Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2008

Lisez l'Osservatore Romano !

J’ai publié un article dans l’Osservatore Romano du 1er avril. Non, ce n'est pas un poisson ! C’est la première fois que j’ai cet honneur… apostolique. Le nouveau directeur du journal, Giovanni-Maria Vian, m’a demandé un papier sur le thème : que reste-t-il, trois ans après sa mort, du Jean-Paul II politique, du pape polonais faisant reculer le communisme ? Aujourd’hui, les historiens sont tous d’accord : si le pape élu en 1978 avait été italien, français ou brésilien, l’Histoire aurait été bien différente, et le Mur de Berlin, peut-être, serait encore debout. Plus personne ne conteste cette thèse. Un jour, c’était il y a une quinzaine d’années, j’avais croisé dans un studio de RTL une ministre socialiste très anticléricale qui, en entendant ce propos, avait éclaté de rire ! Elle n’avait jamais mis les pieds en Pologne…

16/01/2008

Intolérance à l'italienne

Après le veto mis au Paris-Dakar par des terroristes islamiques en Mauritanie, voici que des enseignants de la prestigieuse université de la Sapienza, à Rome, mettent leur veto à une conférence du professeur Joseph Ratzinger, pape de son état, prévue ce jeudi 17 janvier. C’est le recteur de la Sapienza qui a invité Benoît XVI à s’exprimer dans son grand amphi. On appréciera le degré de civilisation et de tolérance manifesté par cette poignée de sectaires barbus qui prévoient d’empêcher physiquement le pape de parler à leurs étudiants. Triste retour à la préhistoire - et non au moyen âge : l’université a été fondée à la fin du XIIIe siècle par le pape Boniface VIII !
Au fait, la Sapienza, en italien, cela veut dire "la sagesse".

21/12/2007

Sarko, le pape et la presse

Le voyage de Sarkozy au Vatican aura au moins permis à l’entourage du Président de découvrir le visage sinistré que montre aujourd'hui la France en matière de presse :
- Il n’y avait personne de l’AFP pour suivre Sarko dans les couloirs du Vatican, la titulaire étant… en vacances ! (L’AFP a recopié l'agence italienne Ansa pendant tout le voyage).
- Il n’y avait aucun porte-parole de l’ambassade de France, hier, à Rome, pour informer les médias étrangers sur Sarko, sa bio, ses idées, son discours, etc.
- La nouvelle la plus importante du voyage aura été… la suppression, pour raison d’économies, du poste de correspondant du Figaro auprès du Saint-Siège !
Mais qui s’intéresse encore à la presse ? Et à la France ?

19/12/2007

Un sujet de polémique

Benoît XVI a choisi la sagesse : il ne béatifiera pas Pie XII, le pape le plus contesté de l’histoire moderne. Souvent de façon excessive, du reste : Pie XII n’était ni facho, ni antisémite, il a d’ailleurs sauvé beaucoup de juifs en les abritant dans les couvents de Rome pendant la guerre. Mais voilà, ce pape a joué, face aux nazis, la carte de la prudence, il a été davantage "diplomate" que "prophète", notamment à l'égard de l'Holocauste, et ce choix lui vaut, aujourd'hui, d’être devenu d’abord un sujet de polémique. Etait-il bien raisonnable de béatifier un sujet de polémique ?
Benoît XVI est allemand, il connaît bien le dossier, il a choisi de laisser le temps aux historiens - juifs, catholiques ou autres - de retrouver un peu de sérénité. Pour l'Eglise, le temps n'est pas un problème : elle a l'éternité devant elle !

25/10/2007

Un homme nommé Karol

A tous ceux que le seul nom de Jean-Paul II fait frémir d'indignation politico-morale, à tous ceux qui ne connaissent de ce pape que ce qu'en disent les médias français, à tous ceux qui s'étonnent que le spectacle de Robert Hossein remplisse chaque soir le Palais des Sports, je dédie cette simple phrase du réalisateur Giacomo Battiato, scénariste du film Karol, un homme devenu pape, qui passe actuellement sur Arte : "Je ne suis pas croyant, mais en lisant sans filtre ses propres écrits pour préparer le film, j'ai découvert un homme dont le message de paix contient une vraie force révolutionnaire, beaucoup moins conservateur qu'on veut bien le dire aujourd'hui. Grâce à la vie de Jean Paul II, j'ai découvert que la religion pouvait ne pas être l'opium mais l'eau du peuple, essentielle pour apporter l'espoir aux gens qui souffrent."

19/10/2007

Titres cardinalices

95029bd31a4175fe4f5226aeca7495ce.jpgEn matière de jeux de mots, Jésus avait fait fort en expliquant à "Pierre" que sur cette "pierre" il bâtirait son Eglise. Le pape Benoît XVI est bien son disciple, qui a nommé cette semaine vingt-trois cardinaux, dont un Français, l'archevêque de Paris, Mgr… Vingt-Trois.
D’où la confusion des titres dans les journaux d’hier, la presse mondiale titrant : "VINGT-TROIS NOUVEAUX CARDINAUX" et la presse française : "VINGT-TROIS NOUVEAU CARDINAL".
A part cela, sur la liste établie par le très européen Benoît XVI, il y a 1 Asiatique, 2 Africains et 3 Latino-américains pour… 6 Italiens et 6 membres de la Curie. L’Eglise reste apostolique et romaine.

08/10/2007

Un jargon peu salvifique

Un enfant qui meurt avant d’être baptisé va-t-il au paradis ? Voilà deux mille ans que la question se pose, y compris, même confusément, dans une population déchristianisée comme la nôtre. Le pape Benoît XVI vient d’y répondre en réaffirmant quatre points. Je les cite : "la volonté salvifique universelle de Dieu", "l’universalité de la médiation unique du Christ", la "primauté de la grâce divine" et "la sacramentalité de l’Eglise".
Sur un milliard de catholiques, combien saisissent ce jargon ? Comme disait Jésus dans l’Evangile : "Que celui qui peut comprendre, comprenne !" (Mt,19,12)
En matière de communication, l’Eglise a encore des progrès à faire…

21/09/2007

Le pape et le cardinal

La "générale" du spectacle de Robert Hossein sur Jean-Paul II, ce soir, fut un grand moment. Au milieu de la foule du Palais des Sports, le cardinal Roger Etchegaray, vice-doyen du Sacré collège, n'a pas caché son émotion. Lui qui a côtoyé Jean-Paul II de près pendant plus de vingt ans, a émis quelques critiques ponctuelles, mais il a aimé le spectacle. Robert Hossein, qu’Etchegaray est allé féliciter en coulisses, en était bouleversé. Tout comme l’acteur jouant le pape vieillissant, Marc Cassot, qui a dit au cardinal, sans fioriture ni pathos, qu'il sentait bien que Dieu l’aidait à réaliser chaque soir cette prouesse physique. Marc Cassot a 84 ans. Le même âge que son personnage quand celui-ci lance à la salle : "Vous êtes l’espérance du monde !"
Un grand moment, vous dis-je.

12/09/2007

Le pape et le préservatif

54948a0589a738398f7cab1c90b0024a.jpg Jour J moins 10 pour le grand spectacle de Robert Hossein sur Jean-Paul II. A la quinzième "promo", je constate que l’image de Jean-Paul II dans les télés et les radios ne s’est pas arrangée. Deux ans après sa mort, les journalistes, chroniqueurs et autres animateurs qui interviewent Robert Hossein ne savent plus qui était et ce qu’a fait Jean-Paul II. La religion et l'histoire, c'est compliqué, il faut lire des livres. Alors ils se raccrochent au seul thème qui les passionne vraiment : leur zizi. Le préservatif est, pour 90 % de mes confrères, le sujet qui résume le pontificat de Jean-Paul II. C’est évidemment lamentable, mais cela permet de faire des papiers sans travailler le dossier : la réprobation morale, quel gain de temps !

09/05/2007

Le pape, combien d'électeurs ?

Benoît XVI en visite au Brésil. Que vont en dire les médias français, noyés dans les suites de la campagne présidentielle ? Le chef religieux d’une communauté de 1 milliard d’individus, dont la France fut un des principaux piliers, va rencontrer le continent sud-américain, qui représente l’avenir de l’Eglise. Jean-Paul II y était allé plus de quinze fois ! Dans une interview au Parisien de ce matin, je m’étonne que le nouveau pape ait attendu deux ans pour effectuer un voyage de cette importance, et tenter d’apporter des réponses – à partager avec sa propre hiérarchie locale - face à la pauvreté, à l’injustice, à la violence qui caractérisent la région.
C’est évidemment moins intéressant que le coût de la location du yacht où Sarkozy aura passé deux jours et demi de détente…

17/01/2007

Jésus revient !

Ce sera le choc éditorial de la décennie. Deux ans après le phénoménal succès du Da Vinci Code, un livre va sortir, qui atteindra, à coup sûr, le même score. Théme : Jésus de Nazareth. Auteur : Benoît XVI en personne !
En deux tomes (I : du baptême à la Transfiguration ; II : de la Transfiguration à la Résurrection), le pape théologien va raconter qui était Jésus - le vrai, précise-t-on à Rome, celui de l’histoire, et non pas le Jésus caricaturé, nié ou idéalisé, modernisé ou postmodernisé, qu’on rencontre aujourd’hui au hasard des médias.
Jésus, personnage central du monde de l’année 2007 ? Plus fort que Napoléon, Mao, Tintin ou Loana ? Qui l'eût cru ?

20/09/2006

Le silence des politiques

La spectaculaire mobilisation du monde musulman après la conférence du pape en Bavière a été à deux doigts de dégénérer en "choc des civilisations". Or, avez-vous remarqué, dans ce tohu-bohu gravissime, le silence assourdissant des responsables politiques français, pourtant prompts à s'exprimer sur tous les sujets ?
Que des foules fanatiques appellent à la guerre sainte, que des militants déchaînés menacent églises et ambassades occidentales, que des hystériques assassinent une religieuse italienne, tout cela ne les concerne donc en rien ?
Ils ne comprennent pas, nos valeureux candidats aux présidentielles, tous partis confondus, que les propos du pape ne sont qu’un prétexte, et que la vraie cible des meneurs islamistes, ce n’est ni le pape ni le christianisme, mais l’Occident ?
Et que l’Occident, c’est eux ?

11/07/2006

Jack Lang, dircom du pape ?

Jack Lang s’est insurgé, en mai, contre le fait de considérer les homosexuels comme une "population à risque" en matière de don du sang. Le ministre de la santé vient de lui donner raison : "Ce n’est pas le fait d’être homosexuel, mais la pratique de relations sexuelles entre hommes qui constitue une contre-indication". Ce n’est pas chez les homos qu’il y a forte prévalence du sida, mais chez les hommes qui couchent avec des hommes. Nuance.
C’est exactement ce qu’a écrit le pape dans sa récente instruction sur le recrutement des séminaristes : ce n’est pas le fait d’être homosexuel qui pose problème, mais la pratique de relations sexuelles entre hommes, etc.
Le pape ne sera donc plus critiqué sur ce point. Benoît XVI devrait engager Jack Lang comme dircom.

12/06/2006

Fogiel au secours de Benoit XVI

Invité chez Fogiel, hier soir, un jeune prêtre défroqué qui a cru avoir la vocation dès l’âge de huit ans et qui a craqué, deux décennies plus tard, peu de temps après son ordination. Un cas à la fois navrant et émouvant comme il y en a des milliers (le sacerdoce, dans nos sociétés occidentales déchristianisées, n’est pas une démarche facile). Mais le jeune homme, neuf mois après avoir laissé tomber la prêtrise, a pondu un livre à sensation contre l’Eglise qu’il a renoncé à servir. Neuf mois ! C’est dire s’il a pris le temps de méditer sur son erreur d’orientation avant d'offrir aux médias une bonne occasion de déblatérer contre cette Eglise ringarde qui s’obstine à maintenir ses prêtres dans le célibat (air connu).
Temps fort de l’interview : le gars s’est fait sexuellement harceler, au séminaire, par quelques condisciples homos trop entreprenants, ce qui a sérieusement plombé sa vocation. Rien ne pouvait mieux justifier la décision prise récemment par Benoît XVI (et vivement critiquée, alors, sur les plateaux de télévision) d’interdire l’accès des séminaires aux jeunes homosexuels affectivement immatures et incapables de maîtriser leurs pulsions !