Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2019

PMA : une unanimité qui fait peur

pma.jpgCe qui frappe le téléspectateur moyen, dans l’actuel débat sur la bioéthique, c’est que la totalité des présentateurs d’émission, animateurs de débats et autres éditorialistes sont favorables à la PMA. Tous ! Sans aucune exception ! Si une minorité d’entre eux sont des militants de la cause, les autres sont tétanisés à l’idée de passer, en posant la moindre question dérangeante, pour un homophobe, un ringard, un réac ou un catho intégriste. Faut-il s'étonner, en face d’une telle unanimité médiatique, que les rares invités opposés à la PMA aient un mal fou à exposer leurs arguments, et que l'opinion publique, du coup, n'y comprenne pas grand chose ? Franchement, cela fait un peu peur.

26/07/2019

Tour de France : le sens des valeurs

coureurs.jpgDans un monde qui perd ses repères, le Tour de France redonne le sens des valeurs : effort, courage, etc, etc. Ainsi, à chaque étape, France Télévision propose aux téléspectateurs de gagner la bagatelle de 50.000 euros (!) en répondant à une question complètement débile, genre : "Combien un vélo a-t-il de roues ?" ou "De quelle couleur est le maillot jaune ?". Le gagnant sera tiré au sort à la fin de la course. Quand vous pensez que la majorité des coureurs qui escaladaient hier l’Izoard et le Galibier ne gagnent pas 50.000 euros par an, vous mesurez à quel point ce jeu imbécile prépare les jeunes aux tristes réalités du monde…

24/07/2019

Ces "affaires" qui n'en sont pas

image.jpgPas regardé la télé pendant deux jours. J’allume et je tombe, incrédule, sur… l’affaire de Rugy ! Il n’y a donc aucun autre sujet, en ce moment, qui intéresse les plateaux télé ? Le CETA, l’agriculture, le réchauffement climatique, la PMA, Boris Johnson, on s’en tamponne ? L' "affaire de Rugy" serait devenue une "affaire Médiapart", à entendre tous ces gens qui ne connaissent pas la loi sur la presse de 1881. Foutaises ! Le problème de la presse, n'est-ce pas plutôt la course à l‘audience entre les chaînes de télé, qui les pousse à baisser le niveau et surtout, surtout, ne jamais diffuser plus de deux phrases intelligentes d’affilée sur les vrais enjeux de notre temps ?

25/04/2019

La télé, arme de destruction massive ?

tpmp-l-etonnante-gilets-jaunes.jpgPetite phrase de Jérôme Rodrigues, le "gilet jaune" le plus invité du PAF : "Les médias, on en a besoin car ils représentent l'arme de destruction massive du gouvernement, et c’est utile d'avoir les codes". Il serait opportun que tous mes jeunes confrères réfléchissent à ce propos aussi éclairant que révélateur : cela les dissuaderait peut-être de recevoir sur tous les plateaux, du matin au soir, à égalité avec des chefs de parti, des sociologues ou des sondeurs, des individus désignés par personne, venus de nulle part, dont l’objectif tactique n’est pas exactement d’éclairer l’opinion des téléspectateurs !

21/02/2019

Sortir de l' "entre soi"

benalla-senat.jpgLes grands médias parisiens sont incorrigibles. Ils n’ont toujours pas compris pourquoi ils étaient frappés d’une telle défiance dans la France profonde. Un petit tour dans les rédactions permet de les observer passant leur temps à s'exciter comme des hystériques sur les moindres péripéties de l’affaire Benalla – affaire très parisienne à laquelle la plupart des gens, dans mon coin, ne comprennent plus rien. Ce sujet réduit le monde au triangle sacré Sénat-Elysée-Beauvau réservé à des initiés, à mille lieues des préoccupations des habitants de ce pays. L’Eglise n’est pas la seule à devoir s’extirper d’un "entre soi" désolant !

22:14 Publié dans Blog | Tags : banalla, medias, télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/03/2018

Les journalistes à la guillotine !

mélenchon-2.jpgMasochisme ou couardise ? La complaisance des médias français envers Jean-Luc Mélenchon est incompréhensible. Alors que le leader de la France Insoumise est dix fois plus méprisant et agressif vis-à-vis d’eux qu’un Laurent Wauquiez ou une Marine Le Pen ! Lisez, par exemple, son blog du 26 février : les journalistes sont tous des lâches, des menteurs, des crétins, des vendus, etc, etc ! La haine de Mélenchon à l’égard du "parti médiatique" (!) semble inextinguible. Or, quand on voit le piteux fiasco du "Média", la petite télé lancée sur le net par ses camarades de la France Insoumise, on attendrait du Grand Inquisiteur de la gauche un peu, un tout petit peu d’humilité…

22/01/2018

Le bruit, le clash, le buzz...

télévision,buzz,réseaux sociauxLe grand tort des médias audiovisuels, depuis environ deux ans, est de vouloir rivaliser avec les réseaux sociaux qui les fascinent. C’est ainsi que la télévision s’est transformée en un gigantesque café du commerce où tout se vaut, les expertises précises comme les contre-vérités affligeantes, les reportages instructifs comme les montages à l’emporte-pièce. Qu’importe qu’un invité soit inculte du moment qu’il fait du bruit avec sa bouche ! Est-ce un drame s’il ne représente que lui-même, c’est-à-dire, parfois, rien ? Et tant pis si les insultes et les anathèmes ont peu à peu remplacé les arguments rationnels puisque c’est cela qui fait du buzz !

03/12/2017

L'info toujours menacée

reporter.jpgParaphrasant le célèbre slogan du Loto, mon vieil ami Jérôme Bonaldi disait naguère : "L’information, c’est pas facile, ça coûte cher et ça ne rapporte rien !" C’est pour cela, sans doute, que la présidente de France Télévision avait envisagé de s’en prendre cette année à deux emblématiques émissions, Envoyé spécial et Complément d’enquête. Elle a reculé. Tant mieux pour l’intelligence, pour la culture, pour la démocratie. Ira-t-elle jusqu’à orienter son couperet vers toutes les émissions minables, les séries débiles, les divertissements niais, les jeux crétins et les plateaux vulgaires qui font l’essentiel de la programmation du service public ? "Service public", tu parles !

05/11/2017

Du passé faisons table rase

RV mag.jpgUn coup d’œil, pour voir, au programme TV du 7 novembre 2017, jour anniversaire de la révolution d’Octobre, l’événement qui influa le plus sur l’histoire du monde (et de la France) tout au long du XXè siècle. A part le Staline de Daniel Costelle en fin de soirée sur France 2, pas une rétrospective, pas un débat, pas un téléfilm, pas l’esquisse d’un bout de commencement de programme historique ou pédagogique. Pour la télévision française, l’épopée communiste et ses 80 millions de morts, Lénine, Trotski, Thorez, Marchais, tout ça, c’est un mauvais souvenir, un remords un peu flou : mieux vaut ne pas rouvrir les poubelles de l’Histoire !

30/08/2017

L'argent n'a pas d'odeur

Raquel.jpgOn se rappelle la volée de bois vert reçue par Pierre Arditti quand l’acteur, clairement engagé à gauche, avait fait, pour un gros paquet de pognon, la pub du Crédit Lyonnais ! A une moindre échelle, l’arrivée de Raquel Garrido comme pigiste sur C8 fait hurler de rire les journalistes qui constatent que la porte-parole du candidat "insoumis" Jean-Luc Mélenchon, épouse du camarade Alexis Corbière, est désormais payée... par Vincent Bolloré ! Tiens, à propos, quelqu’un a-t-il prévenu Aurélie Filippetti, recrutée comme pigiste par RTL, qu’elle est désormais rémunérée par RTL Group, une multinationale basée au Luxembourg et propriété du géant capitaliste allemand Bertelsmann ?

25/05/2017

Images du monde

2048x1536-fit_rencontre-entre-emmanuel-macron-donald-trump-bruxelles-25-mai-2015.jpgEst-ce parce que les journalistes politiques, épuisés, ont fait le pont ce week-end ? On dirait que la télé s’ouvre soudain sur la planète ! Les images de Donald Trump à Jérusalem, puis à Rome chez le pape, celles de la rencontre Trump-Macron à Bruxelles, en attendant la réception de Poutine à Versailles lundi, sont rafraichissantes ! Ainsi, notre monde ne se limite pas aux révélations du Canard Enchaîné sur le ministre Richard Ferrand ou aux bisbilles entre Marine Le Pen et Florian Philippot ? Il y aurait donc, en dehors de chez nous, des problèmes de terrorisme, de pollution, de migrations, de pauvreté et de violence que des chefs d’Etat s’efforcent de régler par la diplomatie ? Incroyable !

24/05/2017

Intouchable, Hanouna ?

Cyril-Hanouna.jpgLe plus terrible, dans l’affaire Hanouna, c’est de voir à quel point les questions d’argent et les rapports d’influence, à la télévision, l’emportent sur toute éthique. Quelle importance, la vulgarité et le mépris, l’homophobie et la veulerie, l’inculture et la bêtise, quand des millions d’euros sont en jeu ? Le ressort de la télévision, c’est la pub. Et la vulgarité attire la pub. On voit bien qu’Hanouna, dont dépendent le sort de la chaîne C8 et le revenu de nombreux animateurs, est quasi-intouchable. Ah ! S’il s’était agi de Christine Boutin, d’Alain Finkielkraut, d’Eric Zemmour ou de François Fillon, je ne vous dis pas à quel hourvari meurtrier on aurait assisté !

21/01/2017

Journalisme ou bavardage ?

LCI-Trump.jpgL’investiture de Donald Trump aura été un révélateur pour les chaines de télé : autant on peut constituer un plateau pour commenter les primaires du PS en invitant à peu près n’importe qui, autant un sujet rare ou complexe comme l’arrivée de Trump à la Maison Blanche demande davantage de rigueur : il faut des journalistes qui aient pris le temps de travailler le sujet, et des invités qui le connaissent à fond (comme Anne Toulouse, Laure Mandeville ou Nicole Bacharan). Fastoche ? Que nenni ! On a vu à quelques incidents, vendredi, sur LCI, sur BFM-TV ou sur France Info, que ce n’était pas si simple, et qu’il ne suffisait pas de réunir une poignée d'invités autour d’un animateur pour faire du bon journalisme…

08/11/2016

Bite, baise, chatte et caca-boudin !

hanouna-cyril-matthieu-delormeau.jpgLa télévision est de plus en plus vulgaire. Du plateau de Laurent Ruquier au canapé de Michel Drucker, les animateurs et leurs invités rivalisent de blagues salaces, de mots grossiers et de vannes ordurières. Les humoristes autoproclamés, notamment, se régalent de pets, de touche-pipi et de bite-à-cul : chier, baise, chatte et caca-boudin, qu’est-ce qu’on se marre ! Est-ce être réactionnaire que de rappeler qu’à la génération précédente, ni Raymond Devos, ni René Goscinny, ni Robert Lamoureux, ni Jacqueline Maillan, ni Bourvil, ni Sempé, ni Louis de Funès, ni Fernand Raynaud n’ont jamais proféré le moindre gros mot ?

19/09/2016

Politique : on touche à l'absurde !

montebourg.jpgL’incident qui a plombé l’émission politique de Laurence Ferrari (sur C8) dont la vedette, Arnaud Montebourg, était déjà engagée dans une autre émission politique (sur France 2), n’est que le premier d’une longue série : les chaines de télé et de radio, devenues folles, ne font plus qu’interviewer des hommes politiques sur ce qu’ont déclaré d’autres hommes politiques sur d’autres chaînes de télé et de radio, en espérant être reprises dans les autres émissions politiques, dans une concurrence aussi effrénée qu’absurde. Qu’apportent au débat citoyen ces centaines d’émissions inutiles, superficielles et redondantes ? Rien. Que dalle. Du bruit. Du superfétatoire. Du vide.

 

05/09/2016

I love French Television !

actuality.jpgLa télévision joue un rôle primordial face aux menaces qui pèsent sur les Français, leur culture et leur mode de vie. Le 19 août, ici même, je m’étonnais déjà que les dirigeants de chaîne manifestent tant de mépris pour la langue française, qui est pourtant un sacré facteur d’unité nationale : dans la ligne de Money Drop, The Voice ou Secret Story, la plupart des nouvelles émissions de TV sont baptisées en anglais ! Or, la situation empire : après Still Standing, Ninja Warior et Guess My Age, voici venir Actuality (sur France 2) et Punchline (sur C8) ! Quel responsable politique osera dénoncer cette lâcheté culturelle en arrivant sur le plateau d’une de ces émissions ?

 

03/07/2016

Rocard est mort ? Et alors ?

Michel-Rocard.jpgJe sais, on n’a pas idée de mourir un samedi soir de juillet, alors que les salles de rédaction quasi désertes ne s’occupent que de football. Heureusement que les chaînes d’info étaient là pour rendre largement hommage à l’un des plus importants hommes politiques de ce dernier demi-siècle ! Du côté du service public, si les journalistes du JT de 20 h sur France 2 et du JT du soir sur France 3 ont bien réagi, aucune chaîne de France Télévisions n’a été capable d’improviser une "spéciale" (il était pourtant facile de reporter le best-off éculé d’On n’est pas couché). Quant aux responsables des deux chaînes parlementaires, LCP et Public Sénat, ne leur dites pas que Rocard est mort, cela va leur faire un choc !

11:30 Publié dans Blog | Tags : rocard, télévision | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/05/2016

Rien qu'une trève, s'il vous plaît !

duel.jpgAh ! Si quelques brins de muguet pouvaient freiner la dérive d’une société politico-médiatique qui ne valorise plus que le bashing, le tacle, le duel, l’insulte, la répartie, la médisance, le dérapage, le couac, le clash, le dézinguage, l'engueulade, la réplique, le coup de boule, la menace, la gifle, la castagne ! Allez, chiche, rien que ce dimanche, j'en appelle à tous les Mélenchon, Sébastien, Martinez, Hanouna, Valls, Sarkozy, Ruquier, Besancenot, Cambadélis, Moix, Montebourg, Le Pen, Le Pen, Le Pen, Morano, Ibrahimovic, Guillon, Rossignol, Debré, JoeyStarr, Genest, Duflot, Ménard, etc, etc. S’il vous plait, rien qu’une journée de gentillesse, d’amabilité, de bienveillance ! Et puis après, juré, on vous redonne la parole !

14/04/2016

Information, communication ou arnaque ?

hollande-jt.jpgA force de confondre constamment l’information et la communication, les élites médiatico-politiques se prennent les pieds dans le tapis ! Que deux des six "Français" invités à interroger François Hollande ce soir sur France 2 (un agriculteur et une syndicaliste) aient été rayés de la liste à la demande de l’Elysée est évidemment scandaleux. C’est surtout le signe que personne ne croit plus en rien, que le mot "citoyen" ne sert qu’à couvrir des petites manip’ électorales, et que la com’ du chef de l’Etat n’est plus que propagande et arnaque. Dans ce désastre éthique, il y a pourtant une raison de ne pas désespérer : aujourd’hui, tout est transparent, et les électeurs ne sont pas dupes. C'est toujours ça.

17/01/2016

Manuel Valls a bien joué

valls.jpgManuel Valls ne voulait pas aller chez Ruquier, de peur d’exposer l’Etat qu’il représente aux quolibets et aux vannes faciles des amuseurs publics prompts à dézinguer le premier politique qui passe. Puis, curieusement, il a changé d’avis. Il a eu raison. Chez Ruquier, hier soir, il a pu justifier longuement sa politique, sans être quasiment interrompu, et sans avoir à répondre à des questions gênantes (comme sa carte de vœux à 36.000 euros, qui était dans tous les journaux ce matin-là). Mieux : si Jean d’Ormesson l’a égratigné avec élégance, Gérard Darmon, lui, a reproché aux médias d’être si sévères à l’égard d’un homme aussi formidable ! Que ne ferait-on pas, à la télé, pour avoir le Premier ministre sur son plateau !