Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2010

Deux poids, deux mesures

Je suis frappé de l’injustice sauvage avec laquelle certains médias lynchent ou absolvent. Un journal comme Libé peut-il consacrer toute sa Une à la défense de Polanski, accusé d’avoir naguère violé une fillette de 13 ans, après avoir exigé la démission du pape à cause de prêtres soupçonnés, également aux Etats-Unis, et à la même époque, d’avoir abusé de mineurs ? C’est le même journal qui, il y a deux ans, saluait le "courage" (sic) de Günter Grass avouant, après 60 ans de mensonge, s’être engagé volontairement dans la Waffen SS, et qui laisse planer la suspicion sur Joseph Ratzinger, lui aussi ex-membre des Jeunesses hitlériennes, comme tous les Allemands de son âge, mais qui a refusé, lui, de rallier les SS. Selon que vous serez people ou homme d’Eglise…

03/05/2010

Obscurantisme à l'envers

0_suaire_turin.jpgMarre d’entendre dire dans les médias que le suaire de Turin, que le pape a visité hier, est "un faux datant du moyen âge". Cette thèse-là, qui date de 1988, a été pulvérisée par la quasi totalité des scientifiques qui ont étudié l’objet (historiens, archéologues, iconographes, paléographes, numismates, épigraphes, palynologues, anthropologues, chimistes, spectrographes, opticiens, papyrologues et autres chirurgiens anatomistes) : tous sont d’accord pour dire qu’aucun faussaire, fût-il génial, n’aurait pu fabriquer une telle relique, et que cette pièce de lin souillée de sang, qui a traversé les siècles, est très probablement authentique. Pourquoi cet obscurantisme à l'envers ?

28/04/2010

Pédophilie et célibat

Retour de Paris après avoir enregistré l’émission "Revu et corrigé" que diffusera France 5 le samedi 8 mai à 19h. Au menu : célibat des prêtres et pédophilie. Curieux comme on n’arrive pas, sur ce sujet délicat, à faire avancer le schmilblic. Pourtant, depuis deux mois, on a déterré des études, interrogé les spécialistes, analysés les faits, recoupé les chiffres. Avec quels mots faut-il dire que la pédophilie est une perversion spécifique parce qu’elle viole des petits enfants, qu’elle ne doit pas être confondue avec l’homosexualité, qu’elle est le fait d’une infime proportion des prêtres, et qu’elle est très massivement le fait d’hommes mariés sans rapport avec l'Eglise ? Et que si le pape, soudain, décidait de pulvériser la règle du célibat des prêtres, cela ne réglerait aucun cas de pédophilie à travers le monde ?

22/04/2010

Eglise, médias et pédophilie

Marrant comme les médias, sur le dossier des prêtres pédophiles, pèchent par anachronisme. Il n’est pas question, bien sûr, de dédouaner les prêtres coupables de ces pratiques immondes, mais avez-vous remarqué que la plupart des dossiers exhumés par la presse datent des années 70 ? Or, à cette époque, la pédophilie n’était pas diabolisée comme aujourd’hui, elle était même tendance ! Au-delà des affaires Roman Polanski ou Frédéric Mitterrand, qu’on relise Les moins de 16 ans de Gabriel Matzneff, qu’on se rappelle Daniel Cohn-Bendit, à Apostrophes, vantant "le plaisir fantastique d’être déshabillé par un fillette de 5 ans" ! C’était l’époque où Libération publiait l'appel à la création du FLIP (Front de libération des pédophiles), où nous lisions tous les Chants de Maldoror... De ce passé-là aussi, on a fait table rase !

21/04/2010

Le jeu des petits chevaux (suite)

La suite de mon post d’hier, je l’emprunte à mon ami blogueur JLH, qui observe qu’aucun journaliste ne dit plus jamais : "Le Président, inquiet pour l’unité de la République, demande qu’on donne l’assaut à l’autarcie maffieuse qui gagne peu à peu les cités", mais : "Sarkozy nous refait du sécuritaire pour prendre les voix du FN." Qu’on ne dit plus : "La Présidente de la région Poitou-Charentes, émue d’une saine colère contre l’arbitraire administratif, répercute la protestation des sinistrés de Vendée devant des zonages ineptes qui ajoutent la rage au malheur" ; mais : "Après son succès aux régionales, Royal cherche à revenir dans la course des présidentielles". De la politique il ne reste plus que l'apparence. De Gaulle, reviens, ils sont devenus fous !

 

20/04/2010

Le jeu des petits chevaux

Marre de ce déluge incessant d’infos "confidentielles", de sondages bidons, de polémiques factices et d’éditoriaux insipides consacrés aux présidentielles de 2012. La "petite phrase" de l’un dans une interview, l’allusion de l’autre lors d’une conférence, le sondage qui donne l’avantage à l’un ou à l’autre. La plupart du temps, le traitement de cette éternelle course de petits chevaux – qui ne demande ni enquête ni talent ni culture – ne présente aucun intérêt. Mais, surtout, ce jeu médiatique interne qui excite le "micrososme" intéresse très peu les vrais gens, lesquels ont d’autres soucis, dans la vie, que de savoir si DSK se prêtera à des primaires, si Borloo jouera les appoints ou combien Villepin fera au premier tour. Vraiment, sincèrement, je vous jure, on s’en fout !!

 

17/04/2010

Pauvre Benoît XVI ! (suite)

 Au hit parade des élucubrations antipapistes véhiculées par la presse, l’article d’un certain Pierre Desjardins, prof de philo, dans Le Monde du 15 avril, bat des records. Jugez-en : 1) Le Vatican, figurez-vous, mène l’attaque contre le New York Times parce que ses propriétaires sont juifs. 2) C’est Benoît XVI, "quand il était cardinal" (!), qui a tenu à lever l’excommunication pesant sur l’évêque Williamson. 3) Le Vatican s’en prend aux juifs pas seulement parce qu’ils sont responsables de la mort du Christ, mais aussi parce qu’ils exigent la démission du pape. 4) Derrière cela, c’est la conception de la femme, associé au mal et au péché par le Vatican, qui est en cause. Etc, etc. Bien placé pour gagner le concours, celui-là…

16/04/2010

Pauvre Benoît XVI !

   Parmi les bêtises malveillantes diffusées par les médias à propos du pape, voici, texto, le dialogue entre Marek Halter et M.-O. Fogiel sur Europe 1, le 14 avril : «  Le pape actuel ressemble à Pie XII. Celui-ci n’était pas particulièrement antisémite, mais son objectif était la lutte contre le communisme, et il était prêt, pour cela, à s’associer aux nazis. L’objectif de ce pape-ci, il l’a annoncé à Ratisbonne, c’est l’islam : il est prêt à cacher tous ces scandales dans l’Eglise, il est prêt à s’associer avec des négationnistes, pour gagner la bataille contre l’islam. Et cette confusion que [le cardinal Bertone] a faite, croyant bien faire, en comparant les pédophiles et les juifs ! Les homosexuels et les juifs sont deux minorités persécutées, mais cela ne va pas ensemble ! 

   - Merci, Marek Halter ! »

   Oui, merci, Marek Halter !

13/04/2010

Rien qu'un clapotis

Nicolas Sarkozy, répondant à un journal américain, a dit que les rumeurs sur sa vie privée était un "clapotis". Un clapotis ! C’est énorme ! Changez la Une ! Augmentez le tirage ! Il a dit que c’était un clapotis ! Qu’est-ce que cela cache ? Que le couple présidentiel est vraiment en péril ? Que le président ne se représentera pas en 2012 ? Un clapotis, il a dit. Et aux Etats-Unis, en plus. Interviewez les experts ! Convoquez les polémistes ! C’est énorme, on vous l'assure ! La preuve, aveuglante : il aurait pu ne pas dire que c’était un clapotis. Tournez, tournez, rotatives ! Mais attention, hein : chez nous, en France, la presse est exemplaire, elle ne s’intéresse pas à la vie privée…

09/04/2010

Les médias et la "rumeur"

Ils voudraient tant savoir, tous, qui couche avec qui ! De Jean-Michel Aphatie à Pascale Clarke, de Christophe Hondelatte à Jean-Pierre Elkabbach, ils y ont consacré des dizaines d’émissions, d’interviewes, de chroniques, de débats, d’éditoriaux (tout en expliquant, évidemment, que la presse française faisait fi des ragots), tout ça pour rien : la mystérieuse et excitante "rumeur" (à laquelle je n’ai toujours rien compris) a fait la Une des grands médias pendant trois jours, occultant toutes les autres infos, sans que l’on sache, finalement, si Rachida Dati a bien dit quelque chose dans un déjeuner, et Pierre Charon dans un dîner, à propos d’on ne sait qui ! Question provocatrice : et si le grand public, lui, s’en fichait royalement ?

 

08/04/2010

Il y a délateur et délateur

Hier soir, sur France 3, Frédéric Taddéi avait invité cinq "grands" journalistes (Joffrin, Poulet, Gavi, Menard, Merlant) qui se sont unanimement insurgés contre l’idée de devoir dénoncer des pédophiles dans le cadre de leur métier : le secret des sources, c’est sacré ! Incroyable moment d’amnésie corporatiste ! Car ce sont les mêmes journalistes qui, depuis trois semaines, exigent bruyamment du pape et des évêques qu’ils renoncent au secret de la confession et dénoncent les prêtres accusés de pédophilie à la police - sans nuances, sans délais, sans débats ! Spectaculaire incohérence. Les cinq estimés confrères se sont ensuite interrogés doctement sur le discrédit de la profession de journaliste : n’allez pas chercher trop loin la réponse, les amis…

07/04/2010

Benoît XVI : fin du coup !

 

 

Fin du coup. On replie les gaules. Le pape et les prêtres pédophiles, c’est fini ! Après quinze jours de simplisme moralisateur et vindicatif, voilà qu’arrive le temps de la réflexion et de la nuance : les premières analyses de fond, le succès inattendu de la pétition "Appel à la vérité" (dix-huit mille signataires), le début des réponses aux questions posées (mais pas toujours dans le sens jusqu’alors suggéré), etc. Pour les grands médias, c’est le temps du repli général. D’abord parce qu’on n’a "pas le temps" ou "pas la place" de relayer la nuance, la mise en perspective, la réflexion, la critique ; ensuite parce qu’il faudrait reconnaître ses torts, et les médias ont horreur de reconnaître leurs torts ; enfin, franchement, les rumeurs sur le couple Sarkozy, c’est quand même plus sexy, coco !

 

06/04/2010

La fin du secret professionnel ?

Depuis le début de la crise des prêtres pédophiles, quand on évoque le secret de confession, il m’arrive de poser la question aux journalistes qui m’interrogent : si, dans le cadre d’une enquête sur le sujet, vous obtenez les confidences d’un pédophile sur ses pulsions ou ses pratiques, allez-vous le dénoncer à la police sitôt l’interview terminée ? Ce soir, sur France 2, Hervé Chabalier, patron de l’agence Capa, répond : oui, dans ce cas-là, le journaliste doit se faire délateur. Terrifiante certitude ! "Dans ce cas-là" : mais qui juge ce cas-ci et ce cas-là ? Et les médecins, alors ? "Dans ce cas-là", ils doivent aussi menotter leurs patients pédophiles et les traîner au commissariat ? Et si la société avait besoin du secret – médical, de confession, des sources – pour rester humaine ?

03/04/2010

Le pape dans le collimateur

Revu-et-corrige.jpgCe n'est pas la première fois que je me retrouve, dans les médias, dans la position d'un défenseur du pape. Ce n'est pas mon but mais quand il s'agit de rétablir la vérité, tant pis, j'assume - je l'ai fait chez Paul Amar, chez Yves Calvi, chez Dominique Souchier et ce n'est pas fini ! Il faut bien que quelqu'un souligne qu'en un an, Benoît XVI s'est fait violemment traiter de négationniste (l'affaire Williamson), d'obscurantiste (l'affaire de Recife), d'assassin (la petite phrase sur le préservatif), d'antisémite (l'annonce de la béatification de Pie XII) et maintenant de pédophile, et que cette accumulation finit par être suspecte. Quel responsable religieux (juif, musulman, bouddhiste) se retrouve si souvent, et avec tant de violence, dans le collimateur médiatique ?

02/04/2010

Mélanchon, Frêche, même combat

Les journalistes n’ont-ils donc aucune fierté ? Vont-ils continuer à inviter le dénommé Mélanchon dans le seul but de lui soutirer un bon mot qui fera le buzz ? Voilà un homme politique de seconde zone, un condensé gauchiste de Georges Frêche et de Jean-Marie Le Pen, qui estime que le métier de journaliste – le mien – est "un métier pourri", exercé par "une sale corporation voyeuriste et vendeuse de papier", etc, etc. Que le journalisme soit critiquable, nul n’en doute. Mais pour qui se prend ce mufle qui a trahi le PS pour s’allier avec les derniers staliniens d’Europe afin de recueillir les suffrages d’à peine 3 % des électeurs inscrits, le tout au frais du contribuable ? Alors que ce populiste ne serait rien qu’une grande gueule de quartier, un hâbleur de bistrot, si la "presse de merde" ne lui servait pas la soupe !

 

01/04/2010

Prêtres pédophiles (suite)

Sur le scandale des prêtres pédophiles, on continue d'entendre tout et n’importe quoi. Un bon point à RTL, ce matin, pour son reportage équilibré et sensible sur le malaise des catholiques eux-mêmes. Un mauvais point à Libération qui a titré sur l’appel solennel à la démission du pape lancé par… Ali Agça, le cinglé qui avait tiré sur Jean-Paul II : pourquoi Libé n’a pas fait sa Une le jour où le même individu a déclaré qu’il était le Messie ? C’est le même journal qui concluait son grand papier de vendredi, intitulé "La mauvaise foi du pape", sur la nécessité pour l’Eglise, dans cette triste affaire, d’ "ouvrir les archives" : he ! ho ! le coup des archives, c’est le dossier Pie XII, pas les prêtres pédophiles !

28/03/2010

Pape : le syndrome du Watergate

C'est la chasse au scoop du siècle. Les médias sont surexcités. Depuis deux semaines, la traque est menée tous azimuts. Objectif : un Watergate apostolique ! En plus sordide : la pédophilie, c'est glauque. Qui seront les Woodward et Bernstein de la papauté ? Mieux que la démission de Nixon, la démission du pape ! Le top ! Alors on cherche du côté de la chorale que son frère dirigeait à Ratisbonne. En vain. On cherche en Allemagne, du côté de Munich, quand il était archevêque là-bas. On ne trouve rien de sérieux. Aucune photo du Panzerkardinal la main dans le slip d'un enfant de choeur ! Le New York Times, jaloux du Washington Post, met le paquet et explore la période où il était préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi. Les dates ne collent pas. Caramba, encore raté !

26/03/2010

Affaire Zemmour (suite)

Zemmour.JPGDeux choses me frappent dans l’affaire Zemmour. J'observe, d’abord, que la liberté d’expression de ce journaliste est le plus violemment contestée, depuis deux jours, par des "pitbulls" qui sont... ses confrères (comme Claude Askolovitch, mecredi, sur Europe 1), apparemment pressés d’appliquer à la France la liberté de la presse qui règne en Chine ou en Iran. Ensuite, je suis atterré par le niveau du débat : comme le dit le journaliste Jean Lesieur, "naguère les jeunes se demandaient s’il valait mieux avoir tort avec Sartre ou raison avec Aron, maintenant il s’invectivent pour savoir s’il mieux avoir tort avec Stéphane Guillon ou raison avec Eric Zemmour". O tempora, o mores…

15/03/2010

Le célibat des prêtres

Frappé par la facilité avec laquelle l’ensemble des médias a sauté dans la roue de Hans Küng, les yeux fermés, pour expliquer qu’il y aurait moins de pédophiles dans l’Eglise si celle-ci mettait fin au célibat des prêtres. Lu dans Le Monde de ce week-end un passionnant article de Stéphane Joulain qui pulvérise ces poncifs éculés : en réalité, 96 % des affaires d’abus sexuels et de maltraitance sur mineurs ont lieu… dans le cadre familial ! Cela n’ôte rien à l’horreur des crimes pédophiles commis par des prêtres détraqués, évidemment. Mais il va falloir que Hans Küng revoie sa copie, et propose, logiquement, d’interdire résolument et définitivement le mariage et la vie de famille…

09/03/2010

Où sont les femmes ?

Les médias ont donc sacrifié, hier, à cette coutume hypocrite et absurde à laquelle les Soviétiques ont naguère converti l’ONU et, en France, en 1982, l’Union de la gauche : la "Journée de la femme". Toute la journée, on a entendu déplorer le petit nombre de femmes aux commandes dans l’entreprise ou la politique. Mais qui a dénoncé le quasi monopole des hommes dans les hautes sphères… de la presse ? Fogiel ? Demorand ? Parizot ? Carolis ? Duhamel ? Aphatie ? Denisot ? Elkabbach ? Bompard ? Hondelatte ? Mougeotte ? Taddéi ? Calvi ? Ruquier ? Drucker ? Toussaint ? Val ? Duroux ? Lagardère ? Giesbert ? Beytout ? Hess ? Baldelli ? Joffrin ? Bourdin ? Tavernost ? Barbier ? Je rigole…