Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2016

Bourgogne-Franche-Comté : déjà la rupture ?

bourgogne-franche-comté,Rebsamen,BesançonLa fusion entre la Bourgogne et la Franche-Comté a du plomb dans l'aile ! En novembre, à l’heure où l’Etat cherchait des compensations à la décision de faire de Dijon la capitale de la nouvelle région, la ministre Christiane Taubira avait annoncé l’implantation à Besançon d’un nouveau tribunal de commerce spécialisé. Or, François Rebsamen, maire de Dijon, a fait casser cette décision, en lousdé, par son ami François Hollande. Furibards, les élus du Doubs ont hurlé à la trahison. En guise de réponse, mercredi, Rebsamen a traité ses collègues francs-comtois de "gougnafiers". Des deux côtés de la Saône, comme du temps de Charles Quint, on affûte les hallebardes…

26/08/2015

Rebsamen fustige la presse

rebsamen-2015.jpgL’ex-ministre Rebsamen fustige dans le Bien Public de ce matin les "journalistes parisiens qui ne répètent que des poncifs". Il oublie de préciser que c’est la presse de gauche qui l’assassine ! C’est à gauche, de Libé à l’Obs, qu’on l’a recadré, en août, en voyant qu’il comptait rester ministre, et qu’on n’a pas pardonné au "ministre du chômage" (sic) de s’être replié "lâchement" (sic) sur Dijon pour ménager l’avenir. A gauche, aussi, qu’on l’a vilipendé quand il proposa de "contrôler les chômeurs". Sans oublier les révélations de Médiapart sur ses discrètes activités de banquier menées naguère chez Dexia. On n’est jamais autant trahi que par les siens…

 

19/08/2015

Supprimer le ministère du Travail ?

Rebsamen.jpgLa seule vraie question posée par le retour de François Rebsamen à Dijon est celle de l’utilité d’un ministère du Travail. A-t-on vraiment besoin d’un ministre – avec bureaux, cabinet, voitures, avantages et tout le toutim – qui annonce, chaque mois, que le chômage a encore augmenté ? Qui pense encore, en France, que l’emploi dépend de l’Etat et non des entreprises ? Voyez le seul dossier qui fasse l’actualité, celui du travail le dimanche : il est entièrement traité à Bercy. Quant au sacro-saint "dialogue social", il a toujours dépendu de Matignon. Supprimer un ministère qui ne sert à rien, tiens, voilà enfin une réforme qu’elle serait utile !

10/08/2015

Dijon, désert politique ?

Francois-Rebsamen-ironise.jpgDijon, un désert politique ? Tout à l’heure, François Rebsamen y a repris tous les pouvoirs sans provoquer le moindre article dans la presse locale, sans rencontrer la moindre opposition dans la ville, sans avoir aucun rival dans son propre camp, et sans même qu’un candidat "Les Républicains",  "UDI" ou "Modem" ne se présente, symboliquement, contre lui ! Voilà une capitale régionale exemplaire, où il n’y a aucun débat politique, aucun dossier en discussion, aucun enjeu à venir : dormez bonnes gens ! On comprend que le ministre ait dû sacrifier sa carrière nationale pour retrouver son fauteuil au palais des Ducs : il n'y avait visiblement personne, ni à droite ni à gauche, pour diriger la ville !

17:18 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : dijon, bourgogne, rebsamen |  Facebook | | Lien permanent

07/08/2015

Dijon : un non événement ?

rebs.jpgLundi, François Rebsamen se fera réélire maire de Dijon. On aurait pu penser que la presse bourguignonne, avant cette élection peu banale, multiplie enquêtes, reportages et débats. Qu’est-ce qui pousse un ministre proche du président à quitter le gouvernement pour une ville comme Dijon ? Au sein de la gauche dijonnaise, quelles personnalités se seraient bien vues succéder au regretté Alain Millot ? A-t-il été envisagé ou non de partager le pouvoir entre la mairie et la communauté urbaine du Grand Dijon ? Pourquoi Rebsamen, curieusement, sera-t-il totalement absent des prochaines élections régionales ? Je vous rassure : de toute la semaine, à Dijon, il n’y a pas eu un seul article sur ces sujets ! Pas un !

06/06/2015

Le prix "Humour et Politique"

Holl-Rebs.jpgLes habitués de ce blog connaissent le prix "Humour et Politique" attribué chaque année par un jury de joyeux professionnels présidé par l’ami Jean Miot. Pour l’édition 2015, la treizième du nom, le jury a retenu une phrase de François Rebsamen qui a toutes les chances de l’emporter, tant elle est désopilante. Je la cite : "Il reste encore deux ans pour que les Français prennent conscience que François Hollande est un grand président". Voilà, en effet, une déclaration grandiose. Dans la bouche du ministre du Travail et de l’Emploi, elle touche au sublime. Une "petite phrase" comme celle-là, cela réconcilie avec la politique !

22:27 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : humour, rebsamen, miot, 2017 |  Facebook | | Lien permanent

02/05/2015

Rebsamen aux régionales ?

Rebs.jpgJe lis de plus en plus souvent, dans la presse dijonnaise, que François Rebsamen pourrait bien mener la liste régionale aux élections de décembre en Bourgogne-Franche-Comté. Je n’en faisais pas un favori, mais il est vrai : que l'ami de Hollande est le seul "poids lourd" du PS qui puisse prendre le relais de François Patriat ; que le ministre du Travail passe l’essentiel de son temps à Dijon, à préparer l'avenir ; qu’il a tenu à signer lui-même, le 24 avril, le contrat de plan Etat-Région ; que c’est lui, avec le premier fédéral Michel Neugnot, qui a géré, après les Départementales, les derniers remaniements de l’actuel Conseil régional de Bourgogne. Cela fait beaucoup…

26/04/2015

Cumul des mandats : Dijon contre Dijon ?

cumul-des-mandats.jpgJe lis dans le Bien Public que le jeune et brillant député socialiste de Dijon Laurent Grandguillaume a réussi à faire passer la règle de la limitation à deux mandats dans le temps dans le texte de la motion qui sera adoptée, sauf surprise, au prochain congrès du PS. Le principe est simple : après deux mandats électifs dans le même fauteuil, hop, place aux jeunes ! Bon, évidemment, quand on voit que ladite motion est signée par l'autre socialiste local François Rebsamen (déjà 2 fois maire de Dijon), on est soudain envahi d’un sérieux doute sur son application…

17:30 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : cumul, dijon, rebsamen, ps |  Facebook | | Lien permanent

16/12/2014

Ubiquité ou cumul des mandats ?

rebsamen-mairie.jpgFrançois Rebsamen est ministre du Travail "et maire de Dijon". C’est écrit en page 92 du Point. Cela peut étonner certains de ses collègues du gouvernement, mais dans sa ville, c’est une évidence. Il est omniprésent dans le Bien Public (encore ce matin, à propos du quartier de la Fontaine d’Ouche) qui le montre signant un contrat, inaugurant un bâtiment, participant à un débat, recevant un ministre, serrant des mains, etc. L’autre jour, il a même décoré ses deux principaux adjoints de la Légion d’honneur, et deux autres du Mérite national ! Rebs est un homme cohérent : à sa façon, il continue de militer pour le cumul des mandats…

11:30 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : rebsamen, dijon, cumul |  Facebook | | Lien permanent

16/11/2014

Hollande candidat en 2017 ?

Fab-aubr-Royal.jpgTrois citations dédiées à Bernard Cazeneuve et François Rebsamen, qui souhaitent donc que François Hollande se représente en 2017 : "Le point faible de François Hollande, c’est l’inaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisée en 30 ans de vie politique ?" (Ségolène Royal, Le Figaro, 8 septembre 2011). "Il n’a aucune épine dorsale, il manque de caractère !" (Martine Aubry, Nouvel Obs, 30 juin 2011). "Franchement, vous imaginez Hollande président de la République ? On rêve !" (Laurent Fabius, Sud-Ouest, 18 avril 2011). Cazeneuve et Rebsamen sont-ils vraiment sûrs que ces grandes voix de gauche, après deux ans et demi de mandat, ont changé d’avis ?

22:06 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hollande, fabius, rebsamen, 2017, royal |  Facebook | | Lien permanent

03/09/2014

Pourquoi ça coince à gauche

rebsamen.jpgContrôlons les chômeurs, propose le ministre du Travail. François Rebsamen n’a pas compris que la politique se nourrissait de symboles. Surtout chez les socialistes, voyez l’histoire de France ! De Mitterrand la gauche a gardé le souvenir de la retraite à 60 ans ; de Rocard, l’invention du RMI ; de Jospin, les 35 heures. Le grand malaise de la gauche, en 2014, c’est qu’elle se rend compte qu’elle ne gardera aucun souvenir de Hollande. Deux ans d’hésitations brouillonnes, la France cassée en deux par le mariage pour tous, puis un ralliement piteux au libéralisme : démantelons les camps de roms, j’aime l’entreprise, contrôlons les chômeurs, etc. C’était bien la peine. Tout ça pour ça.

10:47 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : gauche, ps, hollande, rebsamen |  Facebook | | Lien permanent

03/04/2014

Dijon n'a plus de maire

Dijon-nuit.JPGMais pourquoi le départ de François Rebsamen pour Paris suscite-il tant de réactions furibardes à Dijon ? On savait pourtant depuis janvier 2012 (cf La Gazette de Côte d’Or de l’époque) que le PS dijonnais avait adoubé Alain Millot, ci-devant premier adjoint de Rebsamen, pour le jour où celui-ci serait nommé au gouvernement. Pourquoi le candidat ministre s’est-il quand même présenté aux municipales ? D’abord parce que Millot – homme charmant au demeurant – n’aurait sans doute pas résisté, lui, à la vague bleue. Ensuite parce que Rebs avait besoin d’une victoire à Dijon pour obtenir ses galons de ministre. La politique, c’est un métier. Chapeau l’artiste.

16/11/2013

La République en danger ?

 Ruth-Rebs.jpgPas d’accord avec François Rebsamen quand il affirme sur le plateau de Ruth Elkrief, sur BFM-TV, que "la République est en danger". Cette vieille tactique de diversion ne trompe plus personne. Non, inutile de déclarer l’état d’urgence, la République n’est pas en danger ! L’économie, oui. La paix sociale, l’équilibre de la sécu, la balance commerciale, oui. Le soutien à la culture, aussi. La place de la France dans le monde, l’industrie, la cohésion nationale, également. Mais tout cela, désolé, c’est essentiellement la faute de François Hollande, de son gouvernement, de ses ministres et de son parti. Quant à la République, malgré tout cela, heureusement, elle tient la route !

12/11/2013

Surtout, ne toucher à rien !

 Affiche Hollande.jpgLa maison brûle : pourquoi Hollande tarde-t-il tant à en changer le taulier ? Parce que ce n’est pas le sort de la France qui l’intéresse, mais les petits calculs personnels de ses affidés, qu’il a un mal de chien à gérer, et qui sont tous empêtrés dans leurs combinaisons municipales : l’un serait gêné pour les prochaines sénatoriales, l’autre serait obligé de laisser tomber sa mairie, le troisième est en bisbille avec les Verts de sa ville, le quatrième devrait laisser son siège de député à un suppléant qui l’a trahi, etc, etc. Voilà pourquoi les barons du PS font tout pour reporter l’inévitable changement de gouvernement après mars 2014, tandis que la situation se dégrade à toute vitesse... 

 

12/09/2013

Dans la liste des "cumulards"

 Cumul.jpgDans l’extraordinaire liste des "cumulards" dressée par l’Express, un élu de Bourgogne figure brillamment en onzième position : François Rebsamen. Sénateur, maire de Dijon et président de la communauté d’agglomération du Grand Dijon, il occupe aussi les fonctions de président du conseil de surveillance du CHU de Dijon, président du syndicat mixte du SCOT du dijonnais, président de l’association des maires de Côte-d’Or, président du groupe socialiste au Sénat, membre du bureau national du Parti socialiste, etc. Et... il voulait lâcher toutes ces responsabilités, d’un coup, en 2012, pour être ministre ? Voilà un bien étrange métier !

00:19 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : rebsamen, dijon, cumul, sénat |  Facebook | | Lien permanent

20/03/2013

Hollande et le livre : paroles, paroles !

Club salle.JPG"Lisez, lisez, cela rend heureux et intelligent" : François Hollande a joliment cité Michel Tournier, hier, en recevant le monde du livre et de l’édition, à qui il a dit des tas de trucs encourageants et charmeurs… Paroles, paroles ! Juste la veille, son ami François Rebsamen, maire de Dijon, refusait sèchement une petite subvention de fonctionnement aux "Soirées littéraires" que le Club des Ecrivains de Bourgogne organise gratuitement tous les mois dans sa ville, sans aucune aide publique, depuis six ans ! Rencontrer à Dijon des prix Goncourt (Rufin, Rouaud, Van Cauwelaert), des académiciens (Fernandez, Sallenave, Rouart), des premiers romans (Hélène Grémillon), de grands journalistes (Cotta, Kahn, Assouline, Fottorino), des écrivains engagés (Noëlle Chatelet, Malek Chebel), etc, etc, franchement, quel intérêt ?

21:07 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : livre, hollande, rebsamen |  Facebook | | Lien permanent

17/03/2013

Dijon, un désastre !

 hol-dijon.jpgMais qui conseille le président de la République ? Qui lui a suggéré d’aller raffermir son image à Dijon, petite cité au patrimoine prestigieux mais entièrement tournée vers son passé et étouffée par les combinazioni politico-provinciales ? Il était facile de prévoir les désolantes manifestations de mauvaise humeur qui ont gâché le voyage ! Hollande humilié, Rebsamen décrédibilisé, les Guignols ravis ! Je connais beaucoup de Dijonnais qui ont mal vécu cet épisode désolant pour l’image de leur ville – dont la communication, désastreuse, est décidément à revoir entièrement…

 

 

11:02 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : dijon, hollande, rebsamen |  Facebook | | Lien permanent

15/11/2012

Cumul : ça grince...

 Cumul-gag.jpgGageons que Lionel Jospin ne passera pas ses prochaines vacances en Bourgogne. Car son rapport lui a attiré les foudres des trois principaux dirigeants politiques de cette région,  tous "cumulards" (Rebsamen et Patriat à gauche, Sauvadet à droite). Or, localement, y a pas photo, Jospin a raison. Après une rapide enquête auprès de quelques amis et collègues bourguignons, responsables d’associations ou autres, je propose cet exercice : essayez d’obtenir un rendez-vous avec un de ces trois éminents élus du peuple : vous verrez, à 99 %, que c’est impossible, ils ont toujours une "importante réunion" ailleurs !

12:31 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : cumul, bourgogne, rebsamen |  Facebook | | Lien permanent

08/09/2012

Dijon, capitale du cumul ?

 Rebs.jpgC’est à Dijon, fief de François Rebsamen, que va culminer le 19 septembre l’offensive des parlementaires socialistes bien décidés à pulvériser la promesse de François Hollande d’interdire le cumul des mandats. On va y entendre tous les arguments habituels cautionnant, en réalité, la constitution de fiefs inexpugnables pour des élus (de gauche ou de droite) devenus politiciens professionnels. Or, à l’examen, les choses sont claires : AUCUNE raison sérieuse ne justifie de cumuler les fauteuils comme on le fait en France ; RIEN n’empêche un parlementaire de rester en contact avec son électorat sans détenir forcément un mandat de maire ou de président de conseil général. D’autres questions ?

09:30 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : cumul, dijon, rebsamen |  Facebook | | Lien permanent

19/05/2012

Une pensée pour les exclus

 aubry.jpgUne pensée pour ceux qui ont vu partir le train du changement… et qui sont restés sur le quai : Bertrand Delanoë, qui va bientôt quitter la mairie de Paris sans filet, Gros-Jean comme devant ; François Rebsamen, qui a fait hurler de rire toute la Bourgogne en affirmant qu’il avait "choisi Dijon" ; Eva Joly, dont les Verts, comblés, se contrefichent en espérant que Hollande lui trouvera un jour un hochet ; Jean-Michel Baylet, qui a déclenché une levée de fourches quand son nom fut annoncé à l’Agriculture ; Martine Aubry, humiliée, furibarde et méchante, qui va forcément se venger ; et Ségolène Royal, dont mon petit doigt me dit, en plus, qu’elle n’est pas encore installée au "perchoir" !


07:19 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : aubry, rebsamen, royal, delanoe |  Facebook | | Lien permanent