Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2015

France-Vatican : o tempora, o mores !

pie-vii-face-a-napoleon.jpgVu au château de Fontainebleau, juste avant qu’elle ne ferme, l’exposition sur les relations entre Napoléon et le pape Pie VII. C’était sportif, à l’époque, le dialogue entre la France et le Saint-Siège ! Quand Bonaparte pille les Etats pontificaux (1797), quand il tente d’imposer son concordat au pape (1801), quand il humilie Pie VII lors de son couronnement à Notre-Dame (1804), quand il fait du pape son vassal après Austerlitz (1806), quand il le jette en prison à Savone pour trois ans (1808), quand il le harcèle dans sa retraite forcée de Fontainebleau (1812) ! Ah, c’était autre chose que les visites à Rome, en mode rikiki, de Sarkozy et Hollande !

23/04/2015

Vatican : il a fumé, Kouchner ?

kouchner.jpgQu’est-ce qu’il a fumé, Bernard Kouchner ? Le voilà qui se vante, sur RTL, d’avoir renvoyé en 2009, quand il était ministre de Sarko, le nonce apostolique Fortunato Baldelli au motif que le Saint Siège refusait son agrément, depuis plus d'un an, à un ambassadeur français homo et pacsé ! Alors que tout le monde sait que le malheureux Baldelli, 75 ans, en poste à Paris depuis dix ans, est rentré à Rome pour raison de santé ! Pour info : Bernard Kouchner, cette année-là, a dû reculer en envoyant au Vatican, finalement, un autre ambassadeur – déplacé spécialement de Moscou – que celui qu’il voulait imposer au Saint-Siège ! 

13:18 Publié dans Blog | Tags : vatican, kouchner, baldelli | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/04/2015

Vatican : un air de déjà vu

Hol-pape.JPGMédias sans mémoire ! A-t-on déjà oublié qu’en 2007, la France avait déjà voulu imposer au Saint-Siège un ambassadeur homosexuel en violant (déjà) la pratique diplomatique qui veut qu’un ambassadeur soit agréé par le pays d'accueil ? Le résultat avait été que le voyage de Sarkozy au Vatican (en 2007) et la visite de Benoît XVI en France (en 2008) s’étaient déroulées en l’absence d’un représentant français à la Villa Bonaparte ! A-t-on oublié aussi que sous Jean-Paul II, la France avait nommé au Vatican un ambassadeur homosexuel – dans les règles, cette fois – et que personne ne s’en était ému ?  

29/01/2015

Pie XII, le retour

pie_xii.jpgAprès la toute récente biographie de Pierre Milza (chez Fayard), voilà qu'on annonce la sortie, en mars, d'un film de Liana Marabini (avec Christophe Lambert et Marie-Christine Barrault) : on va donc reparler de Pie XII ! Pour ceux qui s’intéressent au sujet, je rappelle que je l'ai moi-même traité dans "Les Secrets du Vatican" (chap 4 sur les "silences" de Pie XII) et dans "Les Derniers secrets du Vatican" (chap 5 sur sœur Pascalina, chap 6 sur la filière nazie après la guerre, chap 7 sur ses rapports avec De Gaulle, chap 12 sur la pièce "Le Vicaire"). Un peu d'autopromotion ne peut nuire. Bonne lecture à tous !

11:49 Publié dans Blog | Tags : pie xii, vatican | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

18/10/2014

Paul VI, le retour

PaulVI.jpgPour ma part, je l’ai déjà dit, je ne suis pas fan des béatifications ou des canonisations de papes. Cela dit, je me réjouis qu’on s’intéresse à Paul VI ce dimanche, car c’était un pape très fin, très intelligent et très humain. C’est lui qui a fait "atterrir" le concile Vatican II après la mort de Jean XXIII, et qui en a assumé les conséquences pas toujours positives : polémiques sur la liturgie, crise des vocations, dissidence de Mgr Lefebvre, etc. Grand ami de la France, le pape Montini était proche de Jean Guitton et de Jacques Maritain, ce qui n’est pas rien. Il restera le mentor de Jean-Paul II et la référence du pape François, ce qui n’est pas rien non plus.

25/09/2014

Divorcés remariés : une sacrée contradiction !

Divorces-remaries.jpgLa tension monte, à Rome, à propos de l'accès des divorcés remariés à la communion. D’un côté, il y a les défenseurs de l’indissolubilité du mariage : ce que Dieu a uni, seul Dieu peut le désunir, point barre. De l’autre, ceux qui contestent l’injustice canonique qui veut qu’un quidam ayant tué son père et sa mère mais qui s’en est repenti en confession, puisse recevoir la sainte communion, alors qu’une femme abandonnée par son mari et qui, plus tard retrouve l’amour, se voit définitivement interdite d’eucharistie ! Pourquoi est-ce si compliqué ? Parce que voilà : les uns et les autres ont raison !

17/09/2014

Coke en stock à la Curie ?

Mejia.jpgEntendu à midi, sur France inter, que des douaniers ont trouvé de la drogue dans la voiture d’un cardinal proche du pape François. Et l’animateur de s’esclaffer lourdement sur l’effet de la coke sur les homélies dudit cardinal ! On se marre ! Et on passe à autre chose. Sans préciser, bien entendu, que les deux passeurs n’ont rien à voir avec le Vatican (les deux malfrats auraient subtilisé la voiture) et que le malheureux cardinal argentin Jorge Mejia, 91 ans, serait bien en peine de jouer les trafiquants, étant depuis plusieurs jours à l’hosto, entre la vie et la mort ! Pas grave, on s’en  fout, on se marre, ouais ! 

06/09/2014

Il y a cent ans, à Rome... (2)

benoit15.jpgRetour au Vatican il y a juste cent ans, le 6 septembre 1914. La guerre fait rage, déjà. Dans la chapelle Sixtine, des cardinaux venus des différents pays belligérants (l’Allemand von Hartmann, le Français Amette, le Belge Mercier, etc) assistent, dans une tension palpable, à l’inauguration du pontificat de Benoît XV. Au premier rang, l’archevêque de Cologne glisse à son collègue de Bruxelles : "J’espère que nous ne parlerons pas de la guerre !" Et le primat de Belgique de répondre en serrant les dents : "J’espère que nous ne parlerons pas de la paix !" Ambiance. Ce pontificat ne sera pas un long fleuve tranquille…

10:31 Publié dans Blog | Tags : vatican, benoit xv, guerre, 1914 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/09/2014

Il y a cent ans, à Rome...

Benoit XV.jpgIl y a tout juste cent ans, le 4 septembre 1914, à Rome, le conclave élisait le cardinal Della Chiesa pour remplacer, sous le nom de Benoît XV, le malheureux Pie X, mort de désespoir en voyant s’approcher, inexorablement, le plus grand conflit de l’histoire des hommes. La dernière audience du pape défunt avait été pour l’ambassadeur d’Autriche-Hongrie qui voulait lui faire bénir les armées impériales. Pie X s’était offusqué : "Le pape bénit la paix, monsieur, seulement la paix !" Oui, je sais, l’attitude du Vatican pendant la première guerre mondiale, c’est moins fun que les mémoires de Valérie Trierweiler. Tant pis pour vous !

12/06/2014

Un protodiacre peut en cacher un autre

Tauran.jpgCe n’est pas la principale nouvelle du jour, certes, mais sachez qu’à Rome, lors du consistoire, le cardinal français Jean-Louis Tauran a été élevé à l’ordre des cardinaux prêtres. Or il était protodiacre. Si ! J’entends votre interrogation unanime : mais alors, qui prononcera  le traditionnel "Habemus papam" en cas d’élection d’un nouveau pape ? Pas simple : le nouveau protodiacre, le cardinal Renato Martino, ayant plus de 80 ans, il ne sera pas cardinal électeur. C’est donc le premier cardinal diacre dans l'ordre protocolaire, le cardinal William Levada, qui prononcera la formule. Vous suivez ? Interro écrite dimanche après l'angelus...

21:38 Publié dans Blog | Tags : pape, vatican, curie, tauran | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/06/2014

Un événement historique ?

Trio-Vatican.jpgLe Vatican avait eu raison de changer la date initialement prévue pour la prière du pape François avec Mahmoud Abbas et Shimon Peres : le 6 juin, le monde entier suivait à la télé la commémoration du D-Day à Ouistreham ! Le 8 juin, c'était mieux, mais pourquoi avoir programmé cet événement inédit en fin de journée ? Un dimanche soir, entre le tennis, le foot et la politique, il n’y avait pas de place pour cette prière incroyable, qui est passée à la trappe médiatique ! Un événement n’est historique, de nos jours, que s’il trouve sa place à la télé. Si Jésus revient, il vaudrait mieux qu’il attende l'arrivée du Tour de France.

27/04/2014

La fête des quatre papes

canonisations.jpgFin du marathon papal. Fatigué mais heureux d’avoir passé deux jours vissé sur le plateau de BFM-TV pour couvrir une fête originale, émouvante, à la fois joyeuse et recueillie. Fête de l’Eglise universelle, qui réunit 2 milliards de téléspectateurs. Fête de la papauté, qui a pourtant si mauvaise presse, y compris chez les cathos. Fête de ces deux nouveaux saints, Jean XXIII et Jean Paul II, les plus populaires parmi les papes modernes. Fête du pape François, enfin, principal héros de cette incroyable réunion de quatre papes, et qui n’a pas fini de nous étonner…

22/04/2014

La mémoire de Jean XXIII

jean-xxiii.jpgQuelle bonne idée il a eue, le pape François, de canoniser en même temps Jean XXIII et Jean-Paul II ! Dimanche, au lieu de célébrer pompeusement le culte de la personnalité d’un pape exceptionnel (ce n’est pas moi qui en diminuerai les mérites, mais je sais les débordements qu’il suscite parfois), on rappellera aussi les vertus du pape Jean XXIII, grand ami de la France, promoteur du rapprochement judéo-chrétien et inventeur du concile Vatican II. Angelo Roncalli fut lui aussi un pasteur hors du commun qui, comme le pape d'aujourd'hui, rendit l’Eglise catholique sympathique à ses contemporains. Ce qui n'est pas toujours évident…

13/03/2014

Il y a un an, à Rome

Pape.jpgIl y a tout juste un an, à Rome, le conclave élisait Jorge-Mario Bergoglio à la tête de l’Eglise catholique. En choisissant le prénom de saint François d’Assise, l’archevêque de Buenos-aires révélait son programme. Eh bien ! Voilà enfin quelqu’un qui tient les promesses de son élection ! Humilité, proximité, pauvreté. Sainte-Marthe, Lampedusa, Rio. La Curie, la banque du Vatican, le Synode. Vanity Fair, Time, The Advocate.Et puis : des coups de fil, un selfie, des tweets. Voilà un pasteur, un vrai, qui va faire bouger les lignes. Jusqu’où ? Dieu seul le sait ! 

10:00 Publié dans Blog | Tags : pape françois, vatican, pape | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/01/2014

Hollande, Sarkozy, même désinvolture

Hollande-pape.jpgJ’avais été suffisamment sévère avec Nicolas Sarkozy lors de sa visite à Rome (la présence de Bigard, son portable allumé, etc) pour regretter, chez son successeur, la même désinvolture à l’égard du protocole : François Hollande n’a pas daigné appeler "Sa Sainteté" ce pape qu’il avait grossièrement qualifié d’ "utile" ; il n’a pas attendu qu’il soit assis pour s’asseoir à son tour ; il a dévoilé sans façon leur conversation en tête-à-tête en sortant de la visite, etc. A l’inverse, j’ai aussi noté qu’un ministre de la République, Guillaume Garot, s’est ostensiblement signé lors de sa présentation au Saint Père : cela non plus n’était pas dans le protocole !

23/01/2014

Hollande au Vatican

Hollande-pape.jpgOn commence à le connaître, notre président. Ainsi, on devine les sujets dont il ne parlera pas au pape François ce vendredi à Rome : le vote de mardi sur la banalisation de l’avortement ; la loi Taubira sur le mariage homosexuel ; les profanations d’églises en France ; la pression croissante du laïcisme militant ; les provocations antireligieuses des Femen ; la prochaine automaticité du divorce ; la future légalisation du suicide assisté et de l’euthanasie ; les projets concernant la procréation médicale assistée ; la théorie du genre enseignée aux enfants… On finit par se demander pourquoi il va le voir – pour se confesser, peut-être ?

26/11/2013

Le pape ? Quel pape ?

 Hollande-pape.jpgAprès Angela Merkel, c’est Vladimir Poutine qui a grillé la politesse à François Hollande en allant rencontrer le nouveau pape François à Rome et, aussi, son nouveau secrétaire d’Etat. Le président Hollande n’a toujours pas jugé nécessaire, depuis qu’il est le premier représentant de la "fille aînée de l’Eglise", de se rendre au Vatican. Allons, à quoi bon aller discuter de l’Afrique, de la Syrie ou de l’Iran avec le chef spirituel de… quoi, à peine 1,2 milliard de fidèles ? Ou considère-t-il ceux-ci, façon Taubira, comme autant de racistes, d’homophobes et d’extrémistes infréquentables ? Le pape, combien de divisions ?

30/10/2013

De Benoît à François...

 Vaiss-livre.JPGAprès l’inévitable avalanche de livres tentant d’expliquer, souvent à la va-vite, qui est le nouveau pape, voici le premier ouvrage qui prend un peu de recul sur la démission de Benoît XVI, pape "austère et dépouillé", et les premiers pas de son successeur le pape François, lequel provoque "quelques grincements et beaucoup d’enthousiasme". Editeur : Le Passeur. Auteur : Jean-Louis de La Vaissière, excellent correspondant de l’AFP au Vatican depuis 2011, qui se distingue de ses prédécesseurs par une qualité originale : il sait, lui, la différence entre un conclave et un synode, un ciboire et un calice, un cardinal et une carmélite ! Si ! Il en reste !

21/09/2013

Un pape qui décoiffe

 PapeFrancois.jpgQue mijote-t-il donc, ce pape qui décoiffe ? Ni révolution ni rupture, mais une forte inflexion dans la gouvernance de l’Eglise. Celle-ci, au fil des siècles, met plus ou moins l’accent sur son rôle d’héritière ou sur sa vocation missionnaire. Sur la transmission ou sur l’évangélisation. Elle balance entre une exigence de vérité, de droit canon, de théologie, d’unité, de conservation et de discipline (priorité de Pie XII ou de Benoît XVI), et une exigence de miséricorde, d’amour, d’humilité, de compassion, de dialogue et d’espérance (priorité de Jean XXIII ou de Jean-Paul II). A l’évidence, par ses gestes, son attitude, ses paroles, le pape François est en train de faire bouger le curseur... 

00:07 Publié dans Blog | Tags : pape, eglise, vatican | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/09/2013

Le pape, de scoop en scoop

 Papa-Francesco.jpgLe pape François explique qu’il n’a pas à juger un homosexuel, et toute la presse française en fait des titres de une. Son nouveau secrétaire d’Etat explique que le célibat des prêtres n’est pas un dogme, et tous les médias s’affolent à nouveau. Dans les deux cas, il n’y a rien de neuf, mais c’est ainsi : certains mots, en France, électrisent les rédactions. Voulez-vous les trois prochains scoops apostoliques ? 1.Le préservatif peut éviter de transmettre le sida. 2. Les prêtres pédophiles doivent être sévèrement condamnés. 3. Ce ne sont pas les juifs qui ont tué le Christ. On parie ?