Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2018

Une affaire empoisonnante

poutine kgb.jpgJe n’ai aucune info particulière sur l’affaire de l’empoisonnement à Londres de l’ex-espion Skripal, mais j’ai assez d’expérience en ce domaine pour savoir : 1) Que certains vétérans des services secrets russes, par-delà les changements de régime, ne cesseront jamais de vouloir se venger, à tout prix, de certains agents qui ont trahi la cause. 2) Que Poutine, ancien agent de base du KGB (photo) et ancien patron du FSB, est "des leurs", et que jamais il ne dénoncera ni ne poursuivra des "tchékistes", même s’ils commettent dans son dos des crimes hors-la-loi, et même s’il se serait bien passé de la crise diplomatique que ces têtes brûlées ont bêtement provoquée à la veille de sa réélection !

21:52 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : poutine, kgb, fsb, tchékistes, skripal |  Facebook | | Lien permanent

17/03/2018

Cela fait rire les Chinois

SARTHE ME U.jpgQu’est-ce qui plaît tant aux étrangers qui viennent, par millions, visiter la France ? Les paysages, le patrimoine, le vin, la gastronomie, la langue… la France, quoi ! Alors, pourquoi cette manie des agences de com’ de rebaptiser nos territoires avec des mots anglais ? Dans ma région, on vante "Just Dijon", "My Bourgogne", "Made in Bourgogne", "L’Yonne in Bourgogne", comme on trouve ailleurs "Sarthe me up", "Loire Valley", "Normandie French Fab", "Limoges Citypass", "Visit Paris Region" et tant d’autres trouvailles géniales qui montrent surtout que les Français se fichent complètement de leur langue – ce que les étrangers, bien souvent, ont du mal à comprendre !

16/03/2018

Le suicide de la SNCF

affluence-gare.jpgFaut-il que le statut des cheminots soit avantageux pour que la CGT déclenche, à l'annonce de sa réforme, une riposte aussi cataclysmique ! Pas de transport ferroviaire en France, deux jours sur cinq, pendant trois mois ! Venez prendre mon TER habituel (Joigny-Sens-Paris) le matin ou le soir, vous comprendrez qu’un tel blocage mettra à genoux, au bout de deux ou trois semaines, la cinquième puissance économique du monde. Déjà que la désorganisation générale de la SNCF (retards, suppressions, surbooking, pannes) faisait enrager la population, attendez-vous à voir s'effondrer définitivement l’image de cette malheureuse entreprise qui faisait, naguère, la fierté du pays !

08:49 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : sncf, ter, cgt, grèves, cheminots |  Facebook | | Lien permanent

15/03/2018

Le journalisme n'est pas mort

du-journaliste.jpgIntéressant, le dossier que "La Croix" a consacré hier au journalisme. Surtout à l’heure où les Jean-Luc Mélenchon et autres démagogues officiels crachent leur "haine" (!) sur cette profession aussi imparfaite que difficile. Selon le journal, 92 % des Français jugent que les journalistes sont "utiles", notamment pour distinguer les vraies infos des propos non vérifiés, des fake news, des montages propagandistes, des envolées de tribune ou des disputes de comptoir. Cela ne doit pas empêcher, bien sûr, de critiquer la presse ! Mais que le public fasse de plus en plus la différence entre les vraies infos (vérifiées, sourcées, mises en perspective) et le fatras de la politique et des réseaux sociaux, voilà qui est plutôt rassurant !

13/03/2018

Le droit de vivre

Cantat.jpgPas facile, le cas Bertrand Cantat. Le meurtrier de Marie Trintignant a purgé sa peine. La justice est passée. Il a droit à se réinsérer dans la société. Ce n’est pas parce qu’il est un artiste connu, beau-frère d’une ex-ministre connue, que sa victime était connue, tout comme la famille de la victime, que l’homme n’a pas droit à retrouver sa vie, son métier, sa musique. De là à faire la Une de journaux enthousiastes, de là à être applaudi dans des festivals de musique ! Quand on porte un tel fardeau, on ne s’exhibe pas dans les médias, on ne recherche pas les bravos. On exerce discrètement son droit à mener une vie normale – ce droit basique, tout simple, dont il a définitivement privé sa victime.

12/03/2018

Apprendre à écrire, à quoi bon ?

tintin.jpgLa directrice du Centre de formation des journalistes (CFJ) a décidé qu’il n’y aurait plus d’épreuve écrite au concours d’admissibilité à l’école. Explication : "Chaque année, les meilleurs à l’écrit étaient les moins bons à l’oral !" (sic). Ainsi, dorénavant, pour prétendre à la qualité de journaliste, il ne sera pas utile de savoir écrire. A entendre cette dame, ce serait même déconseillé ! Bon, soyons juste, il restera une épreuve écrite, ensuite, pour être définitivement admis à l’école. Mais quel symbole ! Ne vous étonnez plus de voir autant de fautes d’orthographe dans les bandeaux qui défilent sur les chaînes d’info. Et, hélas, trois fois hélas, autant de papiers mal écrits dans les journaux…