Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2011

JMJ : la voix des scrongneugneu

 

jmj-madrid.jpgL’Espagne serait-elle moins accueillante que les autres pays d’Europe ? Aurait-elle davantage peur de la jeunesse du monde ? Non. A chaque fois que les JMJ ont rassemblé autour du pape des centaines de milliers de jeunes catholiques pacifiques, joyeux et tolérants, on a toujours trouvé quelques dizaines de vieux militants laïcs ronchons pour lancer la polémique sur le coût social de la fête, scrongneugneu, mes impôts, tout ça. Posons la vraie question : au nom de quoi refuserait-on à ces jeunes l’accueil et la sécurité qu’un Etat civilisé et démocratique doit évidemment offrir à tout rassemblement sportif, musical ou autre ? Serait-ce parce qu'ils croient en Dieu ? 

 

02/07/2011

In vino veritas !

vin,pape,Benoît XVIDevinette. Qui a prononcé, mercredi, la phrase suivante : "Pour que le bon raisin puisse mûrir, il faut non seulement du soleil mais encore de la pluie, le jour et la nuit. Pour que parvienne à maturité un vin de qualité, il faut le foulage, le temps nécessaire à la fermentation, le soin attentif qui sert au processus de la maturation. Le vin fin est caractérisé non seulement par sa douceur, mais aussi par la richesse de ses nuances, l'arôme varié qui s'est développé au cours du processus de maturation et de fermentation..." Réponse : Benoît XVI, dans une homélie. Prosit !

04/05/2011

Le journalisme idéal

benoit_xvi.jpgDevant les délégués de l’Union européenne de radio-télévision réunis à Rome à l’occasion des 80 ans de Radio Vatican, Benoît XVI il a exposé samedi sa conception du métier de journaliste : "Nourrir chaque jour une information correcte et équilibrée et un débat approfondi afin de trouver les meilleures solutions partagées sur ces questions dans une société pluraliste, est la tâche des radios ainsi que des télévisions. C’est une tâche qui requiert grande honnêteté professionnelle, correction et respect, ouverture aux diverses prospectives, clarté dans le traitement des problèmes, liberté par rapport aux barrières idéologiques et conscience de la complexité des problèmes." A ma connaissance, aucun journal n'a repris cette citation...


27/04/2011

La complainte du biographe

 

Folio-cover-ptt.JPGOn ne béatifie pas Jean-Paul II tous les jours ! Et c’est heureux, car je ne saurais plus où donner de mes livres : d’abord la bio elle-même, Jean-Paul II (Gallimard + Folio), qui reste la base de tout ; puis Le pape qui fit chuter Lénine (CLD), toujours actuel ; puis les 100 photos pour comprendre Jean-Paul II (L’Editeur) pour ceux qui aiment relire l’histoire en images ; les Secrets du Vatican (Perrin + Tempus), notamment ses derniers chapitres ; le Benoît XVI (Perrin) revu et augmenté de plusieurs chapitres ; et le petit dernier, qui sort ce vendredi, Le Roman des papes (Le Rocher), un livre "grand public" qui permet de mesurer en quoi le pape polonais s’est distingué de tous les autres pontifes des temps modernes. Bon choix et bonne lecture !


07/04/2011

Benoît XVI en librairie

 

Cover-B16-2011.JPGCe jeudi 7 avril sort en librairie la nouvelle édition, corrigée et augmentée de deux chapitres, de mon Benoît XVI, toujours chez Perrin. La première édition de cette petite bio était parue en 2006, un an après l’élection du cardinal Ratzinger par le conclave. Elle était sous-titrée "Le dernier pape européen". Le sous-titre a disparu, mais la conclusion reprend ce thème : le prochain pape, même s’il est italien ou français, sera forcément moins "européocentriste" que le Bavarois. La couverture, toute neuve, est magnifique : on a rarement représenté Benoît XVI ainsi, de trois-quarts dos et vêtu de sa cape rouge. Le prix n’a pas changé : 13 euros. Il paraît que ça se bouscule déjà devant les librairies…

21/01/2011

Biographe officiel, mazette !

Cover (moy).jpgDans la masse des papiers sur la béatification de Jean-Paul II, je découvre que je suis qualifié ici ou là (dans Sud-Ouest et sur le site d’Europe 1) de biographe "officiel" d'icelui. Mazette ! C’est trop d’honneur, mes chers confrères ! Ni Le pape qui fit chuter Lénine (CLD), ni mon Jean-Paul II (Gallimard), ni mes 100 photos pour comprendre Jean-Paul II (L’Editeur), je vous le jure, n’ont été commandés par la secrétairerie d’Etat ! D’ailleurs, entre nous, vous allez voir paraître suffisamment de livres hagiographiques sur Jean-Paul II, ces prochains mois, pour que celui-ci n’ait pas besoin de biographe officiel !

06/11/2010

Hu Jintao, Benoît XVI, même sujet

carteEurope.JPGCe samedi, le président chinois est à Nice, le pape est à Compostelle. Qui ne voit pas que c’est le même sujet ? Le premier, qui représente une nation d’1,3 milliard d’individus, joue avec les nerfs des Européens et teste, mine de rien, leur manque de confiance en eux-mêmes face au reste du monde. Le second, qui représente lui aussi 1,3 milliard d’hommes, invite les Européens à ne pas renier leur passé, leur culture, leurs racines, sans quoi ils n’auront plus confiance en eux-mêmes face au reste du monde. Comment se fait-il qu'aucun organe de presse ne mette en corrélation ces deux événements ?

11:15 Publié dans Blog | Tags : europe, chine, pape | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/10/2010

Jean-Paul II en images

Cover-100photos-JP2.jpgHeureuse coincidence : c’est au moment où le procès en béatification de Jean-Paul II semble relancé, à Rome, que mon nouveau livre sort en librairie. Titre : 100 photos pour comprendre… Jean-Paul II. Editeur : L'Editeur. De ses premières photos de famille (1920) à sa mort devant les caméras du monde (2004), en passant par les étapes les plus spectaculaires de ce pontificat hors normes, le pape le plus "communicant" des temps modernes, que les Américains avaient surnommé la "pope star", méritait bien de voir raconter sa vie en images... 

 

21/10/2010

Le remaniement, enfin !

Bertone.jpgLe remaniement tant attendu a eu lieu hier, il sera officiel le 20 novembre. Contrairement aux dernières rumeurs, le premier ministre, Tarcisio Bertone, reste en place. On note la promotion d’une nouvelle génération de ministres : Ravasi (Culture), Amato (Cause des saints), Sarah (Cor Unum), et Piacenza (Clergé). L’ouverture est incarnée par Koch (Unité des chrétiens) et De Paolis (Affaires économiques). La diversité, par Mazombwe, Vela Chiriboga et Monsengwo. La tradition, par le pro-américain Wuerl, le sicilien Romeo, le bavarois Marx et l’ami musicien du pape, Bartolucci. La nouvelle équipe du Sacré Collège doit maintenant sortir de la crise…

05/10/2010

Sarko au Vatican

pape-sarko.jpgNicolas Sarkozy, pour la deuxième fois, va rencontrer le pape en son palais. Pour séduire, dit-on, un électorat catholique qui s’effiloche. Rappelons que les catholiques "pratiquants", ceux qui mettent en concordance leur vote, leurs valeurs et leurs convictions, représentent environ 8 % de l’électorat. Ils votent, clairement, pour la droite et le centre-droit. Ils renâclent, en ce moment : le Fouquets’s, le bling-bling, l’affaire Frédéric Mitterrand, le virage sécuritaire et la stigmatisation des roms ont agacé ces cathos-là. Reste à savoir si c’est en allant voir Benoît XVI, qui a plutôt mauvaise presse en France, que Sarko va voir sa cote remonter dans les sondages. A moins d'un miracle ?

20/09/2010

Retour d'Angleterre

benoit xvi.jpgLes médias sont ainsi. Benoît XVI s’envole pour l’Angleterre, c’est le dossier pédophile qu’on ressort du tiroir. Il en sera ainsi, désormais, pour tous les voyages apostoliques. Et puis, plus rien. Que le pape et la reine d’Angleterre ferment une parenthèse de 5 siècles de conflit entre anglicans et catholiques, en ces temps de confrontations interreligieuses, cela n’intéresse personne. Soudain, le pape fait à nouveau la une, car on a arrêté des présumés terroristes pendant sa visite. Et puis, à nouveau plus rien. Le discours du représentant de 1,3 milliard de fidèles sur le rôle des religions dans les sociétés modernes, quel intérêt ? Et puis on apprend que les terroristes, finalement, n’en étaient pas. Fin du voyage du pape en Angleterre.  

17/09/2010

"Sur fond d'affaires pédophiles"

pdeclaration-avion.jpgC’est reparti pour un tour. Chaque voyage de Benoît XVI, désormais, se déroulera "sur fond d’affaires pédophiles". C’est facile, on trouvera toujours 5 ou 6 victimes pour témoigner devant une montagne de caméras, qui tourneront en boucle pendant 24 heures et éviteront de traiter les sujets de fond. L’anglicanisme, le cardinal Newman, tout ça, c’est trop compliqué ! Dommage seulement que les médias ne tiennent pas compte de toutes les infos récentes sur le sujet : comparaisons chiffrées dédouanant les prêtres catholiques, recul de la pression judiciaire aux USA, rapport de l’inspection de l’Education nationale en France, mesures internes prises par le pape, etc. Mais pour cela, il faudrait du temps, de la place, de la curiosité, du travail, de la nuance…    

27/08/2010

Un Clemenceau au petit pied

Casque.jpg Je reviens sur la lamentable sortie d’Alain Minc contre le "pape allemand", qui en a visiblement choqué plus d’un. Pour info, le dernier à avoir traité le souverain pontife de "pape boche", c’était... Clemenceau. Le pape, c’était Benoît XV. Elu en août 1914, celui-ci avait choisi, clairement, la carte de la neutralité dans le conflit qui démarrait au cœur de l'Europe. Une position logique pour l’Eglise universelle (ce sera celle de Pie XII en 1940), mais indéfendable aux yeux des belligérants : tout le monde lui est tombé dessus ! Dans le camp allemand, le chef d’état-major Ludendorff le traita même, c’est dire, de "pape français" ! Quelqu’un pourrait-il expliquer à Alain Minc, sans vouloir le froisser, qu'après un siècle de haine anti-allemande, on pourrait peut-être passer à autre chose ?

23/08/2010

Rome et les roms

benoit-xvi.jpgL’accueil du prochain, la dignité de l'homme, c’est le disque dur de l’Eglise, le marqueur de la religion catholique. Etre chrétien, c’est avant tout considérer la personne en face, rom ou pas rom, comme la plus importante et la plus respectable du monde. Que Benoît XVI s’inquiète du sort fait aux roms dans un pays comme la France, c’est le b-a-ba apostolique. La question des migrants nourrit presque quotidiennement le discours de l’Eglise, il n’y a que les médias français pour ne pas l’avoir remarqué. Quand le pape intervient sur la dignité humaine en matière familiale, chacun s’indigne. Qu’il tacle Sarkozy au détour d’un angelus, et il fait la Une de tous les journaux !

 

11/05/2010

Du rififi au Vatican

Les journalistes français ont cessé de s’intéresser aux affaires de pédophilie dans l’Eglise. Dommage pour leurs lecteurs : c’est maintenant que cela devient intéressant. A partir du moment où le cardinal Schönborn, de Vienne, révèle que les premières affaires impliquant des évêques, au début des années 2000, ont été sciemment étouffées par certains cardinaux, dont le secrétaire d’Etat Sodano, le dossier devient explosif. D’abord, il montre que Ratzinger n’a rien à se reprocher dans ce débat, et que toutes les accusations lancées contre lui sont à revoir. Ensuite, il touche au dossier de la béatification de Jean-Paul II : si le cardinal Sodano, pour se défendre, se défausse sur son patron de l’époque, il risque de plomber gravement la "montée aux autels" de celui-ci…

27/04/2010

L'Eglise en chiffres

St-Pierre-de-R 1.JPGA l’attention de ceux qui pensent que la crise des prêtres pédophiles peut sérieusement menacer une institution comme l’Eglise catholique, voici quelques statistiques : en neuf ans, les catholiques sont passés de 1,045 milliard à 1,166 milliard de fidèles (+ 11,5 %) ; les évêques, de 4.541 à 5.002 ; les prêtres, de 405.178 à 409.166 ; les séminaristes, de 110.600 à 117.000. Ces chiffres sont en augmentation partout sauf en Europe occidentale et en Amérique du nord. Encore un chiffre, histoire de remettre un peu les choses en perspective : pendant le dernier demi-siècle, aux Etats-Unis, 54 prêtres ont été condamnés pour pédophilie. J’ai bien dit : 54.  

25/04/2010

Inculper le pape ?

 

Quand vous lisez dans la presse qu’un avocat américain veut inculper le pape dans l’affaire des prêtres pédophiles, sachez que c’est une vieille lune. Depuis 2003, plusieurs cabinets de lawyers américains (Marci Hamilton, Jeff Anderson, William MacMurry, etc) passent leur temps à recruter des anciennes victimes par voie de presse, à constituer des dossiers, à alimenter les journaux en "révélations", à exiger des diocèses des indemnités faramineuses, et… à vouloir inculper le pape. Comme le Foreign Sovereign Immunities Act leur interdit d’inculper un chef d’Etat, ils cherchent à prouver que le Vatican est d’abord une entreprise multinationale. A ce jeu, ces avocats ont déjà gagné des centaines de millions de dollars. Le bien-être des victimes étant, bien sûr, leur unique motivation.

17/04/2010

Pauvre Benoît XVI ! (suite)

 Au hit parade des élucubrations antipapistes véhiculées par la presse, l’article d’un certain Pierre Desjardins, prof de philo, dans Le Monde du 15 avril, bat des records. Jugez-en : 1) Le Vatican, figurez-vous, mène l’attaque contre le New York Times parce que ses propriétaires sont juifs. 2) C’est Benoît XVI, "quand il était cardinal" (!), qui a tenu à lever l’excommunication pesant sur l’évêque Williamson. 3) Le Vatican s’en prend aux juifs pas seulement parce qu’ils sont responsables de la mort du Christ, mais aussi parce qu’ils exigent la démission du pape. 4) Derrière cela, c’est la conception de la femme, associé au mal et au péché par le Vatican, qui est en cause. Etc, etc. Bien placé pour gagner le concours, celui-là…

16/04/2010

Pauvre Benoît XVI !

   Parmi les bêtises malveillantes diffusées par les médias à propos du pape, voici, texto, le dialogue entre Marek Halter et M.-O. Fogiel sur Europe 1, le 14 avril : «  Le pape actuel ressemble à Pie XII. Celui-ci n’était pas particulièrement antisémite, mais son objectif était la lutte contre le communisme, et il était prêt, pour cela, à s’associer aux nazis. L’objectif de ce pape-ci, il l’a annoncé à Ratisbonne, c’est l’islam : il est prêt à cacher tous ces scandales dans l’Eglise, il est prêt à s’associer avec des négationnistes, pour gagner la bataille contre l’islam. Et cette confusion que [le cardinal Bertone] a faite, croyant bien faire, en comparant les pédophiles et les juifs ! Les homosexuels et les juifs sont deux minorités persécutées, mais cela ne va pas ensemble ! 

   - Merci, Marek Halter ! »

   Oui, merci, Marek Halter !

11/04/2010

Les 5 ans de Benoît XVI

Cov Benoit XVI.jpgLa tempête qui a déferlé sur l'Eglise catholique à propos des prêtres pédophiles a totalement occulté, l'autre jour, le 5ème anniversaire de la mort de Jean-Paul II. Mais un autre 5ème anniversaire s'approche, c'est logique : celui de l'élection du cardinal Ratzinger, le 19 avril, sur le trône de saint Pierre. Espérons que les médias iront plus loin que la louche qu'ils vont remettre ce jour-là, immanquablement, à propos des affaires pédophiles. En quoi Benoît XVI se distingue-t-il de Jean-Paul II ? Pour ceux que le sujet intéresse, je recommande la lecture de Benoît XVI, le dernier pape européen (Perrin, 2006) !