Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2010

Une bonne cliente

cecile-duflot.jpg2009 a été l’année Roumanoff, 2010 sera l’année Duflot. La nouvelle chef de file des Verts, entendue ce matin sur Europe 1, est décidément une "bonne cliente" pour les médias. D’abord, comme elle parle aussi vite que Voynet et Taubira réunies, elle permet d’aborder une bonne dizaine de sujets d’actualité par minute d’antenne. Ensuite, une écolo qui va réveillonner aux Maldives décomplexe tous les Fogiel, Castaldi et autres vedettes du PAF qui y étaient aussi. Enfin, elle n’oublie pas que les médias sont masochistes : quand Elkabbach lui parle d’un obscur scandale perso mouillant je ne sais plus qui, façon caniveau, elle dit : "Vous n’avez simplement qu’à pas en parler !" Et toc. Je me demande si je ne vais pas voter écolo, moi…

02/08/2009

A qui profitent les éoliennes ?

eoliennes.jpgPetit rappel à l'attention des naïfs. A qui profitent les éoliennes ? Pas aux consommateurs d’énergie : la part éolienne dans la production globale d’électricité restera infinitésimale. Pas aux adversaires des centrales nucléaires : même s’il était multiplié par dix, le parc éolien ne réduirait pas d’un kWh la production électrique d’origine nucléaire. Pas aux contribuables : nous paierons tous, par nos impôts, l’avantage exorbitant accordé par EDF aux entreprises privées qui viennent en France profiter d’une loi économiquement absurde en soudoyant à bas prix quelques agriculteurs aux abois. Pas aux chômeurs : cette technologie ne crée pas d'emplois. Pas aux écologistes, enfin : quel défenseur de l'environnement peut se réjouir de voir nos paysages ruraux hérissés de ces étranges poteaux métalliques et bruyants grands comme la moitié de la Tour Eiffel ?

23/06/2008

Paradoxes jubilatoires

Il y a, dans l’actualité, des paradoxes jubilatoires et terriblement révélateurs. Ainsi, avez-vous noté la passion avec laquelle tous les élus verts et écolos de notre beau pays défendent soudain les bases militaires qu’ils ont vouées aux gémonies depuis des décennies ? L’acharnement avec lequel tous les idéologues de l’anti-publicité protestent contre la suppression de la pub sur France Télévision ? L’obstination avec laquelle nombre d’artistes engagés à gauche exigent des sanctions contre ces salauds de jeunes qui pompent gratuitement leurs œuvres sur internet ?
Et le quasi-boycott des économistes qui tentent désespérément d’expliquer que la hausse du prix du pétrole est le meilleur moyen de lutter contre le réchauffement climatique ?

12/08/2006

Des éoliennes par milliers

Lu dans l’Yonne Républicaine le plaidoyer de la présidente locale des Verts en faveur des éoliennes. La dame, sympathique au demeurant, préfère les champs d’éoliennes aux grosses tours fumantes des centrales nucléaires. Difficile, face à un tel argument, de plaider pour la préservation de nos paysages : chez nous, dans le nord de la Bourgogne, par temps clair, on aperçoit sans plaisir les volutes de Dampierre-en-Burly et Belleville, de l'autre côté de la Loire, et de Nogent-sur-Seine, en direction du nord, à des dizaines de kilomètres...
Revenons sur terre : il faut compter 1.300 éoliennes d’une puissance unitaire de 1MW pour remplacer une seule tour de réfrigération. A la place des trois centrales en question, il faudrait donc planter au-dessus de nos forêts, nos étangs et nos vallons, la bagatelle de… 8.800 éoliennes.
Bonjour l’environnement.

02/08/2006

Les jactances de M. Hulot

Nicolas Hulot est un type sympathique, généreux et sincère. Il a bigrement raison de s’insurger contre la paresse des politiques, à droite comme à gauche, face au péril climatique qui menace la planète. Mais il a tort de laisser entendre qu’une candidature aux présidentielles de 2007 serait, pour lui, le meilleur moyen de faire entendre son cri d’alarme.
D’autres l’ont fait avant lui, pour des causes plus ou moins nobles : les Barbu, Marcilhacy, Ducatel, Cheminade et autres Saint-Josse, qui n’avaient évidemment rien à proposer, eux non plus, pour combattre le chômage, gérer la crise des banlieues, contribuer à la paix au Proche-Orient, réformer la justice ou réduire le trou de la Sécu. D’autres, innombrables, pourraient ainsi dévoyer le scrutin présidentiel pour attirer l’attention sur le sida, les femmes tchétchènes, les accidents de la route ou le sort des bouilleurs de cru.
Oh là, Hulot ! Et la télé, ça sert à quoi ?

01/08/2006

La PAC, c'est le bouquet !

Si vous empruntez la petite route qui relie La Ferté-Loupière à Saint-Romain-le-Preux, aux confins de la Puisaye, dans l’Yonne, ne ratez pas le champ en jachère qui suit, sur la droite, le dernier virage avant la nationale. Arrêtez-vous sur le bas-côté, entrez dans la prairie et composez donc un joli bouquet de fleurs des champs. En toute liberté. Gratos. Centaurées, cosmos, eschositzias, œillets, lavatères, soucis, zinnias : servez-vous ! Ad libitum !
Voilà une initiative qui rassure sur l’avenir du genre humain. Au lieu de laisser dauber les méchantes langues sur les subventions européennes qu’ils touchent pour ne pas cultiver leurs terres, les agriculteurs d’ici transforment leurs jachères obligatoires en tapis de fleurs multicolores, vivantes et libres de droit. Histoire de montrer que l’argent de la PAC ne profite pas qu’à eux. Astucieux, non ?