Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2013

Il faut réformer la Curie !

 Vue S Pierre-2.JPGUne curie qui serait "plus représentative et plus collégiale" ; une curie qui comporterait "davantage de dialogue dans les deux sens, dans le cadre d’une organisation moderne et efficace" ; une curie qui réaliserait une pleine "revalorisation du ministère épiscopal" ; une curie où il y aurait "surtout, moins d’Italiens". Le propos n’est pas du pape François, mais du cardinal néerlandais Willem van Rossum. Ce prélat qui servit sous le pontificat de Pie XI développa ces idées dans une note de vingt pages récemment exhumée des archives vaticanes, et rédigée en… 1931. Il n’y a pas qu’en politique que rien ne change. Comme on dit en latin : Nihil novi sub sole.

14/04/2013

La pauvreté a un coût

 PapeFr.jpgIl n’y a pas que les dirigeants politiques qui ont du mal à gérer leur patrimoine. Prenez le pape François. Par souci de simplicité, il n’a pas voulu s’installer dans l’appartement pontifical au 3è étage du palais apostolique, pour rester à l’hostellerie Sainte-Marthe, là où logèrent les cardinaux du conclave. Bon. Sauf qu’on a dû lui adjoindre une suite spacieuse et bricoler de coûteux aménagements internes, qu’on y a logé de nombreux gardes du corps, secrétaires et services annexes, que la sécurité y a été si renforcée que l’hostellerie y est impraticable, au point qu’on ne peut plus rentabiliser l’endroit en louant des chambres aux prélats et visiteurs de passage à Rome ! La pauvreté, ça coûte cher !

26/03/2013

Vatican : le kif de Bigard

 bigard.jpgOn en sait davantage, après avoir lu Var-Matin ce lundi, sur la rencontre historique provoquée par le président Nicolas Sarkozy au Vatican, en 2007, entre Benoît XVI et le comique troupier Jean-Marie Bigard. Celui-ci raconte le "kif absolu" qu’il éprouva quand il eut ainsi l’occasion de "baiser la nouille" du pape, lequel "n’en avait rien à branler" et "hochait la tête comme un chien à l’arrière d’une bagnole". Seul regret du pèlerin pétomane : "Ne pas avoir eu le temps de lui dire qu’il existait des préservatifs au goût de banane ou de cacahuète". Sacré Sarko, va !

25/02/2013

La fille cachée de Benoît XVI

 pape.jpgLe scoop mondial de la Repubblica révélant que Benoît XVI aurait démissionné après avoir appris les méfaits d’un "lobby gay" sévissant au Vatican – ce que tous les connaisseurs considèrent comme absurde – en annonce d’autres, et des plus croustillants, et des plus sordides. La presse laïque italienne est connue à Rome pour multiplier, dans l’attente d’un conclave, les "révélations" les plus folles sur le Vatican, de préférence crapoteuses. On ne va pas y échapper. Les paris sont ouverts : va-t-on découvrir que tel cardinal est zoophile, que tel autre a caché qu’il était transsexuel, ou que Benoît XVI a eu une fille cachée ?

09:40 Publié dans Blog | Tags : pape, médias, gays, vatican | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

13/02/2013

Enfin une bonne nouvelle !

Benoit-XVI.jpgLe pape a annoncé sa démission : enfin une bonne nouvelle ! Pour lui-même, d'abord, qui a bien mérité, à 86 ans, de finir ses jours en paix. Pour l'Eglise catholique, qui prend un petit coup de modernité. Pour les cathos, qui n'ont pas été traités de ringards et d'homophobes pendant 36 heures. Pour mon éditeur, qui va profiter de cet intérêt fugace mais réel pour ce qui se passe au Vatican. Et pour votre papologue préféré, à qui cette soudaine bouffée médiatique parisienne permet, en un temps record, de média en média, de retrouver un tas de vieux camarades !  

08:23 Publié dans Blog | Tags : pape, vatican, benoît xvi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/09/2012

La dictature de la transparence

 loupe.jpgLe procès romain de Paolo Gabriele, le majordome du pape, montre que l’Eglise catholique est, à son tour, entrée dans le monde de l’internet, des copiés-collés, des tweets et des photos volées qui rendent aléatoires et fragiles les "secrets" pourtant nécessaires à toute vie collective - à l’instar de toutes les autres institutions de la planète, comme l’affaire Wikileaks l’avait montré aux dépends de l’administration US. Or, le récent bug de Facebook a montré que toutes les correspondances, même privées, peuvent être rendues publiques, et qu’aucun individu sur terre n’échappe désormais à la transparence obligée. L’enfer se rapproche...

26/09/2012

Vatican III, un souverain poncif

 VaticanIII.JPGAttendez-vous à voir fleurir ce gymmick journalistique tout au long de la commémoration du 50è anniversaire du concile Vatican II, en octobre : "Faut-il un concile Vatican III ?" Une question simple, facile, binaire, qui ne mange pas de pain et qui permet tous les développements. D’un roman écrit par Thierry Breton (photo) au rêve du défunt cardinal Martini, du dernier livre de Christine Pedotti à l’interview de Marcel Gauchet dans La Vie de cette semaine, le poncif "Vatican III" est comme une auberge espagnole où l’on apporte son manger, à sa guise. Ce qui, à la réflexion, n’est peut-être pas plus mal…

09:42 Publié dans Blog | Tags : vatican, concile, eglise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/05/2012

Vatileaks : inutile d'en rajouter !

 Benoit_XVI.jpgLa presse française a plutôt bien traité la crise au Vatican, sujet journalistiquement formidable. Encore entend-on parfois, ici ou là, de drôles d’expressions : il s’agirait d’une "conspiration contre Benoît XVI" (rien que ça !), d’un complot de "dissidents" (dissidents par rapport à qui ?), de secrets "inavouables" (je vous dis pas l’horreur), d’une lutte "pour le pouvoir" (mais quel pouvoir ?) opposant "conservateurs et progressistes" (mais quels progressistes ?). Inutile, les amis, d'en rajouter dans le fantasme, l'occulte, le sensationnel et le sordide : cette affaire "Varileaks" est suffisamment spectaculaire, concrètement, réellement, pour qu’on n’y ajoute pas de tels excès... à l'italienne !

02/02/2012

Les derniers secrets du Vatican

DSV-Couv.JPGC’est aujourd’hui que sortent en librairie Les derniers secrets du Vatican (éd. Perrin). Pour un écrivain, la sortie d’un nouveau livre est comme une naissance, joie et angoisse mêlées. Bonheur d’être allé au bout de deux ans d’enquête et d’écriture. Inquiétude de savoir si le livre va trouver son public. Les secrets du Vatican, paru en 2009, avaient intéressé (55.000 ex + 10 traductions étrangères + une édition de poche). Puisse son petit frère l’imiter, grandir et faire son chemin. Allez-y, plongez dans ces nouvelles histoires peu connues, parfois stupéfiantes ! Sinon à quoi ça sert que Lecomte, il se décarcasse ?

10:04 Publié dans Blog | Tags : vatican, livre, secrets, édition | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/01/2012

2012 : Les 50 ans du Concile

vatican2.jpgL’année 2012 nous offre un anniversaire exceptionnel : il y aura juste 50 ans, le 11 octobre, s’ouvrait à Rome le concile Vatican II. Ce fut, comme le disait de Gaulle, un des événements les plus importants de l’histoire moderne. Il intéresse, encore aujourd’hui, un peu plus d’un milliard de catholiques – et, au-delà, tous ceux pour qui le monde ne se limite pas à leur écran de télévision. En guise de mise en bouche, lisez donc le chapitre 7 de mes Secrets du Vatican : "Main basse sur le Concile". Vous verrez que l’histoire de l’Eglise n’est pas, elle non plus, un long fleuve tranquille ! 

 

28/04/2011

Du sexe au Vatican !

 

sex.jpgChaque événement mondial déclenche une parution de livres dont la plupart, telles les fleurs, ne survivront pas au printemps. C'est vrai de la béatification de Jean-Paul II, et c'est tant mieux. Sauf que dans la pile de livres qui accompagnent cette fête, j’en vois un qui s’appelle Sexe au Vatican, une "enquête-choc" (sic) d'un "journaliste" (sic) italien qui dénonce (sic) les innommables turpitudes sexuelles des hommes d’Eglise, et qui commence très fort : "J’aimerais que tu mettes tes couilles dans le calice", dit un gay à un prêtre sur le net ! Je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas envie de continuer ma lecture. Je dois être coincé, réac, prude, tradi ou mystique, voire homophobe, pourquoi pas ? Qui sait la noirceur de nos âmes ?

 

12/10/2010

Laïcité négative

st_pierre_dome.jpgJe ne me lasse pas des protestations indignées de certains politiciens, dont François Hollande, outrés que Sarkozy se soit signé à Saint-Pierre de Rome – un geste qui, à leurs yeux, "alimente dangereusement la montée des communautarismes", rien que ça ! Nul doute que François Hollande, quand il sera président, refusera énergiquement de se déchausser en visitant les mosquées du Golfe persique, ou de porter la kata, l’écharpe blanche que lui offrira un jour le Dalaï Lama, pour ne pas attiser les guerres de religions. A Tahiti, il refusera avec virulence les colliers de fleurs, signe d’une insupportable exacerbation du choc des civilisations. Espérons qu'il visitera aussi Cambrai : ce jour-là, au moins, pour ne pas stigmatiser le reste du monde, il s'interdira de dire la moindre bêtise...

 

11/10/2010

Chirac au Vatican

Chirac-pape.jpgSuite à mon blog d’avant-hier sur "De Gaulle au Vatican", on me dit : oui, mais c’était de Gaulle ! Je dois donc rappeler que le président Chirac, qui avait déjà rencontré Jean-Paul II à 5 reprises (il s’était même battu pour le faire venir à l’Hôtel de Ville en 1980), a effectué une grandiose visite d’Etat au Vatican en janvier 1996 pour "témoigner de la fidélité de la France à son héritage chrétien" (sic). La "prière pour la France" qu’on reproche à Sarkozy était aussi à son programme, mais à la basilique du Latran, où le chef de l’Etat s’était rendu solennellement en tant que "chanoine d’honneur". C’était le Chirac première période, celui qui n'avait pas encore mortifié sa très catholique épouse en rejetant les "racines chrétiennes de l’Europe" !

09/10/2010

De Gaulle au Vatican

DeGaulle-Croix.JPGCurieux, ces propos furibards dénonçant Nicolas Sarkozy qui, à Saint-Pierre de Rome, a osé faire un signe de croix. A ces laïcards sans mémoire, je dédie la photo ci-jointe du général de Gaulle, à qui nul ne songerait à donner des leçons de patriotisme. Le général s’était, lui, agenouillé devant Jean XXIII lors de sa visite d’Etat au Vatican, en 1959. Il avait rappelé que la France était "la fille aînée de l’Eglise", que l’Eglise était éternelle et que la France resterait éternellement fidèle "à tous les liens qui l’attachent à notre Eglise". La photo ci-jointe l’atteste : le général de Gaulle n’hésitait pas à mettre genou en terre pour embrasser un crucifix. O tempora, o mores...   

30/05/2010

Un nonce très parisien

couvRoncalli-1.jpg"Mardi 15 mai 1951. – Ce matin, j’ai eu à déjeuner M. Queuille, chef du gouvernement, avec son directeur de cabinet, le président de l’Union française M. Fourcade,  les ministres Schuman, Letourneau et Schneiter, les ambassadeurs de Grèce, d’Irlande et de Belgique, le nouveau préfet de police (…). Tout s’est très bien passé". Je tombe sur ces quelques lignes, prises au hasard, en ouvrant Journal de France, l’agenda (édité en deux tomes par les éditions du Cerf) où le nonce apostolique Angelo Roncalli, futur Jean XXIII, notait ses entretiens du jour, comme il l’a fait pendant ses huit années de mission à Paris, de 1945 à 1953. Ce seul extrait, alléchant, montre que les temps ont bien changé…

29/04/2010

Les deux vies d'un livre

Secretele-Vaticanului.jpgL'histoire d’un livre, c'est toujours en deux parties : la première, bon, c’est clair, c’est sa conception, sa gestation, sa naissance ; mais la seconde, plus imprévisible, c’est la façon dont l’ouvrage grandit en notoriété, augmente ses ventes, surfe sur le bouche à oreille, explore internet, fait des petits à l’étranger… Les Secrets du Vatican, parus en janvier 2009 chez Perrin, vont atteindre tranquillement les 20.000 exemplaires sans jamais avoir figuré dans un "palmarès". Deux traductions sont déjà parues (ci-contre l’édition roumaine), huit suivront, peut-être plus. Un jour, le livre sortira en édition de poche. Et, qui sait, après une si belle vie, s'il n'aura pas une suite ?

11/01/2010

Des nouvelles d'Etchegaray

AvecB16-Gemelli.jpgLe cardinal Etchegaray va bien. La bousculade de Noël, à Saint-Pierre de Rome, lui avait valu une fracture du col du fémur. Emmené à la polyclinique Gemelli, il a été opéré dès le dimanche 27. Avec succès. Dès le lendemain, il demandait la permission de téléphoner ! Un peu fatigué (il a 87 ans), le vice-doyen du Sacré collège est parfaitement lucide. Ce Basque est une force de la nature. Il a reçu des caisses de messages amicaux, venus des quatre coins du monde. Nicolas Sarkozy l’a appelé au téléphone. Le pape Benoît XVI lui-même est venu le voir samedi soir (photo ci-contre). Le cardinal n’a pas perdu son humour : il a demandé à son éditeur si son accident avait relancé les ventes de son livre !

11/07/2009

Désinvolture diplomatique

 

   Au lendemain de son limogeage, Christine Boutin expliquait tranquillement sur Europe 1 que l’Elysée lui avait proposé plusieurs postes, dont l’ambassade de France auprès du Saint-Siège. Elle était "intéressée". Puis l’ex-ministre a fait savoir qu’elle avait finalement "refusé" ce poste. Puis on a vu fleurir dans les journaux les raisons de ce "refus". Apparemment, personne ne s’est avisé qu’un nouvel ambassadeur de France, Stanislas de Laboulaye, vient d’être nommé auprès du Saint Siège après un an et demi de vacance du poste pour cause de maladie du prédécesseur et en raison de multiples cafouillages politiques et administratifs qui en disent long… sur l'incroyable désinvolture avec laquelle les hommes politiques français traitent le Saint Siège !

 

27/06/2009

Fantaisies romaines

Vu hier à Paris le film Anges et Démons. Par conscience professionnelle plutôt que par passion de ce genre de films. Un thriller chouïa ésotérique au cœur du Vatican, dont le héros est Robert Langdon, le même que celui du Da Vinci Code. Une action techniquement bien menée, de belles explosions, une musique efficace. Et l’occasion d’une belle balade – un peu agitée – dans le vieux Rome by night. Mais cette course folle contre la secte médiévale des Illuminati qui veulent supprimer le pape et faire sauter l’Eglise catholique n’est absolument pas crédible. Son scénario est tiré par les cheveux, certains de ses arguments sont à se tordre. Ce n'est pas très grave : on n'a jamais demandé à James Bond d’enseigner la géopolitique à Sciences Po !

13/05/2009

Scoop : le pape est allemand !

pape.jpgLe voyage de Benoît XVI en Terre sainte a été soudain occulté, lundi, par une polémique secondaire, déclenchée par un communiqué maladroit de l'entourage papal agacé par l'argument récurent de ses détracteurs quand à sa participation aux "Jeunesses hitlériennes". La réalité est connue : à 14 ans, au printemps 1941, le jeune Joseph Ratzinger aurait dû, comme toute sa génération, être incorporé aux Hitlerjugend, mais les réticences de sa famille et des circonstances locales (la réquisition du bâtiment de son lycée) ont fait qu'il n'a jamais participé à aucune activité de cette organisation. On sait cela depuis longtemps. Pourquoi faut-il y revenir ? Le pape serait-il définitivement condamnable parce qu'il est né allemand et qu'il a 83 ans  ?