Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2019

Haro sur Benoît XVI !

Le Monde.jpgEn Une du Monde d’aujourd’hui : "Pédophilie : Benoit XVI incrimine l’esprit de Mai 68". Développé sur six colonnes indignées en page 6. Voilà encore une polémique fallacieuse et bien inutile ! Les sociologues et les historiens savent bien que la "libération sexuelle", dont le pic historique est Mai 68, en effet, ont fait sauter tous les tabous, y compris celui de la pédophilie (n’est-ce pas Gabriel Matzneff, Daniel Cohn-Bendit, Thierry Levy, Libération et tant d’autres intellos qui se font discrets aujourd’hui ?). Mais voilà, c’est l’ancien pape qui le dit, alors, forcément, on s’insurge, on s’insulte, on hystérise le débat. Quelle perte de temps !

30/03/2019

Les pratiquants pensent que...

pedo.jpgLu dans LIbé le fameux sondage Odoxa réalisé pour TC sur la réaction des Français face aux affaires de pédophilie dans l’Eglise. On y découvre que 78 % des "catholiques pratiquants" se déclarent pour le mariage des prêtres (qui, c’est prouvé, n’a aucun rapport avec la pédophilie) et que 68 % d'entre eux se disent favorables à l’ordination des femmes (qui, c’est clair, n’a rien à voir avec les abus sexuels). Or, selon la fiche technique du sondage, les "pratiquants" sont 2 + 12 = 14 % du total du panel interrogé par internet : on parle donc, respectivement, de 109 et 95 internautes ! Un sujet aussi grave ne méritait-il pas un peu plus de sérieux ?

11:37 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : eglise, sondages, pédophilie |  Facebook | | Lien permanent

23/03/2019

Barbarin : un précédent australien

11087045.jpgAvec tout le respect que je dois aux victimes du père Preynat, traiter le pape de "traitre" et de "judas" parce qu’il a refusé la démission du cardinal Barbarin n’est pas très malin. Mieux vaut se renseigner avant. Notamment sur le cas, très semblable, de l’archevêque d’Adélaïde, Mgr Wilson, condamné l’an dernier pour le même motif que Barbarin et, sous la pression de l'opinion, poussé à la démission par ses proches. Celle-ci, en juillet, a été acceptée par le pape… avant que la justice australienne, en appel, annule la condamnation du prélat et le proclame innocent ! Il n'est pas interdit de se mettre, rien qu’une minute, à la place du chef de l'Eglise...

17/03/2019

Un sacré dilemme papal !

pape Barb.jpgPas simple, la décision du pape ! S’il accepte la démission de Barbarin, on lui reprochera de faire fi de la procédure judiciaire civile et de l’appel interjeté par l'archevêque de Lyon et par le parquet (appel justifié par le risque de laisser s'installer une jurisprudence dangereuse pour tous les responsables, dans l'Eglise ou ailleurs, qui seront un jour accusés de négligence en la matière). Et s’il la refuse, on lui reprochera, à raison, d’être en désastreuse et flagrante contradiction avec sa propre insistance, lors du sommet des 21-24 février à Rome, à exiger "du concret" de la part de ses évêques ! Je n'ose pas imaginer les réactions de l'opinion dans ce second cas...

27/02/2019

Une question "inaudible"

pedo.jpgJe suis gêné par la façon dont les médias ne s’intéressent à la pédophilie que lorsqu’elle concerne l’Eglise catholique. Et les écoles, les clubs sportifs, les chorales d’enfants ? Cette question est "inaudible", explique Jean-Marc Sauvé dans La Croix de ce matin, "car tout le monde le sent bien, l’Église a reçu une mission spéciale, absolument sans équivalent dans notre société". L'autorité du prêtre serait donc, comme disait Sarkozy, supérieure à celle de l’instituteur ? Je suis gêné d’entendre certaines victimes, à Rome, reprocher au pape d’avoir qualifié le problème d’ "universel" : les victimes de maîtres d’école ou d’entraîneurs sportifs seraient-elles des victimes inférieures ?

10:03 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pédophilie, eglise |  Facebook | | Lien permanent

25/02/2019

"Sodoma" : pas convaincant !

71BwhK6B2-L.jpgSuis en pleine lecture de Sodoma (632 pages !). L’enquête-choc de Frédéric Martel sur l’homosexualité au Vatican est bien menée, bien racontée, mais elle a deux faiblesses majeures. 1) L’auteur veut tout expliquer par ce prisme, et il a bien tort : ses pages sur la théologie de la libération en Amérique du sud, par exemple, ne convaincront aucun de ses lecteurs. 2) Le livre contribue à la confusion générale en annonçant la disparition de la religion catholique sous le double poids de l’homosexualité et de la pédophilie. Or, ce méli-mélo sulfureux est insupportable : faut-il rappeler qu’un prêtre homosexuel n’est ni un malade, ni un criminel ? A suivre !

20/02/2019

Pédophilie : une fausse piste

grace-a-dieu.jpgLes journalistes sont-ils sourds ou aveugles ? Voilà dix ans qu’experts, sociologues, juristes, psychiatres et sexologues leur expliquent qu’il est absurde de penser que l’Eglise pourrait enrayer la pédophilie en son sein en revenant sur le célibat des prêtres, cela n’y fait rien. Comme si tout célibataire titillé par la chose se ruait forcément sur un enfant de 5 ans pour le forcer à une fellation ! Comme s’il y avait une différence, aux USA, entre les prêtres catholiques et les pasteurs protestants, qui sont mariés ! Comme si 95 % des auteurs de crimes pédophiles n’étaient pas des hommes mariés, des maris, des oncles, au sein des familles ?

13:18 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pédophilie, eglise, célibat |  Facebook | | Lien permanent

19/02/2019

Il faut voir "Grâce à Dieu"

Grace a Dieu aff.jpgBon, je résume. Grâce à Dieu est un bon film, bien mené, bien joué. Ce n’est pas une charge contre le cardinal Barbarin. Mais le réalisateur ayant fait le choix de raconter l’histoire de l’association La Parole libérée, le film a évidemment un côté manichéen : les gentils, les victimes ; les méchants, l’Eglise. Ce qui compte : le récit, les faits, les mots prononcés (dont le terrible "Grâce Dieu, les faits sont prescrits" de Barbarin) sont incontestables. Sans doute les dirigeants de l’Eglise se seraient-ils bien passé d’un tel film. Mais ils peuvent utilement l’intégrer à une salutaire réflexion sur leurs silences d'hier, sur le cléricalisme d'aujourd'hui et sur leur rapport au monde de demain…

21:09 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : barbarin, pédophilie, ozon |  Facebook | | Lien permanent

18/02/2019

Autres temps, autres moeurs

Une vie sans peur et sans regret.jpgDans ses Mémoires, la journaliste québécoise Denise Bombardier raconte comment elle fut lynchée par la gauche littéraire française pour avoir dénoncé, sur le plateau de Bernard Pivot, en 1990, le silence des intellectuels face à l’apologie de la pédophilie affichée par Gabriel Matzneff : "M. Matzneff, dans mon pays vous seriez en prison !". Et les Philippe Sollers, Josyane Savigneau et autres Jacques Lanzmann de descendre aussitôt, dans leurs articles, cette prude étrangère ! Ce n’est pas si vieux, cette affaire. Heureusement pour tous les Sollers, Cohn-Bendit et autres ex-partisans de la pédophilie, ils n'étaient pas évêques !

17/02/2019

Sex and scandal in the Sacristy

Sexe Abbate.jpgLundi : un film est annoncé, qui raconte comment l’Eglise, à Lyon, a couvert des crimes pédophiles. Mardi : un livre va paraître, qui explique que le Vatican est un nid d’homosexuels. Mercredi : les chaînes d'info consacrent des heures au nonce apostolique à Paris, accusé d’avoir la main baladeuse. Jeudi : toute la presse commente la réduction à l’état laïc d’un vieux cardinal américain homosexuel. Vendredi : un autre film va sortir, à la télé, sur les abus sexuels dont sont victimes certaines religieuses. Je pose la question : n'est-on pas injuste, franchement, quand on accuse les médias français de ne jamais s’intéresser à la religion ?

15/02/2019

Des homos au Vatican ! (suite)

Download.jpgLu ce matin dans Le Point les "bonnes feuilles" du livre-choc de Frédéric Martel, Sodoma, paru chez Robert Laffont. Il va falloir que je lise le livre lui-même, car je ne comprends pas, à la lecture de ces extraits, en quoi l’homosexualité de certains cardinaux peut expliquer le scandale de l’IOR, la théologie de la libération ou le scandale Vatileaks ! Ou l’encyclique de Paul VI contre la pilule en 1968 ! Ou encore, sous Jean-Paul II, la "complaisance" envers le pédophile Maciel de "l’homophile" Ratzinger (?). Et j’ai du mal à saisir, dans ces extraits, le rapport un peu confus que l’auteur établit entre homosexualité et pédophilie...

04/11/2018

Pédophilie : le silence de Roselyne

roselyne-bachelot.jpgSuite de mon blog d’hier sur le manque de curiosité des journalistes sur la pédophilie. En 2009, une terrifiante étude réalisée par l’Université de Bordeaux-Segalen (spécialisée en psychologie du sport) avait révélé ceci : 3 % des athlètes, en France, disent avoir été victimes de violences sexuelles perpétrées par des entraîneurs, dirigeants, gardiens, préparateurs sportifs, etc. Le journal L’Equipe avait repris l’info. Mais ensuite, chut, plus un mot, plus rien sur le sujet ! Trop d’intérêts en jeu ! Ne serait-il pas intéressant d’interviewer là-dessus la ministre des Sports de l’époque ? En 2009, la ministre des Sports s’appelait Roselyne Bachelot…

11:38 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pédophilie, bachelot, sport |  Facebook | | Lien permanent

03/11/2018

Pédophilie : le silence de Ségolène

pedo Royal 2.jpgQuand Ségolène Royal publie un livre de souvenirs, tous les médias l’invitent sur leurs plateaux. Pourtant, alors que la pédophilie fait la une de tous les journaux, personne ne l’interroge sur ce sujet brûlant. Faut-il rappeler, pourtant, le rapport de l’Inspection générale de l’Education nationale qui, en juillet 1998, expliquait comment l’école de la République étouffait les nombreux crimes pédophiles commis en son sein ? Ce rapport explosif, dont Libération s’était fait l’écho, avait été commandé dix mois plus tôt par une toute jeune ministre déléguée à l’Enseignement scolaire dans le gouvernement Jospin. Une certaine Ségolène Royal…

31/10/2018

Pédophilie : on progresse

pédophilie,prêtres,cef,egliseJe reprochais récemment à mes confrères journalistes, ici même, de ne jamais avoir enquêté sérieusement sur le nombre de prêtres convaincus de pédophilie en France ces dernières années. Voici au moins quelques chiffres publiés ce matin par la Conférence des évêques de France (CEF) : depuis le 1er janvier 2017, sur environ 12.000 prêtres et 2.700 diacres, 129 clercs ont fait l’objet d’accusations ; 75 d'entre eux ont été "signalés" auprès de la justice, dont 45 pour des faits antérieurs à l’an 2000 ; 10 ont été mis en examen ; 4 prêtres sont en prison et 5 ont purgé leur peine. On progresse. Il serait opportun, maintenant, de vérifier, compléter, recouper ces chiffres…

18:28 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : pédophilie, prêtres, cef, eglise |  Facebook | | Lien permanent

27/10/2018

Il manque un chiffre...

739026.jpgIl y a un truc qui cloche. Depuis que les médias français couvrent les affaires de pédophilie dans l’Eglise, des dizaines de journalistes ont travaillé sur le sujet. Mais aucun d’entre eux, absolument aucun, y compris dans la presse confessionnelle, n’a cherché à connaître le nombre de prêtres incriminés. On cite toujours les mêmes cas remontant à un quart de siècle (Bissey à Lisieux, Castelet à Orléans, Preynat à Lyon) mais ne serait-il pas intéressant, dans le débat actuel, de savoir combien de prêtres catholiques, en France, depuis deux ans, ou cinq ans, ou dix ans, ont commis de tels crimes ?

00:00 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : pédophilie, prêtres, eglise |  Facebook | | Lien permanent

19/10/2018

Pas fous, les parlementaires !

enfant-stop-pc3a9dophilie-1.jpgSauf surprise, il n’y aura donc pas de commission parlementaire chargée d’enquêter sur les crimes de pédophilie en France. Pas fous, les élus du peuple ! Charger l’Eglise catholique, c’est sans danger. Mais si on élargit l’investigation à tous les secteurs de la société où des adultes côtoient des enfants, on va se mettre à dos beaucoup de monde. Aux Etats-Unis, les travaux du sociologue Philip Jenkins, qui font autorité, révèlent que pour 100 prêtres condamnés pour pédophilie, les tribunaux ont condamné 6.000 éducateurs, enseignants, profs de gym, entraîneurs sportifs, etc. Vu, la proportion ? Vu, la boîte de Pandore ?

04/10/2018

Pédophilie : deux poids, deux mesures ?

1158699-libe.jpgBien sûr qu’il n’est pas question d’exonérer l’Eglise de ses fautes ! Mais on a aussi le droit d’être agacé par l’acharnement avec lequel quelques journaux et nombre de grandes consciences dénoncent quotidiennement les silences de l’Eglise… après avoir revendiqué publiquement, naguère, le droit aux relations pédophiles. N’est-ce pas Bernard Kouchner, André Glucksmann, Gabriel Matzneff, Jack Lang, Dany Cohn-Bendit, Philippe Sollers ? N’est-ce pas, estimés confrères de Libération ? Certes, tout cela date des années 1980 – comme 90 % des cas de pédophilie qui plombent l’Eglise trente ans après les faits. Sur un sujet aussi pourri, un peu de mémoire ne saurait nuire.

01/10/2018

Roselyne contre l'omerta

L'Equipe.JPGRoselyne Bachelot fait donc partie des personnalités qui s’engagent pour qu’une commission parlementaire se saisisse du dossier de la pédophilie dans l’Eglise. Tant mieux. O combien laïque, l’ancienne ministre sera sûrement la première à ne pas placer l’Eglise au-dessus de la société et à exiger d’élargir le sujet aux institutions civiles. Notamment au monde du sport, où règne, sur la pédophilie, une omerta bien plus terrifiante, si l’on en croit un formidable et accablant reportage paru dans L’Equipe du 9 juin 2011 (photo ci-jointe). Sûr que Roselyne va nous en apprendre un max sur le dossier : en 2009 et 2010, elle était ministre des sports !

09:31 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pédophilie, bachelot, sport |  Facebook | | Lien permanent

27/09/2018

Pédophilie : que fait l'Etat ?

Le Monde.jpgDans "Le Monde" de mercredi, cinq pages (!) sur le dossier de la pédophilie dans l’Eglise, où l’on s’étonne notamment qu’en France, l’Etat "ne semble pas prêt à engager des enquêtes indépendantes" sur le sujet. Sulfureuse perspective ! Car si les pouvoirs publics "ne peuvent plus se voiler la face", comme conclut l’éditorialiste du "Monde", on n’imagine pas l’Etat laïc se cantonner aux affaires de l’Eglise catholique : il lui faudra bien s’intéresser à l’Education nationale, aux colonies de vacances, aux chorales d’enfants et, surtout, aux associations sportives. Cela n’exonèrera évidemment pas l’Eglise de ses fautes, mais cela risque de faire sacrément rebondir le sujet…

15/09/2018

Une pensée pour les prêtres

Curé de camp.jpgAprès avoir dépouillé, comparé et rassemblé toutes les dernières révélations sur la pédophilie dans l’Eglise, je voudrais faire ici un petit signe d’amitié aux 96 à 97 % des 400.000 prêtres catholiques qui, aux quatre coins du monde, n’ont jamais été coupables d’aucun abus sexuel à l’égard de quelque enfant que ce soit. Souvent généreux, bienveillants et parfois admirables, ces hommes qui ont consacré toute leur vie au service des autres sont regardés aujourd’hui avec une suspicion qui doit être très dure à supporter. On ne lâche rien sur le reste, bien sûr, mais on pense à eux.

10:59 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : prêtres, pédophilie, eglise |  Facebook | | Lien permanent