Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2015

Un voeu pour 2016 ?

HOLLANDE-SARKOZY-LE-PEN.jpgUn vœu pour 2016, là, au pied levé ? Que les caciques indéboulonnables qui nous gouvernent depuis vingt ans – avec les résultats qu’on sait – laissent la place à la génération suivante ! Si la France est dans l’ornière, c’est bien à cause du langage archaïque de ses dirigeants, du spectaculaire immobilisme de sa classe politique, de l’incapacité de ses élus à s’adapter au monde moderne. Une majorité de Français est désespérée à l’idée de devoir choisir, en 2017, entre Hollande, Sarkozy et Marine Le Pen. Alors, qu’on les remplace, balle pour balle, par Emmanuel Macron, Bruno Le Maire et Marion Maréchal-Le Pen, ne serait-ce que pour reprendre contact avec l’époque, avec la réalité, avec la vie !

11:09 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : politique, hollande, sarkozy, 2017 |  Facebook | | Lien permanent

30/12/2015

Rétablissons la censure !

Je-suis-Charlie.jpgPauvre Charlie ! En France, pays des droits de l’homme, il y a de plus en plus d’associations militantes dont l’obsession est d’INTERDIRE tout ce qui bouge en dehors de leurs opinions. Une pétition fustige actuellement je ne sais quel livre, publié au Centurion, d’une Italienne inconnue qui semble prêcher, si j'ai bien compris, pour le retour de la femme au foyer. La pétition ne saisit pas la justice, comme il se doit dans une démocratie, mais exige l’intervention du gouvernement au motif que ce livre "totalement réactionnaire contrevient gravement à l'égalité des droits et menace toutes les femmes et les identités plurielles". Boudiou ! Et pourquoi pas rétablir la guillotine, direct ?

29/12/2015

Nationalité : un débat pas très net

teroriste.jpgQuand François Hollande annonça le 17 novembre sa volonté de déchoir de la nationalité française les auteurs d’attentats terroristes, j’étais plutôt contre, à l’instinct, estimant qu’un cinglé français restait malgré tout français, et que c’était ainsi. Mais depuis quelques jours, je n’ai plus d’opinion. Trop compliqué, trop retors, trop flou ! Je comprends surtout que cette polémique juridique ultra-complexe vise essentiellement à gérer tactiquement les divisions internes de la gauche tout en ménageant un rapprochement politicien avec le centre-droit en prévision de 2017... ce qui n’a plus rien à voir, franchement, avec la lutte contre le terrorisme !

28/12/2015

Des nouvelles du pape François ?

pape-bangui.jpgLe 30 novembre, à Bangui, bravant les menaces d’attentat dans ce coin dévasté par la guerre, le pape François s’est rendu dans la mosquée centrale pour y prêcher la réconciliation entre chrétiens et musulmans : pas un mot à la télé. A son retour d’Afrique, il a expliqué aux journalistes que le préservatif était "une des méthodes" de lutte contre le sida : pas un mot dans la presse. Puis il a ouvert, pour le monde, l’année de la Miséricorde : pas un mot sur les ondes. Puis il s'est vu décerner le prestigieux et très européen prix Charlemagne : silence radio. Or, surprise, voilà que tous les médias ont largement cité son homélie, assez conventionnelle, de vendredi. Ah, c’est vrai, pardon, c’était le jour de Noël !

10:16 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pape, médias, noël |  Facebook | | Lien permanent

22/12/2015

Un Sauveur nous est né !

Tapie.jpgUn Sauveur nous est né ! La bonne nouvelle nous est venue du pays des santons. Les journalistes de La Provence, suivant l’étoile du berger et une dépêche de l’AFP, se sont précipités vers la crèche… mais elle était vide : l’Association des maires de France avait ordonné que l’on conduise au poste Marie, Joseph, le bœuf et l’âne, qui s’étaient installés sur le domaine public. Les temps étaient durs, car un recensement avait révélé une forte progression du FN dans toute la région. Les rois mages, venus de Syrie, avaient été arrêtés à la frontière hongroise. Mais voilà, finalement, le Messie s’est enfin annoncé, il va sauver le monde, comme dans le dernier James Bond, seul contre tous, alléluia ! Son nom est Tapie. Bernard Tapie.

11:09 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : crèche, noël, tapie, provence |  Facebook | | Lien permanent

21/12/2015

Une interview révélatrice

Pellerin-Taubira.jpgDoublement révélateur, l’entretien avec Fleur Pellerin publié sur le site du "Monde" le mardi 1er décembre à 11 h du matin, et retiré en urgence, une heure plus tard, à la demande de… de qui, d’ailleurs, on aimerait le savoir ! D’abord, l’incident montre bien comment les médias enrobent, transforment et aseptisent les propos tenus librement par un ministre – ou comment, en politique, la communication a définitivement vampirisé l’information. Ensuite, on comprend, en lisant l’interview, qu’être ministre de la Culture de François Hollande oblige d’abord à rameuter les artistes de gauche avant la présidentielle de 2017. Faut-il s’étonner qu’on ait censuré l’article en catastrophe ?

20/12/2015

"J'ai entendu la colère des Français"

Bartolone.jpgLa presse est impitoyable. On y apprend, en vrac, que le maire communiste de Saint-Denis a porté sa nouvelle indemnité à près de 6.000 euros par mois. Que le nombre de fonctionnaires a encore augmenté, en France, de 40.000 agents. Que si Cécile Duflot et ses petits camarades écolos se rapprochent à nouveau de Hollande, c’est pour éviter la faillite financière du parti EELV. On continue d'y commenter le renvoi au perchoir de Claude Bartolone – battu aux élections – par les dirigeants du PS. Et le maintien à la tête de la région Bretagne du ministre de la Défense malgré la règle du non cumul des mandats de ministre et d’élu local. C’est probablement ce qu’on appelle en haut lieu, depuis le résultat des régionales, "avoir entendu la colère des Français".

19/12/2015

Un problème de vocabulaire

travail.jpgSuite de mon blog d’hier. Pourquoi la France n’arrive-t-elle pas à juguler le chômage ? Parce que ses élites politiques et médiatiques usent d’un vocabulaire inadapté, privilégiant les mots suivants : gauche, droite, centre, république, socialisme, démocratie, révolution, front républicain, exclusion, Etat, égalité, laïcité, antiracisme, race blanche, homophobie, dialogue social, etc. Alors que dans les pays voisins, bêtement, on utilise les mots emploi, embauche, croissance, entreprise, marché, apprentissage, flexibilité, exportation, artisanat, mobilité, initiative, innovation, formation, mutualisation, contrat, bénéfices, etc. Et si, au lieu de vouloir changer la vie, comme à chaque élection, on changeait plutôt le vocabulaire ?

18/12/2015

Tous unis contre le chômage ?

Holl-Bertr.jpgTout le monde sait, à droite comme à gauche, ce qu’il faudrait faire pour lutter contre le chômage : simplifier le droit du travail, assouplir les procédures d’embauche et de licenciement, diminuer les charges des entreprises, dégraisser le secteur public et mettre le paquet sur la formation professionnelle. Alors pourquoi sommes-nous, grosso modo, le seul pays à ne pas le faire ? Parce qu’en France, on cause, on polémique, on évalue, on déclame, on menace, on insulte, on déplore, on pérore, on promet, on affirme, on proclame… et, désormais, en plus, on s’allie, on discute, on se serre la main, on se rencontre, on compare, on négocie, on imagine… Difficile, quand on fait déjà tout cela, de passer à l’action !

17/12/2015

Jamais sans Marine

marine-le-pen.jpgQue les attentats de Daech aient profité électoralement au FN, c’est une évidence. Que le FN et Daech soient des organisations comparables, c’est une sottise. Que cette polémique pourrie monopolise l’attention des médias, c’est navrant. Il n’y a donc pas de sujet plus important, actuellement ? Je sais bien – je l’ai dit cent fois ici – que les journalistes préfèrent mettre Marine Le Pen au centre de l’actualité, audimat oblige, plutôt que d’y placer, par exemple, la lutte contre le chômage. Mais je croyais que le résultat des régionales leur avait ouvert les yeux. Je me trompais : cette semaine, c’est au premier qui invitera Marine Le Pen à "s’expliquer" à son micro, en espérant, bien sûr, provoquer une nouvelle polémique imbécile !

09:43 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : le pen, médias, fn, audimat |  Facebook | | Lien permanent

15/12/2015

Au diable, les électeurs du FN !

FN.jpgAllez, à droite comme à gauche, l’objectif, c’est 2017 ! On a déjà oublié le vote FN des régionales. On a déjà oublié ces 6 millions de compatriotes incultes et pas fréquentables, ces sans-diplôme et ces sans-grade, ces grossiers personnages qui ont exprimé leur angoisse d’être bousculés dans leur mode de vie – à tort ou à raison – par des populations venues d’ailleurs. Que répondre, dans ma petite commune rurale, à ces 46,05 % d’électeurs du FN qui voudraient qu’on les aide, qu’on leur explique, qu’on les consulte, qu’on les rassure ? Que dire à ces citoyens un peu perdus qui demandent qu’on les respecte pour ce qu’ils sont, et non pour ce qu’on voudrait qu’ils deviennent ?

10:00 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : fn, régionales, peuple |  Facebook | | Lien permanent

14/12/2015

Vaincu par la "race blanche" ?

Claude_Bartolone.jpgLes résultats contrastés du scrutin, hier soir, ont fait oublier la campagne électorale et ses dérapages révélateurs. Il faudra pourtant revenir sur les propos de Bartolone, quatrième personnage de l’Etat, qui accusa son adversaire LR-UDI-Modem de "défendre Versailles, Neuilly et la race blanche". Façon Morano, mais en pire. C’est bien plus grave que de promettre, comme le premier ministre, la "guerre civile" en cas de victoire du FN ! La France serait-elle donc coupée en deux, entre la "race blanche" et une population… métissée ? Les socialistes feraient peut-être bien de réfléchir avant de reconduire Bartolone au perchoir, comme on s’y attend, sous les applaudissements des caciques du PS !

13/12/2015

La Bourgogne-Franche-Comté sur un fil

Dufay.jpgRésumons le résultat des régionales en Bourgogne-Franche-Comté. 1) Le FN n’a pas gagné, de justesse. On a eu très peur. 2) La liste LR-UDI, dont toute la presse annonçait le triomphe il y a encore six semaines, a été battue d’un cheveu. 3) Quant au PS, semi-comateux depuis deux ans, il a bénéficié de l’énorme progression enregistrée par le FN depuis les événements du 13 novembre, et après avoir joué le sort de la région à la roulette russe, a battu la droite à un poil près. Ayant obtenu la confiance d'un tiers des votants, soit 1/5 des électeurs inscrits dans la région, le PS aura donc, à lui tout seul, 51 % des sièges au conseil régional, soit la majorité absolue. Cherchez l’erreur.

12/12/2015

Merci à André Comte-Sponville

CS-dedic-1.jpgFaire une pause en compagnie d’un philosophe, en pleine période électorale : cela fait un bien fou. Avec André Comte-Sponville, les 160 invités du Club des Ecrivains de Bourgogne ont passé hier soir, à Dijon, une soirée délicieuse – à manier des concepts, à ordonner sa pensée, à visiter les Anciens, à s’interroger sur le sens et la finalité de tout cela ! Cela nous a changés des insultes minables, des arguments de bas étage et des haines irraisonnées qui polluent, plus que jamais, le débat démocratique. Un peu de recul ne nuit pas, surtout avec un maître de cette catégorie ! Merci, cher André, pour ce petit moment de bonheur arraché à un univers de brutes…

10/12/2015

Une terrible responsabilité

Montel.jpgLes socialistes de Bourgogne-Franche-Comté ont donc pris une terrible responsabilité en refusant de se désister alors qu’ils sont bel et bien arrivés, dimanche, en troisième position. Bien sûr, on connaît la chanson, on l’entend déjà : si le FN emporte la région, ce sera la faute à Sarkozy, à Sauvadet, au Medef, à la droite, aux autres, comme d’hab ! Mais l’écume politicienne retombée, l’histoire retiendra que le PS local, tétanisé à l’idée de ne pas retrouver ses petits fauteuils régionaux, a joué à quitte ou double l’avenir d’une magnifique région qui ne méritait pas cela et qui, d’un coup, risque de perdre une grande part de son attractivité. A moins qu’un miracle, d’ici dimanche, nous épargne un tel gâchis ?

09/12/2015

Réforme territoriale : un franc succès !

valls-hollande.jpgLe score du FN, dimanche soir, tient aussi, en partie, à l’incroyable salmigondis institutionnel où nous ont conduits les initiatives brouillonnes de François Hollande et Manuel Valls : abandon du conseiller territorial, suppression du département, division par deux et mixité des cantons, chamboulement des intercommunalités, rétablissement du département avec changement de nom, passage en force de 22 à 13 régions, le tout sans jamais consulter la population ! Résultat : une confusion inédite dans l'histoire de la République. Le citoyen lambda s’est vite désintéressé de tous ces tripatouillages obscurs et souvent coûteux. Il a pensé qu’on se fichait de lui. A juste titre.

08/12/2015

Le FN à Dijon, et alors ?

Bourgogne-Franche-Comte-Le-FN.jpgEn Bourgogne-Franche-Comté, Sophie Montel (FN) a donc toutes les chances de diriger la région dimanche prochain. Et visiblement, tout le monde s’en fout ! Les socialistes, arrivés en 3ème position comme dans le Grand Est, rasent les murs et se maintiennent, prenant tous les risques pour sauver leurs petits privilèges locaux. Les Républicains et l'UDI, paralysés par la stratégie du "ni-ni" de Sarko, n’y trouvent apparemment rien à redire. Les journaux locaux, ou ce qu'il en reste, sont atones. Les médias nationaux s’en tamponnent : la Bourgogne-Franche-Comté, combien de divisions ? Aucun hourvari. Aucune inquiétude. Aucun débat. Tout va bien. Je me demande vraiment pourquoi je m’énerve.

09:37 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : fn, bourgogne, régionales, ps |  Facebook | | Lien permanent

07/12/2015

Identité française : l'erreur de 2010

TourEiffel.jpgParmi les causes du succès du Front National, il ne faut pas oublier l’énorme erreur commise par la gauche en février 2010, lors du grand débat lancé par le gouvernement Fillon sur l’identité nationale. Rappelez-vous : cette idée fut rejetée comme étant xénophobe, islamophobe, voire fascisante ! Or, on le voit bien aujourd’hui : il était fou d’abandonner aux extrémistes les inquiétudes identitaires, la Marseillaise, le drapeau bleu-blanc-rouge, le beaujolais nouveau et les chansons de Sardou. La réaction "tricolore" aux attentats du 13 novembre a bien montré que l’identité française n’était, en aucun cas, la propriété de la famille Le Pen. Cette erreur gravissime va être difficile à rattraper…

06/12/2015

Le point sur la Bourgogne-Franche-Comté

bourgogne-franche-comte.jpgA minuit, ce dimanche soir, la situation en Bourgogne-Franche-Comté est simple. Au premier tour des élections régionales, la liste FN (31,5 %) a largement battu la liste LR-UDI (24 %) et la liste PS (22,9 %). En toute logique, chiffres en main, en comptant les diverses réserves de voix, le FN gagnera le second tour dans une semaine, et gérera donc notre belle région pendant six ans. Je connais assez bien l’institution régionale pour prédire que ce sera, à coup sûr, une catastrophe. La seule façon d’éviter ce désastre, c’est que le PS, arrivé clairement en troisième position, accepte de se retirer, comme il l’a déjà fait en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en PACA. Tout le reste est littérature.

05/12/2015

Paris n'est pas la France

listeYonne.jpgFin de la campagne électorale. Il suffit d’avoir assisté à deux ou trois meetings et d’avoir attentivement regardé le grand débat régional sur France 3 Bourgogne pour mesurer à quel point les médias nationaux sont de plus en plus déconnectés des réalités françaises. Dans mon coin de l’Yonne, le problème n° 1 n’est pas le FN ou l’islam, dont personne ne parle dans les réunions, mais l’absence de médecins généralistes et de connexion internet dans de larges zones incapables, de ce fait, de communiquer avec le reste du monde et d’attirer les touristes ou les entrepreneurs ! Qui expliquera à mes amis et confrères parisiens que l’antiracisme n’est pas une compétence régionale, contrairement aux TER, aux lycées, au tourisme et à l’apprentissage ?