Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2018

Une affaire Wauquiez à Dijon ?

rebsam.jpgUne affaire Wauquiez à Dijon ? François Rebsamen, le maire de Dijon, ne pensait pas être filmé, le mois dernier, quand il expliqua à des étudiants de la Burgundy School of Business que "ceux qui dirigent les syndicats patronaux, neuf fois sur dix, sont ceux qui ont du temps pour ne rien faire". Scandale ! Grosse colère des responsables locaux du Medef et de la CPME ! Qui expliquent depuis, à la cantonade, qu’ils dirigent réellement, pour la plupart, des entreprises ! Et qui soulignent, furibards, que cette attaque imprévue vient du maire socialiste de Dijon, un apparatchik qui, depuis son entrée en politique en 1974, n’a jamais exercé le moindre métier !

10:11 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : medef, tebsamen, dijon |  Facebook | | Lien permanent

10/03/2018

Censure, le retour !

censure-1.jpgA-t-on bien compris l’importance de ce qui s’est passé le 2 mars ? Mobilisés en quelques heures par deux associations féministes (Osez le féminisme et The Nasty Uterus), quelque 150.000 anonymes ont exigé violemment, sur les réseaux sociaux, l’interdiction d’un livre qu’ils n’avaient pas lu, On a chopé la puberté, chez Milan Jeunesse. L’éditeur, tétanisé, a cédé à ces e-Inquisiteurs : le livre, tiré à 2.000 exemplaires, ne sera pas réimprimé. De même que s’arrête la collection "Les Pipelettes" qui hébergeait l’ouvrage – collection conçue, écrite et illustrée par des femmes, sidérées par ce lynchage collectif digne du Moyen âge. Les éditeurs ont du souci à se faire. Les démocrates aussi.

09/03/2018

Et le César de l'hypocrisie est attribué à...

hommes.jpgIl était une fois un jeune président de la République qui décida d’en finir, une bonne fois pour toutes, avec l’inégalité hommes-femmes. Il demanda à son directeur de cabinet de réunir dans son bureau le Premier ministre, les présidents de l’Assemblée, du Sénat et du Conseil économique et social, les présidents du Conseil constitutionnel, du Conseil d’Etat et de la Cour des comptes, le président du CSA, les présidents des groupes LREM à l’Assemblée et au Sénat, et les présidents des deux principaux groupes d'opposition des deux chambres. Et là, il fallut bien poser la question qui démangeait les seize participants à ce prestigieux cénacle : "Et si on invitait aussi une femme ?"

08/03/2018

PS : une agonie pénible

débat.jpgJ’ai fait un effort, j’ai regardé les 40 premières minutes du débat entre les quatre candidats à la tête du PS. Et puis j’ai coupé, tant cette séquence un peu forcée manquait d’intérêt. Quatre hommes (aucune femme, ça fait drôle) ayant le même âge, partageant le même look, défendant le même passé, ânonnant les mêmes poncifs et, semble-t-il, ayant suivi les mêmes séances de vidéo-training. Des propos formatés, déconnectés, convenus, qui laissent peu d'espoir sur la renaissance possible du PS. Trop tard, trop vieux, trop mou, trop techno. Et aussi, pardon, un manque de talent, de personnalité, de souffle : le gagnant du débat d'hier soir, en réalité, c’est Emmanuel Macron !

00:16 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, politique, le foll, gauche |  Facebook | | Lien permanent

07/03/2018

Le déni de réalité

salvini.jpgCe qui fascine, à propos des élections italiennes, c’est le déni de réalité qui caractérise encore certains médias. Combien de mes excellents confrères de Libération, de France Inter ou de France Info n’arrivent toujours pas, c’est plus fort qu’eux, à expliquer froidement, sereinement, que la victoire de l’extrême-droite en Italie est due essentiellement à la question de l’immigration ? Il faut ne jamais franchir le périphérique parisien pour ne pas voir que nos vieilles sociétés européennes sont dangereusement ébranlées, et le seront demain plus encore, par ce bouleversement culturel majeur, et qu’on ne trouvera pas de solutions à ce problème en le niant !

06/03/2018

Les femmes au pouvoir !

joigny.jpgEmouvants, tous ces élus qui affichent leur volonté de promouvoir les femmes en politique ! Sauf qu’à vouloir trop prouver, on se prend les pieds dans le politiquement correct. Dans l’Yonne Républicaine de ce matin, un long article montre qu’à la mairie de Joigny, près de chez moi, on a nommé plein de femmes à des postes de directrice adjointe, chef de service, etc : 115 femmes contre 74 hommes, qui dit mieux ? Je rigole, parce que le journal n’insiste pas, même en note, sur le fait que les deux patrons politiques de la ville, le maire et son premier adjoint (qui est aussi le conseiller départemental du coin) sont des hommes. Quand même. Faut pas déconner, ho.

05/03/2018

Le numérique vire au cauchemar

electricite-F.jpgD'après "Le Monde" d'hier, 13 millions de Français sont menacés par l' exclusion numérique. A la campagne, le "tout numérique" est un vrai cauchemar. Un exemple, pour le fun ? Un peu étonné du montant de ma facture d’électricité (+ 8 % en un an), je tape sur mon ordi "EDF heures creuses". Je sélectionne l’onglet "Particuliers", puis l’onglet "Electricité", puis "Heures pleines, heures creuses", ce qui me mène à une page "Connaître les plages d’heures pleines et d’heures creuses". Et là, ça se complique. Votre code postal ? Votre ville ? Je m’exécute. "Rechercher". Je clique. Et voici enfin la réponse : je suis invité à "retrouver ma plage horaire en haut et à droite de ma facture". Tout ça pour ça ! Ils sont payés cher, les types qui gèrent ces services ?