Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2011

Par respect pour la laïcité

 

halal.jpgIl est pourtant intelligent, Roland Ries, le maire de Strasbourg, il est agrégé de lettres ! Ce n’est donc pas par pure bêtise ou par inculture crasse qu’il a pulvérisé le plafond de l’absurdité laïciste en prononçant, devant des parents d’élèves, cette phrase historique, définitive, à graver sur le fronton de toutes les écoles de France : "Nous, à la cantine, nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson le vendredi par respect pour la laïcité". Fabuleux, non ? A quand la destruction au bulldozer de la cathédrale de Strasbourg par respect pour la pluralité ? Et par respect pour la connerie, il préconise quoi, le dénommé Ries ?

06/04/2011

Laïcité : une 27ème proposition

bible.jpgLu les 26 propositions de l’UMP concernant les religions et la laïcité. La plupart sont intelligentes, et souffrent du discrédit qui a pesé sur le fameux "débat" qui n’en était pas un. L’idée de tout rassembler dans un code, par exemple, est aussi simple qu’utile. J’y aurais ajouté, pour ma part, une 27ème proposition : que personne ne puisse avoir le baccalauréat, en France, sans connaître la différence entre la Bible et le Coran, un sunnite et un chiite, la Torah et le Talmud, un conclave et un concile, un luthérien et un calviniste, la Kaaba et le Saint-Sépulcre, un pape et un pope, etc. Oui, je sais, je rêve, mais cela serait pourtant la solution à bien des tensions…

18/03/2011

Quel débat sur l'islam ? (2)

notre_dame.jpgAu début, j’ai cru à un gag de Nicolas Canteloup : un "collectif" de musulmans de la banlieue parisienne exige "la mise à disposition des églises vides pour la prière du vendredi". Ben tiens. Il est vrai que cela leur coûterait beaucoup moins cher que de construire des mosquées ! On pourrait d’ailleurs répartir l’argent que les cathos versent aux "Chantiers du cardinal" entre les différentes religions, tiens, au nom de la laïcité ? On pourrait aussi, soyons logiques, réquisitionner les synagogues, qui sont parfois un peu vides, elles aussi, le vendredi, pour que les imams ne prêchent pas dans la rue ? Inculture, hypocrisie, absurdités, manipulations : le "débat sur l’islam" est très, très mal parti… 

17/03/2011

Quel débat sur l'islam ?

 mosquée.jpgAvez-vous remarqué, comme moi, que le "débat sur l’Islam" lancé par Nicolas Sarkozy est devenu, sous la pression du politiquement correct, un "débat sur la laïcité" ? Cette désolante manip est la porte ouverte au n’importe quoi : d’un côté, hop, on supprime les conférences de Carême sur France Culture au prétexte qu’il n’y a pas l’équivalent dans les autres religions ; de l’autre, sans rire, on suggère d’interdire la langue arabe dans les mosquées ! Et pourquoi pas le latin à la messe ? A force de mélanger religion et laïcité, les politiques vont vraiment indisposer tous les croyants – et ils l’auront bien cherché, à force de les mettre tous dans le même sac !


11/12/2010

Appauvrissons-nous !

LYON-Fourv.JPGRetour sur l’affaire de la censure du Je vous salue Marie, à Lyon, qui révèle une dérive gravissime. Ce n’est pas de l’anticléricalisme classique, comme celui qui faisait dire à Marc-Olivier Fogiel, il y a trois jours, sur Europe 1, qu’un ado s’était suicidé dans un lycée "catholique" de Salon-de-Provence (la précision s’imposait, non ?). C’est un travail de sape minutieux, parfois inconscient, qui consiste à épouiller la culture française de tout son patrimoine spirituel. Interdire la crèche sur la place du village à Montiers (Oise),  par exemple, au nom d’une laïcité assassine. Le mot d’ordre est : appauvrissons-nous ! Interdisons Noël, rasons les cathédrales ! Quand la France sera réduite au Coca Cola, aux play stations et à Secret Story, que serons-nous devenus ?

10/12/2010

Censurez l'Enfant Jésus !

20minutes.jpgLa bêtise a encore frappé. La bêtise, la vraie, l’inculte, la méchante. Voilà qu’un journal lyonnais (20 Minutes) a censuré le texte du "Je vous salue Marie" dans une pub que l’archidiocèse de Lyon leur avait achetée le 8 décembre à l’occasion de la Fête des lumières, laquelle est née, comme tous les Lyonnais le savent, d'une vénération pour la Vierge Marie en 1852. "Pour ne pas faire le jeu de l’intégrisme, de l’islamisme", plaide la direction du journal. Plus crétin, tu meurs. Parce qu'ils vont être bien embêtés, à 20 Minutes : comment vont-ils faire – car c’est exactement la même chose – pour ne jamais parler de la fête de Noël d’ici le 25 décembre ?

12/10/2010

Laïcité négative

st_pierre_dome.jpgJe ne me lasse pas des protestations indignées de certains politiciens, dont François Hollande, outrés que Sarkozy se soit signé à Saint-Pierre de Rome – un geste qui, à leurs yeux, "alimente dangereusement la montée des communautarismes", rien que ça ! Nul doute que François Hollande, quand il sera président, refusera énergiquement de se déchausser en visitant les mosquées du Golfe persique, ou de porter la kata, l’écharpe blanche que lui offrira un jour le Dalaï Lama, pour ne pas attiser les guerres de religions. A Tahiti, il refusera avec virulence les colliers de fleurs, signe d’une insupportable exacerbation du choc des civilisations. Espérons qu'il visitera aussi Cambrai : ce jour-là, au moins, pour ne pas stigmatiser le reste du monde, il s'interdira de dire la moindre bêtise...

 

11/10/2010

Chirac au Vatican

Chirac-pape.jpgSuite à mon blog d’avant-hier sur "De Gaulle au Vatican", on me dit : oui, mais c’était de Gaulle ! Je dois donc rappeler que le président Chirac, qui avait déjà rencontré Jean-Paul II à 5 reprises (il s’était même battu pour le faire venir à l’Hôtel de Ville en 1980), a effectué une grandiose visite d’Etat au Vatican en janvier 1996 pour "témoigner de la fidélité de la France à son héritage chrétien" (sic). La "prière pour la France" qu’on reproche à Sarkozy était aussi à son programme, mais à la basilique du Latran, où le chef de l’Etat s’était rendu solennellement en tant que "chanoine d’honneur". C’était le Chirac première période, celui qui n'avait pas encore mortifié sa très catholique épouse en rejetant les "racines chrétiennes de l’Europe" !

10/10/2010

Exclu, le Grand maître ?

 

 

Franc_Macon.jpgC’est comme un rituel. La visite de Sarkozy au Vatican a automatiquement suscité une protestation du Grand maître du Grand Orient qui, dans le JDD de ce dimanche, estime "offensant" et  "inadmissible" une telle démarche qui  "exclut les agnostiques, les musulmans ou les juifs". Je le comprends : quand le chef de l’Etat se rend en visite officielle au Swaziland ou qu'il rencontre des paysans bretons, je me sens "exclu", moi aussi, et c’est franchement "inadmissible". Parions que le président va recevoir très bientôt à l’Elysée quelques hauts responsables de la franc-maçonnerie, histoire de les rassurer. Evidemment, cette rencontre va en "exclure" plus d'un, et de façon "inadmissible", mais bon.   

09/10/2010

De Gaulle au Vatican

DeGaulle-Croix.JPGCurieux, ces propos furibards dénonçant Nicolas Sarkozy qui, à Saint-Pierre de Rome, a osé faire un signe de croix. A ces laïcards sans mémoire, je dédie la photo ci-jointe du général de Gaulle, à qui nul ne songerait à donner des leçons de patriotisme. Le général s’était, lui, agenouillé devant Jean XXIII lors de sa visite d’Etat au Vatican, en 1959. Il avait rappelé que la France était "la fille aînée de l’Eglise", que l’Eglise était éternelle et que la France resterait éternellement fidèle "à tous les liens qui l’attachent à notre Eglise". La photo ci-jointe l’atteste : le général de Gaulle n’hésitait pas à mettre genou en terre pour embrasser un crucifix. O tempora, o mores...   

30/05/2010

Un nonce très parisien

couvRoncalli-1.jpg"Mardi 15 mai 1951. – Ce matin, j’ai eu à déjeuner M. Queuille, chef du gouvernement, avec son directeur de cabinet, le président de l’Union française M. Fourcade,  les ministres Schuman, Letourneau et Schneiter, les ambassadeurs de Grèce, d’Irlande et de Belgique, le nouveau préfet de police (…). Tout s’est très bien passé". Je tombe sur ces quelques lignes, prises au hasard, en ouvrant Journal de France, l’agenda (édité en deux tomes par les éditions du Cerf) où le nonce apostolique Angelo Roncalli, futur Jean XXIII, notait ses entretiens du jour, comme il l’a fait pendant ses huit années de mission à Paris, de 1945 à 1953. Ce seul extrait, alléchant, montre que les temps ont bien changé…

30/03/2010

Faire payer les pauvres

Un peu d’histoire, pour montrer que rien n’est simple. Prenez un sujet aussi incontestable, aussi consensuel, aussi évident que la gratuité scolaire. Qui peut être contre ? Personne. Et pourtant ! Avant les lois Ferry de 1881, les riches payaient l’école, et les pauvres, non. Cette ancestrale pratique chrétienne, les républicains de l’époque l’ont jugée scandaleusement inégalitaire. Ils ont donc fait voter une loi aux termes de laquelle l’école de la République serait désormais "gratuite". Applaudissements à gauche et, bien sur, dans la plupart des journaux. Sauf que "gratuite", cela voulait dire entièrement financée par l’Etat, donc par l’impôt, lequel était alors payé par tous les citoyens… à commencer par les pauvres !

 

08/11/2009

Brive : la Halde au secours !

Il y a quand même des choses bizarres. A la Foire du livre de Brive, un GIE de 5 libraires locaux se partage les 400 écrivains venus dédicacer leurs livres. L’un des cinq a le malheur de s’appeler "Librairie chrétienne". Alors il n’est pas avec les autres, dans l’immense hall bourdonnant de visiteurs (photo 1), mais dans un coin reculé, loin du passage (photo 2), comme s’il était puni, ou pestiféré, lui et ses invités - dont j’étais ainsi que des auteurs aussi respectables que Christophe Henning ou Joël Schmidt. Est-ce parce que la mairie de Brive est tenue par des bouffe-curés ? Faudra-t-il bientôt que les libraires et les éditeurs chrétiens saisissent la Halde pour qu’on ne les range pas derrière un rideau ou à côté des toilettes ?Brive-géné.JPGBrive-désert.JPG

28/07/2009

En cornettes et fesses à l'air

Un ami élu parisien me signale que le conseil régional d’Ile-de-France a voté, il y a un mois, une subvention de 23.000 euros à une association gauchiste appelée "Les Sœurs de la Perpétuelle indulgence" : il s'agit d'un groupe de militants déguisés en fausses bonnes sœurs animant, en cornettes et cul nu, les gay prides et autres manifs homosexuelles. Il paraît que ce groupuscule désopilant touche déjà 20.000 euros de subvention de la part de la Mairie de Paris. Une seule question : que dirait-on si Delanoë et Huchon subventionnaient une bande de faux rabbins portant kipa et se promenant les fesses à l’air ? Ou, plus drôle encore : un groupe de faux imams aux barbes postiches se promenant avec des exemplaires du Coran illustrés de femmes à poil ?

 

11/07/2009

Désinvolture diplomatique

 

   Au lendemain de son limogeage, Christine Boutin expliquait tranquillement sur Europe 1 que l’Elysée lui avait proposé plusieurs postes, dont l’ambassade de France auprès du Saint-Siège. Elle était "intéressée". Puis l’ex-ministre a fait savoir qu’elle avait finalement "refusé" ce poste. Puis on a vu fleurir dans les journaux les raisons de ce "refus". Apparemment, personne ne s’est avisé qu’un nouvel ambassadeur de France, Stanislas de Laboulaye, vient d’être nommé auprès du Saint Siège après un an et demi de vacance du poste pour cause de maladie du prédécesseur et en raison de multiples cafouillages politiques et administratifs qui en disent long… sur l'incroyable désinvolture avec laquelle les hommes politiques français traitent le Saint Siège !

 

21/03/2009

Kouchner critique le pape

Dans la déferlante de propos indignés, désobligeants ou haineux à l’égard de Benoît XVI, je relève un communiqué vraiment surprenant : celui du… ministère français des Affaires étrangères, qui viole allégrement la laïcité républicaine en critiquant doctement la déclaration pastorale du chef de l’Eglise catholique dans un avion le menant en Afrique ! Serions-nous revenus, sans le savoir, au régime napoléonien du concordat ? Qu’aurait dit le Quai d’Orsay si le Vatican avait critiqué, dans un communiqué officiel, la rentrée de la France dans l’Otan ? Cette intervention inopinée de Bernard Kouchner est-il dû au dépit ? Il paraît que le ministre avait suggéré quelques conseils au pape concernant sa communication, mais à 2,5 millions d’euros le conseil, le Saint-Siège a décliné la proposition…

11/12/2008

Politique et religion

Mardi, aux Bernardins, à Paris, trois hommes politiques ont conclu le colloque sur "Jean-Marie Lustiger, cardinal républicain" par un débat sur leur rapport institutionnel et personnel avec la religion : Jean-Pierre Raffarin, François Bayrou et Manuel Valls. Un peu moins structuré, mais aussi passionnant que la table ronde des Semaines sociales sur le même sujet, il y a 15 jours, à Lyon, avec Elisabeth Guigou et Jacques Barrot. Pourquoi n’entend-on jamais ces échanges enrichissants, profonds, vrais, parfois même émouvants, dans les grands médias ? Parce qu’à la télé ou à la radio, il y a toujours un journaliste qui, par facilité ou par inculture, au bout de trois minutes, fait dévier le débat sur ce qu’a dit, ce qu’a fait ou ce qu’a écrit Sarkozy !

21/11/2008

Les deux Frances

Ouverture des Semaines Sociales de France, à Lyon. Dans l’immense amphi du Palais des Congrès, 4 000 cathos ou assimilés vont débattre sur le thème : "Les religions, menace ou espoir pour nos sociétés ?" Les discours d’accueil sont emplis de tolérance et de bienveillance. Sauf un : parmi les personnalités locales, le président du conseil régional, Jean-Jack Queyranne, bouffe-curé notoire, ne peut s’empêcher de fustiger "le flot de vase noire de l’obscurantisme", d’en appeler à la "séparation de l’Eglise et de la haine", etc. Sa laïcité à lui n’est pas très positive ! Le cardinal Barbarin lui répond, mine de rien, que Mère Teresa et Sœur Emmanuelle étaient aussi… des lumières !

15/09/2008

July, Sarko et le pape

Complètement à côté de la plaque, Serge July ! Ce soir, sur RTL, l’ancien patron de Libé, qu’on a connu plus perspicace, brocarde grossièrement l’engagement papal de Sarkozy qu’il interprète comme une façon de "récupérer les intégristes au moment où Jean-Marie Le Pen passe la main". Diantre ! Les journalistes ont tous oublié, même July, que le président Jacques Chirac, en 1996, à Rome, avait témoigné plusieurs fois "de la fidélité de la France à son héritage chrétien". Quand il était premier ministre, en juillet 1976, Chirac s’était même personnellement mêlé de l’affaire Lefebvre en appelant l’évêque contestataire, dans une lettre, à rentrer dans le rang de l’Eglise : vous imaginez, si Sarkozy faisait une chose pareille ?

14/09/2008

Des journalistes "sic"

Aux Jeux papalympiques, la médaille d’or de l’archaïsme laïcard et de la débilité idéologique a été attribuée aux syndicalistes de France 2 qui ont élevé une protestation solennelle parce que, sur leur propre chaîne, vendredi, la couverture de la réception de Benoît XVI par Nicolas Sarkozy à l’Elysée a repoussé le début du JT de 13h à 13h15 ! N’étant plus à une bêtise près, les camarades syndiqués précisent, portés par une préoccupation mercantile très remarquable, que ce report a mis en péril la "fidélisation" des téléspectateurs de France 2 ! Que la rencontre entre le pape et Sarkozy fût l’actualité du moment a totalement échappé à ces hérauts du laïcisme qui n'ont de "journalistes" qu'une carte professionnelle et des avantages fiscaux - on ne peut pas tout avoir.