Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2015

Une interview révélatrice

Pellerin-Taubira.jpgDoublement révélateur, l’entretien avec Fleur Pellerin publié sur le site du "Monde" le mardi 1er décembre à 11 h du matin, et retiré en urgence, une heure plus tard, à la demande de… de qui, d’ailleurs, on aimerait le savoir ! D’abord, l’incident montre bien comment les médias enrobent, transforment et aseptisent les propos tenus librement par un ministre – ou comment, en politique, la communication a définitivement vampirisé l’information. Ensuite, on comprend, en lisant l’interview, qu’être ministre de la Culture de François Hollande oblige d’abord à rameuter les artistes de gauche avant la présidentielle de 2017. Faut-il s’étonner qu’on ait censuré l’article en catastrophe ?

28/08/2015

De la mesure avant toute chose...

photo.JPGLa participation de Marion Maréchal-Le Pen à une table ronde organisée lors d’une université d’été, dans le Var, par un groupe de cathos du coin fait débat. Normal : le FN n’est pas un parti comme les autres, et en même temps, l’invitée est une élue du suffrage universel qui représente 40 % des électeurs locaux. Qu’on en discute, donc. Mais de là à barrer la Une du Monde avec un titre choc : "UNE PARTIE DE L'EGLISE CHOISIT DE DIALOGUER AVEC LE FN" ! Ciel ! L’épiscopat français, gravement divisé, aurait-il secrètement décidé de passer un accord historique avec l'état-major du Front National ? Les anciens du journal, mercredi soir, se sont demandé si Edwy Plenel n’était pas de retour…

11:34 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : le monde, fn, eglise |  Facebook | | Lien permanent

01/04/2013

Qui se radicalise ?

 LeMondeUne.jpgUn titre menaçant barre la Une du Monde : "L’électorat de droite se radicalise". Boudiou ! Revoilà la vieille rengaine sur la montée de l'extrême droite, le souvenir du 6 février 1934, les ombres de Pétain et de Poujade, et, bien sûr, la coupable collusion entre l’UMP et le FN. Agitprop basique ou erreur d’analyse ? Le Monde n’a pas dû noter que dans l’Oise, l’autre dimanche, l’UMP a battu le FN de justesse, et que la vraie nouveauté politique, c’est la quasi-disparition du PS de l’arène électorale ! L’info, la vraie, c’est que le gros de la population française a rarement été aussi exaspérée contre le pouvoir, et que celui-ci ne veut pas l’entendre. Le Monde non plus, apparemment.

22/01/2013

Merci à Eric Fottorino

 FOT+BL-2.JPGDevant 130 personnes passionnées, hier, à Dijon, Eric Fottorino a raconté comment on devient directeur du journal Le Monde et comment… on se fait virer de ce poste deux ans plus tard ! La grande presse, son univers impitoyable ! Une vraie leçon sur le journalisme, à l’heure où l’histoire s’accélère : trouvera-t-on encore Le Monde dans les kiosques dans 5 ans, rien n’est moins sûr ! Merci à l’ami Fottorino – qui est aussi un écrivain, un vrai – d’avoir accepté cette invitation du Club des Ecrivains de Bourgogne : cette soirée bourguignonne, grâce à lui, fut aussi intéressante que chaleureuse, c’est ça qu’on aime !

01/12/2012

Une pensée pour Michel Tatu

 tatu.jpgUne pensée pour Michel Tatu, mon vieux maître et complice en soviétologie, qui vient de nous quitter à 79 ans. Il avait été, pendant les années Khrouchtchev et Brejnev, le correspondant du Monde à Moscou. Peu de gens connaissaient comme lui les arcanes du Parti communiste de l’Union Soviétique – je crois bien que le mot kremlinologue avait été inventé pour lui. Il en avait même conçu, bien avant internet, une banque de données spécifique ! Avec sa voix cassée et ses chèques en bois, l’ami Michel avait disparu de la scène après la chute de l’URSS en 1991. Il en restera, pour l’histoire, un témoin incontournable.

10:50 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : tatu, urss, le monde |  Facebook | | Lien permanent

26/08/2011

Les JMJ ? Quelles JMJ ?

 

jmj-madrid.jpgIl n’y a pas que Le Monde à avoir complètement raté la couverture de la plus grande manif de l’histoire de l’Espagne, qui était aussi le deuxième plus grand rassemblement de jeunes de l’histoire du monde : les JMJ de Madrid. L’Express n’en a pas dit un mot, ni en amont, ni en aval. Rien. Silence total. Un million et demi de jeunes pleins d’espérance, dans ce monde en crise profonde, cela ne mérite pas même une brève ! Voir sur ce sujet mon livre Pourquoi le pape a mauvaise presse (DDB, 2009). Dont presque tous les journaux ont parlé, à l’époque, sauf deux : Le Monde et L’Express. Une coïncidence, sans doute. 

 

21/08/2011

A mes amis et confrères du "Monde"

 

le monde,jmj,médias,journalismePetit calcul marketing, suite à mon blog d’hier, dédié à mes amis et confrères du Monde. Au milieu de l’incroyable foule des JMJ, il y a 50.000 jeunes Français. Ce qui laisse penser qu’en France, environ 100.000 papas et mamans sont très attentifs à l'exceptionnel événement qui se déroule ce week-end à Madrid et à ce qu’en rapportent les médias. Sur ces 100.000 adultes, imaginons que 25.000 soient des lecteurs réguliers du Monde. Ceux-là n’auront donc trouvé aucune trace des JMJ dans leur journal, ni hier, ni aujourd'hui. Rien. Pas une ligne. Pas intéressant. Peau de balle. A votre avis, combien vont cesser de lire ce journal ? 

 

20/08/2011

JMJ : Un non-événement !

jmj-madrid.jpgOn finirait presque par s’y habituer. Titre du Monde d’hier : "JMJ : nouveaux accrochages entre la police et des manifestants". Quelques dizaines de militants laïcs virés par la police de la Puerta del Sol, c’était cela l’info, à Madrid, jeudi ! Et ce matin, rien. Pas d'article. Les JMJ, pour Le Monde, c’est un non-événement. Plus de 500.000 jeunes enthousiastes suivent un gigantesque "chemin de croix" en plein mois d’août dans une grande capitale européenne comme Madrid, qui cela intéresse-t-il, coco ? Je me suis donc rabattu sur mes magazines favoris, L'Express et Le Point, arrivés hier dans ma boîte aux lettres : rien, que dalle, pas une ligne. Ni explication, ni analyse. Un non-événement, je vous dis !  

 

14/04/2008

"Le Monde" à son tour...

Le Monde en grève, ce n’est pas banal. C’est la première fois que le journal qui a le plus abondamment relayé les grèves des autres depuis la guerre, subit lui-même la colère de ses propres troupes. Il y a de quoi. Un plan de 130 licenciements, dont 2/3 dans la rédac, cela fait, in fine, 25 % de journalistes en moins. De deux choses l’une : ou bien un quart des journalistes du Monde se les roulait tranquillement à l'ombre des rotatives, ou bien la qualité du journal va sérieusement s’en ressentir. Le Monde découvre brutalement ce que la quasi-totalité des journaux ont déjà vécu : le rêve, chez les actionnaires, les financiers, les contrôleurs de gestion, d’un journal sans journalistes. C’est vrai que les journalistes, c’est cher, c’est chiant, ça ne rapporte que des ennuis et même, parfois, ça se met en grève !

22/09/2007

Le Monde attaque

Les journalistes du Monde, dans leur ensemble, n’aiment ni Robert Hossein, ni Jean-Paul II. Des personnalités capables de rassembler plus de fidèles ou de spectateurs qu’il n’y a de lecteurs du Monde ne peuvent qu’être suspectes. Sus à elles, et par tous les moyens.
Vendredi, à l'issue de la générale, un journaliste du Monde a vu, comme tout le monde, les 2.700 spectateurs se lever pour applaudir le finale. Ce qui donne, le lendemain, dans la conclusion de son papier grincheux et tordu comme un scoubidou : un "spectacle modérément applaudi". Expression mensongère mais assassine : qui a envie d'aller voir un spectacle "modérément applaudi" ?
Il y a des coups de pied au cul qui se perdent.

20/10/2006

On salit Sartre et Beauvoir !

Dans Le Monde des Livres de ce matin, la très gauchiste Josyane Savigneau explique sur trois grandes colonnes pourquoi il ne faut pas lire l’ouvrage que la Britannique Hazel Rowley vient de publier sur les rapports entre Sartre et Beauvoir (Tête-à-tête, chez Grasset).
Ce n’est pas un article, c’est un massacre. La désopilante Josyane est outrée. Cet "ennuyeux pavé", écrit-elle, n’est que de la "guimauve sentimentale" composant un "brouet indigeste" de "pseudo-révélations" et de "clichés" qui frise la "vulgarité" et touche au "ridicule" ! Que l’auteur ait eu accès aux lettres inédites de Sartre à Lena Zonina, son "accompagnatrice" soviétique du KGB, aucun intérêt ! C’est un livre nul, fastidieux, malveillant et réactionnaire !
Hmmm...! Cela donne envie, non ?