifiation médicale, enragent de voir leurs impôts régionaux contribuer à la piscine olympique ou au tramway de Dijon, à 200 km de chez eux. Tiens, à ce propos, j'ai une bonne nouvelle : les habitants de la région d’Héry, dans l’Yonne, ont l’ADSL depuis la semaine dernière. Le progrès fait rage !

17/12/2012

Miss France est blanche !

 MissBourgogne.jpgDécouvert avec retard la réaction du président du CRAN (Conseil représentatif des Associations Noires) à l’élection de Miss France : le type, qui s’appelle Louis-Georges Tin, a regretté que notre adorable Miss Bourgogne "soit aussi blanche que la neige" ! Le gars n’a pas l’air de savoir que la dernière Miss Bourgogne à être devenue Miss France, Sonia Rolland, en 2000, était originaire du Rwanda ! Amis bourguignons, méfions-nous de ce genre d’ayatollahs communautaristes : un jour, le dénommé Tin exigera l’interdiction du vin blanc !

21/11/2012

Livre : enfin une bonne nouvelle !

 grangier.jpgEnfin une bonne nouvelle concernant le livre en Bourgogne : la librairie Grangier, à Dijon, a rouvert ses portes. Ouf ! Il faut dire que cinq autres librairies ont fermé, dans cette ville, depuis que j'ai relancé les Editions de Bourgogne : cela aurait fait beaucoup ! Reste à espérer que, de Dijon à Auxerre, certains libraires bourguignons qui ne daignent pas commander les livres publiés par les petits éditeurs régionaux (pas assez connus, pas assez rentables) comprennent que seule la solidarité des gens de l’écrit leur évitera le naufrage collectif dans les années qui viennent…