Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2019

Le temps est à l'insulte

insultes,chrétiens,pape,internetFatigué de cette société aigrie, imbécile et malveillante. Il y a quelques jours, j’ai répondu, du mieux que j’ai pu, aux questions du site "Atlantico" sur les persécutions des chrétiens dans le monde. Les "commentaires" n’ont pas tardé : et pan sur la "France socialiste", sur la "lâcheté" du pape François et celle des "énarques", sur l’islam "qu’on n’ose pas nommer", sur mes propos "politiquement corrects", etc. Au secours ! Même les sites civilisés, sur internet, sont désormais gangrénés par la bêtise, l’incohérence, l’inculture, la confusion, la méchanceté et la violence verbale. Franchement, cela fait peur.

26/01/2019

Les nouvelles ne sont pas bonnes

p-journaux.jpgLes habitués de ce blog connaissent bien le grand sondage annuel de "La Croix" sur les médias. Cette année, j’en retiens 5 chiffres, attention, ça pique… 1) 69 % des gens (!) pensent que les journalistes ne sont pas indépendants des politiques. 2) 67 % des sondés pensent que les médias en ont trop fait sur les "gilets jaunes". 3) 26 % des Français s’informent par Facebook, 17 % seulement par la presse écrite. 4) 23 % des sondés (!) justifient la récente agressivité à l’égard des journalistes. 5) A peine 1 % des 18-24 ans consultent les journaux quand ils doivent approfondir un sujet. Au secours.

25/01/2019

Les journalistes sont des gêneurs

Gilets-jaunes-journalistes.jpgSi vous voulez prendre le pouvoir dans un pays, je vous donne le truc : commencez par déconsidérer les journalistes. A chaque fois qu’ils vous tendent un micro, traitez-les de menteurs. Quand il arrive qu’ils se trompent, faites-en tout un cirque. Répandez sur eux les pires calomnies, dites qu’ils sont aux ordres du patronat, excitez contre eux la haine des gens qui ne lisent jamais un journal. Car les journalistes, aussi imparfaits qu’ils soient, sont les derniers, dans le débat public, à pouvoir dire, le cas échéant, que ce que vous dites n’est pas vrai. Ils sont le principal obstacle à votre conquête du pouvoir : il faut donc les éliminer.

24/01/2019

Dupont-Aignan, l'arroseur arrosé

dupont-a.jpgUne liste "Gilets jaunes" va se présenter aux élections européennes. Cela montre que le mouvement se structure enfin, c’est donc une bonne nouvelle… sauf pour Nicolas Dupont-Aignan qui a tout fait depuis deux mois pour coller au mouvement, et qui, ce matin, sur Europe 1, accuse soudain ces jeunes irresponsables de manquer de "clarté", de "pureté" (!) et, au fond, de ne pas laisser la vraie politique aux grandes personnes ! Il faut dire qu’une telle liste, créditée de 13 % dans les sondages, ferait passer celle de Dupont-Aignan de 5 % à 3,5 %, privant celui-ci du siège de député européen qui arrangerait tellement ses affaires...

23/01/2019

Une nouvelle arme politique : le mensonge

Le-Pen-Melenchon-Dupont-Aignan.jpgTant que les contre-vérités les plus folles sont diffusées par des internautes totalement incultes, par des officines de désinformation ou par des "gilets jaunes" manipulateurs, on peut encore espérer circonscrire la gravissime épidémie de fake news qui envahit le débat public. Mais quand c’est Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon ou Nicolas Dupont-Aignan qui expliquent, sans rire, que Macron va céder l’Alsace-Lorraine à l’Allemagne ou partager le siège de la France au conseil de sécurité de l’ONU les trois mêmes accusant les journalistes, les vrais, d’être des vendus et des menteurs alors il y a vraiment de quoi être très, très pessimiste sur l’avenir.

22/01/2019

Un peu de cohérence, svp !

macron-4046637.jpgLa République, par définition, ce sont les élus du peuple. Toutes opinions confondues, ils représentent leurs concitoyens. Les 350.000 élus locaux, en France, peuvent remercier les "gilets jaunes" : grâce à la crise que ceux-ci ont déclenchée, le chef de l’Etat a heureusement renoué le contact avec les élus de la nation. C’est un vrai tournant dans le quinquennat, et il faut s'en réjouir. Or, vous l’aurez remarqué, ce sont exactement les mêmes – politiciens, commentateurs, "gilets jaunes" – qui s’indignaient du mépris avec lequel Macron considérait les élus locaux, qui s’époumonent aujourd’hui en critiquant les réunions où il rencontre, dans les régions, un maximum d’élus !

21/01/2019

La fin des livres d'histoire ?

livres 1.JPGLu dans "Livres Hebdo" que le marché du livre d’histoire était en forte baisse (- 7,5 % en 2018), et que cette chute allait s’accentuer en 2019. Voilà qui n’enchantera pas les auteurs de livres d’histoire (suivez mon regard) mais qui est révélateur, aussi, d’une des dérives de notre société – laquelle, mine de rien, à force de surfer sur internet, d’y échanger des tweets et d’y regarder des séries, s’affranchit peu à peu de son héritage, de son passé, de ses héros, de ses valeurs, des succès qu’elle a obtenus et des crises qu’elle a surmontées. A quoi bon savoir d’où l’on vient, où l’on vit, ce qu’on subit, ce qu’on détruit ? On a tant d’autres choses à faire, allons !

10:04 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : livre, histoire, édition, culture |  Facebook | | Lien permanent