Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2011

La sinistrose nous guette

 orage.jpgActualité du jour. Les banques françaises sont plus menacées que jamais. Les requins attaquent de plus en plus de baigneurs sur les plages. 900.000 Français sont atteints de la maladie d’Alzheimer. Revue de presse : l’anniversaire de la catastrophe d’AZF est en une de tous les journaux. Urgent : un convoyeur de fond tué lors d’un braquage près d’Orly. Aux Etats-Unis, un jeune noir sans doute innocent du meurtre d’un policier blanc il y a vingt ans, Troy Davis, va être exécuté ce soir. Et en plus, c'est l'automne. Il y a des jours où l’on ne devrait pas écouter les radios du matin…

03/09/2011

Une course de commentateurs

Commetateurs.jpgAttendu qu’un an avant le scrutin présidentiel, on sait absolument tout sur les candidats et ce qu’ils proposent, la machine médiatique va les transformer en commentateurs. Tous les jours, du matin au soir, on demandera à Hollande, Bayrou ou Mélenchon ce qu’ils pensent de l’actualité du jour, du dernier potin, du dernier scandale, du temps qu’il fait : chacun devra répondre en quelques mots formatés et bien sentis destinés à susciter d'autres réactions, et ainsi de suite. Cette très artificielle course de commentateurs - la Comment Academy - va durer dix mois. Plus une campagne est longue, plus elle est débilitante…

01/09/2011

La langue française massacrée

dico.jpgTriste rentrée pour la langue française. Il y a longtemps, dans les médias, que l’anglicisme supporter a remplacé le mot français soutenir (ex : "je supporte Ségolène Royal"), ce qui est difficilement… supportable. Mais voilà que les journalistes sportifs ont rendu le verbe jouer transitif à force de l’employer à la place de jouer contre (ex : "le PSG va jouer l’OM"). Et le show biz fait école : aujourd’hui, un producteur signe un chanteur, quand il serait bienvenu de le faire signer un contrat. Il y a aussi candidater, ce néologisme vraiment très moche qui remplace se présenter à, postuler ou présenter sa candidature. Un vrai massacre !

 

30/08/2011

Deux secondes d'humanité

Holl.jpg

On a bien vu, à La Rochelle, que la politique est désormais formatée à 99 % pour les caméras et les micros, ce qui déshumanise et vitrifie le grand cirque électoral. Mais avez-vous vu ce week-end, sur I-Télé, le 1 % qui reste, la petite touche d’inattendu, de poésie, de facétie qui fait garder l’espoir ? Fendant la foule des militants, François Hollande soudain se fige, pâlit… pour reconstituer aussitôt son sourire de candidat en détournant la tête. Deux secondes d’imprévu, d'humanité, enfin ! Avec qui est-il tombé nez à nez ? Avec la mère de Tristane Banon ! La rencontre lui a gâché sa journée. On se demande bien pourquoi.

26/08/2011

Les JMJ ? Quelles JMJ ?

 

jmj-madrid.jpgIl n’y a pas que Le Monde à avoir complètement raté la couverture de la plus grande manif de l’histoire de l’Espagne, qui était aussi le deuxième plus grand rassemblement de jeunes de l’histoire du monde : les JMJ de Madrid. L’Express n’en a pas dit un mot, ni en amont, ni en aval. Rien. Silence total. Un million et demi de jeunes pleins d’espérance, dans ce monde en crise profonde, cela ne mérite pas même une brève ! Voir sur ce sujet mon livre Pourquoi le pape a mauvaise presse (DDB, 2009). Dont presque tous les journaux ont parlé, à l’époque, sauf deux : Le Monde et L’Express. Une coïncidence, sans doute. 

 

21/08/2011

A mes amis et confrères du "Monde"

 

le monde,jmj,médias,journalismePetit calcul marketing, suite à mon blog d’hier, dédié à mes amis et confrères du Monde. Au milieu de l’incroyable foule des JMJ, il y a 50.000 jeunes Français. Ce qui laisse penser qu’en France, environ 100.000 papas et mamans sont très attentifs à l'exceptionnel événement qui se déroule ce week-end à Madrid et à ce qu’en rapportent les médias. Sur ces 100.000 adultes, imaginons que 25.000 soient des lecteurs réguliers du Monde. Ceux-là n’auront donc trouvé aucune trace des JMJ dans leur journal, ni hier, ni aujourd'hui. Rien. Pas une ligne. Pas intéressant. Peau de balle. A votre avis, combien vont cesser de lire ce journal ? 

 

20/08/2011

JMJ : Un non-événement !

jmj-madrid.jpgOn finirait presque par s’y habituer. Titre du Monde d’hier : "JMJ : nouveaux accrochages entre la police et des manifestants". Quelques dizaines de militants laïcs virés par la police de la Puerta del Sol, c’était cela l’info, à Madrid, jeudi ! Et ce matin, rien. Pas d'article. Les JMJ, pour Le Monde, c’est un non-événement. Plus de 500.000 jeunes enthousiastes suivent un gigantesque "chemin de croix" en plein mois d’août dans une grande capitale européenne comme Madrid, qui cela intéresse-t-il, coco ? Je me suis donc rabattu sur mes magazines favoris, L'Express et Le Point, arrivés hier dans ma boîte aux lettres : rien, que dalle, pas une ligne. Ni explication, ni analyse. Un non-événement, je vous dis !  

 

08/08/2011

JMJ : un défi aux médias

jmj-madrid.jpgOn sent bien la gêne qui monte dans les médias non confessionnels. Dans un pays massivement déchristianisé, et après dix-huit mois de crise pédophile dans l’Eglise, comment expliquer qu’environ 50.000 jeunes Français seront présents au rendez-vous du pape, à Madrid, le 16 août, pour les Journées Mondiales de la jeunesse (JMJ) ? C’est plus que n’en rêveront jamais l’UMP, le PS et le FN réunis ! Ces jeunes-là sont motivés, positifs, décomplexés, curieux de vivre à la fois une expérience spirituelle et une aventure fraternelle. Suivez bien la façon dont les journaux vont couvrir l’événement, cela risque d’être instructif…

29/06/2011

Revenus de l'enfer

Journalistes-otages.jpgLa libération d’Hervé Ghesquière et Stéphane Taponnier est un événement heureux. Tant pis pour Wimbledon, Christine Lagarde, le remaniement ministériel et le lancement de la campagne de Martine Aubry ! Bien sûr, on a eu droit à l’habituel cirque médiatique, les larmes, l’émotion, les confrères, Kouchner, etc, et on aura demain matin, en direct sur toutes les chaînes, les images convenues et formatées du président accueillant les deux journalistes à Villacoublay et les rendant à leurs familles. Déjà vu, agaçant, larmoyant, excessif, etc. Allez, l’important, c’est évidemment qu’ils soient revenus de l’enfer !

11/06/2011

Chirac et les petits chevaux

cover-Chi.jpgDe plus en plus réducteurs, les médias ! Voyez les commentaires sur le nouvel opus de Jacques Chirac, exclusivement consacrés à ce qu’il dit de Nicolas Sarkozy et François Hollande ! Les mémoires récents d’un président français – sur la guerre du Golfe, sur la mondialisation, sur l’Europe, sur le terrorisme, etc – sont ainsi réduits, à leur tour, à la ridicule et dérisoire course de petits chevaux de 2012 dont les journalistes nous bassinent matin, midi et soir ! Rappelez-vous la phrase de Jules Romains : "Les grands esprits discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, les petits esprits discutent des gens". 


09/06/2011

La pédophilie dans le sport

 

LEquipe.JPGTerrifiante enquête, dans L’Equipe, sur la pédophilie dans le sport. Quelques voix très isolées s’étaient élevées, l’an dernier, quand les médias étrillaient le malheureux Benoît XVI à propos de la pédophilie dans l’Eglise, pour s’étonner que les journalistes soient aussi peu curieux, sur le même sujet, à l’égard de l’Education nationale, des chorales, des colonies de vacances ou des clubs sportifs. Eh bien, voilà qu’un journaliste, au moins, a brisé cette omerta. Il décrit, après des mois d’investigation, un véritable fléau qui touche 3% des sportifs, ce qui est énorme. Normalement, cela devrait déclencher un tsunami dans les médias. Normalement…

 

 

07/06/2011

Le journalisme dégradé

Cartepresse.JPGIl suffit de visiter une quinzaine de rédactions parisiennes à l’occasion de la promo d’un livre, comme je viens de le faire, pour constater l'inquiétante et rapide dégradation du métier de journaliste. Celle-ci est confirmée par l’étude du cabinet Technologia publiée hier, qui montre que 68 % des journalistes estiment travailler "plus vite qu’avant", 73 % "davantage qu’avant", etc. Le journaliste est un travailleur inquiet, bousculé, fragilisé, pressurisé, menacé, qui n’a "plus le temps pour l‘investigation". Et comme son niveau de culture générale a terriblement baissé, il est de moins en moins crédible. C’est grave, ça, coco !

01/06/2011

La vie, ça fait peur !

 

Eve.jpgA chaque jour sa grande peur. Chaque matin, les médias nous rappellent que nous sommes en danger de mort. La semaine dernière, c’était la clope. Avant-hier, la bagnole. Hier, le concombre. Ce matin, le portable. Demain, ce sera le soleil. Après-demain, le vent, puis la méduse méditerranéenne, puis le frelon asiatique, etc. Mais la peur qui fait fureur dans le monde médiatico-politique, en ce moment, c’est… la femme ! La femme qu’on vous décrit séductrice, tentatrice, castratrice, judiciariste, procédurière, parlementaire et même, parfois, réflexophile ! Qu’attend-on pour interdire définitivement, en vertu du principe de précaution, la femme, le sexe, l’amour et toutes ces choses terrifiantes ?

26/05/2011

Le triomphe du pipi-caca-boudin

 

etron.jpgOù sont passés les rédacteurs en chef ? Dans tous les médias, depuis vingt-quatre heures, journalistes, éditorialistes, chroniqueurs, animateurs et humoristes n’ont pas arrêté de nous bassiner avec l’ "ADN", ou le "liquide séminal", ou carrément le "sperme" de DSK qu’on aurait trouvé "sur le col de chemise" de la femme de chambre du Sofitel, etc… Ho ! Il n’y a donc plus, sur les ondes et les écrans, aucune limite au sordide, au vulgaire, au cracra ? Faut-il vraiment que la presse se vautre dans le pipi-caca-boudin qui transgresse la plus élémentaire dignité ? Ou bien est-ce le mot "dignité" qui est devenu un gros mot ?

 

15/04/2011

2012, la surdose

 

villepin.jpgLa surdose menace. Après Hollande, Hulot. Après Hulot, Villepin. Puis Borloo. Au rythme d’un candidat par jour, il devrait y avoir environ 300 candidats aux prochaines présidentielles. Une bonne affaire pour les médias, qui n’ont qu’à piocher dans ce stock pour occuper leurs studios et leurs plateaux, du matin au soir, avec les mêmes "petites phrases" sans le moindre intérêt, les lapsus inévitables qui tournent en boucle, les promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent, etc, etc. J’observe, autour de moi, de plus en plus de gens qui zappent quand on leur annonce une interview de Martine Aubry ou de Dominique de Villepin. A un an de l'échéance, ça commence à saturer grave.

28/03/2011

Le résultat des cantonales

dsk.jpg"Bonsoir Mesdames, bonsoir Messieurs, il est tout juste 20 heures ce dimanche 27 mars, voici le résultat des élections cantonales : Dominique Strauss-Kahn arrive largement en tête devant Marine Le Pen, ce qui relègue Nicolas Sarkozy à la troisième position. Et si c’est Martine Aubry, le résultat est pratiquement le même." Voilà, c’est dit ! Tout le reste on s’en tamponne le coquillard, cela demanderait des analyses nuancées, on n’en a ni le temps ni les compétences. C’est tellement compliqué, la France, qu’il est beaucoup plus confortable de s’en tenir à cette artificielle course de petits chevaux où les dés sont remplacés par des sondages débiles. Et les médias s’étonnent de constater qu’il y a 55 % d’abstentions !

26/02/2011

Zemmour : un jugement étrange

Zem.jpg"Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement", disait Boileau. Je n’ai rien compris au jugement prononcé par le Tribunal correctionnel de Paris, le 18 février, dans l’affaire Zemmour. Les nouveaux chiens de garde des médias (SOS-Racisme, MRAP, Licra, etc) attaquaient le journaliste pour avoir dit que "la plupart des trafiquants [étaient] noirs ou arabes". Or, Zemmour a été relaxé sur ce point. Quelqu’un peut-il m’expliquer, maintenant, pourquoi il devra verser des dommages et intérêts à l’Union des Etudiants Juifs de France ? Qu’est-ce que les juifs viennent faire là-dedans ? La seule chose certaine, dans ce piteux imbroglio communautariste, c’est que la liberté d’expression, en France, est très, très mal en point…

25/02/2011

Les gars de la Marine

Marine.jpgLes journalistes, mes chers confrères, sont incorrigibles. Toutes leurs interventions, quel que soit le sujet de l’interview, se terminent désormais par : "Est-ce que cela ne fait pas le jeu du Front national ?" C’est un gimmick. Une facilité. Un leitmotiv. Une obsession. Ce sont exactement les mêmes qui s’étonnent que Marine Le Pen évolue entre 17 % et 19 % dans les intentions de vote. Les mêmes, aussi, qui se battent tous les jours pour faire venir la présidente du FN sur leurs plateaux et derrière leurs micros. Il ne s’agit pas, bien sûr, de l’empêcher de parler. Mais sont-ils obligés, tous, de faire à ce point sa promo ?

14/02/2011

Heureux qui communique

ffacebook-tunisie.jpegJ’aime la candeur avec laquelle nombre d’observateurs semblent découvrir le lien entre les événements d’Egypte et de Tunisie et l’explosion des nouvelles technologies de communication, Facebook, Twitter, tout ça. C’est vrai, bien sûr ! Mais on disait la même chose lors de la chute du Mur de Berlin avec les radios et les télés qu’on captait derrière le rideau de fer. On disait la même chose lors du printemps des peuples, en 1848, avec la généralisation de la presse d’opinion en Europe. On disait la même chose, au moment de Luther et de Calvin, avec l’invention de l’imprimerie. Relier les hommes entre eux, c’est le sens du mot religion : comment croyez-vous que le christianisme, naguère, a renversé les idoles ?

09/02/2011

Le "mercato" des journalistes

logo-liberation.jpgEtrange, ce mercato médiatique d’hiver qui fait soudain valser les journalistes comme de simples footballeurs. Bon, que Marc-Olivier Fogiel quitte Europe 1, c'était attendu : l’homme n’était pas fait pour se lever tôt. Qu’Eric Izraelewicz retourne au Monde, et Laurent Joffrin au Nouvel Obs, c’est dans la nature des choses : ces deux pointures connaissent bien leurs boutiques respectives. Plus surprenante, l’arrivée de Nicolas Demorand, 39 ans, homme de radio et de télé, à la tête de Libération. La presse écrite, c’est compliqué, c'est capricieux, c’est lourd. On lui souhaite bonne route : passer d’un jet-ski à un semi-remorque, cela n’est pas évident !