Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2015

La République nous appelle

gard-republ.jpgPour rassembler les Français, la martingale à la mode, c’est la République. Sarkozy, qui cite volontiers Jaurès, pourrait bien renommer l’UMP "Les Républicains". Hollande, fils spirituel de Jules Ferry, ne connaît pas d’autre référence. Valls, grand admirateur de Clemenceau, n’a que ce mot à la bouche. Et même Marine Le Pen, désormais, rejoint le cortège. On finirait par oublier que la plupart de nos voisins (Espagne, Pays-Bas, Angleterre, Belgique, etc) ont préféré, eux, garder le régime monarchique. Et que la France a vécu 1.500 ans avant d’opter pour cette forme de gouvernance : 1.500 ans, quand même ! 

15/01/2015

Les musulmans et la République

leon-13.jpgJe connais une religion à vocation universelle, venue d’Orient, qui ne correspondait pas, il y a deux siècles, aux codes de la République. Violemment stigmatisés par ce nouveau régime, ces croyants-là ont été sur la défensive pendant près de cent ans. Ils ont même renâclé quand leur chef suprême, qu’on appelle le pape (photo), les a engagés à accepter la réalité républicaine. Il aura fallu la séparation de l'Eglise et de l'Etat, et, surtout, l’immense brassage social de la guerre 1914-18 pour que cette religion et la République se retrouvent enfin en phase. Et si cette autre religion, qu'on appelle l’islam, avait besoin d'un peu de temps pour se retrouver, à son tour, en phase avec la République ?

10/01/2015

La parole aux musulmans

IMAM-DRANCY.jpgN’écoutez pas le babil des commentateurs politiques qui se demandent si les militants du FN seront à la manif de demain. La vraie question, c’est de savoir si les musulmans français, eux, y seront ! En quel nombre et sous quelle forme ? Au-delà des 3 ou 4 imams courageux qu’on voit à la télé, il dépend des 3 ou 4 millions de musulmans français, en grande part, que soit tracée clairement la ligne rouge séparant le cancer de l’islamisme, ou de l’islam radical, de la religion islamique pratiquée massivement et pacifiquement dans le cadre de la République. Pour notre liberté et pour la leur.

13/05/2014

Vive la République ! Vive la France !

lepen-taubira.jpgL’incident qui vient d’opposer Christiane Taubira et Marine Le Pen à propos de la Marseillaise est artificiel et débile. Il rappelle, hélas, qu'il y a des responsables politiques qui se réclament à 100 % de la République en détestant la France éternelle, et d’autres qui vantent la France de toujours en méprisant la République et ses valeurs. Or, dans la vraie vie, l’immense majorité de la population de ce pays se sent héritière de la France bimillénaire tout en respectant la République qui la gouverne aujourd’hui ! Marre des idéologues hémiplégiques qui voudraient nous forcer à choisir entre la première et la seconde !

16/12/2013

Une nouvelle gouvernance

 Révolution.jpgDepuis un peu plus d'un an, on voit émerger en France une nouvelle forme de gouvernance démocratique. Sur le mariage gay : les représentants des religions critiquent le projet de loi Taubira ? On les vire du Comité national d’éthique ! Sur le voile à l’école : le Haut conseil de l’intégration dénonce le communautarisme ? Le gouvernement le jette au profit d’un "rapport" rédigé par des "commissions" composées à partir de militants et d’amis politiques ! Sur l’euthanasie : les experts défendent le principe de la loi Léonetti ? On leur préfère un "jury citoyen" composé d’une vingtaine d’individus, façon télé, élus par personne ! Comment ? La République ? Quelle République ?

16/11/2013

La République en danger ?

 Ruth-Rebs.jpgPas d’accord avec François Rebsamen quand il affirme sur le plateau de Ruth Elkrief, sur BFM-TV, que "la République est en danger". Cette vieille tactique de diversion ne trompe plus personne. Non, inutile de déclarer l’état d’urgence, la République n’est pas en danger ! L’économie, oui. La paix sociale, l’équilibre de la sécu, la balance commerciale, oui. Le soutien à la culture, aussi. La place de la France dans le monde, l’industrie, la cohésion nationale, également. Mais tout cela, désolé, c’est essentiellement la faute de François Hollande, de son gouvernement, de ses ministres et de son parti. Quant à la République, malgré tout cela, heureusement, elle tient la route !

03/12/2012

Ces demi-dieux qui nous gouvernent

 Peillon.JPGC’est ma copine Véronique Soulé qui raconte la scène dans son blog : invité vedette d’un forum organisé vendredi par Libération à Sup de Co, le ministre Vincent Peillon arrive bien à l’heure, passe la tête, constate qu’il n’y a qu’une cinquantaine de participants… et repart aussi sec, dépité, sans saluer les autres intervenants, ni personne ! Voilà exactement ce qu’on reproche aujourd’hui à nombre d'hommes politiques français, de gauche ou de droite, parisiens ou provinciaux : c’est de se croire supérieurs aux autres mortels. Qui, dans l’entourage de Peillon, osera expliquer au ministre le sens du mot "République" ?

09/10/2012

Le mariage gay n'est pas républicain

mariage-gay.jpgQuel dommage que les socialistes refusent d'ouvrir un vrai grand débat sur le mariage homo ! J’aurais aimé entendre à la télé, à une heure de grande écoute, l’iconoclaste Roland Hureaux expliquer qu’il n’est pas innocent que cette réforme soit surtout passée dans les monarchies (Pays-Bas, Belgique, Danemark, Norvège, Suède, Espagne, Royaume Uni, etc) vu qu’elle signifie, sociologiquement, la marginalisation des classes laborieuses, fondement de la République ! Laquelle déclarait : "Nul n’est bon citoyen, s’il n’est bon père, bon frère, bon ami et bon époux" (article 4 de la Déclaration des droits et devoirs de l’homme et du citoyen du 5 fructidor an III). Rigolo, non ?


 

02/06/2012

Monarchie et démocratie

reine.jpgA l’occasion du jubilé de la reine d’Angleterre, les quolibets fusent sur tous les écrans de la télé française : que tout cela est ringard, archaïque, etc ! Beaucoup de jeunes journalistes croient sincèrement qu’il n’y a de véritable démocratie que "républicaine", oubliant que la plupart des monarchies européennes (Angleterre, Espagne, Danemark, Suède, Luxembourg, Belgique, etc) sont des démocraties irréprochables ! Ils oublient que la France a été à deux doigts de devenir, elle aussi, une monarchie constitutionnelle, et que son histoire politique, peut-être, en eût été moins tourmentée…

06/04/2011

Laïcité : une 27ème proposition

bible.jpgLu les 26 propositions de l’UMP concernant les religions et la laïcité. La plupart sont intelligentes, et souffrent du discrédit qui a pesé sur le fameux "débat" qui n’en était pas un. L’idée de tout rassembler dans un code, par exemple, est aussi simple qu’utile. J’y aurais ajouté, pour ma part, une 27ème proposition : que personne ne puisse avoir le baccalauréat, en France, sans connaître la différence entre la Bible et le Coran, un sunnite et un chiite, la Torah et le Talmud, un conclave et un concile, un luthérien et un calviniste, la Kaaba et le Saint-Sépulcre, un pape et un pope, etc. Oui, je sais, je rêve, mais cela serait pourtant la solution à bien des tensions…

31/01/2011

Mauvaises pratiques

Fauteuil.jpgLa République est bonne fille. Sarkozy veut remercier quelques collaborateurs de l’Elysée ? Il les nomme au Conseil Economique et Social. Fillon veut recaser quelques-uns de ses ministres ? Il leur octroie des postes d’ambassadeur. Gérard Larcher, le président du Sénat, veut se débarrasser du sénateur Nicolas About, un centriste qui lui fait de l’ombre ? Il le nomme au CSA, hop !  On distribue déjà les portefeuilles ministériels pour des raisons purement politiciennes, sans tenir aucun compte des compétences des intéressés : il semble que cette désolante habitude se généralise…

28/01/2011

Euthanasie et Maçonnerie

franc maçonnerie.JPGLu avec intérêt le papier de Sylvain Courage dans le Nouvel Obs, d’où il ressort que l’offensive législative en faveur de l’euthanasie, en ce mois de janvier 2011, résulte directement des débats menés en 2010 dans les 1.200 loges du Grand Orient de France, auquel appartiennent, dans le secret le plus total, un grand nombre de parlementaires socialistes, communistes et UMP. Et quelques journalistes influents. Qui ? Mystère. Secret absolu. Sur un sujet aussi important que le droit à donner la mort, il est impossible de savoir qui pense quoi, qui représente qui, qui est porte-parole de quoi. Et ce au cœur même du dispositif républicain ! Y a pas un problème, là ?

10/01/2010

Identité nationale

Tombé sur une belle histoire en lisant les mémoires du cardinal Pacca, secrétaire d’Etat de Pie VII. Le prélat, lui-même italien, raconte qu’à Louvain, en 1793, il croise un groupe de soldats français prisonniers des Allemands, en transit vers la Hongrie. Couverts de haillons, sans chaussures, épuisés par la marche, ils sont traités comme des chiens par leurs gardiens. Emus par la détresse de ces hommes, il s’adresse à quelques-uns d’entre eux : "Voyez en quel état vous êtes réduits ! Hé bien ! Qu’avez-vous gagné à votre Révolution ?" Un soldat décharné le regarde, enfonce son chapeau sur la tête et lui répond avec fierté : "Monsieur, nous sommes libres !" Qui ne comprend pas l’anecdote ne comprend rien à l’identité française…

07/10/2009

La femme de César...

Décidément, Sarkozy n’a pas de chance avec les ministres d’ouverture. Après l’affaire Kouchner, convaincu de magouilles pas nettes avec feu le dictateur Bongo, voilà l’affaire Mitterrand dont le grand public découvre l’irrépressible attirance pour les jeunes garçons tariffés et le tourisme sexuel. Le dossier Kouchner ayant été étouffé tant bien que mal, le ministre des Affaires étrangères est toujours en place. Mais il sera difficile d’éviter la démission du neveu de Tonton : le scandale Polanski vient de montrer le fossé qui sépare le peuple de France de certaines de ses élites – incarnées, pas de bol, par deux virulents défenseurs du cinéaste nommés Bernard Kouchner et Frédéric Mitterrand. Lesquels vivent leur vie à titre personnel, certes, mais qui sont, quand mêmes, d’étranges ministres de la République. Ceux-ci, en effet, doivent être comme la femme de César…


02/10/2009

Martine Aubry est "populiste" !

Il fallait s’y attendre. En voulant "rénover" le PS, Martine Aubry s’est aussitôt heurtée au syndicat des élus, pas du tout pressés de remettre en cause leurs statuts, leurs avantages et leurs mandats. François Rebsamen, ex-numéro 2 du parti, furieux à l’idée de devoir choisir entre le Sénat et la mairie de Dijon, a même traité la proposition de la Première secrétaire, dans une interview au journal Dijonscope, de "démagogique et populiste", ce qui traduit comme un léger énervement. A gauche comme à droite, les élus nationaux et locaux, attachés à leurs privilèges comme des moules à un rocher, constituent décidément le principal lobby corporatiste de la République. La République ! Res publica ! Et si on "rénovait" un peu les valeurs républicaines ? 

 

22/06/2009

Le secret et la solidarité

livre Coignard.jpgLu dans le Figaro l’article d’un ancien grand maître de la Grande Loge de France expliquant que le livre de Sophie Coignard sur les francs-maçons, Un Etat dans l’Etat (Albin Michel),  vise à "attiser les haines et attirer les lecteurs". Attirer les lecteurs, peut-être, c’est le propre d’un livre, mais "attiser les haines", bigre ! J’ai aussitôt acheté et lu l’ouvrage, qui est une enquête sérieuse, argumentée, sur l’impact croissant des francs-maçons dans la société française. La journaliste du Point y déplore notamment les deux dangers de cette confrérie : le "secret" maçonnique, qui oblige tout membre d’une loge à  nier publiquement son appartenance, et l’engagement de "solidarité" à l’égard de ses "frères", qui sont deux atteintes sérieuses à la tradition républicaine. Mais d’appel à la haine, point. Un peu parano, l’ex-grand maître !

20/06/2009

Interdire la burqa ?

Burka-marilyn.jpgPas simple, le dossier de la burqa. Ces femmes totalement voilées qui prolifèrent sur nos marchés constituent, à l’évidence, un progrès pour les fondamentalistes musulmans, une dérive culturelle dangereuse et une insulte à la liberté de la femme. Il faut, d’urgence, éradiquer ce virus antidémocratique et antirépublicain. Mais interdire le port de la burqa, c’est restreindre une liberté fondamentale, celle de se promener dans la rue, ou sur les routes, habillé comme on veut ! A la réflexion, il faudra bien en passer par là. Mais en faisant très attention à ne pas pénaliser les femmes en boubous, les moines tibétains, les carmélites, les pères noël, les coureurs de marathon, les plongeurs sous-marins, les pompiers en action, les drag queens, les motards les jours de pluie, etc, etc…

 

08/06/2008

La laïcité en recul

Devant l’AG des Semaines Sociales de France, vendredi, l’ami Paul Thibaud a brillamment rappelé l’équilibre sur lequel s’est imposé l’Etat laïc, fondé dans les années 1880 sur le double refus de l’utopie révolutionnaire de 1789 et de l’ordre moral du IIe Empire : le politique n’a imposé sa morale rationnelle qu’en y intégrant le religieux, aidé en cela par le ralliement à la République prôné par Léon XIII. Mais en évacuant peu à peu le religieux, en le cantonnant à la sphère privée, le politique a rompu l’équilibre et perdu sa légitimité à créer des valeurs collectives. L’Etat s’est affaibli, on ne le respecte plus. Ce n’est pas le citoyen qui règne aujourd’hui, c’est l’individu. L’éthique commune, en France, ce n’est pas la laïcité, ce sont les droits de l’homme. Pour le meilleur et pour le pire.

04/04/2008

Si Paul Bert m était conté

Après Vladimir Fedorovski, Michelle Cotta et Denis Tillinac, le Club des Ecrivains de Bourgogne recevait hier Jean-Pierre Soisson, plus connu à Dijon pour avoir présidé naguère le Conseil régional de Bourgogne. Ce n’est pas l’ancien ministre de Giscard et de Mitterrand que les Dijonnais sont venus écouter, mais le biographe de Paul Bert et le… conteur exceptionnel, mi-Bellemare, mi-Decaux, qui a époustouflé ses auditeurs en leur racontant Paul Bert, né à Auxerre (comme lui), député de l’Yonne (comme lui), homme de culture et d’ouverture (comme lui), républicain et opportuniste (Soisson rappelle que le mot n’a pas toujours été péjoratif), lui aussi passionné par la République et défenseur acharné de la laïcité : les hommes politiques, quelque part, parlent toujours d’eux-mêmes…

31/03/2008

Laïcité : revenir à Paul Bert

b2f67607586c9f4a122433035116cf51.jpgLa laïcité est une invention évangélique : "Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu", c’est Jésus qui l’a dit le prem’. C'est au début de la IIIè République que la laïcité a été réinventée par Paul Bert, qui l’a imposée en matière scolaire. Le livre Paul Bert, l’idéal républicain de Jean-Pierre Soisson, qui sort cette semaine, montre bien quel fut le combat des "laïcistes" des années 1880, avec leurs intuitions géniales et leurs excès sectaires. Entre ceux qui pensent que "la République doit remplacer la religion dans la société" et ceux qui estiment que "la religion doit contribuer à la société républicaine", il y a une formidable ambiguïté qui explique, précisément, que le concept recueille aujourd'hui... 70 % d’adhésion populaire !