Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2015

La crise ? Quelle crise ?

Matignon.jpgIl est des sujets qui, apparemment, ne font plus réagir. Tous les ans, le député socialiste de l’Aisne René Dosière publie, en marge de la discussion budgétaire, un bilan des cabinets ministériels. En 2014, il avait pointé une augmentation de 4,7 % des effectifs. Cette année, l’augmentation est de 7,7 % (passant de 450 à 485 personnes). Ces hauts fonctionnaires qui nous gouvernent travaillent dur à gérer la pénurie... sauf en ce qui les concerne. A Matignon, souligne Dosière, la rémunération mensuelle des 49 membres du cabinet de Manuel Valls a encore progressé, atteignant une moyenne de 10.833 euros. La crise, oui, mais pas pour tout le monde…

25/09/2015

Fillon-Valls : des limites à la dérision ?

fillon-et-valls.jpgLaurent Ruquier est furieux, évidemment, mais le refus de François Fillon de comparaître au tribunal médiatique de "On n’est pas couché" mérite qu’on s’y arrête. Fillon estime que la dérision systématique fait du tort au sens civique. Valls n’a pas dit autre chose hier, sur France 2, quand il a refusé de lire des tweets rigolos après une heure et demie d’un intéressant débat qui se situait, pour une fois, au-dessus des blagues de pétomane, des polémiques futiles et des gags de cour d’école. Fillon, Valls et quelques autres croient que la démocratie n’a rien à gagner à être ridiculisée à longueur de médias. Ils ont raison.   

11/06/2015

La boulette de Valls (suite et fin)

Valls-avion.jpgRépétons-le : la boulette berlinoise de Valls n’est pas un scandale international, mais le révélateur d’une exacerbation de la population française qui, en période de crise, aimerait que ses dirigeants ne dilapident pas l’argent des impôts. Le plus choquant, dans cette histoire, ce sont les contorsions réalisées dans les médias par tous les Cambadélis, Le Guen, Le Roux et autres Bartolone pour justifier l’escapade footballistique du Premier ministre, sans rire, par l‘intérêt supérieur de la nation. Ces affirmations contre l’évidence, ces mensonges officiels et ce mépris pour le populo auront fait davantage de mal à la classe politique que le voyage de Valls !

09/06/2015

Il plane, Manuel Valls !

valls.jpgQue Manuel Valls ait claqué entre 15.000 à 18.000 euros dans l’utilisation d’un Falcon de la République pour aller assister à un match de foot à Berlin n’est pas, à mes yeux, un énorme scandale - sauf qu’il fait exactement ce que Hollande reprochait naguère à Sarkozy, mais passons. Non, ce qui hérisse le poil des Français, notamment des animateurs de TPE et PME auxquels il s’adressait ce matin, c'est qu'en période de crise économique, avec la même somme, on peut créer un nouvel emploi, engager un apprenti, investir dans un bâtiment, acheter une nouvelle machine, repousser un dépôt de bilan, démarcher des clients à l’étranger, renouveler la camionnette de l'entreprise ou sauver un festival culturel en province. Faut qu'il redescende sur terre, Valls... 

31/03/2015

France : la question primordiale

ecolos.jpgLes départementales ont montré que les Français en avaient marre des petites combines politiciennes et des vaines bisbilles d’une gauche incapable de redresser l’économie du pays. Eh bien ! Quel est le sujet du jour dans les médias ? C’est de savoir si un ou deux élus EELV vont entrer ou non dans le  gouvernement de Manuel Valls ! Incroyable : l’actualité politique, en France, tourne autour d’un groupuscule de quelques milliers d’extrémistes sans cohésion, complètement marginalisés aux dernières élections, paralysés par leurs divisions congénitales, et représentés par une poignée d’ambitieux irresponsables ! On croit rêver !   

22:40 Publié dans Blog | Tags : verts, eelv, politique, valls | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2015

Si je tenais le crétin...

afficheFN.jpgSi je tenais le crétin qui, du fond de son cabinet ministériel, au nom du politiquement correct, sans rien connaître de la politique en milieu rural, a concocté le nouveau mode de scrutin départemental ! C’était suicidaire de fragiliser l’UMP et le PS en les forçant à recruter in extremis, dans des cantons doublés, c'est-à-dire trop grands pour tisser un lien de proximité, des femmes en général aussi peu connues sur le terrain que les binômes fantômes allégrement parachutés par Marine le Pen ! Les grands esprits socialistes qui ont élaboré un système aussi inepte – du nan nan pour le FN – n’ont, à l’évidence, jamais distribué le moindre tract en dehors du périphérique !

14/03/2015

Départementales : Valls a tort !

blog-dép.jpgMarre d’entendre Valls et les autres faire croire aux Français que le FN va gagner les départementales, et que c’est le problème numéro un de nos concitoyens ! C’est d’autant plus suspect que ce n’est pas vrai. Ce qu’on prévoit, sur le terrain, ce n’est pas tant la victoire du FN, mais : 1) le record absolu de la non-participation, qui soulignera le rejet de toute la classe politique, et 2) la spectaculaire marginalisation du PS (dans mon canton, il n’a même pas présenté de candidat !). En sus, oui, c’est vrai, 3) le FN devrait faire le même score qu’aux dernières municipales. Mais c’est la conséquence du 1) et du 2), ni plus, ni moins.

 

10:54 Publié dans Blog | Tags : départementales, valls, fn, yonne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/03/2015

Le n'importe quoi territorial

Departement_Names.jpgPromis, juré, Manuel Valls (en avril 2014) et François Hollande (en mai 2014) avaient bien annoncé, péremptoires, la suppression des départements. Or, moins d'un an plus tard, les députés viennent de confirmer que les départements sont repartis pour un siècle, avec encore plus d’élus qu’avant ! Faut-il en rire ou en pleurer ? Jamais une réforme territoriale - vieux rideau de fumée destiné à masquer l'impuissance gouvernementale en matière économique - n'aura été menée de façon plus brouillonne. Comment voulez-vous que les Français, qui ne sont pas aveugles, gardent confiance dans leurs institutions ?

09/03/2015

Valls et les derviches tourneurs

valls.jpg"Le Front National à 30 %, c’est d’une extrême gravité !" Le premier ministre découvre la lune et tombe de l’armoire... avec quelques années de retard ! Au passage, il offre à la classe politique le prétexte à mouliner huit jours de plus (au moins) le sujet qui l'obsède et que tous scandent en boucle dans les médias, tels des derviches tourneurs : le FN ouh-la-la, le FN aïe-aïe-aïe, le FN bla-bla-bla ! C’est tellement plus simple de proférer des anathèmes contre le mauvais temps, la main sur le cœur, que de prendre à bras le corps, un par un, les vrais sujets politiques : la sécurité, l’emploi, l’immigration, la santé...

09:56 Publié dans Blog | Tags : valls, fn, ps, politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/03/2015

Le département, c'est maintenant !

cg21.JPGLa campagne départementale est lancée, sur des bases dont chacun mesure aujourd'hui l’absurdité. En Côte d’Or, par exemple, la réduction des cantons ruraux a abouti à… une augmentation du nombre des élus ! Fortiche, non ? Or, 3 conseillers de plus pendant six ans, cela va coûter 758 000 euros au contribuable. Pis : comme il s’agit cette année d’élire un conseil "départemental" et non plus "général", ce changement de nom va entraîner 1,3 million d’euros de frais (marquage des voitures, signalétique des bâtiments, fournitures de bureau, arrêts de bus, etc). Au total, cette réforme aussi idiote qu’inutile va coûter, en Côte d'Or, plus de 2 millions d’euros ! On marche vraiment sur la tête.

29/10/2014

Deux poids, deux mesures

casseurs.JPGAttendez, c’est moi qui perd la mémoire ou bien ? Il y a deux ans, c'est bien Manuel Valls qui avait tout fait pour assimiler les braves gens de la "Manif pour tous" aux quelques dizaines d’extrémistes avinés venus casser du flic à la fin de leurs défilés contre la loi Taubira ? Or, ce sont les mêmes cinglés qui viennent exacerber la violence, foulard au visage et barre de fer à la main, sur le barrage de Sivens ou dans les rues de Nantes, dans l'espoir de provoquer quelque bavure policière. Oui, mais là, ce sont des manifs écolos, et il faut ménager à tout prix Cécile Duflot et autres Noël Mamère - lesquels se gardent bien, eux, de dénoncer ces invraisemblables violences médiévales !

18/09/2014

Gouverner, c'est trop dur

valls-fab.jpgFilipetti, Cuvilier, Duflot, Hamon, etc : il y a quelque chose de révélateur dans l’attitude de toutes ces personnalités socialistes ou écologistes qui préfèrent décidément le statut de député, peinard, plutôt que le boulot de ministre. La culture politique de gauche, c’est la critique, la lutte, la contestation, la révolution, mais pas… le gouvernement. C’est pour cela, en fait, que tous les frondeurs en veulent à Manuel Valls : gérer le pays, faire des choix, mener des réformes, avec tout ce que cela comporte de difficultés, de résistances et de compromis, au fond, c’est un truc de droite.

27/07/2014

La dictature de l'émotion

Valls-Tour.jpgLa politique a-t-elle encore du sens ? Sous la pression des médias, les élus de la nation tentent désespérément d’exister en sur-réagissant aux images qui frappent l’imaginaire collectif ou qui émeuvent le bon peuple, tels des lucioles autour d’une lampe. Un avion tombe en Afrique, victime d’un orage ? Le président en personne reçoit les parents des victimes et décrète un deuil national ! Deux jeunes Français vont monter sur le podium du Tour de France ? Le premier ministre délaisse l'anniversaire de Bouvines pour aller se faire photographier avec eux au départ de la dernière étape ! C’est bien Saint-Ex qui disait que "l’essentiel est invisible pour les yeux" ?

30/04/2014

La verve du cardinal Etchegaray

Cardinal-Etchegaray.jpgJe m’en voudrais de ne pas mentionner dans ce blog le sympathique événement que fut, ce week-end, à Rome, la remise de la grand-croix de la Légion d’honneur au cardinal Etchegaray. Ses nombreux amis ont pu voir, à la télévision, qu’il se portait comme un charme (il était à côté de Benoît XVI lors de la canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II, qu’il a bien connus… tous les trois !). Son discours à Manuel Valls était parfait : à 91 ans, Etchegaray n’a rien perdu de sa verve. Pour les amateurs, ses mémoires (J’ai senti battre le cœur du monde) publiées chez Fayard en 2007 sont toujours en vente dans les bonnes librairies !

29/04/2014

Un tournant politique ?

manuel-valls.jpgOn peut brocarder le nouveau premier ministre, ses opposants au sein du PS, ses manœuvres de couloir et sa majorité relative. Pour ma part, je note un vrai changement avec les deux premières années de la présidence Hollande. Annonce du programme de stabilité, surenchère sur la gauche, menaces et négociations, corrections accordées, réunions, mises en garde et vote consultatif : au lieu de gouverner par incantations, de satisfaire les groupes de pression, de diaboliser la moindre opposition et de toujours tout remettre au lendemain, le pouvoir aurait-il enfin commencé à… faire de la politique ?

23:36 Publié dans Blog | Tags : valls, ps, hollande | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/04/2014

Valls, le pape et les bouffe-curés

valls-et-le-pape.jpgDe Jean-Luc Mélenchon (à gauche) à Roselyne Bachelot (à droite), il n’a pas manqué de ronchons idéologiques pour reprocher à Manuel Valls sa présence au Vatican dimanche. Or le premier ministre, laïc convaincu, a justement été très nuancé dans ses propos sur le "respect" (qui devrait s’imposer aux uns et aux autres, y compris aux quelques crétins qui l'ont sifflé), sur "l’espérance" (dont notre monde désenchanté a furieusement besoin) et sur le "sacré" (une dimension qui dépasse le fait d’être croyant ou non). Au fond, n’est-ce pas son appel à la laïcité "apaisée" (il n’a pas dit "positive", mais presque) qui a déplu aux bouffe-curés patentés ? 

19/04/2014

Manuel Valls au Vatican

pape-valls.JPGC’est donc Manuel Valls, premier ministre, qui représentera la France à la double canonisation de Jean XXIII et Jean Paul II, à Rome, le dimanche 27 avril. J’en vois déjà qui s’amusent en rappelant que le PS avait qualifié officiellement de "choquante" la présence de François Fillon, également premier ministre, à la béatification de Jean-Paul II en 2011. Il sera surtout rigolo d’entendre, cette semaine, les critiques vachardes adressées à Valls, sur sa gauche, par une nouvelle génération socialiste très anticléricale, obsédée par le sociétal, qui va brandir avec fougue de vieux arguments laïcards poussiéreux datant d’un siècle et plus…

11/04/2014

Encore un big-bang territorial !

regions_francaises.jpgManuel Valls, ancien maire d’Evry, sait-il comment fonctionne la vie politique en province ? Qu’il veuille diminuer (lui aussi) le nombre des régions, parfait ! Mais d'ici 2017, il se fourre le doigt dans l'oeil. Surtout s’il entend, dans le même temps, remettre à plat (lui aussi) la carte des intercommunalités, supprimer (lui aussi) la fameuse clause de compétence générale et, carrément, hop, allez, supprimer le département ! Il ne se rend pas bien compte, à l’évidence, des résistances qu’il va rencontrer sur le terrain d’ici 2017… date à laquelle il aura quitté la tête du gouvernement !

13:14 Publié dans Blog | Tags : régions, valls, département | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/04/2014

Hollande et Valls sur un fil

gouvernement-Valls.jpg

Pourquoi faut-il attendre encore une semaine pour avoir la composition complète du gouvernement ? Non, ce n’est pas pour permettre à Manuel Valls de montrer que son équipe est moins pléthorique que celle de Jean-Marc Ayrault ! C’est parce que la majorité ne tient qu’à un fil à l’Assemblée, où le gouvernement a besoin d’un vote positif ce mardi. Or, la plupart des futurs promus devront forcément abandonner leur siège de député sans être tout de suite remplacés par leurs suppléants – dont l’étiquette, en sus, est parfois sujette à caution. Royal et Rebsamen, les deux nouveaux, avaient une qualité première : ils n’étaient pas députés !

10:05 Publié dans Blog | Tags : gouvernement, valls, députés, ps | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/04/2014

Le PS au pouvoir

PS.jpgLe nouveau gouvernement, c’est l’ancien PS rassemblé autour de son premier secrétaire (Hollande) assisté de ses anciens adjoints (Le Foll, Rebsamen, Valls), de son prédécesseur à ce poste (Fabius), de son ex-candidate à l’Elysée (Royal) assistée de ses anciens adjoints (Montebourg, Vallaud-Belkacem) et du quatrième candidat à ses primaires (Hamon). Avec, comme d’hab, deux radicaux de gauche pour montrer, justement, qu’il n’est pas que le noyau dur du PS (Pinel, Taubira). On se demande bien à quoi vont servir le vrai Parti socialiste, son secrétaire général, les 72 membres de son bureau politique et les 306 membres de son comité directeur ! 

18:07 Publié dans Blog | Tags : ps, hollande, valls, désir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |