Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2009

La Turquie n'est pas européenne

L'UMP ne refera pas l'erreur du scrutin européen de 2005 : ses dirigeants tonnent à l'envi contre l'entrée de la Turquie en Europe. Pareil du côté de chez Bayrou, Villiers, Dupont-Aignan, etc. La Turquie en Europe, c'est non ! Tiens, voici une citaion tirée du Figaro, le jeu consiste à deviner son auteur : "Historiquement et culturellement, la Turquie a peu de choses en commun avec l'Europe. Ce serait une grande erreur de l'incorporer à l'Union. Il vaudrait mieux que la Turquie joue un rôle de pont entre l'Europe et le monde arabe. La Turquie a un fondement islamique. Elle est très différente de l'Europe, qui est une collectivité d'Etats séculiers avec des fondements chrétiens..." La citation date d'août 2004. Elle est de Joseph Ratzinger, futur Benoît XVI. Cela ne vous fait pas rire ?

02/06/2009

Pour quoi on vote ?

L'élection européenne, paraît-il, c'est dimanche. Seuls quelques médias (France Inter, Arte, La Croix) en parlent. Tous les autres continuent la perpétuelle course de petits chevaux à la française (26 %, 20 %, 16 %, c'est passionnant) programmée pour 2012, sans jamais aller voir au-delà des frontières. Trop dangereux : on pourrait y découvrir que la gauche et la droite, en Europe, sont d'accord sur tous les grands sujets. Ce qui enlèverait beaucoup d'intérêt à notre course de petits chevaux franco-français ! Restons donc entre nous, nom d'un camenbert, et laissons s'affronter les professionnels de la profession : ils savent sûrement, eux, pour quoi on vote dimanche. 

27/05/2009

L'Europe vue de Budapest

Musée Terreur.JPGRetour de Budapest où la campagne européenne se déroule, comme chez nous, dans l'indifférence générale. Les pays d'Europe centrale étaient très, très européens quand ils sont sortis du communisme. Mais une génération a passé. Les électeurs hongrois de moins de 40 ans ne savent pas d'où ils viennent et au fond, ils s'en tapent. Il y a quand même, sur Andrassy Utca, un "Musée de la Terreur" (photo) qui leur rappelle qu'il y a juste vingt ans, leur pays sortait de l'enfer totalitaire. Vingt ans seulement ! Certes, l'Europe n'est pas le paradis, mais quand on compare la Hongrie d'avant 1989 et celle de 2009, franchement, y a pas photo.

11/05/2009

Extravagant Kouchner

Croisé ce matin, sur le plateau de LCI, Christophe Barbier, qui n'est pas tendre pour Bernard Kouchner. Il faut dire qu'il est extravagant, franchement, d'entendre un ministre des affaires étrangères de Sarkozy se demander ouvertement s'il votera pour les listes de Sarkozy aux élections europénnes ! Le dossier Kouchner s'alourdit, explique justement Barbier. Hier, les militants UMP de l'Yonne que j'ai rencontrés au salon du livre de Saint-Sauveur sont sous le choc, et critiquent ouvertement l'ouverture, façon Elysée. Il devrait se méfier, Sarko : ça grogne à la base ! L'affaire Kouchner est un révélateur du malaise. La constitution des listes européennes s'est faite, dans l'Yonne, par-dessus la tête des élus locaux de l'UMP, qui ont du mal à garder le sourire. L'un me dit qu'il ne votera pas, l'autre qu'il votera Bayrou ! 

10/05/2009

L'Europe anonyme (suite)

C'était jeudi dernier, à Clamecy, dans la Nièvre. La candidate loale du Modem aux européennes, Isabelle Bonnicel, organisait un meeting avec le président départemental de son parti. Rendez-vous à 20 heures à l'ancienne poste. A l'heure dite, le correspondant de l'Yonne Républicaine se pointe : pour une fois que ce fichu scrutin prend un aspect concret ! Et là, c'est le choc. Le constat. Incontestable, imparable, sans appel. Il n'y a personne. Zéro participant. Pas un rat. Le désert. Ainsi vont les élections européennes. Chacun sait que le Modem aura un élu dans l'Est, et qu'il s'appelle Jean-François Kahn. C'est prévu comme cela. Les autres ? Des inconnus sûrs de ne pas être élus qui, bien sûr, font salle vide dans l'indifférence générale. Mais qui nous a concocté un mode d'élection aussi débile ?

08/05/2009

L'Europe anonyme

Enfin, elles sont là ! Tout juste un mois avant les européennes, l'UMP a publié les 18 noms qui vont, au nom du parti majoritaire, solliciter les suffrages des électeurs de la circonscription Est. Or je constate avec inquiétude que je ne connais aucun des candidats. Aucun. 0 sur 18. Je cumule trente ans de passion pour la vie politique, un quart de siècle de journalisme, une expérience régionale pas négligeable, et c'est à peine si je connais, de nom, les deux sortants (qui sont d'ailleurs les deux rentrants, bonjour le suspense). Même la représentante de mon département, l'Yonne, m'est totalement inconnue. C'est dire si l'électeur moyen, dans ma région, va se passionner pour des candidats qu'il n'a jamais vus et qu'il ne verra probablement jamais !