Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2016

Macron, premier bilan

macron.jpgEmmanuel Macron a définitivement plombé Hollande, durablement évincé Valls et ringardisé la plupart des dirigeants de la gauche d’aujourd’hui – sauf, peut-être, Montebourg. Il a aussi bousculé la droite : il est plus moderne que Juppé, plus modéré que Sarko, plus centriste que Bayrou, plus dynamique que Fillon. Seuls Le Maire et, dans une moindre mesure, NKM n’ont rien à lui envier. Enfin, bien sûr, il est plus fréquentable que Marine Le Pen. Tout cela ne suffit pas à faire un président de la République, certes ! Mais cela me rappelle, dans ma prime jeunesse, un fringant ministre des Finances nommé Valéry Giscard d’Estaing…

00:20 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : macron, gauche, montebourg, gscard |  Facebook | | Lien permanent

15/05/2015

Hôpital public : il y a urgence !

Hirsch.jpgUn souvenir précis. Le 5 février 2005, en tant que "rédacteur en chef" du Journal Inattendu de RTL, j’avais débattu avec un jeune espoir du PS nommé Arnaud Montebourg sur le sujet des 35 heures. L’élu bourguignon avait admis, déjà, que l'application de la loi Aubry dans les hôpitaux publics avait été une erreur : le système des RTT y avait tout désorganisé. Un peu plus de dix ans plus tard, c’est avec beaucoup d’audace que le patron de l’Assistance publique, Martin Hirsch, vient de déclarer qu’il faudrait réformer le système des 35 heures dans les hôpitaux publics. Fichtre ! Vous allez voir que dans dix ou quinze ans, le chef du gouvernement de l’époque va commander un rapport sur le sujet !

12/09/2014

Le pouvoir les a rendus fous

Mont-Fil.jpgLes frasques sexuelles de DSK, les mensonges de Cahuzac et les nuits du président chez Julie Gayet, ce n’était qu’un début ! Voici la pathétique vengeance littéraire de l’ex-Première dame. Puis la réponse minable de Hollande sur son amour des pauvres dans le Nouvel Obs. Puis les phobies fiscales de l’ex-ministre Thévenoud. Puis le stupéfiant népotisme du ministre Kader Arif. Puis les aigreurs assassines du conseiller Aquino Morelle. Puis les amours médiatiques, en forme de pied de nez, de Montebourg et Filippetti. On sait que le pouvoir rend fou, mais à ce point, ça fait peur !

10:51 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : pouvoir, ps, hollande, montebourg |  Facebook | | Lien permanent

25/08/2014

Montebourg, Madelin, même destin

madelin-montebourg.jpgC‘était en 2005. Dans un train qui nous ramenait en Bourgogne, j’avais dit à Arnaud Montebourg : "Tu as tout pour devenir le Madelin de la gauche". Il n’avait pas aimé ce qui, dans ma bouche, était un compliment. Brillant avocat, théoricien passionné, franc-tireur exaspérant et empêcheur de gouverner en rond, il a été successivement – lui aussi – conseiller d’un(e) candidat(e)  à l’Elysée, puis chef de file d’un courant politique, puis ministre de l’Industrie, puis ministre de l’Economie, avant d’être débarqué, au bout de quelques mois, pour avoir été plus radical que son premier ministre. Attention, Arnaud, la prochaine étape, c'est 4 % aux présidentielles ! 

16:57 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : montebourg, madelin |  Facebook | | Lien permanent

16/02/2014

Montebourg censuré à Autun ?

MO Cover.jpgLa stupéfiante décision des organisateurs du salon du livre d’Autun d’interdire leur manifestation aux Editions de Bourgogne (mon blog d’hier) a provoqué beaucoup d’émotion, mais surtout de nombreuses spéculations sur les motivations politiciennes de cette censure d'un autre âge. Notamment celle-ci : pour la première fois, l'excellente petite bio d’Arnaud Montebourg – patron politique de la gauche locale – publiée par les Editions de Bourgogne ne sera pas en vente, et pour cause, au salon d’Autun ! De là à imaginer quelque sordide règlement de comptes au sein de la gauche de la gauche bourguignonne…  

18:45 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : autun, montebourg, livre, censure |  Facebook | | Lien permanent

11/09/2012

Quand Peugeot fermera...

Peugeot.jpgIls l’avaient dit, à la télé, que l’Etat allait intervenir dans la gestion de Peugeot, qu’il ne fallait pas fermer le site d’Aulnay et qu’on allait voir ce qu’on allait voir. Or, dans mon journal national, je lis que l’action PSA vient de sortir du CAC 40, et que cette chute catastrophique est loin d’être terminée. Par ailleurs, dans mon journal local, je lis que les "bonus" spectaculaires offerts par l’Etat pour booster la vente des voitures électriques ont abouti à ce que Peugeot, dans l’Yonne, en vende… 2 (pour 1.000 voitures vendues en un an dans le département). Dur constat : sans le bonus, la voiture électrique n’intéresse personne. Quand Peugeot fermera, ce sera la faute à qui ?

20/07/2012

Et si Montebourg était socialiste ?

 Montebourg.jpgLa castagne engagée par Arnaud Montebourg contre la famille Peugeot étonne apparemment certains journalistes parisiens. Ceux-là devraient lire la biographie d’Arnaud Montebourg parue aux Editions de Bourgogne qui montre que le "trublion de la Bresse" a toujours eu besoin, pour asseoir sa rhétorique, d’ennemis de classe – la "droite", les "patrons", etc. Ceux-là n’ont peut-être pas remarqué non plus que les Français ont élu un président socialiste, ex-chef du parti socialiste, et aussi une majorité de députés socialistes, dont la référence constante, depuis plus d’un siècle, est la lutte des classes. Et ceux qui croient – qui espèrent ? – que Montebourg est le seul vrai socialiste du gouvernement, eh bien, ils se trompent !


09/10/2011

A gauche, toutes !

 montebourg.jpgLa troisième place d’Arnaud Montebourg surprend, à Paris, ceux qui ne se fient plus qu’aux instituts de sondages. En réalité, elle était prévisible. Mais l’important, ce soir, ce sont les réactions des lieutenants de François Hollande et de Martine Aubry, qui sont émouvantes : d’un coup, les voilà expliquant qu’ils l’ont toujours dit, ils sont pour la "démondialisation" et la VIè République, contre l'Europe et la corruption, tout ça, et que Montebourg est formidable ! La ligne est tracée : à gauche, toutes ! Le vrai perdant des primaires du PS, ce soir, c’est Mélanchon ! 

19/02/2007

Montebourg, le retour !

Arnaud Montebourg est de retour. Le porte-parole de Ségolène Royal, après avoir purgé sa peine d’un mois de suspension, a retrouvé avec bonheur les couloirs de RMC, Canal +, Europe 1, etc. A tous ceux qu’intrigue le sémillant porte-flingue de la madone du chabichou, je signale la parution, ce lundi, d’une très bonne petite bio du député bressan écrite par le journaliste Rodolphe Bretin.
Avocat talentueux, orateur brillant, travailleur acharné, séducteur impénitent, agitateur d’idées à l’humour provocateur, Montebourg collectionne, en Bourgogne, les surnoms pas toujours bienveillants : Savonarole, d’Artagnan, Fouquier-Tinville, Don Quichotte, etc. Le trublion de la Bresse déroute, exaspère, conquiert, déconcerte. On comprend mieux, en découvrant son parcours, pourquoi son destin est à la fois prometteur et incertain. La "montebourde" de janvier justifie la conclusion du livre, intitulée "Au risque des médias". Car c’est bien la télé qui fait les carrières politiques aujourd’hui, surtout celle des porte-parole !

20/01/2007

On n'est pas là pour rigoler

Sanaa Al Aji, 29 ans, avait concocté pour son journal, l’hedbomadaire Nichane, un super dossier sur les blagues populaires qui font rire au Maroc. C’était sans compter sur l’intervention sévère des islamistes du Koweit, qui ont reproché à leur émir d’avoir visité un pays aussi dissolu : Sanaa Al Aji a été suspendue de son travail pour deux mois.
Arnaud Montebourg, 43 ans, porte-parole de Ségolène Royal, avait fait, sur le plateau de Canal +, un bon mot sur François Hollande, parfaitement dans le ton de la chaîne des Guignols. C’était sans compter sur l’intervention sévère des amis du premier secrétaire du PS, qui ont fait pression sur la candidate dudit parti : Montebourg a été suspendu de son job pour un mois.
Moralité : si tu veux te fendre la pêche, évite le Koweit, Rabat et la rue de Solférino...

19/08/2006

La chasse à l'éléphant

La chasse à l’éléphant, en Bourgogne, est une vieille tradition locale. A gauche comme à droite. Demandez à Joxe, Chamant, Poujade, Soisson, Billardon, et quelques autres. A l'époque mitterrandienne, le Morvan était même une réserve. Aujourd’hui, c’est dans la Bresse qu’on fait les plus beaux cartons. La venue de Ségolène Royal à Frangy, ce week-end, sur les terres d’Arnaud Montebourg, en est la preuve.
En livrant clefs en main à Ségo une symbolique "aile gauche" intelligente et rebelle, Montebourg élimine du paysage politique, d’une seule salve, tous les éléphants qui prétendent encore incarner le PS traditionnel. A commencer par Fabius, qui fut premier ministre il y a vingt ans, et qui prend un sacré coup de vieux entre les deux yeux.
Montebourg, futur ministre de la chasse sous Ségolène ? On verra. Rien ne Bresse.