Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2022

Poutine compte sur le "pouvoir d'achat"

vladimir-poutine-elu-l-homme-le-plus-sexy-de-russie.jpgLa crainte de tous ceux qu’indigne la guerre en Ukraine, c’est que l’opinion publique, chez nous, se lasse de cette actualité aussi compliquée que déprimante. Déjà, les médias s’engouffrent dans la brèche populiste ouverte par Marine Le Pen : l’important, pour les Français, leur préoccupation première, qu'on se le dise, c’est le pouvoir d’achat ! C’est-à-dire le pouvoir d’acheter. De l’essence, certes, mais pas que. Des pâtes et du PQ, aussi. Et des smartphones, tout ça. C’est là-dessus que comptent ouvertement Poutine et ses idéologues : le besoin de consommer l’emportera toujours, en Europe, sur la volonté de résister.

17:16 Publié dans Blog | Tags : poutine, russie, ukraine, le pen | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/04/2022

Poutine sera-t-il jugé ?

le-president-russe-vladimir-poutine-le-2-mars-2022-au-kremlin-a-moscou_6347358.jpgIl ne fait plus de doute que Vladimir Poutine sera jugé pour crimes de guerre, un jour, par un Tribunal pénal international. Les preuves et les témoignages s’accumulent, qui attestent que son armée, outre qu’elle a envahi un Etat souverain contre toutes les règles internationales, a commis des actes de barbarie. Le tribunal se contentera-t-il de condamner par contumace un satrape enferné au Kremlin ou réfugié dans une datcha en Sibérie ? Ou bien, s’il n’est plus au pouvoir, ses successeurs livreront-ils celui qui a mis la Russie, et pour longtemps, au ban de l’humanité ? L’avenir n’est écrit nulle part…

10:37 Publié dans Blog | Tags : poutine, russie, ukraine, guerre | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/04/2022

L'Ukraine entre deux mondes

1314921-moscou.jpgDepuis le tsar Ivan III, au XVe siècle, Moscou a été proclamée "troisième Rome" – Rome ayant été anéantie par les barbares et Constantinople par les Turcs. C’est de la capitale russe que la civilisation chrétienne orthodoxe repartait sur de nouvelles bases, radicalement différentes de la chrétienté occidentale "dégénérée". Le problème de l’Ukraine, c’est qu’elle est située, depuis six siècles, à cheval sur la frontière qui sépare cette Europe pervertie par la Réforme, les Lumières et le mariage gay (sic) et le glorieux "Monde russe" dirigé par Poutine et son ami le patriarche Kirill. Et que les Ukrainiens ne veulent pas tomber, décidément, sous la coupe de la "troisième Rome".

01/04/2022

Un simple recul tactique

277355098_10159854615759686_5043687165340811791_n.jpgLes Européens ont tellement envie que le cauchemar ukrainien s’arrête qu’ils s’accrochent au moindre espoir de négociation. Malheureusement, il leur faut constater que Poutine, échaudé par la défaite militaire de son armée, opère un recul tactique destiné à reconstituer ses forces avant d'aller conquérir, à tout prix, le Donbass. Non sans garder à l’esprit – pour demain ou pour plus tard – ses objectifs de guerre annoncés et répétés dans tous ses discours : reconstituer, contre l’Occident, un "monde russe" autonome qui ne se conçoit pas sans l’assimilation de l’Ukraine – à bon entendeur…

29/03/2022

Une bonne et une mauvaise nouvelle

le-president-russe-vladimir-poutine-au-cours-de-sa-conference-de-presse-annuelle-le-19-decembre-2019-a-moscou_6240010.jpgLa guerre en Ukraine est à un tournant. C’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle, c’est que Vladimir Poutine a renoncé, semble-t-il, à conquérir par les armes Kiev, Odessa et l’ouest de l’Ukraine : son armée est exsangue, ses soldats sont épuisés, la résistance ukrainienne n’a cessé de se durcir. La mauvaise nouvelle, c’est que le même Vladimir Poutine va tout miser sur la conquête du Donbass, la seule "victoire" dont il pourra se prévaloir en sus du rattachement de la Crimée : la lutte armée autour de Donetsk et Lougansk risque d’être particulièrement meurtrière…

19:35 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, donbass, russie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/03/2022

Humilié, l'empire russe ?

Un-automobiliste-coupable-d-un-exces-de-vitesse-accuse-Vladimir-Poutine.jpgMarre d’entendre repris en boucle, sur le net, l’argument rabâché par Poutine comme quoi l’Occident aurait "humilié" son pays après la chute du Mur de Berlin (1989) et l’effondrement de l’URSS (1991). Il ne se rappelle pas, Poutine, les tentatives de réconcilier l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, l’entrée de la Russie au FMI, au G7 devenu le G8, au Conseil de l’Europe, etc, etc ? Si la Russie de Boris Eltsine a raté ce rendez-vous avec l’histoire, c’est peut-être aussi un peu de la faute des Russes et de leurs dirigeants, non ? Justifier par ce motif l’invasion et la destruction de l’Ukraine, franchement, c'est un peu gros !

13:08 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, russie, guerre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/03/2022

Rendez-vous le 9 mai sur la Place Rouge

images.jpgLe problème de Poutine, c’est de savoir quelle "victoire sur le nazisme" il célébrera triomphalement le 9 mai, sur la Place Rouge. Il a raté l’invasion de l’Ukraine. Il a gravement plombé son armée. Il n’a pas chassé Zelensky. Il a provoqué un patriotisme pan-ukrainien. Il a ressuscité l’OTAN. Il a renforcé la solidarité européenne. Il a mis son pays au ban de l’humanité. Il sera jugé, un jour, comme criminel de guerre. Il a coupé le patriarcat de Moscou de 40 % de ses fidèles. Il a appauvri durablement sa population. Sa "victoire" sera, sans doute, le rattachement de la Crimée et une autonomie du Donbass. Tout ça pour ça : "Hourra ! Hourra ! Hourra !"

25/03/2022

C'est vous que Poutine accuse !

image.jpgJe me tue à vous le dire, ici même, mais vous ne me croyez pas. Poutine l’a répété tout-à-l’heure, et aussi son ministre Lavrov : les Européens, les Français, moi-même, vous qui lisez ce blog, nous utilisons dans la guerre que nous menons contre la Russie les mêmes méthodes barbares que celles d’Hitler, naguère, contre les juifs ! Voilà le discours qu’entendent les Russes à la télé, du matin au soir, et on comprend qu’ils condamnent ces attaques nazies que nous menons – les Français, moi-même, vous qui lisez ce blog – contre la population russe ! On aimerait tellement pouvoir en rire...

16:24 Publié dans Blog | Tags : poutine, nazis, russie, ukraine, otan | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/03/2022

Au tour de la mairie de Paris !

276140067_10160055962762905_4420150193836240659_n.jpgIl y a toujours, dans une guerre, des raisons de ne pas perdre espoir. Voyez la décision prise par les maires de Vilnius (Lituanie) et Riga (Lettonie) de débaptiser la rue où siège, dans chacune des deux capitales, l’ambassade de Russie : à Vilnius, elle s’appellera désormais "Rue des Héros ukrainiens", et à Riga, "Rue de l’Indépendance ukrainienne"». Difficile, à Paris, de débaptiser le "Boulevard Lannes", mais Anne Hidalgo ne devrait-elle pas appeler l’ "Avenue Chantemesse", qui borde l’énorme bâtiment de l’ambassade de Russie, "Rue de l’Ukraine libre" ? Pour le symbole !

22/03/2022

URSS, le retour !

cover_5b5b79e6870203_59432628.jpgCe n’est pas la moindre conséquence de l’affaire ukrainienne : Vladimir Poutine, à force de vouloir reconstruire l’empire d'avant la chute de 1991, oblige la Russie à revenir, en bloc, au temps de l’Union Soviétique. Une URSS sans le communisme, certes, mais Poutine n’a jamais cru à l’idéologie. La primauté de la police politique, l’emprise de l’agitprop, la collusion entre l’Eglise orthodoxe et le pouvoir, les manifestants jetés en prison, le mensonge érigé en dogme, la lutte contre les "revanchards allemands", le mépris pour l’Occident, le cours du rouble, les magasins vides… Vertigineux !

23:29 Publié dans Blog | Tags : urss, russie, poutine, ukraine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/03/2022

Dénazifier... jusqu'à Brest ?

000_326F4JU-bxwc7utk.jpgCe qui fait peur, dans le discours de Poutine, c’est cette idée qu’au fond, l'Europe n'a jamais cessé d'être "nazie", et que la courageuse Russie "victorieuse du nazisme" est bien obligée de reprendre sa course en avant de 1945. C’est une vieille idée qui date de l’URSS : Staline aurait dû libérer l'Europe jusqu’à Brest ! L’URSS ne s’est-elle pas battue jusqu’au bout, pendant la guerre froide, contre les "revanchards allemands" ? Quand le ministre Lavrov explique que l’Ukraine n’est pas le but de la guerre, on comprend que l’Ukraine n’est pas la seule à être "néonazie", et que c’est l’Occident entier qui doit être "dénazifié"…

17:19 Publié dans Blog | Tags : poutine, nazis, ukraine, russie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/03/2022

Les escaliers d'Odessa

1024px-Potemkinstairs.jpgSi la marine russe tarde tant à attaquer Odessa, serait-ce parce que les officiers qui commandent les navires de guerre connaissent bien la ville ? Tous les marins qui sont basés à Sébastopol, notamment, vont y passer des week-ends ou des vacances, beaucoup y ont leurs enfants ou leurs maîtresses ! Tous ont arpenté, en mangeant des glaces, les célèbres escaliers d’Odessa ceux du Cuirassé Potemkine du cinéaste russe Eisenstein, qui raconte la première mutinerie de la marine russe en 1905. Une mutinerie durement réprimée sur ordre du Tsar, dont tous les marins russes connaissent l'histoire héroïque...

19/03/2022

C'est çui qui dit qui y est !

515yoXDW6aL._SX340_BO1,204,203,200_.jpgPoutine n’a aucune imagination. Depuis qu’il est accusé de "crimes de guerre", il a trouvé un nouvel argument : il accuse les Ukrainiens de commettre des "crimes de guerre". Depuis qu’on reproche à son armée de "tirer sur des civils", il accuse les Ukrainiens de "tirer sur des civils". Depuis que le monde entier a constaté l’échec de son "Blitzkieg" en Ukraine, il explique que l’Occident a raté son "Blitzkieg" en direction de la Russie. Cette méthode simpliste était celle de l’agitprop au temps du NKVD et du KGB. Elle inspira naguère George Orwell dans 1984, rappelez-vous : "La guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage", etc.

18/03/2022

Poutine, criminel de guerre ?

_123504734_353d0c15-d8ca-40fd-a885-17d4d20bdafc.jpgPoutine sera-t-il jugé un jour ? La Cour pénale internationale (CPI) a commencé à enquêter sur les crimes de guerre que son armée commet en Ukraine. Du président américain Joe Biden à la quasi-totalité des opinions publiques européennes, il ne fait aucun doute que le président russe est un criminel de guerre. Encore faudra-t-il, pour être traduit à La Haye, que Poutine perde la guerre – car, c’est la triste réalité politique, on ne juge jamais les crimes des vainqueurs. Et puis, même si c’était le cas, les juges de La Haye iront-ils le traquer dans toutes les datchas de l’immense Sibérie ?

09:14 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, russie, guerre, crime | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2022

Un jour, un simple communiqué...

2J5MPS2XVBCP3DJDWCAYZ4XX44.jpgEt si on continuait, dans ce blog, à tenter d'anticiper sur l'actualité ? Ce qui suit n’est donc pas une information, c’est une simple hypothèse. Mais mon vieil instinct de kremlinologue et une assez bonne connaissance de l’histoire russe me soufflent un scénario de plus en plus plausible : les chances de Poutine de sortir vainqueur de la guerre étant de plus en plus ténues, attendez-vous à apprendre, un jour, par un communiqué, qu’il a dû se mettre au vert "pour raison de santé". Comme Khrouchtchev en 1964 ou Gorbatchev en 1991. L'histoire a montré que les hauts dirigeants de ce pays n'ont aucune imagination…

00:09 Publié dans Blog | Tags : poutine, russie, ukraine | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

16/03/2022

Ukraine : un sacré paradoxe

vladimir-poutine-cia-guerre-ukraine-russie-ph.jpgLe grand paradoxe de la situation en Ukraine, c’est que Vladimir Poutine ne sera d’accord pour cesser le feu et, peut-être, pour négocier, que s’il peut sortir de cette affaire en "vainqueur" [mon blog du 9 mars]. Or il est de plus en plus évident qu’il a perdu à la fois la guerre militaire (son offensive éclair est un échec patent) et la guerre de la communication. Plus les Ukrainiens résistent sur le terrain, plus ils rassemblent derrière eux le monde civilisé, plus ils acculent Poutine à une stratégie jusqu’au-boutiste. Au point que l’avenir même de Poutine à la tête de la Russie, désormais, est en jeu…

13:15 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, russie, guerre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/03/2022

Un nouveau "rideau de fer"

164060-5x3-topteaser1260x756.jpgEt voilà qu’un nouveau "rideau de fer" isolera bientôt, dramatiquement et durablement, la Russie poutinienne et le reste du Vieux continent. Le critère d’appartenance au camp d’en face, impérial et autarcique, ne sera plus l’ "avenir radieux" que promettait le communisme, mais une conception du monde où la richesse, la démocratie et la liberté ne sont décidément pas les valeurs premières, contrairement à la grandeur, la puissance, la résilience, le collectif et le culte du chef – tout ce qui, depuis des siècles, distingue l’ "âme" russe de la "conscience" européenne. Les Ukrainiens, le 24 février, ont choisi leur camp...

13/03/2022

Poutine n'est pas la Russie

61603d372100005b266fca22.jpegTous les amoureux de la Russie – dont je suis – sont malheureux de voir un pays aussi attachant, à la culture aussi riche et à l’âme aussi chaleureuse s’enfoncer pour quelques décennies dans un opprobre à peu près général, mis au ban de l’humanité à cause d’un satrape vieillissant obnubilé par ses fantasmes, un manipulateur sans foi ni loi que vingt ans de pouvoir suprême ont rendu à moitié fou. Combien de temps faudra-t-il pour que le peuple russe, après cette horrible guerre, retrouve une image positive ?  20 ans, 50 ans, 100 ans ?

10/03/2022

"Vaincre les nazis"

e172b3740868ced5404df91434f10ddb-min.jpgPardon d’insister, mais vous verrez que ce sera la clef des futures discussions entre la Russie et l’Ukraine : Poutine n’acceptera de négocier la fin de la guerre en Ukraine que s’il entrevoit la possibilité de dire à son peuple qu’il a "vaincu les nazis". Ce mot magique nous paraît absurde, mais en Russie, depuis 1945, il est le fondement de toute légitimité, de tout ordre public, de tout patriotisme. S’il peut dire et faire dire qu’il a "vaincu les nazis", Poutine restera au pouvoir. Les Ukrainiens vont devoir réfléchir à lui fournir des éléments, fictifs ou non, pour nourrir ce point absolument déterminant…

12:28 Publié dans Blog | Tags : ukraine, poutine, 1945, russie, nazis | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/03/2022

Poutine hésite...

x240.jpgFurieux de n’avoir pas pu investir Kiev en trois jours, Poutine mesure son échec et compte ses morts (environ 3.000). Stupéfait par la résistance ukrainienne, il hésite à détruire Odessa et Kiev. Très gêné, en Russie, par les sanctions occidentales, il serait prêt à arrêter ce carnage insensé à condition de pouvoir faire état, aux yeux du monde, d’une "victoire". Zelensky, lui, serait prêt à formaliser sa non-entrée dans l’Otan et à lâcher le Donbass pour éviter une tragédie encore plus atroce. Jouable ? Les militaires et les oligarques l’espèrent. Mais Poutine, dictateur tout-puissant et solitaire, a bien dit à Macron qu’il irait "jusqu’au bout". La question étant : c’est quoi, le bout ?

20:47 Publié dans Blog | Tags : poutine, ukraine, russie, guerre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |