Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2017

Il n'y avait pas de plan B !

tsar seul.jpgLa situation politique était devenue intenable. Les révélations sur sa famille et son entourage avaient terriblement altéré son image, y compris auprès de ses partisans. Comment allait-il pouvoir exercer le pouvoir et réformer le pays dans un tel climat de défiance ? Ce 15 mars, il a rejoint en province son état-major de campagne, qui l’a quasiment convaincu de passer la main. Encore fallait-il pouvoir proposer un plan B ! Son fils Alexis, 13 ans, était malade. Alors, son frère ? A peine son nom a-t-il été cité que le grand-duc Michel a refusé, dans un communiqué, cet héritage empoisonné ! Si l'abdication de Nicolas II, il y a cent ans, a fait basculer la Russie dans la révolution bolchevique, c’est qu’on n’a pas trouvé de plan B. A bon entendeur…

15/03/2017

Un problème avec l'argent ?

argent.jpgLes déboires de François Fillon révèlent un phénomène peu connu : beaucoup de dirigeants politiques, en France, ont un problème avec l’argent. Après trente ans de vie parlementaire et ministérielle, ils se disent qu’ils gagneraient dix fois plus d’argent dans le secteur privé, ce qui est vrai, et qu’ils ont peut-être raté leur vie. L’an dernier, Roselyne Bachelot a expliqué qu’elle gagnait bien plus comme chroniqueuse dans les médias que naguère comme ministre ! L’autre jour, sur un plateau télé, Mélenchon était entouré de journalistes vedettes qui, tous, gagnaient plus que lui ! D’où la tentation de partir dans le privé, ou, plus souvent, de profiter de tous les avantages et privilèges attachés aux mandats électifs. Des Fillon, il y en a des centaines.

10:37 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : argent, banque, fillon, ministres |  Facebook | | Lien permanent

13/03/2017

Les marchepieds du FN ?

hamon-fillon-macron.jpgMarre d’entendre Benoît Hamon expliquer qu’il est là pour "faire barrage à Marine Le Pen", que Macron et Fillon sont les "marchepieds" du FN, etc. Un enfant de dix ans est capable de comprendre que sur l’échiquier politique, Macron et Fillon (et Dupont-Aignan dans une moindre mesure) sont les plus à même de faire réellement baisser le score du FN, évidemment ! Si les socialistes passent leur temps à mettre les libéraux, les conservateurs et l’extrême-droite dans le même sac, c'est qu’ils rêvent de voir s’effondrer la digue que la droite classique a érigée et confortée, depuis trente ans, entre les électeurs FN et les siens. Vieux théorème mitterrandien : plus le FN monte, plus la gauche a des chances de sauver ses sièges…

20:09 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hamon, fillon, macron, le pen, fn |  Facebook | | Lien permanent

11/03/2017

A propos du dossier Fillon...

bercy.jpgMon blog d’hier m'a valu quolibets et lazzis : on me dit qu’à Paris, "tout le monde sait" que le dossier fiscal de Pénélope Fillon aurait été remis à François Hollande par Thomas Cazenave, qui dirigeait le cabinet d’Emmanuel Macron à Bercy avant de rejoindre le cabinet du président ; lequel aurait simplement transmis le dossier à Gaspard Gantzer, son directeur de la communication, avec consigne d'en faire "bon usage" ; Gantzer (sorti dans la même promotion de l'ENA que Macron) aurait personnellement transmis le dossier le 9 janvier à Michel Gaillard, journaliste au Canard Enchaîné. J’ai mis, évidemment, des conditionnels partout. Y a pas un journaliste, dans le coin, pour vérifier tout cela ?

00:17 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : fillon, bercy, pénélope, gantzer |  Facebook | | Lien permanent

10/03/2017

Trois sujets d'enquête

tintin-reporter.jpgUne idée pour redorer le blason de la grande presse auprès de l’opinion ? Qu’elle enquête sur trois sujets qui font problème : 1) Qui est le haut fonctionnaire de Bercy qui a envoyé le dossier Fillon au Canard Enchaîné début janvier, et pourquoi ne l’a pas fait un an, deux ans ou dix ans plus tôt ? 2) Pourquoi le Procureur national financier s’est-il précipitamment saisi de ce minable dossier d’assistant parlementaire alors qu’il est voué, par la loi, aux affaires financières complexes relatives à la grande délinquance financière ? 3) Qu’est-ce qui a motivé les juges qui ont convoqué le candidat de la droite républicaine le 15 mars, précisément, soit l’avant-veille du dépôt des candidatures aux présidentielles ? Allez, les jeunes, au travail !

08/03/2017

Les infos du jour

francois-fillon.jpgCe mardi, en voiture, j’ai beaucoup écouté la radio. Je résume les infos du jour. Fillon aura du mal à se remettre des attaques que lui a portées hier Alain Juppé. Fillon a scandaleusement gonflé les chiffres de la manif de dimanche au Trocadéro. Fillon a menti en disant que des journalistes avaient évoqué, mercredi, le suicide de sa femme. Fillon, en répétant à trois reprises sur France 2 qu’il n’était pas autiste, a montré son manque de respect pour les autistes. Selon le Canard Enchaîné, Fillon n’a pas déclaré aux impôts un emprunt contracté en 2013. A Orléans, le soir, Fillon a été accueilli par des casseroles. Il me semble avoir aussi entendu qu’il s’est produit une avalanche à Tignes, mais que rien ne permettait de penser, pour l'instant, que Fillon en était responsable.

06/03/2017

"Entre 30.000 et 200.000 personnes"

Trocadéro.jpgAu lieu de passer leur temps à s’indigner qu’on puisse mettre en doute leur impartialité, mes excellents confrères de la presse parisienne feraient mieux de s’attaquer, une bonne fois pour toutes, à un problème qui les ridiculise à chaque grande manif. Enfin, quand même, en 2017, comment peut-on expliquer sans rougir qu’il y avait hier au Trocadéro "entre 30.000 et 200.000 personnes" ? Est-il inimaginable que l’Agence France-Presse, par exemple, envoie un drone au-dessus de la foule, prenne des photos, les analyse numériquement, compare avec la même analyse faite par la police, et annonce le chiffre de manifestants ? On s’étonne, ensuite, que plus personne n’ait confiance en la presse !

05/03/2017

La droite vit un cauchemar

peuple-droite.jpgCe que mesurent mal les commentateurs parisiens, c’est le terrible cauchemar vécu, en province, par des millions de braves gens composant la bonne vieille droite républicaine, qui pensaient légitimement sanctionner le quinquennat socialiste, et qui voient, la boule au ventre, que cette espérance leur échappe. La faute aux médias ? Aux juges ? Aux primaires ? A Fillon lui-même ? Qu’importe ! Cette population-là refuse rageusement de se faire voler l’alternance qui lui paraissait acquise. Quitte à s’accrocher désespérément, aveuglément, pathétiquement, à un candidat gravement déconsidéré mais seul encore capable, à leur yeux, de réaliser leur souhait !

00:14 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : fillon, droite, républicains |  Facebook | | Lien permanent

03/03/2017

Taiaut ! Taïaut ! Tue ! Tue !

Fillon.jpgTrop, c’est trop. Je suis comme Eric Dupond-Moretti, comme Pierre Arditti et, sans doute, comme des millions de Français : je déteste l’incroyable acharnement avec lequel les médias, en meute, pourchassent François Fillon en l'accusant de tous les maux depuis déjà six semaines. Un argument chasse l’autre. Depuis hier, c’est l’hallali contre la manifestation de soutien organisée en sa faveur au Trocadéro dimanche, dans laquelle, tenez-vous bien, ô scandale, il y aurait des cathos ayant participé naguère à la Manif pour Tous. Comment ose-t-il ? Quelle honte, quelle indécence ! Et ce salaud malfaisant, ce criminel immonde, cette ordure fasciste voudrait être président de la République ?

02/03/2017

On ne critique pas les juges !

juges.jpg"La justice est indépendante !" clament avec indignation la présidente du Parquet national financier Eliane Houlette (nommée par François Hollande), le juge Eric Halphen (engagé auprès d’Emmanuel Macron) et le juge Eric de Mongolfier (engagé auprès de Benoît Hamon). Intouchables, les juges ? Faut-il rappeler l’affaire du "mur des cons" ? (Tiens, la juge responsable, quatre ans après, va passer en correctionnelle, vous le saviez ?) Et le Parquet national financier n’admet-il pas lui-même avoir engagé toute cette affaire, en janvier, après la parution du Canard Enchaîné ? Fillon ou pas Fillon, qui peut nier que les juges, de nos jours, sont beaucoup trop souvent dépendants… de la presse ?

23/02/2017

Fillon...Macron... Fillon... Macron...

macron-fillon.jpgComme je l’avais écrit ici même le 10 février, Bayrou ne pouvait se présenter aux présidentielles sans que sa seule présence n’ôte suffisamment de voix à Macron pour faire qualifier Fillon au second tour. Il a donc choisi de rallier ledit Macron, au risque que sa présence cette fois, dissuade quelques caciques du PS, inquiets pour leur réélection, de rejoindre l’ancien ministre de François Hollande. Bien malin qui peut prévoir, désormais, comment va évoluer le rapport de force entre Fillon et Macron. L’essentiel étant, pour ma part, que celui qui passera devant l’autre ratatine bien Marine Le Pen au second tour. Pour le reste, on s’arrangera.

22/02/2017

Plan B, moi, jamais !

panneau-de-cible.jpgA l’aube de 2017, il ne pouvait pas être battu. La presse a alors révélé que sa femme avait été son assistante parlementaire. Puis… que deux de ses enfants l’avaient été aussi. Puis… que sa femme avait un salaire exorbitant. Puis… qu’elle avait touché de grosses indemnités chômage. Puis… qu il habitait un manoir valant 700.000 euros. Puis… qu’il aurait été, selon certains, à voile et à vapeur. Puis… qu’il avait travaillé, quand il était conseil, pour le groupe Axa. Puis… qu’il avait gagné de l’argent en faisant des conférences. Puis… qu’il abusait des avions du gouvernement quand il était premier ministre. Et ce n’est pas fini… Quand on voit ce qui est arrivé à Fillon, on comprend que la droite ne trouve pas de plan B !

17/02/2017

Quels emplois fictifs, déjà ?

Cambadelis.jpgIl est un peu fort de café d’observer que le parti politique qui tape le plus fort sur François Fillon, le PS, est dirigé par un homme, Jean-Christophe Cambadélis, qui fut condamné deux fois pour emploi fictif : en 2000 pour avoir exercé un emploi de complaisance de 1993 à 1995 dans une boîte de gestion immobilière (5 mois de prison avec sursis + 100.000 F d’amende) ; et en 2006 pour avoir exercé un second emploi fictif à la MNEF de 1993 à 1995 (6 mois de prison avec sursis + 20.000 euros d’amende). Gonflé, le camarade Premier secrétaire ! Je ne veux pas la mort du pécheur, certes, mais si j’étais un militant socialiste engagé dans la campagne de Benoît Hamon, je crois que je serais un peu gêné…

 

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : cambadélis, fillon, mnef, ps |  Facebook | | Lien permanent

15/02/2017

Pourquoi une telle défiance ?

1dupond-moretti.jpgQuelque chose me frappe dans la crise de confiance qui plombe aujourd’hui les politiques et les journalistes : si les premiers ne cessent d’admettre, plus ou moins maladroitement, qu’il leur incombe de se réformer, les seconds font preuve d’une spectaculaire incapacité à se remettre en question. Qu’un Eric Dupond-Moretti ou qu’un Pierre Arditi ose dénoncer en direct "l’hallali" ou "l’acharnement" dont les médias font preuve à l’égard de François Fillon, et c’est, à chaque fois, un tollé d’indignation corporatiste ! Mes excellents confrères ne feraient-ils pas mieux de se demander sérieusement pourquoi 67 % des Français sont convaincus que les journalistes ne disent pas ce qu’ils pensent ?

13/02/2017

J'en vois qui s'énervent

segolene-royal-fillon.jpgCinq jours se sont écoulés depuis que la Cour des Comptes a accusé le gouvernement, en particulier Ségolène Royal, d’avoir jeté par la fenêtre 1 milliard d’euros d’argent public en renonçant de façon irréfléchie à l’écotaxe (votée à la quasi-unanimité du Parlement en 2009) face aux vociférations des "bonnets rouges" bretons en 2014. Dans la presse, rien. Silence radio. Pas un mot sur le pourquoi de cet énorme scandale d’Etat... Allons, on se calme ! Je suis certain que les journalistes du Canard, du Monde et de Mediapart sont tous au travail, ils fouillent, ils vérifient, ils recoupent, ils enquêtent ! Un peu de patience, que diable ! La vérité va éclater, c’est sûr !

11/02/2017

Politique : tous aux abris !

sniper-2.jpgTous aux abris ! Rien ni personne ne seront plus épargnés dans un débat médiatique cantonné aux privilèges, magouilles et petites compromissions des uns et des autres : le coût de la garde rapprochée de Julie Gayet, l’étrange poste attribué à la femme de Jean-Marc Ayrault en 2012, les 100.000 euros d’indemnités indument perçues par Sapin quand il était maire d’Argenton-sur-Creuse, le salaire exorbitant du coiffeur de Hollande, l’appartement de complaisance de la députée Delphine Batho, les frais de bouche du ministre Macron à Bercy, sans parler de l’emploi apparemment fictif de la fille d’Edwy Plenel à la Mairie de Paris ! Attention, âmes sensibles, ça va tirer dans tous les coins !

10/02/2017

Fillon élu grâce à Bayrou ?

Francois-Bayrou.jpgJe ne comprends pas pourquoi les dirigeants de la droite républicaine sont si énervés contre François Bayrou. Si le président du Modem se présente aux présidentielles, les sondages le créditeront d’environ 5 % des voix. Or, si ce chiffre se confirme, à qui va-t-il prendre ces 5 % des suffrages ? A Macron, évidemment ! Venez discuter, chez moi, dans l’Yonne, avec les électeurs traditionnels du Modem, vous verrez ! Pensez-vous, en revanche, qu’un seul électeur de Fillon se détournera de celui-ci pour voter Bayrou ? Aucun ! Conclusion : la candidature de Bayrou aura pour conséquence d’assurer, quasiment à coup sûr, la qualification de François Fillon au second tour de l’élection…

09/02/2017

Vivement le "Canard" de mercredi !

sego.jpgLà, évidemment, on s’attend à ce que le Canard Enchaîné nous éblouisse ! Qu’il soit égal à lui-même ! Que Ségolène Royal, n° 3 du gouvernement, soit accusée d’avoir lésé de 132 millions d’euros la région Poitou-Charente dont elle était présidente, c’est énorme. Mais surtout qu’elle soit présumée responsable du gigantesque scandale de l’écotaxe révélé par la Cour des comptes (1 milliard d’argent public perdu pour la collectivité), cela va déclencher, obligatoirement, des investigations du Canard aussi méticuleuses et impartiales que celle concernant les indemnités chômage de Pénélope Fillon ! J’imagine déjà la Une du Canard de mercredi, ça va être sanglant, forcément !

07/02/2017

L'avenir de la France !

penelope2.jpgC’est la polémique du jour, qui domine la campagne, que dis-je, l’actualité mondiale ! Kim Willsher, la journaliste anglaise qui a interviewé Pénélope Fillon il y a dix ans a écrit à celle-ci, le 30 janvier, qu’elle était "en colère que certains éléments de l’interview [diffusée dans Envoyé Spécial] aient été tirés et publiés hors contexte" (sic). Puis la même a expliqué dans plusieurs interviews que "non, les propos d'Envoyé Spécial n'ont pas été sortis de leur contexte !" (sic). Passons sur l’étrange inconstance de la consœur. Mais n’y a-t-il vraiment pas dans l’actualité, y compris politique, de sujets plus graves, plus importants, plus urgents que ces broutilles incohérentes et ces chicaïas infinitésimales ?

Couillu, le Sarthois !

fillon.jpgCouillu, le Sarthois ! Assez bluffant, même. Il est trop tôt pour savoir s’il a redressé la barre, mais nul ne peut nier qu’il a du coffre et des nerfs, ce qui n’est pas négligeable quand on prétend diriger la France en pleine crise internationale. Il marque aussi un point contre les journalistes, qui n’ont jamais eu aussi mauvaise presse dans l’opinion : désormais, à chaque fois que le Canard ou le Monde accuseront Fillon de prise illégale d’intérêt, de trafic de décoration, d’emploi fictif ou de recel de fausses factures, il... gagnera des voix ! Enfin, il a fait un numéro assez fortiche en démontrant à la droite affolée qu’en réalité, sauf suicide collectif, aucun plan B n’était viable ! Chapeau, l’artiste.