Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2012

Hollande et les voix du FN

LogosFN-PS.jpgLa règle est simple. Quand c’est la droite républicaine qui entreprend de grignoter le FN en parlant immigration et sécurité, honte à elle ! Sarko, facho ! Hou ! Quand c’est la gauche qui drague ses voix en parlant immigration et sécurité, alors ce n’est pas gênant, au contraire, c’est une démarche "citoyenne" ! Quand François Mitterrand avait récupéré (déjà) les voix antigaullistes de Tixier-Vignancourt en 1965, avait-il été traité de facho, de néo-nazi ? Non : je me tue à vous le dire, c’est pas pareil quand on est de gauche ! Quand le même Mitterrand a offert à Jean-Marie Le Pen 35 sièges de députés, en 1986, c’était évidemment pour le bien de la France ! 


06:48 Publié dans Blog | Tags : hollande, fn, ps, présidentielles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/04/2012

Les Verts et le peuple

eva.jpgS’il y a des politiciens qui se moquent complètement du "peuple", ce sont bien les Verts. Ils ont obtenu du PS plusieurs dizaines de circonscriptions législatives grâce à des tractations de coulisses ; ils ont obtenu en catimini de François Hollande la promesse de fermer 24 centrales nucléaires, hop, d’un trait de plume ; ils revendiquent déjà, sans complexes, quelques ministères dont celui de la Justice… Mais en quel honneur ? Voilà un groupuscule sectaire qui va obtenir difficilement 3 % des voix aux présidentielles, et qui, par le jeu d’occultes manoeuvres de couloir, prétend faire la loi, au sens propre du terme ! Mais au nom de quoi, au nom de qui ?

07:14 Publié dans Blog | Tags : verts, démocratie, ps, eva joly | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/04/2012

La presse dans le collimateur

journal.jpgIl y a, chez les socialistes français, un parfum d’intolérance à l’égard de la presse qui me rappelle les grandes heures de 1981 et qui commence à me gêner sérieusement : Jean-Luc Mélenchon refuse de se rendre à une émission où figure un journaliste de L’Express dont il n’aime pas le jugement ; Marie-Georges Buffet s’insurge contre le Nouvel Obs parce que sa Une n’appelle pas à voter contre Sarkozy (!) ; Eva Joly traite publiquement Le Monde de journal "dégueulasse" parce que celui-ci a osé critiquer son programme ; François Hollande refuse d’accorder une interview au Figaro parce qu’il considère ce journal comme trop à droite, etc. Cela commence à faire beaucoup...

11:02 Publié dans Blog | Tags : presse, ps, censure, intolérance | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/02/2012

Anti-Sarko, acte IV

 antiSarko.jpgLa campagne présidentielle entre dans son quatrième acte. Rappel de l’acte I : il y a dix mois, le PS misait tout sur son candidat idéal, Dominique Strauss-Kahn, considéré comme le meilleur pour "battre Sarkozy". Acte II : les "primaires" entre les orphelins de DSK, sorte de concours à celui des seconds couteaux du PS qui dira le plus de mal de Sarkozy. Acte III : la mise à la poubelle de tous les programmes, crise oblige, au profit d’une critique quotidienne, systématique et obsédante de Sarkozy. Acte IV : Sarkozy entre enfin en campagne, les autres candidats vont pouvoir renouveler et actualiser... leurs attaques contre Sarkozy ! 

18/02/2012

Le "mensonge" de Hollande

char.jpgLe vrai "mensonge" de François Hollande dans sa rencontre avec les journalistes du Guardian n’est pas là où l’a pointé le candidat Nicolas Sarkozy dans son meeting d’Annecy. Il est dans cette contre-vérité historique que les dirigeants du PS répètent à l’envi, du matin au soir : "En 1981, les gens disaient qu’il y aurait des chars soviétiques sur la place de la Concorde". Ceci est un mythe. Un argument fabriqué, soigneusement entretenu par le PS pour justifier ses alliances avec le PCF. Les électeurs français étaient-ils si crétins ? Je mets au défi quiconque d’apporter la preuve que "les gens" croyaient une chose aussi imbécile !

 

10:12 Publié dans Blog | Tags : 1981, hollande, communistes, pcf, ps | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/02/2012

Un festival de mauvaise foi

coll-terr.jpgUne campagne électorale, c’est d’abord un extraordinaire festival de mauvaise foi. Sur les collectivités territoriales, par exemple. Hier, sur Europe 1, Claude Bartolone (PS) expliquait que si l’endettement excessif de la Région Ile-de-France et de la Ville de Paris a valu à ces deux collectivités de perdre à leur tour leur "triple A", c’était… "la faute à Sarkozy" ! Ben tiens. Or, dans ma boîte à lettre dijonnaise, un tract du PS explique que si le département de Côte d’Or est endetté, c’est la faute à son président, François Sauvadet, et à "la droite départementale". Vérité en deçà de l’Armançon, erreur au-delà ?

30/01/2012

Un nouveau maire à Dijon

Millot.jpgLu l'info dans la Gazette de Côte d’Or : le prochain maire de Dijon sera Alain Millot, actuel premier adjoint de François Rebsamen - lequel devra se conformer, dans quelques mois, aux nouvelles règles d’interdiction du cumul des mandats. Millot est un homme charmant, discret et compétent. Il est actuellement délégué "à l’administration générale, à la tranquillité publique et à la médiation". La question que se posent les Dijonnais est évidemment de savoir si Alain Millot sera là pour diriger la cité des Ducs ou pour garder, bec et ongle, le fauteuil municipal de Rebsamen en attendant… En attendant quoi, du reste ? 


09:34 Publié dans Blog | Tags : dijon, rebsamen, bourgogne, ps | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/01/2012

Hollande casse les prix

Tract-PS.JPGDans ma boîte aux lettres, un tract du PS résumant le programme de François Hollande. Proposition n° 5 : "Baisser les factures de gaz et d’électricité". Bon sang, et personne n’y avait pensé plus tôt ! Mais que c’est ballot ! Ils sont forts, ces socialistes, ils pensent même à baisser les factures du gaz et de l’électricité ! Mais une question me vient à l’esprit, tout soudain, là, comme ça : pourquoi ne pas aussi baisser le prix du pain ? Et le lait ? Et l’essence ? Et le sel ? Et le prix des légumes ? Et celui des jouets pour enfants ? Ce François Hollande, franchement, il manque un peu d’imagination !  

14:25 Publié dans Blog | Tags : hollande, campagne, démagogie, ps | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2012

Grosse ficelle électorale

PS-FN.jpgVoyons, voyons : pourquoi diable le PS constitue-t-il une cellule spéciale, cinq mois avant les législatives, pour dénoncer bruyamment dans les médias les faits et gestes du Front National ? Sachant que ledit FN s’apprête, comme d’hab, à faire battre les candidats de la droite républicaine dans un max de circonscriptions, est-ce que ce ne serait pas pour lui donner un petit coup de main médiatique, au FN, hein, hop, comme ça, l’air de rien, la main sur le coeur ? Je n’ose penser que le PS est retors à ce point ! Ni que Martine Aubry s’intéresse davantage aux législatives de juin qu’aux présidentielles d'avril...


08:00 Publié dans Blog | Tags : ps, fn, législatives, aubry, 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/12/2011

Valls à l'ancienne

valls.jpgScène réjouissante, hier soir, chez Ruquier. L’invité politique, Manuel Valls, réformiste bon teint, sympathique et propre sur lui, explique que François Hollande, dont il est devenu le porte-parole, est un candidat formidable… quand tous les autres invités, de Bruel à Pulvar, de Majimel à Polony, de Berry à Ruquier lui-même, lui tombent dessus : ras-le-bol des bons sentiments et de l’anti-sarkozysme, du concret, svp ! Valls est surpris, il patauge. Sonné, atone, il ne comprend pas que la crise est là, qui force les politiques à changer radicalement de langage. Surtout ceux qui prétendent gouverner le pays.

20/11/2011

Martine Aubry à Matignon ?

aubry.jpgL’hypothèse faisait rire Guy Carlier, tout à l’heure, sur Europe 1, mais je conseillerais à nos commentateurs de la prendre très au sérieux : 1. Si Hollande continue d’apparaître comme trop léger et trop indécis pour diriger la France dans la tempête, les Français pourraient bien réélire en 2012, même en faisant la grimace, le président sortant. 2. L’inévitable frustration qui accompagnera le retour aux affaires des ministres actuels provoquera, à coup sûr, une victoire de la gauche aux législatives qui suivront. 3. Le premier ministre qui sortira de cette élection, cohabitation oblige, sera forcément le premier secrétaire du PS. Cqfd : Martine Aubry à Matignon, c’est le 18 juin prochain !

10/11/2011

Le syndrome du "Titanic"

titanic.jpgQuelle affaire ! Baroin, fatigué, a dit une bêtise : la gauche n’est pas arrivée au pouvoir en 1997 "par effraction", bien sûr, mais "par surprise", à cause d’une grosse boulette de Chirac. Bon. Franchement, on s’en tape le coquillard. Ces hourvaris indignés, ces polémiques à ressort, ces effets de manche ridicules, ces gros titres dans la presse, quelle farce ! On prend la pose, on s’étourdit, on fait mumuse pour oublier les vrais sujets à traiter. Cela me rappelle un épisode précis de notre histoire : vous vous rappelez, le Titanic, quand les grands-parents de tous ces gens-là dansaient sur le pont arrière ?

25/10/2011

C'est la lutte finale...

Fabius.jpgSi j’avais du temps, j’irais demain chez Sotheby’s où, à 14h30, commencera la vente aux enchères d’une exceptionnelle collection d’objets d’art du XIXè siècle : quelque 400 sculptures, mobilier, dessins, tableaux, etc. C’est la collection "Fabius frères", du nom des héritiers d’une célèbre galerie sise 152 boulevard Haussmann. La collection est estimée entre 9 et 14 millions d’euros. François Fabius étant décédé en 2006, son frère Laurent se débarrasse. Dans la salle, j’aurais retrouvé Roland Dumas, Anne Sinclair et quelques autres camarades socialistes. On aurait chanté comme au bon vieux temps : "C'est la lutte finale…" 

16/10/2011

Le bilan des primaires

 primaires.jpgJe suis partagé. D’un côté, les primaires ont redonné à nombre de Français désabusés le goût de la politique, ce qui est très positif. De l’autre, elles ont élevé un rideau de fumée politico-archéo-démagogique (la retraite à 60 ans, la sortie du nucléaire, la création de postes de fonctionnaires) cachant les vrais enjeux de 2012 (la dette, la balance du commerce extérieur, la gouvernance européenne). Quant à savoir si la droite organisera des primaires en 2017, qui le sait ? Si un candidat X ou Y domine tous les autres, sera-ce bien utile ? A moins, bien sûr, qu’il ne saute bêtement une femme de ménage dans une chambre d’hôtel à New York…   

15/10/2011

Et la droite, elle est où ?

Baroin.jpgMarre, comme tout le monde, de n’entendre que le PS sur les télés et les radios. Mais la faute à qui ? Que font les dirigeants de l’UMP ? Tétanisés ? Planqués ? Déjà partis ? A part Coppé, il n’y a plus personne au téléphone ? Il n’y a donc rien à dire face aux promesses du couple Hollande-Aubry ? Vendredi matin, François Baroin chez Elkabbach : "Remettre en place la retraite à 60 ans, c’est un coût de 30 milliards d'euros, soit 1,5 point de PIB, c’est l’assurance que le triple AAA de la France saute aux yeux des marchés…" Eh bien voilà, ce n’est pas si compliqué de parler de choses sérieuses ! Et les autres, ils sont en vacances ?

13/10/2011

Amour, gloire et beauté (suite)

 Hollande+Aubry.jpgSégolène, après avoir séché ses larmes, a résolu son cas de conscience. Allait-elle soutenir Martine, qui lui avait volé son poste à la tête du Parti socialiste ? Ou engager ses partisans à voter pour François, qui l’a trahie naguère pour Valérie ? Ségolène a choisi : avec cran, quitte à aider sa rivale à remplacer un jour Carla à l’Elysée, elle a appelé à voter pour le père de ses enfants. Il ne manque plus à celui-ci, pour être assuré de la victoire, que les voix d’Arnaud. Que va faire celui-ci ? Va-t-il prendre du recul et filer le parfait amour avec Audrey, comme Jean-Louis a choisi de le faire avec Béatrice ? Ou va-t-il peser sur le scrutin pour contribuer au départ de Nicolas ?

12/10/2011

Enarque contre énarque

ENA.jpgTempus fugit… Je me rappelle, quand j’étais à Sciences Po, les débats passionnés qui opposaient socialistes et giscardiens. La gauche, qui se référait à Voltaire et Léon Blum,  fustigeait alors "l’énarchie", ce système de sélection hyper élitiste de super technocrates au service de la bourgeoisie et du grand capital. Aujourd’hui, à l’issue de sa "primaire", le PS a sélectionné ses deux meilleurs candidats possibles pour les présidentielles : bingo, deux énarques ! Ce soir, ce ne sera pas le choc de la "gauche molle" contre la "gauche archaïque", ce sera un duel entre deux promotions de l’ENA, Voltaire 1980 contre Léon Blum 1975 ! 

 

10/10/2011

Sarko reprend espoir

aubry.jpgLes primaires socialistes, que les commentateurs célèbrent comme une magnifique réussite, vont tourner à la cata d’ici dimanche. Et pas seulement parce que les deux candidats vont s'écharper. Hollande n’ayant pas vraiment convaincu au premier tour, c’est Aubry qui va récupérer la mise, en besogneuse de la vieille gauche planplan, héritant par défaut d’une grande partie des voix Montebourg. Le résultat sera flagrant : le PS aura été incapable de présenter aux suffrages un vrai leader, une personnalité au-dessus du lot, un(e) président(e) pour temps de tempête. J’en connais un, à l'Elysée, qui se frotte les mains…

09/10/2011

A gauche, toutes !

 montebourg.jpgLa troisième place d’Arnaud Montebourg surprend, à Paris, ceux qui ne se fient plus qu’aux instituts de sondages. En réalité, elle était prévisible. Mais l’important, ce soir, ce sont les réactions des lieutenants de François Hollande et de Martine Aubry, qui sont émouvantes : d’un coup, les voilà expliquant qu’ils l’ont toujours dit, ils sont pour la "démondialisation" et la VIè République, contre l'Europe et la corruption, tout ça, et que Montebourg est formidable ! La ligne est tracée : à gauche, toutes ! Le vrai perdant des primaires du PS, ce soir, c’est Mélanchon ! 

02/10/2011

L'alternance vue d'en bas

PS.jpgLes grandes envolées sur l’alternance entendues, dans la presse nationale, à l’occasion du basculement à gauche du Sénat, cela fait rigoler beaucoup de gens dans ma région. Ma copine Estelle de Nevers, par exemple : son maire est PS, le président de sa communauté de communes est PS, son conseiller général est PS, son président de conseil général est PS, son député est PS, son sénateur est PS, le président de sa région est PS, et maintenant son président du Sénat est PS. Comme beaucoup de Bourguignons de Chalon, Dijon, Autun, etc, ma copine Estelle, farouche démocrate, voit arriver l’élection présidentielle de 2012 avec une légère appréhension…