Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2009

Qui veut se taper un cardinal ?

Le Grand Journal de Canal +, que je regarde souvent, a offert vendredi un incroyable exemple d’anticléricalisme ricanant et d’inculture religieuse - une vraie caricature de mon livre Pourquoi le pape a mauvaise presse. Après avoir doctement vilipendé ceux qui ne respectent pas les musulmans et leurs minarets, les Denisot, Duhamel et autres Macé-Scaron se sont soudain déchaînés contre les cardinaux de l’Eglise catholique, si archaïques et tellement hypocrites, jusqu’à les comparer, en hurlant de rire, à des pères Noel ! Quand la Miss Météo de service est arrivée déguisé en bonne sœur à cornettes "pour mieux s’en taper un" (je cite), elle fit un triomphe. Plus vulgaire, tu vas en enfer. Inutile de dire que je n’ai aucune chance, mais vraiment aucune, d’être invité à parler de mes livres au Grand Journal de Canal + !

 

30/11/2009

Minarets et clochers

L’interdiction des minarets en Suisse est désolante. Elle traduit une dramatique avancée de l’inculture religieuse, mère de l’intolérance en la matière : on a toujours peur de ce qu'on ignore. Or il serait erroné de croire que la France est à l’abri d’une telle dérive. Il suffit de lire quelques déclarations suscitées par cette affaire. La plus belle, à cette heure, vient de Dominique Paillé, ci-devant porte-parole de l’UMP, qui a expliqué tout à l’heure sur France Info, sans rire, que chez nous, les clochers ne posaient pas le même problème que les minarets, car le christianisme était "un héritage historique antérieur à la République". Bon sang mais c'est bien sur ! Quand on entend de telles énormités dans la bouche d'élus français, on arrête immédiatement de se moquer des électeurs suisses…

 

21/11/2009

SSF, la session 2009

SSF.jpgParler devant 3 000 ou 4 000 personnes, c'est toujours impressionnant. Chaque année, les "Semaines Sociales de France" m'offrent cette chance : un public exigeant, attentif, sensible. Des milliers de responsables d'associations, relais d'opinion, militants engagés, majoritairement cathos, qui ont tous fait l'effort de venir passer trois jours à Villepinte, à leurs frais, pour écouter des conférences, assister à des tables rondes, participer à des ateliers sur des sujets difficiles qui font rarement la Une des médias. Comme c'est curieux : tous ces gens-là sont plus intéressés par les "nouvelles solidarités" (c'était le thème de cette 84ème session) que par les bisbilles Royal-Peillon, la "main" de Thierry Henri ou la santé de Johnny Halliday...

18/11/2009

Les médias sont binaires

Pap-pr-Cover.JPGJ’étais ce matin le "Grand témoin" de la matinale de Radio Notre-Dame, animée par l’excellent Louis Daufresne. Que c’est bon de pouvoir parler sans être aussitôt interrompu, d’aller jusqu’au bout d’une idée, d’enrouler un récit digne de ce nom, d’échanger réellement avec l’animateur ! Dans Pourquoi le pape a mauvaise presse, justement, je dénonce le zapping échevelé des médias devenus simplistes et binaires, c’est oui ou c’est non, vous êtes pour ou contre, répondez ! A force d’exclure la nuance, la complexité, la mémoire, la raison, la pensée, comment voulez-vous que les grands médias soient autre chose que des distributeurs automatiques d’émotions sommaires ?

 

12/11/2009

"Le pape, c'est religieux !"

fnac-logo.jpgA la FNAC de Bordeaux, hier soir. Etage librairie. Coup d'oeil au rayon "Biographies", très riche : pas de Jean Paul II. Je trouve mon livre au rayon "Religion", tout en bas, bien planqué. La responsable est gênée quand je lui demande pourquoi Jean-Paul II n’a pas droit au rayon "Biographies", au même titre que De Gaulle ou Castro. "Ah ben euh…" La jeune femme explique que "le pape, c’est religieux". Mais alors, pourquoi la bio de Jeanne d’Arc est en "Biographies" ? Fuite de la vendeuse excédée. Dommage : je voulais vérifier avec elle que Pourquoi le pape a mauvaise presse était bien, comme il se doit, au rayon "Médias et Communication" !

08/11/2009

Brive : la Halde au secours !

Il y a quand même des choses bizarres. A la Foire du livre de Brive, un GIE de 5 libraires locaux se partage les 400 écrivains venus dédicacer leurs livres. L’un des cinq a le malheur de s’appeler "Librairie chrétienne". Alors il n’est pas avec les autres, dans l’immense hall bourdonnant de visiteurs (photo 1), mais dans un coin reculé, loin du passage (photo 2), comme s’il était puni, ou pestiféré, lui et ses invités - dont j’étais ainsi que des auteurs aussi respectables que Christophe Henning ou Joël Schmidt. Est-ce parce que la mairie de Brive est tenue par des bouffe-curés ? Faudra-t-il bientôt que les libraires et les éditeurs chrétiens saisissent la Halde pour qu’on ne les range pas derrière un rideau ou à côté des toilettes ?Brive-géné.JPGBrive-désert.JPG

03/11/2009

Le malaise des cathos

Pap-pr-Cover.JPGLa sortie d’un livre réserve toujours des surprises. Mon tout dernier bébé, Pourquoi le pape a mauvaise presse, commence sa carrière par la province : la réaction rapide de la Voix du Midi, de Ouest-France, du Bien Public, de la Voix du Jura, de France Bleu Auxerre, de plusieurs radios du groupe RCF ou du quotidien suisse Le Matin laisse penser que le malaise des cathos, sur le terrain, n’est toujours pas dissipé depuis les "bourdes" du pape Benoît XVI au début de cette année. Les médias parisiens réagiront plus tard. L’ont déjà fait Le Point, La Croix ou Témoignage chrétien. Incertain, inattendu, l’impact d’un livre ! Tiens, que le pape dise une bêtise, une seule, et le PAF tout entier se jettera sur mon opus, comme un seul homme !

15/09/2009

Le dernier symbole

C’est aujourd’hui que paraît en anglais The Lost Symbol, le nouveau roman de Dan Brown, qui fait suite au Da Vinci Code et à Anges et Démons. L’auteur ne "dévoile" pas, cette fois, les mystères et les turpitudes du christianisme, mais ceux de la franc-maçonnerie. Même procédé, même succès prévisible. Mise en place : 5 millions d’exemplaires. C’est dingue. Avant même que le livre soit traduit en français (chez JC Lattès), trois livres sortiront (chez Robert Laffont, chez Michel Lafon et au Fleuve Noir) pour décrypter, contester et corriger les éléments d’histoire et d’ésotérisme qui constituent la trame du scénario. Et d’autres plus tard, sans doute. Voilà un auteur qui, à chaque nouveau best-seller, enrichit une demi-douzaine d’éditeurs !

15/08/2009

Assomption ? Ascension ?

   Ce matin, 15 août, sur les radios, les journalistes hésitaient un peu à annoncer… l’Assomption… l’Ascension ?... enfin, la montée au Ciel ?... de la Vierge Marie. A leur décharge, la publication du volet français de l’enquête European Values Survey est venue confirmer la sécularisation de notre société : aujourd’hui, 42 % des Français se déclarent "catholiques" (contre 70 % en 1981), et seulement 19 % "catholiques pratiquants". Il faut souligner aussi que seulement 17 % se déclarent "athées convaincus". Les autres ? Ils hésitent, tâtonnent, baptisent les enfants, désertent les églises, ignorent le pape, etc. Le professeur Bréchon, qui pilote l'enquête, dit qu'ils ont des "croyances molles". Allez vous étonner qu’ils confondent l’Assomption et l’Ascension…

04/08/2009

Bonne fête, Vianney !

curedars.jpg   Il m’arrive de relever, dans ce blog, quelques perles d’inculture religieuse. Celle d’aujourd’hui est assez drôle. Dans les éphémérides télévisées, après la météo, on signale parfois le saint du jour. Mais pour ne pas défier les ayatollahs de la laïcité, on reste discret sur leur état de sainteté. On fête les "Gabriel" ou les "Augustin". Résultat, aujourd’hui, l’ordinateur s’est pris les pieds dans le tapis et, je ne sais plus sur quelle chaîne, invite à fête les "Vianney". L’Eglise catholique invite, en effet, chaque 4 août, à célébrer le saint curé d’Ars, dont le nom complet était Jean-Marie Vianney. Mais les ordinateurs et ceux qui les pilotent ne sont pas armés pour de telles finesses. Alors, bonne fête à tous les Vianney !

28/07/2009

En cornettes et fesses à l'air

Un ami élu parisien me signale que le conseil régional d’Ile-de-France a voté, il y a un mois, une subvention de 23.000 euros à une association gauchiste appelée "Les Sœurs de la Perpétuelle indulgence" : il s'agit d'un groupe de militants déguisés en fausses bonnes sœurs animant, en cornettes et cul nu, les gay prides et autres manifs homosexuelles. Il paraît que ce groupuscule désopilant touche déjà 20.000 euros de subvention de la part de la Mairie de Paris. Une seule question : que dirait-on si Delanoë et Huchon subventionnaient une bande de faux rabbins portant kipa et se promenant les fesses à l’air ? Ou, plus drôle encore : un groupe de faux imams aux barbes postiches se promenant avec des exemplaires du Coran illustrés de femmes à poil ?

 

23/07/2009

Antichristianisme primaire

   Il y a des infos plus égales que d’autres. Surtout au cœur de l’été. A Toul, depuis plusieurs semaines, dans le quartier difficile de La Croix-de-Metz, l’abbé Noël est devenu le souffre-douleur d’une "certaine communauté" qu’il n’ose même pas nommer. Dégradations, d’abord de l’église, puis de son appartement (coffret électrique pulvérisé à plusieurs reprises, appartement saccagé, parpaings dans les fenêtres). Puis recouvrement de la croix de la chapelle d’un étendard noir ! Comme l’abbé ne voulait pas partir, on est passé au caillassage, et le 25 juin, des "jeunes" encagoulés ont menacé explicitement le prêtre : "On te fera la peau !". L’abbé a fini par se rendre au commissariat, où on lui a conseillé, pour sa sécurité, de quitter le quartier. Question : vous avez entendu cette info quelque part, vous ?

08/07/2009

Fin de l'affaire Williamson

L’info, venue de Rome, n’a pas réussi à percer le mur des dépêches d’agence. Les journaux français n’en ont pas parlé. Et pourtant, elle n’est pas banale : le pape Benoît XVI a débarqué officiellement le cardinal Dario Castrillon Hoyos de la tête de la commission Ecclesia Dei (chargée des relations avec les intégristes) non sans lui exprimer, dans un communiqué officiel, ses remerciements pour son "grand dévouement". Castrillon Hoyos, c’est le vieux cardinal responsable de l’affaire Williamson, celui qui aurait dû prévenir le pape des dispositions d’esprit du prélat négationniste. Le cardinal gaffeur avait été, pendant des années, le voisin de palier du cardinal Ratzinger, qui lui avait donc fait confiance. Il faut toujours se méfier de ses anciens voisins de palier.

20/06/2009

Interdire la burqa ?

Burka-marilyn.jpgPas simple, le dossier de la burqa. Ces femmes totalement voilées qui prolifèrent sur nos marchés constituent, à l’évidence, un progrès pour les fondamentalistes musulmans, une dérive culturelle dangereuse et une insulte à la liberté de la femme. Il faut, d’urgence, éradiquer ce virus antidémocratique et antirépublicain. Mais interdire le port de la burqa, c’est restreindre une liberté fondamentale, celle de se promener dans la rue, ou sur les routes, habillé comme on veut ! A la réflexion, il faudra bien en passer par là. Mais en faisant très attention à ne pas pénaliser les femmes en boubous, les moines tibétains, les carmélites, les pères noël, les coureurs de marathon, les plongeurs sous-marins, les pompiers en action, les drag queens, les motards les jours de pluie, etc, etc…

 

03/05/2009

Le papiste en blouson

G Gilbert-1.JPGRencontré le père Guy Gilbert, ce dimanche, au salon du livre de Saint-Jean d'Angély. L'homme fascine les foules, et notamment les jeunes. Il a fait le plein, ce week-end, lors de deux rencontres-débats et... lors de sa messe dominicale. Son blouson clouté, sa tignasse grise, son charisme et son bon sens n'expliquent pas tout. L'homme est généreux, sincère, courageux. En voilà un qui ne se gêne pas pour défendre le pape et l'Eglise ! Seul problème : quand il dédicace ses livres, moi, je peux rentrer chez moi : il monopolise tout l'intérêt des visiteurs pour les sujets religieux ! Sans rancune, Guy, et bon vent !

29/04/2009

Berlin n'est pas la France

Hier, c’est une jeune et jolie journaliste de Canal + qui expliquait, l’air courroucé, que Benoît XVI s’était "enfin" (sic) rendu dans les Abbruzzes. Ce matin, c’est Marc-Olivier Fogiel qui s’est escrimé, à deux reprises, à faire désavouer Benoît XVI par la malheureuse Arielle Dombasle, laquelle n’en pouvait mais. Chaque jour, dans les médias français, on tape sur le pape. Plus personne ne s'émeut de ce rituel laïcard. En Allemagne, c’est différent : tous les médias commentent le référendum de Berlin où pour la première fois, dimanche, 51 % des votants ont estimé qu'il n'était pas opportun d'instaurer un enseignement religieux obligatoire à l’école, comme il l'est dans la quasi-totalité des autres Länder ! Vous imaginez cela chez nous ? Cujus regio, ejus religio…

22/04/2009

Il y a info et info

De conférence en conférence sur mes Secrets du Vatican (je serai au Mans demain soir), je constate l’agacement des cathos envers le pape, et, de plus en plus, leur colère à l’égard des médias. Les journalistes parisiens, apparemment, n’en sont pas conscients. Hier, sur Europe 1, Jean-Pierre Elkabbach voulait absolument que le ministre Kouchner condamne l’attitude du représentant de Benoît XVI à la conférence de Genève. Ce matin, un reporter d’Europe 1 expliquait qu'en Bretagne, plusieurs dizaines (!) de cathos ont demandé à être "débaptisés" (!). En revanche, comme c’est bizarre, Europe 1 n’a pas dit un mot sur la lettre de Michèle Alliot-Marie au cardinal Vingt-Trois où la ministre regrette "les présentations parfois hâtives et abusivement simplificatrices" des paroles de Benoît XVI. Un oubli, sûrement.

12/04/2009

L'image, pas le texte

A nouveau Benoît XVI à la télé. Comment cela ! Il n’est donc pas interdit de médias, ce "crétin" (Philippe Geluck) coupable de "crime contre l’humanité" (Isabelle Adjani), ce "meurtrier" (Daniel Cohn-Bendit), ce type "ignoble" (Christophe Dechavanne), ce "menteur" (Guy Birenbaum), cet "autiste" (Alain Juppé), etc, etc ? Cette fois, c’est Pâques : le pape parle du combat éternel de la vie et de la mort, et de la victoire de celle-là (la résurrection) sur celle-ci (le matérialisme). Audimat oblige, les médias diffusent l’image, pas le texte. Il faut dire que la question fondamentale qu’il pose - il ne faut pas être saint ou mystique pour choisir entre le néant et l’espérance, entre l’absurde et le mystère - est tellement moins intéressante que les histoires de capote !

22/03/2009

Le Sidaction à la messe

Logo sida.JPGLes rapports entre les médias français et l’Eglise catholique sont décidément conflictuels. J’ai été surpris de voir ce matin, pendant toute la messe dominicale diffusée sur France 2 par le Jour du Seigneur, le logo du Sidaction s’imposer à tous les braves gens, notamment malades ou âgés, qui suivent à la télévision l’office qu’ils ne peuvent plus suivre à l’église de leur quartier. Que le logo du Sidaction soit accolé au reste des émissions religieuses (infos, reportages, méditation, etc), passe encore. Mais fallait-il vraiment – contre l’avis des producteurs – en ordonner unilatéralement l’affichage pendant la messe ? Je n’ose penser que les promoteurs du Sidaction ont voulu se venger du pape…

21/03/2009

Kouchner critique le pape

Dans la déferlante de propos indignés, désobligeants ou haineux à l’égard de Benoît XVI, je relève un communiqué vraiment surprenant : celui du… ministère français des Affaires étrangères, qui viole allégrement la laïcité républicaine en critiquant doctement la déclaration pastorale du chef de l’Eglise catholique dans un avion le menant en Afrique ! Serions-nous revenus, sans le savoir, au régime napoléonien du concordat ? Qu’aurait dit le Quai d’Orsay si le Vatican avait critiqué, dans un communiqué officiel, la rentrée de la France dans l’Otan ? Cette intervention inopinée de Bernard Kouchner est-il dû au dépit ? Il paraît que le ministre avait suggéré quelques conseils au pape concernant sa communication, mais à 2,5 millions d’euros le conseil, le Saint-Siège a décliné la proposition…