Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2020

L'info ? Quelle info ?

ursula.jpgJe joins ma voix aux (rares) commentateurs qui dénoncent l'étroitesse de vue de nos quatre chaines d’info, promptes à interrompre brutalement leurs programmes pour la moindre petite phrase inutile de Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon (priorité à l'actu !) mais incapable de s’intéresser au discours sur l’état de l’Union de la présidente de l’Union européenne, Ursula von der Leyen (Ursula comment ?). Le plan de relance européen, le Brexit, la question des migrants ou la lutte contre les gaz à effet de serre, quelle importance ? Attention ! Attention ! Il paraît que Danièle Obono va bâcher Gérald Darmanin : BREAKING NEWS ! BREAKING NEWS !

05/03/2020

L'Europe, c'est où, c'est quoi ?

tv.jpgTiens, encore un sondage dont vous n’entendrez pas parler à la télé ! Je lis dans "La Croix" que, selon l’institut ViaVoice, 72 % des Français souhaitent être davantage informés sur l’Europe (le chiffre monte à 79 % chez les 18-24 ans). On se rappelle que les chaînes françaises, selon une récente étude de la fondation Jean-Jaurès, ne consacrent que 3 % de leurs infos à l’Europe (la France étant sur ce point, et de loin, en queue de peloton européen). Etonnez-vous que les Français soient aussi nuls en politique (en économie, n’en parlons pas) et se complaisent dans le repli sur soi et la chasse aux sorcières !

10/10/2019

Europe : un beau gâchis !

europe.jpgC’est la troisième erreur stratégique de Macron vis-à-vis de l’Europe. La première, c’était d’avoir poussé Nathalie Loiseau à la tête du groupe centriste (alors qu’à l’évidence, elle n’était pas au niveau). La seconde, c’était de ne pas avoir soutenu prioritairement la candidature de Michel Barnier à la tête de la Commission européenne (alors que lui, au contraire, aurait fait l’unanimité). La troisième, c’est d’avoir voulu imposer Sylvie Goulard comme commissaire (alors qu’elle avait des casseroles rédhibitoires). Cela fait beaucoup. Il est loin, l’espoir que le jeune président français rehausse le prestige de la France en Europe, et de l’Europe dans le monde !

15:16 Publié dans Blog | Tags : europe, macron, barnier, goulard | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/09/2019

Vivre à l'européenne...

presidente.jpgLa présidente de la Commission européenne a créé un poste de commissaire chargé de la "protection du mode de vie européen". L’intitulé, assez clair, a aussitôt déclenché un tir de barrage de la gauche française ! Les Lumières, la démocratie, la mode, la gastronomie, la Sécu, la liberté de conscience, l’égalité hommes-femmes et l’exigence de justice sociale, pour Raphaël Glucksmann et quelques autres, c’est du pipeau ! Faut-il être sourd et aveugle pour ne pas voir qu’il y a bien un "mode de vie européen", de Varsovie à Oslo, de Bucarest à Lisbonne, et qu’il faut effectivement le défendre… notamment, mais oui, contre la culture américaine !

25/07/2019

Après Trump, Johnson !

Gugusse.jpgCela commence à faire peur. Les Américains ont élu à leur tête un gros beauf machiste, inculte et irresponsable. Les Brésiliens ont élu un apprenti dictateur sexiste et homophobe. Et voilà que les Britanniques se donnent un Premier ministre sans convictions, hyper démago et menteur invétéré ! Savez-vous ce que disait Boris Johnson quand il était jeune journaliste au Telegraf et qu’on lui reprochait de raconter n’importe quoi dans ses articles ? "Il ne faut jamais laisser les faits contredire une bonne histoire !" Inquiétant, non ? Tous mes vœux, amis d’outre-Manche ! Il y a des jours où j’adore Macron.

07:55 Publié dans Blog | Tags : johnson, trump, europe, angleterre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/06/2019

Varsovie, Paris, la même Europe

Palac Kult.jpgQuelle différence, aujourd’hui, entre Varsovie et Paris ? Les mêmes immeubles neufs, les mêmes magasins, les mêmes voitures, les mêmes vêtements, les mêmes touristes. La même mondialisation. Peut-être la capitale polonaise, paradoxalement, paraît-elle plus riche, plus neuve, plus connectée que la capitale française – et vive les subventions européennes qui ont permis aux Polonais de combler spectaculairement leur retard d’il y a trente ans ! Ah si, quand même, il y a au moins une différence : à Varsovie, toutes les trottinettes électriques sont soigneusement rangées par leurs utilisateurs sur le bord du trottoir ou le long des murs…

26/05/2019

Cinq raisons de se réjouir

elections-europeennes-France-26-Mai-2019_0_729_486.jpgIl y a au moins cinq raisons de se réjouir des résultats de ce soir. 1) Les vrais adversaires de l’Europe, ceux qui réclament la sortie de l’Union européenne ou de l’euro, sont réduits à un score infinitésimal. 2) Les marxistes, communistes et autres trotskistes ont quasiment disparu de la scène politique. 3) Les "gilets jaunes" ont été totalement désavoués par les électeurs. 4) Les Verts ont enfin abandonné leur référence à l’extrême gauche anticapitaliste, ce qui est un grand progrès pour l’écologie. 5) Enfin, Marine Le Pen fait le même score qu’il y a cinq ans, ce qui laisse prévoir que Macron la battra à nouveau au second tour de 2022 !

25/05/2019

L'argument le plus stupide...

UERSS.jpgL’argument le plus stupide, le plus faux, le plus détestable de toute cette campagne européenne, c’est celui de Marine Le Pen assimilant l’Union européenne à une nouvelle URSS "impériale, hégémonique et totalitaire" (sic). L’Union européenne est née, précisément, d’un rejet des totalitarismes (fascisme, nazisme, communisme), d’un refus de la domination d’un pays sur un autre, et de la conviction un peu folle que la démocratie libérale (au sens des libertés individuelles) pouvait fournir une référence à tous les démocrates de la terre. Faut-il n’avoir aucune mémoire, ne reculer devant aucun mensonge et n’avoir aucun respect pour les électeurs !

24/05/2019

Dimanche, je voterai Bellamy

Bellamy.jpgPardon à tous ceux qui feront un autre choix, mais c’est décidé : dimanche, je voterai Bellamy !  J’aurais voté Macron s’il n’avait pas réduit sa belle ambition européenne, que je partage, à un duel politicien franchouillard dont on se tamponne le coquillard (Marine Le Pen avait déjà gagné les européennes de 2014, et alors ?). Ces derniers jours, j’ai attentivement écouté et lu Bellamy, et ce gars-là me plaît – par ce qu’il dit, par sa façon de le dire. Au sein d’une classe politique devenue insipide, voilà un homme intelligent, cultivé, humble, raisonnable, pondéré, qui relève le niveau. La France a besoin d’élus de cette trempe. L’Europe aussi.

10:05 Publié dans Blog | Tags : europe, européennes, bellamy | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

20/05/2019

Tempête sous un crâne...

europe2019-2.jpgPas encore décidé, à une semaine du scrutin européen, pour quelle liste je voterai dimanche. Eliminées, évidemment, l’extrême gauche (FI, LO, PCF) et l’extrême droite (RN). Et aussi toutes ces listes fantoches, folkloriques ou inutiles (royalistes, Hamon, Dupont-Aignan, animalistes, esperanto, etc). Il reste que je suis aussi pro-européen qu’Emmanuel Macron, que je n’ai que des amis à l’UDI et que je suis agréablement surpris par Bellamy. Mais je n’aime pas le côté bobo de la liste de Mme Loiseau, la liste UDI n’a aucune chance, et je n’ai aucune envie de voter pour Wauquiez ! Je réfléchis…

16/05/2019

On parlera de l'Europe plus tard

supremasiste-blanc.jpgA chaque jour sa petite polémique assourdissante : c’est le meilleur moyen de ne jamais parler de l’Europe ! Aujourd’hui, c’est cette photo, sur twitter, où Marine Le Pen, en Estonie, a fait un geste que certains jugent raciste. Hier, c’était la défection d’un type rigoureusement inconnu, passé de la France Insoumise au Rassemblement national. Demain, il faudra absolument commenter les affiches électorales LREM avec la tête de Macron. Après-demain, je vous fiche mon billet que Wauquiez, ou Loiseau, ou Hollande, dira une bêtise. Allons, il faut tenir encore dix jours…

22:10 Publié dans Blog | Tags : européennes, europe, médias | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/05/2019

Macron-Le Pen : hors sujet !

affiches-europeennes.pngNon, le vote du 26 mai ne consistera pas à choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen ! Non, ce scrutin ne sera pas la revanche des dernières présidentielles ! Pourvu que les grands médias ne tombent pas dans ce piège réducteur, infantile et franchouillard ! Il reste deux semaines pour intéresser les Français, pour une fois, à ce qui se passe en Allemagne, en Pologne, en Espagne, en Belgique ; pour toucher du doigt, enfin, la réalité de nos choix économiques et sociaux ; et pour désigner, le 26 mai, nos représentants au Parlement européen. La course de petits chevaux entre Macron et Le Pen, on s’en bat l’œil !

07/05/2019

Voter pour qui, pour quoi ?

Urne.jpgIl y a, en France, deux catégories d’électeurs européens (si on élimine les 60 % de gens qui n’iront pas voter, qui ne comprennent rien et sont, en général, contre tout). Il y a d’abord les citoyens français qui vont élire leurs représentants dans une assemblée aux pouvoirs importants, où deux ou trois groupes auront le pouvoir, où les élus LREM, LR ou Verts  auront donc un poids non négligeable. Et puis il y a ceux qui voteront bêtement, les yeux fermés, le front raide, sans rapport avec les enjeux, "pour ou contre Macron", ce que recommandent Marine Le Pen et une tripotée d'autres irresponsables qui se fichent complètement du monde qui les entoure.

10:24 Publié dans Blog | Tags : européennes, europe, macron | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/05/2019

Pourquoi pas 150 listes ?

Logos-Partis.jpgIls se marrent, les partis politiques traditionnels, en voyant que les Gilets jaunes n’ont pas été capables de présenter moins de 3 listes rivales aux élections européennes ! Qu’est-ce qu’on rigole à gauche (où l’on présente 3 listes concurrentes), à l’extrême gauche (où 4 listes s’affrontent), mais aussi à l’extrême droite (où l’on compte 4 listes différentes) ! En réalité, il n’y a pas de quoi rire : les 33 listes en compétition (!) pour le scrutin du 26 mai montrent que la société politique française est totalement explosée, façon puzzle, et que sa classe politique a perdu ce qui la faisait vivre : le sens du collectif !

05/05/2019

L'Europe, on s'en tape !

pape,Bulgarie,Europe,mère TeresaUne petite parenthèse, vite fait, dans l'affaire Castaner ? Ce dimanche, à trois semaines du scrutin européen, le pape François va rendre un hommage appuyé, dans un pays membre de l’Union européenne (la Bulgarie), aux deux principaux évangélisateurs de l’Europe de l’est, les frères Cyrille et Méthode. Jean-Paul II avait fait de ces deux grands personnages du christianisme les saints patrons de l’Europe (au même titre que saint Benoît pour l’Europe de l’ouest). Le pape fera aussi un saut en Macédoine, à Skopje, ville natale de mère Térésa, symbole de ce que l’Europe a donné de mieux au reste du monde. Oui, pardon, je sais, l’Europe, on s’en tape, excusez-moi…

15/04/2019

Les "gènes" de Raphaël Glucksmann

7797222968_raphael-glucksman.jpgRaphaël Glucksmann est sympathique et plutôt rafraichissant dans l’actuelle médiocrité politicienne, mais il charrie un peu quand il explique avec emphase que l’Europe est "ancrée dans ses gènes". Explication de texte : ses quatre grands parents, paternels et maternels, furent des staliniens farouches, et deux d’entre eux, Martha et Rubin (les parents d’André) furent même des agents des services secrets soviétiques (GRU) recrutés en Palestine, envoyés à Hambourg puis à Paris au service du Kremlin …pour lequel, rappelons-le, l'Europe était d'abord un territoire à soumettre par la force !

16:47 Publié dans Blog | Tags : europe, glucksmann, staline, gru | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/04/2019

Brexit : un crime parfait

brexit.jpgLes Britanniques auront réussi, au-delà de leurs espérances, à rendre l’Europe ridicule aux yeux du reste du monde. Ils auront aussi accompli un exploit : bloquer totalement et durablement le fonctionnement de l’Europe qui ne s’occupe plus que du Brexit. Vous entendez le rire des Chinois, les gloussements de Trump ? Or, la "perfide Albion" n’a pas fini son œuvre destructrice : ne dit-on pas aujourd'hui qu’elle va élire ses députés européens, désigner un commissaire britannique, envoyer des fonctionnaires et participer à l’élection du président du Conseil européen ? Ce n’est plus une farce, c’est un crime parfait.

22:56 Publié dans Blog | Tags : brexit, europe, angleterre | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/04/2019

Intéressons les gens à l'Europe !

bagarre_village_gaulois.gif (2).jpgFrance 2 était déjà bien audacieuse, pour son émission de jeudi, de faire débattre sur l'Europe les neuf principales têtes de liste européennes. Vous imaginez l’enthousiasme des jeunes à l’idée de voir s’apostropher pendant deux heures les Jadot, Brossat, Lagarde, Bellamy, Dupont-Aignan, Aubry, Loiseau, Glucksmann et autres Bardella ! Eh bien ! La justice a imposé à la chaine, tenez-vous bien, d’y ajouter trois autres candidats, plus inutiles les uns que les autres : Hamon, Philippot et Asselineau ! Du coup, Nathalie Arthaud et Jean Lassalle ont saisi les juges pour en être ! On va en apprendre, des trucs, jeudi soir...

29/03/2019

Et le slogan le plus inepte est...

affiche fn.jpgLes européennes approchent. Voici venir le temps des slogans électoraux. La liste LREM pourrait bien adopter : "Nous l'Europe !". Si j’étais Glucksmann, j’inventerais : "Changer l'Europe, maintenant". Dupont-Aignan devrait choisir : "Pour une autre Europe !". Si j’étais la France Insoumise, je prendrais : "Pour changer d'Europe". Et le Rassemblement national sortira sans doute : "Pour sauver la France, changeons d'Europe !". Ces cinq slogans, particulièrement débiles, étaient ceux de la précédente campagne pour les élections européennes, en 2014. Pas sûr que l’on réussisse, cette année, à trouver des formules plus creuses. Le concours reste ouvert.

28/03/2019

Vive le Brexit !

manif-brexit.jpgIl faudra quand même penser, un jour, à remercier les Britanniques. Sans eux, sans le Brexit, plusieurs partis français populistes ou extrémistes auraient fait campagne pour la sortie de l’Europe : on aura déjà évité cela. Mais surtout, les électeurs français, même les plus naïfs, commencent à comprendre que l'incroyable panade dans laquelle se vautre la classe politique outre-Manche est la conséquence directe des promesses électorales imbéciles faites, il y a deux ans, par des politiciens irresponsables. Faut-il faire un dessin à tous ceux qui s’imaginent que la France est à l’abri d’une telle embardée démagogique ?