Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2014

Deux poids, deux mesures

Enth-salle-1.JPGMini scandale au Conseil municipal de Dijon, hier soir : un conseiller d’opposition s’est publiquement étonné que le maire fasse voter une aide de 73.000 euros (!!) à un petit salon du livre local, intello et "engagé", dont chacun, toutes tendances confondues, a pu mesurer le peu de succès en 2013… alors qu’il a refusé une subvention de 3.500 euros au Club des écrivains de Bourgogne, qui anime la ville sur le plan littéraire depuis six ans ! Assurant actuellement la présidence de ce Club à la fois sympathique, pluraliste et de qualité, je me garderai bien de nourrir la polémique, mais il y a des jours où, en effet, on se pose des questions...

11:17 Publié dans Blog | Tags : dijon, livre, écrivains, culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/12/2013

Merci à Diane Ducret

 DDptte-Remond.JPGL’écriture ne réserve pas que des joies solitaires. Vendredi, à Dijon, le Club des Ecrivains de Bourgogne avait invité une belle personne, dans tous les sens du mot. Diane Ducret, qui raconte avec un aplomb confondant ses Femmes de dictateur, a ému le public de La Cloche à propos de Corpus Equi, le roman quasi-autobiographique où elle montre qu’au fond du drame le plus terrible – cette jeune fille qui perd à la dois le cheval qu’elle adore et l’usage de ses jambes – il y a toujours l’espoir de reconquérir le plus grand des trésors : la liberté. Une belle rencontre, vraiment. Merci, Diane !

11:21 Publié dans Blog | Tags : ecrivains, ducret, cheval, livre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/11/2013

Un Bourguignon universel

 LAR-lelivre.JPGY a-t-il un Bourguignon dont le nom soit plus connu sur la terre que Pierre Larousse ? Peut-être, soyons juste, Gustave Eiffel et saint Bernard. Mais à part ces deux-là ? Pourtant, cet instituteur né en 1817 à Toucy (Yonne) devenu lexicographe, éditeur et libraire à Paris, où il a réalisé et publié le Grand Dictionnaire universel, est le plus mal connu, sans doute, des grands personnages de la Bourgogne. D’où l’intérêt de publier sa biographie, parue ce mois-ci aux Éditions de Bourgogne sous la plume de deux passionnés, Véronique Bedin et Julien Feydy. En voilà un beau cadeau pour Noël pour ceux qui aiment les livres, les mots et l’histoire !

17/10/2013

Le livre et la bureaucratie

 Filipetti.jpgPendant que les librairies ferment boutique, que les petits éditeurs jettent l’éponge, que les aides publiques s’évaporent, le ministère de la Culture ne sait pas comment dépenser son argent : Mme Filipetti lance aujourd'hui en grand tralala un "appel à projets" pour une étude sur "la nouvelle économie des bibliothèques et des musées", à publier au cours de l’année... 2015. Mille sabords, pourquoi engager tant de frais pour réaliser un travail que n’importe quel fonctionnaire un peu dégourdi rassemblant les rapports des CRL et des DRAC, est capable de faire en deux mois ? Comment voulez-vous que les acteurs du livre, les vrais, ne soient pas énervés par cette gabegie bureaucratique ? 

08/10/2013

Bourgogne : le livre se meurt

 lib-Berger.jpegEn Bourgogne, le livre se meurt. Les mauvaises nouvelles se précipitent. Les éditions Cléa ont jeté l’éponge. La librairie Chapitre (à Dijon) est à vendre. La librairie Berger (à Joigny) vit ses dernières heures. D'autres battent de l'aile. Tout cela sent le sapin. Que font les élus régionaux ? Ils lancent à grands frais une étude pour savoir si l’économie du livre en région doit ou non s’appuyer sur un "contrat de filière" (sic) qui permettrait "d’appréhender les enjeux et de définir des actions" (sic). Suspense ! Remise du rapport au cours du premier trimestre 2014. En espérant qu’il y aura encore des libraires et des éditeurs dans la région ! 

11:38 Publié dans Blog | Tags : livre, bourgogne, libraires | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/10/2013

Livre : l'incohérence des politiques

livre,conseil régional,amazon Suis très perplexe sur l’incohérence des politiques face à la crise du livre. Voyez en Bourgogne : d’un côté, le Conseil régional offre un million d’euros (!) à l’entreprise Amazon pour faciliter son installation à Chalon-sur-Saône, déclenchant la colère des derniers libraires bourguignons ; de l’autre, les parlementaires votent une loi "anti-Amazon" dont l’effet… est de renchérir le prix du livre auprès de tous ceux qui habitent loin des libraires traditionnelles ! Et dans le même temps, le même Conseil régional diminue drastiquement toutes ses subventions aux acteurs du livre (salons et fêtes du livre, présence des éditeurs à l’extérieur de la Bourgogne, etc). Manque un peu de vision, tout ça... 

 

27/09/2013

La culture éphémère

 Larousse-2.jpgLa tendance est à l’éphémère. Concernant la culture, l’Etat a annoncé qu’il réduirait tous ses crédits en 2014, à l’exception du spectacle vivant. J’ai le plus grand respect pour les jongleurs, les comédiens, les cracheurs de feu et les intermittents du spectacle, mais… et le livre, la littérature, l’écrit ? Ce qui reste, qui forge une civilisation, qui transmet le savoir ? Ce qui a légué un si riche patrimoine à la Bourgogne, la région de Lamartine, Colette, Pierre Larousse ? Tiens, imaginez où en serait la culture française si le petit Larousse, en arrivant à Paris depuis sa Puisaye natale, en 1840, s’était fait jongleur, comédien ou cracheur de feu ! 

 

23:52 Publié dans Blog | Tags : culture, larousse, livre, écrit | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/07/2013

La gastronomie, c'est aussi des livres

 livre-gastronom.jpgL’été, on aime les bonnes nouvelles. En voici une, qui fait écho à l'inscription du repas gastronomique des Français au patrimoine culturel de l’Unesco et à la constitution d’un réseau de villes françaises consacrées à la "gastronomie", dont Paris-Rungis. Eh bien, pour nourrir ce projet, figurez-vous que l’arrière petit-fils de l’inventeur du Cointreau vient de léguer à Rungis sa prodigieuse collection de 40.000 livres portant sur la gastronomie, le vin et les arts de la table ! Si cela pouvait donner des idées aux villes de Dijon ou Beaune, qui, en six ans, n’ont jamais donné un centime au salon du livre "Livres en Vignes", qui, à leurs portes, poursuit les mêmes objectifs…

25/03/2013

Le blues des éditeurs bourguignons

 bourgogne,livre,éditeurs,régionPlaisir de retrouver nombre d’éditeurs bourguignons, ce week-end, sur le stand "Bourgogne" du Salon du livre de Paris. Désolation de les entendre célébrer tristement leur dernière prestation en dehors de leur région : désormais, on ne pourra plus découvrir les productions littéraires bourguignonnes à Paris, Colmar ou Bruxelles, le Conseil régional de Bourgogne ayant décidé de supprimer l’aide avec laquelle le Comité régional du livre (CRL) assurait cette présence. Il ne reste plus qu’aller éditer en Aquitaine, PACA, Lorraine, Alsace, Normandie, Pays de Loire ou Bretagne, ces régions qui défendent encore leurs éditeurs…

 

22/03/2013

Pape : la course folle des éditeurs

 pape.jpgQui va gagner la course au premier livre sur le nouveau pape ? Dès le 6 avril, les éditions Le Rocher/Paroles et Silence sortiront Pape François - Seul l’amour nous sauvera, un recueil de ses textes préfacé par le cardinal Vingt-Trois. Le livre d’entretiens entre le cardinal Bergoglio et le rabbin Abraham Skorka (Sobre el cielo y la tierra) a été acquis par Robert Laffont, et son autre livre-entretien écrit avec son ami Sergio Rubin (El jesuito) par Flammarion. Mais l’ami Michel Cool, qui boucle chez Salvator la première bio en français du pape (François, pape du Nouveau monde), pourrait bien, dès le 29 mars, in extremis, les coiffer tous sur le poteau….

10:53 Publié dans Blog | Tags : pape, édition, livre, bergoglio | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/03/2013

Hollande et le livre : paroles, paroles !

Club salle.JPG"Lisez, lisez, cela rend heureux et intelligent" : François Hollande a joliment cité Michel Tournier, hier, en recevant le monde du livre et de l’édition, à qui il a dit des tas de trucs encourageants et charmeurs… Paroles, paroles ! Juste la veille, son ami François Rebsamen, maire de Dijon, refusait sèchement une petite subvention de fonctionnement aux "Soirées littéraires" que le Club des Ecrivains de Bourgogne organise gratuitement tous les mois dans sa ville, sans aucune aide publique, depuis six ans ! Rencontrer à Dijon des prix Goncourt (Rufin, Rouaud, Van Cauwelaert), des académiciens (Fernandez, Sallenave, Rouart), des premiers romans (Hélène Grémillon), de grands journalistes (Cotta, Kahn, Assouline, Fottorino), des écrivains engagés (Noëlle Chatelet, Malek Chebel), etc, etc, franchement, quel intérêt ?

21:07 Publié dans Blog | Tags : livre, hollande, rebsamen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/01/2013

Le suicide des libraires

 librairie.jpgLa plus importante librairie d’Auxerre, à son tour, vient de prier les Editions de l’Armançon et les Editions de Bourgogne de reprendre leurs ouvrages : vendre des livres édités en Bourgogne, c’est terminé, fini, c’est du stock non rentable ! La mort de l’édition régionale est ainsi programmée : qui saura ce que produisent les écrivains locaux si on ne les trouve pas dans les librairies de leur propre région ? Personne n’a donc expliqué aux brillants gestionnaires qui prennent ce genre de décision qu’en tuant la production de livres régionaux, ils précipitaient, forcément, inéluctablement, leur propre mort ?  

21/01/2013

Des écrivains ? En province ?

 Alix-FrBleu.JPGAvant, quand le Club des Ecrivains de Bourgogne recevait à Dijon, comme chaque mois, quelque prix Goncourt, académicien français ou écrivain de grande réputation, France Bleu Bourgogne consacrait une heure d’émission, avant la conférence, à ce visiteur. Mais ça, c’était avant. L’émission d’une heure s’est réduite à 7 minutes dans le journal du soir, puis à une simple annonce technique. L’ordre est venu de la rédaction nationale de France Bleu : les écrivains, la littérature, tout ça, c’est prise de tête, stop, on arrête ! Les provinciaux, ces ploucs, sont bons qu’à écouter de la zizique, allons !


03/01/2013

La Bourgogne pour les Nuls

 BRG000-FausseMaquette.jpgMis un point final à mon prochain livre : La Bourgogne pour les Nuls, à paraître en 2013 chez First. Idée amusante au départ, qui s’est révélée… un travail gigantesque ! Mais bon, quand on aime, on ne compte pas. La Bourgogne est une région passionnante, variée, aimable, agréable à sillonner. Son défaut ? Sûre de ses avantages, elle a tendance à se laisser vivre, et ses habitants manquent parfois d’ambition. Ce n’est pas mortel. C’est même reposant de vivre sur un territoire placide où l’on ne fait pas forcément la course à la réussite, à la modernité, à l’argent, et qui ignore le stress des grandes métropoles. En Bourgogne, seul le raisin est pressé. Cela s’appelle la qualité de la vie.

09:53 Publié dans Blog | Tags : bourgogne, nuls, livre | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

29/11/2012

On a bien ri hier à Dijon

 Chif-bouteille-2.JPG"Beethoven était si sourd que toute sa vie il a cru qu’il faisait de la peinture". "La vie est trop courte pour apprendre l’allemand". "Le meilleur moyen d’éviter la chute des cheveux, c’est de faire un pas de côté".  Des comme ça, il y en a des centaines dans le Dictionnaire amoureux de l’Humour (chez Plon) que Jean-Loup Chiflet est venu présenter hier à Dijon, devant le Club des Ecrivains de Bourgogne. Autres invités de la soirée : Alphonse Allais, Alexandre Vialatte, Woody Allen, Pierre Desproges et quelques dizaines d’autres. Franchement, on ne s'est pas ennuyé. Merci, cher Jean-Loup, pour ce très bon moment !

21/11/2012

Livre : enfin une bonne nouvelle !

 grangier.jpgEnfin une bonne nouvelle concernant le livre en Bourgogne : la librairie Grangier, à Dijon, a rouvert ses portes. Ouf ! Il faut dire que cinq autres librairies ont fermé, dans cette ville, depuis que j'ai relancé les Editions de Bourgogne : cela aurait fait beaucoup ! Reste à espérer que, de Dijon à Auxerre, certains libraires bourguignons qui ne daignent pas commander les livres publiés par les petits éditeurs régionaux (pas assez connus, pas assez rentables) comprennent que seule la solidarité des gens de l’écrit leur évitera le naufrage collectif dans les années qui viennent…

 

20/11/2012

Ni pour, ni contre, bien au contraire !

 LePen.jpgAu salon du livre de Toulon, je dédicaçais à côté de l’ami Pierre Péan, qui, avec son complice Philippe Cohen, vient de sortir une belle bio de Jean-Marie Le Pen. Or j’ai entendu plus de dix fois des visiteurs s’approcher et demander aux deux compères : "Vous êtes pour ou contre ?" Comme si une biographie devait être "pour" ou "contre" ! Voilà le résultat de cette désastreuse tendance des médias à jouer la polémique, le duel, la castagne, évacuant ainsi – sauf rares exceptions – la réflexion, la nuance, la recherche de la vérité et l’ouverture d’esprit, en un mot : l’intelligence. Laquelle, il est vrai, n’est pas bonne pour l’audimat.

20/10/2012

Quelle "égalité des territoires" ?

duflot.jpgQui sait que Cécile Duflot, ministre du logement, est aussi ministre de "l’égalité des territoires" ? Qui peut dire à quoi sert un tel bidule ministériel ? En quoi Mme Duflot peut-elle influer, même à la marge, sur l’inégalité des territoires en France ? Tiens, un seul exemple, dans ma partie : en région PACA, le total de l’aide publique aux manifestations littéraires (salons du livre, etc) se monte à 5,4 millions d’euros par an, tandis qu’il est exactement cent fois moindre dans la région Bourgogne. Pas dix fois : cent fois ! Expliquez-moi, sans rire, en quoi Mme la Ministre peut corriger, hop, allez, chiche, cette profonde inégalité territoriale ?

 

29/09/2012

La culture sacrifiée

 Rufin-LeV.jpgLa culture, c'est ce que les hommes politiques sacrifient en premier. A l'inauguration de la 5ème édition du salon "Livres en Vignes", qui est devenu une des plus belles fêtes culturelles de la Bourgogne, les nombreux éditeurs, libraires et auteurs régionaux ont pesté de n'avoir jamais vu, en cinq ans, ni le président du Conseil régional de Bourgogne, ni le président du Conseil général de Côte d'Or, venir saluer les académiciens, membres de l'Institut, prix Goncourt, grands éditeurs et les 300 autres écrivains venus rencontrer le public bourguignon (entre 7000 et 8000 visiteurs) au château de Clos de Vougeot ! En cinq ans !

14/09/2012

Apprendre à lire à la télé ?

 tv.jpgJ’avoue que je n’avais jamais pensé à cela. Savez-vous pourquoi les petits Finlandais lisent davantage de livres que la plupart de leurs voisins européens ? Parce que les Finlandais, très attachés à leur langue et à leur identité culturelle, ont décidé de ne jamais doubler les films étrangers qu’ils diffusent à la télévision. Si vous voulez comprendre le film, les gamins, vous devrez lire les sous-titrages en finnois ! De la sorte, dès leur plus jeune âge, les petits Finlandais n'opposent pas la télévision à la lecture, intègrent le déchiffrage des phrases au plaisir du spectacle et acquièrent une maîtrise très rapide et très fluide de la langue écrite ! Une idée à méditer, non ?

09:17 Publié dans Blog | Tags : télévision, livre, lecture | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |