Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2014

Une femme formidable

Macha-salle.JPGPour sa 50ème rencontre littéraire de La Cloche, à Dijon, le Club des Ecrivains de Bourgogne a misé juste en invitant Macha Méril – passionnée de gastronomie, fidèle du salon "Livres en Vignes", commandeur des Chevaliers du Tastevin – pour son livre L’amour dans tous ses états (Flammarion). Réel talent d’écriture, bonne humeur constante, authenticité dans ses réponses, amour de la vie, humour inaltérable : la délicieuse Macha a séduit les 200 personnes venues dialoguer avec elle dans ce qui fut, en effet, une belle rencontre. Merci, chère Macha, pour cette soirée qui restera mémorable !

 

10/02/2014

Silence, on coule ! (suite)

lib-de-lU.jpgLa semaine dernière, nous avons salué avec tristesse la fermeture de la librairie Berger, à Joigny : il n’y a plus un endroit où acheter un livre dans la troisième ville du département de l’Yonne ! Ce lundi, c’est la célèbre Lib’ de l’U, à Dijon, qui ferme définitivement ses portes. Après Damidot, Thibaud, la Librairie du Voyageur et Agora, c’est la cinquième librairie que je vois disparaître, ces dernières années, dans cette ville de 150.000 habitants. Le pire, c’est l’indifférence dans laquelle s’accélère l’appauvrissement culturel de ce territoire. Demain, faudra-t-il que les Bourguignons aillent acheter leurs livres à Paris ou à Lyon ?  

28/01/2014

Deux poids, deux mesures

Enth-salle-1.JPGMini scandale au Conseil municipal de Dijon, hier soir : un conseiller d’opposition s’est publiquement étonné que le maire fasse voter une aide de 73.000 euros (!!) à un petit salon du livre local, intello et "engagé", dont chacun, toutes tendances confondues, a pu mesurer le peu de succès en 2013… alors qu’il a refusé une subvention de 3.500 euros au Club des écrivains de Bourgogne, qui anime la ville sur le plan littéraire depuis six ans ! Assurant actuellement la présidence de ce Club à la fois sympathique, pluraliste et de qualité, je me garderai bien de nourrir la polémique, mais il y a des jours où, en effet, on se pose des questions...

11:17 Publié dans Blog | Tags : dijon, livre, écrivains, culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/01/2014

Du vin à Dijon !

 LaCras96.JPGVoilà une idée qu’elle est bonne. Le "Grand Dijon" (la communauté d’agglo de Dijon) vient de racheter le domaine viticole de La Cras, soit 160 ha de terrain dominant la cité des Ducs depuis Plombières. Investissement : 1,3 millions d’euros. Une somme qui devrait être vite amortie si les vignerons qui vont s’en occuper, conseillés par l'ami Jacky Rigaux, ressuscitent la qualité de ce bourgogne dont nous avions fait naguère, ma femme et moi, au temps du regretté Jean Dubois, fondateur du domaine, notre quotidien (photo : un blanc La Cras 1996). On va suivre ça de près…

09:31 Publié dans Blog | Tags : dijon, la cras, vin, bourgogne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

07/12/2013

Dijon : l'histoire d'une Miss

 katia-cardot.jpgLu dans le Bien Public de ce matin l’histoire bouleversante de Katia Cardot, cette Dijonnaise devenue Miss France en 1967 un peu par raccroc : la jeune fille avait bénéficié du déclassement de la gagnante. Elle a fait quelques plateaux télé et gagné de quoi se payer un voyage en Afrique. Son fils Xavier raconte que son physique l’a obsédée toute sa vie : "Elle a dépensé une fortune impressionnante pour ne pas se voir vieillir. Elle s’est fait refaire les seins et certaines parties du visage". En 1998, apprenant qu’elle était atteinte d’un cancer des os, elle s’est suicidée : "Elle ne supportait plus de souffrir et de voir sa beauté atteinte". Brrr.

10:20 Publié dans Blog | Tags : miss france, dijon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/11/2013

Bayrou-Borloo, le retour

 Centre.jpgBayrou-Borloo en route vers de nouvelles aventures. Objectif : oublier le passé, panser les plaies et reconstituer la famille centriste. Echéance principale : les européennes, qui risquent d’être une catastrophe absolue, tant les politiciens français, de gauche et de droite, ont rejeté depuis dix ans toutes leurs impérities, leurs erreurs et leurs lâchetés sur "l’Europe", ce pelé, ce galeux. Victimes collatérales de ce regroupement durable : les quelques élus du Modem qui reconduiront – comme à Dijon – leur alliance avec le PS, les Verts et le Front de gauche : accrochés à leur écharpe comme naguère Isadora Duncan sur la promenade des Anglais, ils finiront, tôt ou tard, étranglés par elle.

12/09/2013

Dans la liste des "cumulards"

 Cumul.jpgDans l’extraordinaire liste des "cumulards" dressée par l’Express, un élu de Bourgogne figure brillamment en onzième position : François Rebsamen. Sénateur, maire de Dijon et président de la communauté d’agglomération du Grand Dijon, il occupe aussi les fonctions de président du conseil de surveillance du CHU de Dijon, président du syndicat mixte du SCOT du dijonnais, président de l’association des maires de Côte-d’Or, président du groupe socialiste au Sénat, membre du bureau national du Parti socialiste, etc. Et... il voulait lâcher toutes ces responsabilités, d’un coup, en 2012, pour être ministre ? Voilà un bien étrange métier !

00:19 Publié dans Blog | Tags : rebsamen, dijon, cumul, sénat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/07/2013

La gastronomie, c'est aussi des livres

 livre-gastronom.jpgL’été, on aime les bonnes nouvelles. En voici une, qui fait écho à l'inscription du repas gastronomique des Français au patrimoine culturel de l’Unesco et à la constitution d’un réseau de villes françaises consacrées à la "gastronomie", dont Paris-Rungis. Eh bien, pour nourrir ce projet, figurez-vous que l’arrière petit-fils de l’inventeur du Cointreau vient de léguer à Rungis sa prodigieuse collection de 40.000 livres portant sur la gastronomie, le vin et les arts de la table ! Si cela pouvait donner des idées aux villes de Dijon ou Beaune, qui, en six ans, n’ont jamais donné un centime au salon du livre "Livres en Vignes", qui, à leurs portes, poursuit les mêmes objectifs…

28/05/2013

Le hasard selon Grozdanovitch

 Grozd-portrait.JPGComment un sportif de haut niveau devient-il un contemplatif, un philosophe, un poète ? Denis Grozdanovitch a répondu, hier, à Dijon, au Club des écrivains de Bourgogne, en présentant son livre La puissance discrète du hasard (Denoël). Un peu de Desproges, un peu de Comte-Sponville, un peu de Delerm : l’ami Grozda possède l’amour du détail, le goût du mot, le sens de la dérision, il se délecte des "interférences animales" et se régale des phrases longues "car on peut y exprimer tout et son contraire". Merci, cher Denis, pour cette soirée  dont le succès… ne doit rien au hasard !

16:37 Publié dans Blog | Tags : grozdanovitch, dijon, club, hasard | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/03/2013

Merci à Paule Constant

 PConst+BL-1.JPGC’est une "collègue", en quelque sorte, que j’ai reçue au Club des Ecrivains de Bourgogne, à Dijon, ce jeudi soir : Paul Constant préside, à Aix-en-Provence, le Centre des Ecrivains du Sud-Jean Giono. Prix Goncourt 1998, cette femme de caractère vient de publier C’est fort la France ! chez Gallimard, où elle revient, une fois encore, sur sa jeunesse dans l’Afrique coloniale. Sa patte : aller toujours chercher ce qui se cache derrière les apparences, sachant que ce qui reste de la réalité, c'est ce qu’on en raconte. Vaste programme, sympathique échange. Merci, chère Paule, pour cette belle soirée !

23:59 Publié dans Blog | Tags : ecrivains, dijon, constant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2013

Dijon, un désastre !

 hol-dijon.jpgMais qui conseille le président de la République ? Qui lui a suggéré d’aller raffermir son image à Dijon, petite cité au patrimoine prestigieux mais entièrement tournée vers son passé et étouffée par les combinazioni politico-provinciales ? Il était facile de prévoir les désolantes manifestations de mauvaise humeur qui ont gâché le voyage ! Hollande humilié, Rebsamen décrédibilisé, les Guignols ravis ! Je connais beaucoup de Dijonnais qui ont mal vécu cet épisode désolant pour l’image de leur ville – dont la communication, désastreuse, est décidément à revoir entièrement…

 

 

11:02 Publié dans Blog | Tags : dijon, hollande, rebsamen | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/02/2013

Un gastronome à Dijon

Perico+BL-1.JPGDevant le Club des écrivains de Bourgogne, hier soir, le chroniqueur gastronomique Périco Légasse a présenté son Dictionnaire impertinent de la Gastronomie, un truculent abécédaire fort bien écrit, riche de formules aussi savoureuses que les vieilles recettes vantées par l’auteur. Très en verve, l’ami Périco s’est lancé dans un réquisitoire tonitruant contre la "mal bouffe", ferraillant avec gourmandise contre le lobby agroalimentaire, la publicité et la grande distribution : un régal ! Merci à lui d’avoir fait le voyage de Dijon et d’avoir rassuré les 130 personnes venues l’écouter à l’hôtel La Cloche : oui la Bourgogne reste, malgré tout, un paradis pour les gastronomes !

26/01/2013

Quand la Bourgogne communiquera...

 Bourgogne.jpgDeux mauvaises nouvelles en quinze jours : les "climats de Bourgogne" n’ont pas été retenus pour l’Unesco ; Dijon n'a pas été sacrée "Cité de la gastronomie" française. Et pourtant, les deux dossiers étaient techniquement excellents. Et pourtant, les dirigeants de la région Bourgogne et de la ville de Dijon sont très proches du gouvernement. Alors ? Alors il serait temps que les responsables de notre belle région, toutes tendances confondues, s’interrogent sérieusement sur leur communication externe : faible notoriété, absence d’image, pas de politique de marque, budgets ridicules, peu de contacts nationaux, manque de vision, et surtout, incapacité à travailler ensemble. Tous "fiers d’être Bourguignons", certes, mais chacun chez soi et chacun pour soi !

 

29/11/2012

On a bien ri hier à Dijon

 Chif-bouteille-2.JPG"Beethoven était si sourd que toute sa vie il a cru qu’il faisait de la peinture". "La vie est trop courte pour apprendre l’allemand". "Le meilleur moyen d’éviter la chute des cheveux, c’est de faire un pas de côté".  Des comme ça, il y en a des centaines dans le Dictionnaire amoureux de l’Humour (chez Plon) que Jean-Loup Chiflet est venu présenter hier à Dijon, devant le Club des Ecrivains de Bourgogne. Autres invités de la soirée : Alphonse Allais, Alexandre Vialatte, Woody Allen, Pierre Desproges et quelques dizaines d’autres. Franchement, on ne s'est pas ennuyé. Merci, cher Jean-Loup, pour ce très bon moment !

21/11/2012

Livre : enfin une bonne nouvelle !

 grangier.jpgEnfin une bonne nouvelle concernant le livre en Bourgogne : la librairie Grangier, à Dijon, a rouvert ses portes. Ouf ! Il faut dire que cinq autres librairies ont fermé, dans cette ville, depuis que j'ai relancé les Editions de Bourgogne : cela aurait fait beaucoup ! Reste à espérer que, de Dijon à Auxerre, certains libraires bourguignons qui ne daignent pas commander les livres publiés par les petits éditeurs régionaux (pas assez connus, pas assez rentables) comprennent que seule la solidarité des gens de l’écrit leur évitera le naufrage collectif dans les années qui viennent…

 

08/09/2012

Dijon, capitale du cumul ?

 Rebs.jpgC’est à Dijon, fief de François Rebsamen, que va culminer le 19 septembre l’offensive des parlementaires socialistes bien décidés à pulvériser la promesse de François Hollande d’interdire le cumul des mandats. On va y entendre tous les arguments habituels cautionnant, en réalité, la constitution de fiefs inexpugnables pour des élus (de gauche ou de droite) devenus politiciens professionnels. Or, à l’examen, les choses sont claires : AUCUNE raison sérieuse ne justifie de cumuler les fauteuils comme on le fait en France ; RIEN n’empêche un parlementaire de rester en contact avec son électorat sans détenir forcément un mandat de maire ou de président de conseil général. D’autres questions ?

09:30 Publié dans Blog | Tags : cumul, dijon, rebsamen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/06/2012

Rufin à Dijon

 JChR-micro.JPGBelle soirée littéraire, hier, à Dijon. Le Club des Ecrivains de Bourgogne a rassemblé un peu plus de 150 personnes autour de Jean-Christophe Rufin qui présentait son livre Le grand Cœur (Gallimard). Fallait-il l’appeler "docteur", ou "excellence", ou "maître" ? L’ex-médecin sans frontières, ex-ambassadeur à Dakar et benjamin de l’Académie française a charmé son auditoire par la richesse et la simplicité de ses propos. A travers le personnage de Jacques Cœur, argentier de Charles VII, c’est de lui, parfois, qu’il parlait, avec pudeur. Merci, Jean-Christophe, pour ce magnifique échange, et à bientôt en Bourgogne !   

30/01/2012

Un nouveau maire à Dijon

Millot.jpgLu l'info dans la Gazette de Côte d’Or : le prochain maire de Dijon sera Alain Millot, actuel premier adjoint de François Rebsamen - lequel devra se conformer, dans quelques mois, aux nouvelles règles d’interdiction du cumul des mandats. Millot est un homme charmant, discret et compétent. Il est actuellement délégué "à l’administration générale, à la tranquillité publique et à la médiation". La question que se posent les Dijonnais est évidemment de savoir si Alain Millot sera là pour diriger la cité des Ducs ou pour garder, bec et ongle, le fauteuil municipal de Rebsamen en attendant… En attendant quoi, du reste ? 


09:34 Publié dans Blog | Tags : dijon, rebsamen, bourgogne, ps | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/01/2012

Quand Didier Decoin raconte...

ddecoin.jpgDidier Decoin a charmé les Dijonnais, hier, à La Cloche, où il était l’invité du Club des Ecrivains de Bourgogne. Notamment quand il a commenté son Dictionnaire amoureux de la Bible, paru chez Plon l’an dernier. Une érudition vertigineuse, un irrespect presque candide, parfois jubilatoire, un style souvent truculent, un sens du scénario exceptionnel et un véritable amour de la langue française : voilà un écrivain, un vrai, qui sait partager son émotion, son plaisir, et même sa foi. Ce fut une belle rencontre. Merci Didier.

10:09 Publié dans Blog | Tags : decoin, bible, dijon, bourgogne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/12/2011

Un dîner à Dijon

david-zuddas.jpgDîner au bistro DZ’Envies, sur la place du Marché, à Dijon. Le restau n’a pas besoin de pub : il est plein midi et soir ! Le chef, l’ami David Zuddas, fils d’un émigré sarde passé par les fourneaux franc-comtois de Jean-Paul Jeunet et ceux des frères Pourcel à Montpellier, avait une étoile à La Charme, à Prenois, quand il a déménagé au centre de Dijon. Décor branché, cuisine raffinée, excellents vins au verre et… petits prix. Ah ! Son "bouillon de boeuf à la citronnelle, raviolis et saint-jacques snackée" ! Un délice qui fait agréablement oublier, le temps d’une soirée, toutes les cuisines électorales !