Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2013

Diviser les hommes ou les rassembler ?

 alsace.jpgAu fond, il n’y a qu’une alternative en politique : diviser les hommes ou les rassembler. Pendant que la nation se désagrège à propos du mariage homo et alors que le PS entend dynamiter le découpage cantonal du pays avant les élections de 2014, il est des élus de la République qui, eux, font avancer les choses dans le bon sens. En Alsace, après de longs et difficiles palabres, le Conseil régional et les deux Conseils généraux se sont mis d’accord pour créer un Conseil d’Alsace unique remplaçant les trois assemblées actuelles. Le 7 avril, les Alsaciens seront consultés là-dessus par référendum. Tout laisse penser qu’ils diront oui. Il y aurait donc des raisons de ne pas désespérer de la politique ?

30/01/2013

La République de la castagne

 boxe.jpgCe qui me fascine dans l’affaire du "mariage pour tous", c’est la désolante incapacité des gouvernants à organiser le débat public. A ma gauche, des millions de gens considèrent SINCEREMENT que le projet Taubira lutte contre l’homophobie et milite pour davantage d’égalité, alors qu’à ma droite, des millions de gens considèrent SINCEREMENT qu’il ouvre un "droit à l’enfant" et conduit à la marchandisation du corps de la femme. Pourquoi, au lieu de trier tout cela tranquillement, les uns et les autres s’insultent comme des charretiers, dans un festival de haine, d’intolérance, de mépris et de vulgarité ? La France ne mérite-t-elle pas mieux, sur un tel sujet, qu’une lamentable bataille de polochons ?

29/01/2013

Le PS au pied du mur

 Députés-gays.jpgQuelques citations, histoire de nourrir le débat parlementaire sur le mariage pour tous : "On peut réprouver l’homophobie tout en n’étant pas favorable au mariage homosexuel !" (Lionel Jospin, PS). "On ne redéfinit pas le droit familial, les rapports entre parents et enfants, comme on baisse un taux de TVA !" (Jean-Marc Ayrault, PS). "Une famille ce n’est pas simplement deux individus qui contractent pour organiser leur vie commune : c’est l’articulation et l’institutionnalisation de la différence des sexes". (Elisabeth Guigou, PS). "Un enfant se construit dans l’altérité des genres, masculin et féminin, père et mère. Un enfant doit toujours savoir qu’il a ou a eu un père et une mère". (Bernard Poignant, PS). Vous comprenez pourquoi le groupe PS n’a pas la liberté de vote ?


09:52 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mariage gay, ps, jospin |  Facebook | | Lien permanent

28/01/2013

Puisaye : les Gaulois sont incorrigibles

 Ch StFargeau XL.jpgEn deux décennies, le député de l’Yonne Jean-Pierre Soisson avait réussi à fédérer le pays de Puisaye, dans le nord de la Bourgogne, autour de ce qui vaudra à ce petit territoire sans ressources de devenir, dans dix ou vingt ans, un petit Lubéron verdoyant et préservé à 1h20 de Paris : Saint-Fargeau, Guédelon, Colette, Larousse, les potiers, etc. Las ! Soisson à peine parti en retraite, les élus du coin se sont dépêchés de détricoter cet ensemble à la cohérence touristique incontestable, pour s’entredéchirer entre fiefs minuscules, roitelets impuissants, intérêts rivaux et jalousies féroces. Décidément, les Gaulois sont incorrigibles !

 

27/01/2013

Mariage gay : les médias évoluent

 Manif.jpgC’est nouveau. Ayant dû plonger dans le dossier pour couvrir les manifs des 13 et 27 janvier, un certain nombre de journalistes radio ou télé commencent enfin à admettre que l’immense majorité des adversaires du "mariage pour tous" n’est aucunement "homophobe" ; que la quasi-totalité des gens qui militent pour la loi Taubira sont farouchement partisans de la PMA ; et que le sacro-saint principe d’égalité appliqué aux couples d’homos (hommes ou femmes) débouchera forcément, tôt ou tard, sur la libéralisation de la GPA. De nombreux confrères découvrent aussi, dans leurs enquêtes, que beaucoup de gens raisonnables, à gauche, sont très réservés dans cette affaire…

 

23:10 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mariage gay, médias |  Facebook | | Lien permanent

26/01/2013

Quand la Bourgogne communiquera...

 Bourgogne.jpgDeux mauvaises nouvelles en quinze jours : les "climats de Bourgogne" n’ont pas été retenus pour l’Unesco ; Dijon n'a pas été sacrée "Cité de la gastronomie" française. Et pourtant, les deux dossiers étaient techniquement excellents. Et pourtant, les dirigeants de la région Bourgogne et de la ville de Dijon sont très proches du gouvernement. Alors ? Alors il serait temps que les responsables de notre belle région, toutes tendances confondues, s’interrogent sérieusement sur leur communication externe : faible notoriété, absence d’image, pas de politique de marque, budgets ridicules, peu de contacts nationaux, manque de vision, et surtout, incapacité à travailler ensemble. Tous "fiers d’être Bourguignons", certes, mais chacun chez soi et chacun pour soi !

 

25/01/2013

Le protestantisme, voilà l'ennemi !

 bible.jpgVoilà encore une étonnante provocation anticléricale, qui vise cette fois les protestants. Depuis toujours, les pasteurs protestants alsaciens et mosellans sont rémunérés par l’Etat puisque leur statut de "ministres du culte" est resté "concordataire" après 1918, ce que la Constitution a validé en 1958. Or, un groupuscule laïciste du XVIIIè arrondissement de Paris a décidé de partir en guerre contre ces pasteurs (en laissant tranquilles les prêtres et les rabbins, on ne sait pas pourquoi) auprès du Conseil d'Etat. But de l’opération : porter un coup mortel au protestantisme français. Pourquoi tant de haine ? Cela, il faut leur demander !   

24/01/2013

Comment passer à la télé ?

 Apparu.jpgJ’ai lu, dans Le Parisien, l’interview de l'ex-ministre UMP Benoît Apparu sur le mariage gay. Il voudrait que, sur un tel sujet, Hollande organise un "référendum" ; il dit sa préférence pour une "union civile" entre homos ; il note que l’adoption homoparentale concerne, en réalité, un très petit nombre d’enfants ; il déclare "inacceptable" la PMA et stigmatise le "droit à l’enfant" ; il dément que les opposants au projet Taubira soient "archéos" ou "homophobes". Bon, à part tout cela, de façon un peu confuse, il dit qu’il "votera pour le mariage pour tous" : résultat, il est invité sur toutes les chaînes de télé, façon Bachelot, comme un héros des temps modernes !   

23/01/2013

Le suicide des libraires

 librairie.jpgLa plus importante librairie d’Auxerre, à son tour, vient de prier les Editions de l’Armançon et les Editions de Bourgogne de reprendre leurs ouvrages : vendre des livres édités en Bourgogne, c’est terminé, fini, c’est du stock non rentable ! La mort de l’édition régionale est ainsi programmée : qui saura ce que produisent les écrivains locaux si on ne les trouve pas dans les librairies de leur propre région ? Personne n’a donc expliqué aux brillants gestionnaires qui prennent ce genre de décision qu’en tuant la production de livres régionaux, ils précipitaient, forcément, inéluctablement, leur propre mort ?  

22/01/2013

Merci à Eric Fottorino

 FOT+BL-2.JPGDevant 130 personnes passionnées, hier, à Dijon, Eric Fottorino a raconté comment on devient directeur du journal Le Monde et comment… on se fait virer de ce poste deux ans plus tard ! La grande presse, son univers impitoyable ! Une vraie leçon sur le journalisme, à l’heure où l’histoire s’accélère : trouvera-t-on encore Le Monde dans les kiosques dans 5 ans, rien n’est moins sûr ! Merci à l’ami Fottorino – qui est aussi un écrivain, un vrai – d’avoir accepté cette invitation du Club des Ecrivains de Bourgogne : cette soirée bourguignonne, grâce à lui, fut aussi intéressante que chaleureuse, c’est ça qu’on aime !

21/01/2013

Des écrivains ? En province ?

 Alix-FrBleu.JPGAvant, quand le Club des Ecrivains de Bourgogne recevait à Dijon, comme chaque mois, quelque prix Goncourt, académicien français ou écrivain de grande réputation, France Bleu Bourgogne consacrait une heure d’émission, avant la conférence, à ce visiteur. Mais ça, c’était avant. L’émission d’une heure s’est réduite à 7 minutes dans le journal du soir, puis à une simple annonce technique. L’ordre est venu de la rédaction nationale de France Bleu : les écrivains, la littérature, tout ça, c’est prise de tête, stop, on arrête ! Les provinciaux, ces ploucs, sont bons qu’à écouter de la zizique, allons !


19/01/2013

Hollande : la réponse est non

 

mariage-pas-gay.jpgUne semaine après la plus grande manif populaire du dernier quart de siècle, comment a réagi le pouvoir ? Le retrait du projet de loi, façon Mitterrand ? C’est non : Hollande et Ayrault ont déjà trop reculé sur leurs promesses électorales. Le référendum ? C’est non : Hollande a trop peur de le perdre. Des états généraux sur la famille ? C’est non : un vrai débat public ferait le jeu des adversaires du projet. Restait la solution "centriste", prônée par beaucoup de gens, de Giscard à Ruquier : l’égalité des droits sans remise en cause des fondements du mariage. La commission des lois a tranché : c’est non. Et là, évidemment, on se pose des questions…

18/01/2013

Cumul : l'exemple de Gorbatchev

 gorby.JPGL’affaire du cumul des mandats me rappelle l’époque où j’étais kremlinologue. Quand Gorbatchev a voulu débloquer le système soviétique, il avait voulu, lui aussi, empêcher les élus locaux de monopoliser le pouvoir : "S’il est un moyen d’empêcher les "petits chefs" de s’incruster à leur poste et d’exercer à vie un pouvoir discrétionnaire, c’est bien l’obligation qui leur serait faite à tous de quitter la place, quoi qu’il arrive, au bout de six ou huit ans". (Le Monde, février 1987). On sait comment cela s’est terminé : les apparatchiks, furibards, se sont retournés contre lui ! On va voir si la France d’aujourd’hui ressemble à l’URSS d’antan…

17/01/2013

Confiance en qui ?

 confiance.jpgPas rassurant, le dernier baromètre Opinionway du Cevipof (Sciences Po + Cnrs). Quelques chiffres en vrac : seulement 28 % des Français font confiance au Premier ministre ; Hollande inspire de l’inquiétude à 60 % des Français (72 % des ouvriers) ; 85 % des Français trouvent que les politiques ne les écoutent pas assez. La confiance est donc en baisse générale. Sauf quand il s’agit, pour 95 % des Français, de la… famille ! (après cela, étonnez-vous que, etc). Encore un chiffre, comme ça, au passage : 27 % des électeurs de François Hollande sont contre le mariage gay. No comment. 

 

16/01/2013

Censurés, les Rois mages !

 couronne.jpgQuand on me l’a rapporté, j’ai cru que c’était une blague. Mais non, le Télégramme est formel : le maire socialiste de Brest, un certain François Cuillandre, a bien ordonné de retirer de la circulation les couronnes des rois prévues pour les cantines scolaires le jour de l’Epiphanie, justement parce qu’elle portaient la mention "Epiphanie", ce qui est un mot religieux ! Ni rois ni reines pour les petits Bretons, au nom du laïcisme le plus inepte ! Monsieur le Maire, à Pâques, veillez bien, dans votre ville, à faire taire toutes les cloches ! J’ai dit : toutes ! 


15/01/2013

La "démocratie" est en marche !

AN.jpgTerrifiante, la séance des questions à l’Assemblée nationale ! Après l’unanimité de circonstance à propos de l'Afrique, les députés se sont empoignés comme des chiffonniers à propos du mariage gay : Henri Guaino a exigé un référendum, Christiane Taubira lui a répondu par des insultes, la droite a scandé "Ré-fé-rendum !", bientôt recouverte par les vociférations de la gauche. Le président Bartolone a hurlé : "Je vais suspendre la séance !". Et c’est dans cette ambiance délétère de préau de maternelle que la gauche, sans plus écouter personne, va procéder à son "changement de civilisation" ? C’est un cauchemar ! 

14/01/2013

La République est malade

 insulte.jpgCe qui m’inquiète le plus, dans l’affaire du mariage gay, c’est le torrent de haine qui déferle depuis quelques jours sur les opposants au projet de loi sur les réseaux sociaux, mais aussi, souvent, à la télévision et à la radio. Même certains de mes bons amis, d’ordinaire intelligents et tolérants, ne sont plus que rancœur, injure et violence verbale. J’ai vraiment peur qu’en comptant pour du beurre cette manifestation historique, Hollande ne fasse encore monter la tension entre les "deux France" qu'il a pour devoir de réconcilier. Quand le mépris et l’insulte tiennent lieu d’arguments, c’est que la République est malade.   

 

13/01/2013

Mariage gay : comment en sortir ?

 manif.jpgA écouter les uns et les autres sur le mariage gay, une sortie de crise se dessine : un projet de loi établissant dans un contrat d’ "union civile" une totale égalité de droits entre les couples homos et hétéros (y compris sur le plan de l’héritage et de l’adoption par le conjoint), sans pour autant pulvériser le régime actuel de la filiation, instituer un "droit à l’enfant" ou nier le principe de l’altérité sexuelle. Jouable. Cette position "centriste" pourrait calmer le jeu et faire avancer le schmilblick. Mais Hollande osera-t-il mécontenter les quelques groupes de pression (LGTB, Grand Orient, ActUp, Verts) qui, eux, veulent beaucoup, beaucoup plus que ça ?     

17:29 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : mariage gay, hollande |  Facebook | | Lien permanent

12/01/2013

"Ces francs-maçons qui nous gouvernent"

 FM-Obs.JPGLu avec intérêt le dossier du Nouvel Obs sur l’influence des francs maçons dans l’entourage de François Hollande. En particulier sur l’influence déterminante du Grand Orient (50.000 "frères" proches du PS, dont une dizaine de ministres, quand même) sur les dossiers "sociétaux" poussés par la gauche (mariage gay, euthanasie, vote des étrangers). C’est quand même gênant, en démocratie, de ne pas savoir si tel ou tel politique (de Jérôme Cahuzac à Harlem Désir, de Christiane Taubira à Roselyne Bachelot, de François Rebsamen à Xavier Bertrand) est ou non "initié", et au nom de qui, mine de rien, il développe telle ou telle thèse dans les médias !

11/01/2013

Moi, président de la République...

 hollande1.jpgEn apparence, c’est une broutille : pendant les fêtes, Aurélie Filipetti est allée se reposer à l’île Maurice, Laurent Fabius à Zanzibar, Pierre Moscovici à Marrakech… alors que François Hollande avait interdit à ses ministres, "en cette période de crise", de s’éloigner à plus de deux heures de Paris ! De deux choses l’une : ou bien Hollande n’a décidément aucune autorité ; ou bien, plus grave,  il considère que tout ce qu’il annonce ne l’engage en rien – nomination de ministres vierges de toute mise en examen, vote des étrangers, cumul des mandats, augmentation de la TVA, liberté de conscience des maires, sanctuarisation du budget de la culture, nomination d’un politique au CSA, etc etc. Et il s'étonne de baisser dans les sondages ?