Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2017

Pourquoi on ne les croit plus

touraine-bachelot.jpgPardon d’y revenir, mais le sujet est emblématique. Comment voulez-vous que les Français croient en leurs responsables politiques quand ils constatent qu’il leur faut désormais entre deux et trois mois pour obtenir un rendez-vous chez un gynécologue ou un ophtalmo, et plus d’une semaine pour consulter un généraliste ! Le problème de la désertification médicale, essentiellement démographique, n'est pourtant pas une surprise : faudra-t-il attaquer en justice les Marisol Touraine, Roselyne Bachelot, Philippe Douste-Blazy, Bernard Kouchner et tous les ministres de la Santé de ces vingt dernières années pour avoir été gravement incapables d’endiguer une dégradation aussi prévisible ?

01/04/2017

Un problème de crédibilité

identite-1.jpgPourquoi les Français ne croient plus en leurs hommes politiques ? Jeudi, vous avez entendu Macron, Le Pen, Fillon et les autres plancher sur la ruralité, déplorant à qui mieux-mieux la désertification de nos campagnes. Bravo ! Sauf que ce même jeudi, j’apprenais que la mairie de ma petite commune ne pourra plus délivrer de carte d’identité, pas plus que mon chef-lieu de canton ! Fini, ni-ni ! Trop cher, trop compliqué ! C’est comme pour les bureaux de poste, les maternités ou les gendarmeries : tant que les élus, de gauche et de droite, seront incapables de s’opposer aux administrations qui, d'autorité, transforment nos villages en déserts, les électeurs les prendront pour des bras cassés, voilà tout !

31/03/2017

Et vous, vous votez pour qui ?

loft-story.jpgJamais, à trois semaines d’un scrutin présidentiel, je n’ai rencontré autant d’amis, de parents, de connaissances ou de voisins qui ne savent pas encore pour qui ils vont voter ! Jamais ! C’est le signe que la vie politique est devenue dangereusement instable. Parce que sans références historiques, sans personnalité dominante, sans confrontation culturelle, sans perspective européenne, sans vision à long terme. La faute à qui ? D’abord à la génération sortante, qui n’a pas su empêcher les médias de réduire la politique, la vraie, l’utile, la noble, en une interminable et désolante émission de télé-réalité. Alors, en effet, voter pour Steevy ou pour Loana, franchement, on hésite…

30/03/2017

Baroin, quoi qu'il arrive ?

francois-baroin.jpgFrançois Baroin sera donc notre prochain premier ministre. D'abord, si François Fillon gagne l’élection présidentielle, c'est quasiment acquis. Mais je vous vois sourire : à trois semaines du premier tour, ce n'est pas l'hypothèse ! C’est plutôt Emmanuel Macron, le favori ! Et alors ? Vu que le jeune et sémillant président Macron ne parviendra pas à constituer une majorité parlementaire lors des législatives de juin, attendu que celles-ci seront très probablement remportées par Les Républicains alliés à l’UDI, je conclus qu'il y aura forcément cohabitation, comme c'est arrivé en 1993 et 1997. Et puisque Fillon, battu, se sera retiré de la vie politique, coucou, c’est Baroin qui sortira du chapeau et dirigera le gouvernement ! Cqfd !

29/03/2017

"Travailler, c'est trop dur..."

Hollande-714x476.jpgFrançois Hollande a fait une révélation bouleversante lors de son voyage en Asie du Sud-Est. Après son départ de l’Elysée, il n’exercera aucune activité dans le privé : "Je n’en avais pas avant, je n’en ai pas eu pendant, et je n’en aurai pas après". L’ex-apparatchik dont on soulignait que, de sa sortie de l'ENA à son élection, il n’avait jamais travaillé de sa vie, n’a donc aucunement l’intention de s’y mettre dans l’avenir. Au moins, il est cohérent. Et fidèle à ce que disait de lui Ségolène Royal, qui l'a bien connu, en septembre 2011 : "Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose que François aurait réalisée en trente ans de vie politique ?" Travailler pour gagner de l'argent ? Pouah !

28/03/2017

Les femmes et les éléphants d'abord !

Hollande-Macron.jpgSi tant de centristes hésitent à rallier Emmanuel Macron, c’est qu’ils ont peur d’y retrouver tous les ministres, conseillers et fidèles de François Hollande qui entourent déjà le seul candidat capable de les sauver de la noyade : Jean-Yves Le Drian, Barbara Pompili, Patrick Kanner, Thierry Braillard, Bernard Poignant, Jean-Pierre Mignard, François de Rugy, en attendant Ségolène Royal, Stéphane Le Foll, Harlem Désir et Jean-Vincent Placé, tous les responsables de ce quinquennat catastrophique montent, un par un, dans cet esquif improbable où rament déjà les Delanoë, Kouchner, Castro, Bergé, Minc, Hue et autres Attali. Ce n‘est ni un radeau de la Méduse ni une arche de Noé : c’est un canot de sauvetage accroché au flanc du Titanic !

13:42 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : macron, hollande, centre, hue, bergé |  Facebook | | Lien permanent

27/03/2017

Ma contribution au débat

165_gNL___duel-politique-jusqu-ou-peut-aller-emmanuel-macron_x240--xs.jpg"Laissez-moi parler ! Je ne vous ai pas interrompu ! Vous avez tort ! Ne m’interrompez pas ! Vous savez que j’ai raison ! Ne me coupez pas la parole ! Laissez-moi finir ma phrase ! J’ai raison et vous êtes un menteur ! Laissez-moi vous répondre ! Vous n'avez pas le droit de dire cela ! Les Français ne sont pas dupes ! Vous ne m’avez pas répondu ! C’est faux ! Faux ! Faux ! Je vous ai laissé parler ! Les sondages se trompent, vous le savez bien ! Vous n’avez pas toujours dit cela ! Tout le monde sait que vous ne dites pas la vérité ! Les Français trancheront !" Voilà. C’était ma contribution au débat de fond sur les sujets essentiels qui intéressent prioritairement les Français dans une période de crise, etc, etc.