Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2014

Tibet : silence, on gouverne !

moines-tibetains.jpgCette semaine, François Hollande et le PS ont discrètement rayé un pays de la carte du monde. Pas la Crimée, non : le Tibet. Le voyage de Xi Jinping en France n’a pas donné lieu à la moindre protestation concernant le sort du Tibet. A tort ou à raison ? La réponse n’est pas simple, évidemment. Mais faut-il rappeler les manifestations spectaculaires et les avalanches de protestations indignées des responsables socialistes à propos du Tibet, à chaque contact officiel avec la Chine, depuis des décennies ? Cette fois, rien, motus, que dalle, pas un mot. Silence, on gouverne !

06/11/2010

Hu Jintao, Benoît XVI, même sujet

carteEurope.JPGCe samedi, le président chinois est à Nice, le pape est à Compostelle. Qui ne voit pas que c’est le même sujet ? Le premier, qui représente une nation d’1,3 milliard d’individus, joue avec les nerfs des Européens et teste, mine de rien, leur manque de confiance en eux-mêmes face au reste du monde. Le second, qui représente lui aussi 1,3 milliard d’hommes, invite les Européens à ne pas renier leur passé, leur culture, leurs racines, sans quoi ils n’auront plus confiance en eux-mêmes face au reste du monde. Comment se fait-il qu'aucun organe de presse ne mette en corrélation ces deux événements ?

11:15 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : europe, chine, pape |  Facebook | | Lien permanent

10/07/2009

Répression chez les yoghourts

   "Les yoghourts sont des musulmans plutôt ouverts". Non, ce n’est pas une phrase codée venue de Radio Londres. C’est Bernard Kouchner, hier, sur France Info, qui, pendant toute l’interview, a appelé les "Ouigours" des "Yoghourts" ! Fatigué, le ministre. Ou distrait. Et, à l'entendre, sensiblement moins compétents sur la Chine que sur les juteux paradis de l'Afrique francophone. Le drame "yoghourt", puisqu'il faut l'appeler ainsi, se limite, selon lui, à des "affrontements presque traditionnels" dans lesquels, tient-il à préciser, les Chinois voient des "activités terroristes". "C'est un grand pays la Chine", conclut le ministre. Les 200 civils "yoghourts" tués par la police de Pékin apprécieront. Rama Yade, au secours !

01/12/2008

La Chine, Sarko et le Nobel

Moi aussi, je suis invité à Gdansk le 6 décembre pour le 25è anniversaire de l’attribution du prix Nobel de la paix à Lech Walesa. C’est dire si les dirigeants chinois ont tort de s’inquiéter : la rencontre de Nicolas Sarkozy avec le Dalaï Lama, ce jour-là, ne sera pas des plus intimes ! Les grands chefs chinois pensent-ils qu’à une réunion où sont conviés les récents Prix Nobel de la paix et une foultitude de gens, il était possible de ne pas inviter le Dalaï Lama ? Mais voilà, c’est plus fort qu’eux, les communistes ont toujours détesté le prix Nobel de la paix, ses chichis et ses chouchous. Sakharov, Kissinger, Amnesty International, Walesa, Carter : que des anticommunistes primaires ! Le seul coco de la liste, c’est Gorbatchev, mais c’est parce qu’il a mené l’URSS au précipice !

03/09/2008

Le tableau des médailles

Une question innocente, au moment où vont s'ouvrir à Pékin les jeux paralympiques : pourquoi diable, au mois d'août, tous les médias français ont-ils adopté massivement et docilement le classement basé sur le nombre de médailles d’or, imposé par la Chine, et non sur le nombre de médailles, tellement plus significatif ? La France (40 médailles) aurait oscillé entre la 4è et la 8è place, au lieu de figurer lamentablement, pendant trois semaines, entre la 10è et la 17è place. Les Etats-Unis auraient finalement gagné les Jeux devant la Chine (110 médailles contre 100). A signaler aux Européens frileux, complexés et inquiets devant l’émergence du dragon chinois, que les pays de l’Union européenne, à eux tous, ont remporté 280 médailles !

02/09/2008

La course à la Sagesse

Une nouvelle discipline, inédite, a fait son apparition à l’occasion des Jeux de Pékin : la course au Dalaï-Lama. Principe : se faire prendre en photo le plus près possible du leader tibétain sans se faire infliger de pénalité par les juges chinois. Ont été médaillés : Carla Bruni (or), Ségolène Royal (argent), Bernard Kouchner (bronze). Les autres finalistes étaient : Jean-Marc Ayrault, Rama Yade, Line Renaud, Jean-Louis Bianco. Victoire par équipes : Louis de Broissia et son équipe senior de sénateurs. Disqualifié : Nicolas Sarkozy (motif : a voulu changer constamment les règles du jeu pendant toute la durée de la compétition). Le jeu, qui se joue dans des temples exotiques perdus dans la campagne française, façon Carte au Trésor, attire de plus en plus de pékins.

01/09/2008

Chine, le retour

L’été 2008 restera une date historique, celle de l’intrusion d’une nouvelle Chine sur la scène mondiale à l’occasion des Jeux Olympiques. C’est énorme. Un empire de 1,3 milliard d’individus vient, en quelques semaines, de présenter sur tous les écrans du reste du monde son relookage estival, valable pour quelques millénaires : puissant, riche, malin et souriant. Et non plus : miséreux, inculte, sectaire et violent. Il reste évidemment à la Chine beaucoup de chemin à accomplir pour être à la hauteur de nos espoirs. Sauf qu'elle s'en bat l'oeil, de nos espoirs. On va vu cet été le géant chinois s’incliner respectueusement et avouer tout aussi humblement : "Ben oui, honorable étranger, nous sommes la première puissance du monde, et vos valeurs à vous, on s’en tamponne le Petit Véhicule !"

09/07/2008

Le déshonneur ET la guerre

Sarko, ami de la Corse, connaissait pourtant ce vieux dicton de l’Ile de beauté : "Si tu sors ton flingue, tire, ou tu es mort !" Le président aurait dû écouter les vieux soviétologues. Face à un géant totalitaire, il ne faut pas être faible : la dictature repose sur un rapport de forces, et ne se maintient que parce qu’on en a peur. Les cocos chinois, en faisant les gros yeux, ont escamoté la question du boycott des JO, vite remplacée par celle de la cérémonie d’ouverture. Celle-ci aurait pu être symbolique, mais la désolante division des Européens l’a rendue inopérante, et fatale pour le petit chef provisoire de cette armée désunie : qu’il y aille ou non, au fond, n’avait plus d'importance. Dans ce contexte, autant ne pas y aller. Pour l’honneur. Rappelons-nous Churchill à propos de Munich, en 1938 : "Ils ont accepté le déshonneur pour éviter la guerre, ils auront le déshonneur ET la guerre".

22/04/2008

Le vieux pont de bois

Un éléphant et un petit singe, dans la jungle, traversent un ruisseau en empruntant un vieux pont de bois. Parvenus sur l’autre rive, le petit singe monte promptement sur le dos de l’éléphant, s’approche de son énorme oreille et lui crie, joyeux : "Tu as vu comme on l’a fait trembler, le pont ?" L’attitude contradictoire et brouillonne des Français dans l’affaire des JO de Pékin me rappelle cette histoire : Poncelet et Raffarin à Pékin, le Dalaï Lama à l’Hôtel de Ville, Drut et Douillet défendant le CIO, RSF en remettant une couche… Improvisation, prétention, irresponsabilité : n’aurait-on pas pu éviter ce pataquès en traitant l’affaire quand elle s’est déclenchée, en 2001, et non à la dernière minute, quand la seule issue probable est… le ridicule ?

09/01/2007

Les voyages de Ségolène

Ségolène Royal, à peine adoubée par le PS, avait décidé d’effectuer un certain nombre de déplacements à l’étranger, dans le double but d’échapper à la traque quotidienne des médias et de se donner une image de responsable internationale. Bon. Mais alors :
- pourquoi emmène-t-elle jusqu’au bout du monde une armada de journalistes qui répercutent la moindre de ses bourdes ?
- pourquoi, sur 130 pays possibles, a-t-elle choisi d’aller en Palestine, où on a 100 % chances de se prendre les pieds dans le tapis israélo-arabe, et en Chine, où on a 100 % de chances de butter sur la question des droits de l’homme ?
Logiquement, elle devrait maintenant se rendre en Russie, au Rwanda et en Turquie. Accompagnée d’un maximum de journalistes passionnés par la question tchétchène, les massacres hutus-tutsis et le génocide arménien !