Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2010

L'Eglise en chiffres

St-Pierre-de-R 1.JPGA l’attention de ceux qui pensent que la crise des prêtres pédophiles peut sérieusement menacer une institution comme l’Eglise catholique, voici quelques statistiques : en neuf ans, les catholiques sont passés de 1,045 milliard à 1,166 milliard de fidèles (+ 11,5 %) ; les évêques, de 4.541 à 5.002 ; les prêtres, de 405.178 à 409.166 ; les séminaristes, de 110.600 à 117.000. Ces chiffres sont en augmentation partout sauf en Europe occidentale et en Amérique du nord. Encore un chiffre, histoire de remettre un peu les choses en perspective : pendant le dernier demi-siècle, aux Etats-Unis, 54 prêtres ont été condamnés pour pédophilie. J’ai bien dit : 54.  

25/04/2010

Inculper le pape ?

 

Quand vous lisez dans la presse qu’un avocat américain veut inculper le pape dans l’affaire des prêtres pédophiles, sachez que c’est une vieille lune. Depuis 2003, plusieurs cabinets de lawyers américains (Marci Hamilton, Jeff Anderson, William MacMurry, etc) passent leur temps à recruter des anciennes victimes par voie de presse, à constituer des dossiers, à alimenter les journaux en "révélations", à exiger des diocèses des indemnités faramineuses, et… à vouloir inculper le pape. Comme le Foreign Sovereign Immunities Act leur interdit d’inculper un chef d’Etat, ils cherchent à prouver que le Vatican est d’abord une entreprise multinationale. A ce jeu, ces avocats ont déjà gagné des centaines de millions de dollars. Le bien-être des victimes étant, bien sûr, leur unique motivation.

22/04/2010

Eglise, médias et pédophilie

Marrant comme les médias, sur le dossier des prêtres pédophiles, pèchent par anachronisme. Il n’est pas question, bien sûr, de dédouaner les prêtres coupables de ces pratiques immondes, mais avez-vous remarqué que la plupart des dossiers exhumés par la presse datent des années 70 ? Or, à cette époque, la pédophilie n’était pas diabolisée comme aujourd’hui, elle était même tendance ! Au-delà des affaires Roman Polanski ou Frédéric Mitterrand, qu’on relise Les moins de 16 ans de Gabriel Matzneff, qu’on se rappelle Daniel Cohn-Bendit, à Apostrophes, vantant "le plaisir fantastique d’être déshabillé par un fillette de 5 ans" ! C’était l’époque où Libération publiait l'appel à la création du FLIP (Front de libération des pédophiles), où nous lisions tous les Chants de Maldoror... De ce passé-là aussi, on a fait table rase !

16/04/2010

Pauvre Benoît XVI !

   Parmi les bêtises malveillantes diffusées par les médias à propos du pape, voici, texto, le dialogue entre Marek Halter et M.-O. Fogiel sur Europe 1, le 14 avril : «  Le pape actuel ressemble à Pie XII. Celui-ci n’était pas particulièrement antisémite, mais son objectif était la lutte contre le communisme, et il était prêt, pour cela, à s’associer aux nazis. L’objectif de ce pape-ci, il l’a annoncé à Ratisbonne, c’est l’islam : il est prêt à cacher tous ces scandales dans l’Eglise, il est prêt à s’associer avec des négationnistes, pour gagner la bataille contre l’islam. Et cette confusion que [le cardinal Bertone] a faite, croyant bien faire, en comparant les pédophiles et les juifs ! Les homosexuels et les juifs sont deux minorités persécutées, mais cela ne va pas ensemble ! 

   - Merci, Marek Halter ! »

   Oui, merci, Marek Halter !

08/04/2010

Il y a délateur et délateur

Hier soir, sur France 3, Frédéric Taddéi avait invité cinq "grands" journalistes (Joffrin, Poulet, Gavi, Menard, Merlant) qui se sont unanimement insurgés contre l’idée de devoir dénoncer des pédophiles dans le cadre de leur métier : le secret des sources, c’est sacré ! Incroyable moment d’amnésie corporatiste ! Car ce sont les mêmes journalistes qui, depuis trois semaines, exigent bruyamment du pape et des évêques qu’ils renoncent au secret de la confession et dénoncent les prêtres accusés de pédophilie à la police - sans nuances, sans délais, sans débats ! Spectaculaire incohérence. Les cinq estimés confrères se sont ensuite interrogés doctement sur le discrédit de la profession de journaliste : n’allez pas chercher trop loin la réponse, les amis…

07/04/2010

Benoît XVI : fin du coup !

 

 

Fin du coup. On replie les gaules. Le pape et les prêtres pédophiles, c’est fini ! Après quinze jours de simplisme moralisateur et vindicatif, voilà qu’arrive le temps de la réflexion et de la nuance : les premières analyses de fond, le succès inattendu de la pétition "Appel à la vérité" (dix-huit mille signataires), le début des réponses aux questions posées (mais pas toujours dans le sens jusqu’alors suggéré), etc. Pour les grands médias, c’est le temps du repli général. D’abord parce qu’on n’a "pas le temps" ou "pas la place" de relayer la nuance, la mise en perspective, la réflexion, la critique ; ensuite parce qu’il faudrait reconnaître ses torts, et les médias ont horreur de reconnaître leurs torts ; enfin, franchement, les rumeurs sur le couple Sarkozy, c’est quand même plus sexy, coco !

 

04/04/2010

Le Saint Suaire reste un mystère

suaireturin.jpgJe suis surpris, depuis quelques jours, de voir que le Saint suaire de Turin – qui sera bientôt au cœur de l’actualité – fait l’objet d’une méconnaissance générale, y compris chez les meilleurs commentateurs : on en est majoritairement resté à la fameuse datation au "carbone 14" diligentée par l’archevêque de Turin en 1988. Vingt ans plus tard, l’explication par le carbone 14 (un faux datant du moyen âge) a été pulvérisée par des dizaines de scientifiques, croyants ou athées, qui penchent massivement vers l’authenticité de ce linge censé avoir enveloppé le corps du Christ le soir de sa mort. A ceux qui veulent actualiser leur savoir, je conseille de lire Les Secrets du Vatican, chapitre 14 (pages 287 à 307).

15/03/2010

Le célibat des prêtres

Frappé par la facilité avec laquelle l’ensemble des médias a sauté dans la roue de Hans Küng, les yeux fermés, pour expliquer qu’il y aurait moins de pédophiles dans l’Eglise si celle-ci mettait fin au célibat des prêtres. Lu dans Le Monde de ce week-end un passionnant article de Stéphane Joulain qui pulvérise ces poncifs éculés : en réalité, 96 % des affaires d’abus sexuels et de maltraitance sur mineurs ont lieu… dans le cadre familial ! Cela n’ôte rien à l’horreur des crimes pédophiles commis par des prêtres détraqués, évidemment. Mais il va falloir que Hans Küng revoie sa copie, et propose, logiquement, d’interdire résolument et définitivement le mariage et la vie de famille…

13/03/2010

Pédophilie : un tournant historique

Dans le dossier nauséabond des prêtres pédophiles, il ne faudrait pas occulter l’info principale : le pape Benoît XVI a mis fin, sans ambages, à la pratique qui consistait, pour l’Eglise, à régler les affaires de pédophilie "en interne". Décision historique : désormais, un acte pédophile est un crime, c’est clair, mais ne pas dénoncer un prêtre pédophile en est un aussi. Dure épreuve pour l’Eglise, salie par une poignée de prêtres immatures ou détraqués. Mais attention à la judiciarisation de nos sociétés : il est des directeurs de collèges, des proviseurs de lycées et des présidents de clubs sportifs, eux aussi habitués à régler ces affaires "en interne", qui risquent de se retrouver à leur tour, tôt ou tard, dans le collimateur médiatique…

 

04/03/2010

Ni Dieu ni maître

 

Un dossier sur la "dérision" dans La Croix d’hier, un autre sur La Chaîne parlementaire : aurais-je eu du nez en consacrant à ce sujet une dizaine de pages dans Pourquoi le pape a mauvaise presse ? Je résume ma thèse : dans notre société hyper-individualiste, la dérision est l’outil forgé par les médias pour combattre tout pouvoir menaçant la sacro-sainte liberté de l’individu-roi – ce qui rend intouchables les humoristes. Contre l’autorité, le normatif, l’institutionnel, le collectif, la morale, toutes les "vannes" (comme on dit maintenant) sont permises ! Contre le pape, cible idéale, et l’Eglise, évidemment. Mais aussi contre les partis politiques, le président, l’armée, la justice, la République, l’école, la médecine, et même... les médias. Ni Dieu ni maître ! Qu'est-ce qu'on se marre !

 

14/02/2010

Pie XII versus Jean XXIII ?

jean-xxiii.jpgLa polémique sur Pie XII continue. Elle devient intéressante. Après Eric Zemmour sur RTL, Bernard-Henri Levy a récemment expliqué dans Le Point qu’il fallait combattre le simplisme et rétablir la vérité, aussi contrastée qu’elle soit, sur ce pape. Dans le Figaro de ce week-end, Alexandre Adler entre dans la danse. Il bâtit tout son papier sur le fait que la béatification de Pie XII "va bon train" alors que celle de Jean XXIII est "restée au point mort": n’est-ce pas révélateur du conservatisme réactionnaire de Benoît XVI ? A l’évidence, oui ! Sauf que Jean XXIII a été béatifié en septembre 2000 par Jean-Paul II. C’est un détail, une babiole, un rien du tout. Dans le dossier Pie XII, on ne va quand même pas s’embarrasser de l’exactitude historique !

 

07/02/2010

Religion et identité nationale

D’accord avec BHL dans L’Express : le problème de l’islam en France est crucial, mais ce n’est pas une affaire religieuse. Pourquoi mêle-t-on les religions à la question de l’identité nationale ? La religion, la foi, Dieu, l'universel, c’est tout sauf "national" : la prière, le culte, le pèlerinage, le jeûne, le sacré, toutes religions confondues, cela dépasse évidemment le cadre d’une nation ou les frontières d’un Etat. De même que les problèmes posés par l’immigration, la burqa, les minarets, l’extrémisme, etc, trop vite qualifiés de "religieux", tiennent d’abord à la démographie, à l’égalité homme-femme, à l’urbanisme, à la sécurité, à la culture, à la politique, etc. Considérer les supporters d’une équipe de foot du Maghreb comme des "musulmans", franchement, ce n’est pas très catholique. Ne mélangeons pas tout, nom de Dieu !

28/01/2010

Du neuf sur Jean-Paul II ?

Je commence à lire, notamment sur le net, beaucoup de bêtises sur Jean-Paul II. Il se "flagellait", se "mortifiait", raconte-t-on comme si on nous avait caché, jusque-là que ce type était un illuminé. Karol Wojtyla était un mystique autant qu’un pasteur. Un "bloc de prière", disait André Frossard. Sa première vocation, pendant la guerre, c’était le Carmel. Il admirait le curé d’Ars qui usait lui-même de techniques pénitentielles de type monachiste. Wojtyla n’a jamais rien négligé qui le rapprochât de Dieu, y compris certaines pratiques spirituelles – jeûne, pénitences physiques – qui choquent la société confortable d’aujourd’hui par leur côté doloriste.. Et il a toujours voulu donner un sens à la souffrance, surtout vers la fin de sa vie. Cela n’en fait pas un cinglé façon Da Vinci Code

27/01/2010

Un imam courageux

chalghoumi.jpgJ’ai déjeuné l’autre jour avec l’imam de Drancy, Hassen Chalghoumi. Cet homme est généreux, sincère et courageux. Les violences perpétrées hier contre lui sont inquiétantes. Elles ne visent pas, en réalité, ses propos sur le voile intégral, mais sa dénonciation des innombrables imams qui, en France, sont aux ordres exclusifs des consulats qui les paient et entretiennent leurs lieux de culte. Ces fonctionnaires étrangers peu cultivés,qui ne parlent pas le français, qui parfois ne parlent même pas l’arabe littéral (celui du Coran), dépendent totalement du consulat de Libye, ou de Turquie, ou du Maroc, et n’ont aucune considéraion pour la loi ou la culture françaises. Voilà un sujet tabou, bien plus grave que la burqa !

 

22/01/2010

Des critiques très énervés

Un ami m'a fait passer, pour le fun, un compte-rendu original de "Pourquoi le pape a mauvaise presse", rédigé par une dame évidemment anonyme et publié sur un site un peu bizarre intitulé Benoit-et-moi. Mon petit livre y est qualifié, tenez-vous bien, de "sirupeux et hypocrite", "très pernicieux", "insupportable", "indécent", "consternant d’incompréhension, de mauvaise foi et de sécheresse de cœur". Ouf ! N’en jetez plus ! A l’examen, cette hyperpapiste masquée et très énervée se réfère, en fait, à la critique d’un autre blog intitulé Metablog, dont le webmaster, également anonyme, fonde lui-même sa critique sur une interview que j’ai donnée à Famille Chrétienne : je  n'ose pas imaginer ce que je vais prendre dans la tronche quand tous ces gens-là auront lu le livre !

 

17/01/2010

 la synagogue de Rome

synagog-rome.jpgTrès beau discours de Benoît XVI à la synagogue de Rome. Pourquoi cette visite est-elle un événement ? Ce n’est pas la première fois que le pape allemand effectue pareille démarche (il l’a fait à Cologne et à New York). Mais la rencontre d’aujourd’hui s’inscrit dans la continuité de Jean-Paul II, dont la même visite, en 1986, avait été un tournant historique. Benoît XVI montre ainsi que le rapprochement avec les juifs n’était pas une lubie du pape polonais, mais qu’il s’inscrit désormais, avec ou sans polémiques, comme une tradition forte, irréversible, de l’Eglise catholique. Tant pis pour certains intégristes bougons : le retour en arrière, sur ce plan, n’est plus possible…

14/01/2010

Interdire le niqab ?

niqab2.jpgFaut-il interdire le niqab ? Ce voile intégral ne laissant qu’une fente pour les yeux, que les médias s’obstinent à appeler burqa, pose un vrai problème à la République, et le débat engagé là-dessus est sain. Depuis mon blog du 26 juin, j’ai beaucoup lu et écouté. Mon avis n’a pas changé, mais il s’est affiné. 1) En France, tout le monde doit se conformer aux lois sur la sécurité publique, l’égalité des citoyens, la laïcité et la dignité de la femme. 2) Mais en France, pays des libertés, on doit avoir le droit de s’habiller dans la rue comme on veut. 3) Une loi spécifique contre le niqab risque d’être défiée par les intégristes musulmans et, par là, contre-productive. 4) En guise de conclusion : et si on commençait par appliquer scrupuleusement l'énorme arsenal des lois qui existent déjà ?  

11/01/2010

Des nouvelles d'Etchegaray

AvecB16-Gemelli.jpgLe cardinal Etchegaray va bien. La bousculade de Noël, à Saint-Pierre de Rome, lui avait valu une fracture du col du fémur. Emmené à la polyclinique Gemelli, il a été opéré dès le dimanche 27. Avec succès. Dès le lendemain, il demandait la permission de téléphoner ! Un peu fatigué (il a 87 ans), le vice-doyen du Sacré collège est parfaitement lucide. Ce Basque est une force de la nature. Il a reçu des caisses de messages amicaux, venus des quatre coins du monde. Nicolas Sarkozy l’a appelé au téléphone. Le pape Benoît XVI lui-même est venu le voir samedi soir (photo ci-contre). Le cardinal n’a pas perdu son humour : il a demandé à son éditeur si son accident avait relancé les ventes de son livre !

25/12/2009

Des voeux pour Etchegaray

etchegaray.jpgUne pensée pour le cardinal Etchegaray, victime indirecte de l’agression commise contre Benoît XVI au début de la messe de minuit. Le vice doyen du Sacré Collège, âgé de 87 ans, est actuellement à l’hôpital Gemelli, avec une fracture du col du fémur. Une sacrée tuile pour ce personnage attachant qui s’était déjà blessé, fin 2007, la semaine même où les éditions Fayard, à Paris, publiaient ses Mémoires. Il avait montré, alors, qu’il était têtu comme un basque, et qu’il n’entendait pas se laisser entamer le moral par de bêtes problèmes de santé ! Après quatre mois de lit et six de convalescence, il était reparti comme un jeune homme. Souhaitons-lui, de tout cœur, de surmonter ce nouveau déboire !

 

09/12/2009

Désarmante Frigide Barjot

Marc-Olivier Fogiel avait programmé, ce mardi matin, sur Europe 1, un petit moment d’antipapisme primaire, polémique et binaire, comme ceux que je décris dans Pourquoi le pape a mauvaise presse. Prétexte : le CD édité par le Vatican avec la voix "du père Noël…pardon, de Benoît XVI" (sic). Après l’inévitable blague homo sur les desseins de Dieu qui, comme Dave, sont "impénétrables" (re-sic), un journaliste de Charlie Hebdo a expliqué que ce disque ressemblant "à un lavabo qui se débouche" n’était que de la "propagande" destinée à "masquer les affaires de pédophilie en Irlande" (re-sic), etc. La routine. Et puis, stupeur : la désarmante Frigide Barjot enraye soudain cette mécanique anticléricale bien huilée en expliquant qu’il faut arrêter les fadaises sur le pape et qu’à Noël, les catholiques auront du plaisir à écouter le disque, tout simplement. Elle a cassé l’ambiance, Frigide. Pas sûr qu’elle soit réinvitée…