Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2013

Réveillez Hollande !

manif,hollande,mariage gay,fn,psFrançois Hollande et le PS, sans doute parce qu’ils croient en être les propriétaires historiques, n'entendent pas la rue qui gronde. Gravissime faute politique ! Ils ne voient donc pas l’exaspération croissante des deux tiers de Français hostiles à la loi Taubira, systématiquement et grossièrement méprisés par le pouvoir ? Ils ne comprennent pas ce que signifie le résultat de la Deuxième circonscription de l’Oise ? Ils ne voient pas que 51,4 % pour l’UMP et 48,6 % pour le FN, c’est un séisme politique qui annonce, pour 2014, la marginalisation absolue du PS, c’est-à-dire du seul parti qui... soutienne le président de la République ? Quelqu’un peut-il réveiller le chef de l’Etat ? Il y a urgence !

23:40 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : manif, hollande, mariage gay, fn, ps |  Facebook | | Lien permanent

10/12/2012

La "collusion" avec le FN

 Mitt-Dumas.jpgLe second tour des législatives partielles va permettre aux porte-parole du PS, comme d’hab, de dénoncer du matin au soir la "collusion" entre l’UMP et le FN. J’invite les uns et les autres à ouvrir le dernier livre de Péan et Cohen pour comprendre comment, en décembre1984, François Mitterrand et Roland Dumas ont imaginé, exactement dans ce but-là, de lancer Le Pen dans les pattes du couple RPR-UDF de l’époque en changeant le mode de scrutin avant les élections de 1986 qui ont fait du FN, jusque là très marginal, un vrai parti politique. Mitterrand avait glissé à Dumas, en souriant : "Cela va faire du bruit !" En effet, cela en fait encore aujourd’hui...

11:14 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : fn, mitterrand, droite, ump, dumas |  Facebook | | Lien permanent

27/06/2012

Les extrêmes infréquentables

 afficheBollene.jpgBollène, creuset des extrêmes infréquentables. Dans cette malheureuse cité, il s’est trouvé des responsables de la Ligue du Sud, version locale du FN, pour refuser qu’on entonne le Chant des partisans lors de la commémoration officielle du 18 juin (La Provence du 20 juin). Et il y a des responsables du Front de gauche, le parti de Mélenchon, qui refusent que le plan de la ville soit illustré par une souriante petite blondinette… parce qu’elle est blonde, et que cette couleur de cheveux, tenez-vous bien, est "une insulte à tous les immigrés" (La Provence du 15 juin). Révisionnistes contre racistes : apparemment, dans cette petite ville de Provence, le soleil rend fou. J’irai passer mes vacances ailleurs.

12/06/2012

Le même faux débat depuis 30 ans !

Hol-FN.jpgTrente ans que ça dure ! Trente ans que des générations de journalistes parisiens se repassent ad nauseam, à chaque élection, ce débat artificiel et moralisateur sur l’alliance de la droite avec la famille Le Pen. Seuls changent les noms solennellement jetés à la vindicte germanopratine ! Trente ans que ce marronnier bidon occulte les vrais sujets électoraux. Trente ans que l’on agite frénétiquement ce leurre manichéen pour éditorialistes paresseux. Trente ans que les vraies questions politiques sont ainsi éclipsées, et que personne n’enquête plus depuis longtemps, sur le terrain, à propos… des scores élevés du FN, par exemple. Mais à quoi bon enquêter, puisqu'on sait déjà !

 

09:06 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : fn, droite, le pen, journalistes |  Facebook | | Lien permanent

14/05/2012

La colère des ruraux

 Urgences.jpgLe village où je suis conseiller municipal, en Puisaye, est à 1h20 de Paris – ce n’est donc pas le désert de Gobi. Or, si vous y tombez malade un week-end, vous pouvez crever. En Puisaye, il n’y a plus ni médecin de garde, ni SOS Médecin. Aucun secours, rien. Une pauvre mamie qui s'étouffe ou qui a de la fièvre doit appeler le SAMU qui, au mieux, dépêchera une ambulance pour l’emmener aux urgences de l’hôpital d’Auxerre, à 40 km du village – bonjour le trou de la Sécu ! Voilà à quoi mènent l’égoïsme des jeunes médecins "libéraux", qui ne veulent plus être dérangés par des malades, et la lâcheté des hommes politiques, qui n’osent plus imposer aux premiers la moindre obligation de service public. Etonnez-vous que, dans mon coin, le FN dépasse 25 % des voix !

10:52 Publié dans Blog | Commentaires (5) | Tags : médecins, rural, urgences, fn |  Facebook | | Lien permanent

13/05/2012

Hollande ne la ramène pas

 Hol-président.jpgFrançois Hollande, une semaine après son élection, ne la ramène pas. Un bon point pour lui. Il sait qu’avec 49 % des bulletins portant le nom de Sarkozy, 7 % de votes blanc ou nul, 19% d'abstentions et 15 % de non-inscrits sur les listes, ce ne sont en réalité que 32 % des Français en âge de voter qui se sont portés sur son nom. En outre, toutes les enquêtes montrent que 55 % de ses propres électeurs ont voté, en réalité, contre Sarkozy, et non pour lui-même (notamment 14 % des voix du FN, ce qui fait tache). J’ajoute que si les fonctionnaires, les chômeurs, les musulmans et les bobos ont massivement voté Hollande, celui-ci est minoritaire chez les jeunes, les ouvriers, les artisans et commerçants, les cathos, les retraités, etc. Tout cela devra inciter le nouveau président, en effet, à rester... "normal".


07/05/2012

Au risque de plomber l'ambiance

 victoire.jpgBon, après une soirée électorale pleine d’émotions, de saluts républicains et de propos convenus, passons à l’analyse. Avec le petit score de 51,6 % des voix, il est clair que François Hollande n’aurait pas été élu sans la complicité de Marine Le Pen qui lui a apporté quelques centaines de milliers de voix du Front National. Oui, je sais, ça plombe un peu l’ambiance. A gauche, parce que cela altère sérieusement la légitimité d’un pouvoir "socialiste" dont les vrais soutiens sont, en réalité, minoritaires. Et à droite, parce que Marine Le Pen a bien expliqué, hier soir, qu’elle allait s’efforcer de faire perdre aussi les législatives, en juin, à la droite républicaine. Non, il n’y a pas de quoi sortir les lampions…

02/05/2012

Marine joue Hollande

 Marine-2.jpgComme il fallait s’y attendre, Marine Le Pen a choisi, sciemment, de provoquer la défaite du candidat de droite pour tenter de reconstruire après le 6 mai, sur les ruines du sarkozysme vaincu, une opposition dont elle sera un pilier incontournable. Le spectaculaire redressement de la courbe de Sarkozy – son discours devant la foule du Trocadéro, hier, fut le meilleur de toute sa campagne – risque fort d’être, pour cette raison, un peu trop juste. Il y a gros à parier que François Hollande, dimanche, sera élu président de justesse, grâce au Front National. C’est moi qui complique tout ou cela pose quand même un problème ?

00:40 Publié dans Blog | Commentaires (5) | Tags : hollande, fn, ps, droite, marine |  Facebook | | Lien permanent

25/04/2012

Hollande et les voix du FN

LogosFN-PS.jpgLa règle est simple. Quand c’est la droite républicaine qui entreprend de grignoter le FN en parlant immigration et sécurité, honte à elle ! Sarko, facho ! Hou ! Quand c’est la gauche qui drague ses voix en parlant immigration et sécurité, alors ce n’est pas gênant, au contraire, c’est une démarche "citoyenne" ! Quand François Mitterrand avait récupéré (déjà) les voix antigaullistes de Tixier-Vignancourt en 1965, avait-il été traité de facho, de néo-nazi ? Non : je me tue à vous le dire, c’est pas pareil quand on est de gauche ! Quand le même Mitterrand a offert à Jean-Marie Le Pen 35 sièges de députés, en 1986, c’était évidemment pour le bien de la France ! 


06:48 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hollande, fn, ps, présidentielles |  Facebook | | Lien permanent

20/03/2012

Le point faible de Marine Le Pen

Marine-priant.jpgMarine Le Pen est intelligente et rationnelle. Elle veut "dédiaboliser" le FN et faire oublier les excès, dérapages et rodomontades de son vieux père. Or, paradoxalement, c’est là son point faible : le noyau dur de l’électorat FN, soit 3 ou 4 % du corps électoral, a longtemps vibré à ces excès, dérapages et rodomontades ! La fille de "Jean-Marie" va sans doute séduire quelques franc-tireurs près à s’encanailler avec un FN rajeuni, genre Gilbert Collard, mais elle va heurter ses vieux grognards nationalistes, xénophobes, tous-des-pourris, y-ena-que-pour-les-juifs, on-est-pas-des-pédés, gnangnangnan, qui en ont déjà ras-le-front...


12/01/2012

Grosse ficelle électorale

PS-FN.jpgVoyons, voyons : pourquoi diable le PS constitue-t-il une cellule spéciale, cinq mois avant les législatives, pour dénoncer bruyamment dans les médias les faits et gestes du Front National ? Sachant que ledit FN s’apprête, comme d’hab, à faire battre les candidats de la droite républicaine dans un max de circonscriptions, est-ce que ce ne serait pas pour lui donner un petit coup de main médiatique, au FN, hein, hop, comme ça, l’air de rien, la main sur le coeur ? Je n’ose penser que le PS est retors à ce point ! Ni que Martine Aubry s’intéresse davantage aux législatives de juin qu’aux présidentielles d'avril...


08:00 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, fn, législatives, aubry, 2012 |  Facebook | | Lien permanent

27/03/2011

Qui l'a rendu fréquentable ?

JM-LePen.jpgPetit rappel à l’intention des jeunes journalistes : héritier de la droite ultra (le boulangisme, les Ligues, l’Action française, Pétain, l’Algérie française), le Front National est né de la dissolution du groupuscule Occident après mai 68. Sous Giscard, l’ex-député poujadiste Jean-Marie Le Pen se situait en dessous de 1 % des voix. C’est un peu après la victoire de la gauche (1981) que le FN a commencé sa progression. Pour plomber durablement la droite, Mitterrand instaura la proportionnelle avant les législatives de 1986, ce qui permit au FN d’obtenir 35 sièges de députés à l’Assemblée nationale. Non, ce n’est pas Sarkozy qui a rendu ces gens-là fréquentables…

 

25/03/2011

Elle rigole, Marine !

cantonales.jpgMais qu’est-ce qui pousse autant de gens à voter pour des candidats FN qui n’existent même pas ? Rappelez-vous l’enquête que j’avais menée, en 2006, dans mon propre village de l’Yonne. En réalité, les trois raisons majeures qui poussent les électeurs à choisir le FN sont les suivantes : 1) Cela ne peut plus durer. 2) On n’en peut plus. 3) Mais enfin, Bernard, tu ne vois pas, tout ça, à la télé ? Pendant ce temps-là, les journalistes parisiens, incorrigibles, moulinent sur un mythique "front républicain", les dirigeants du PS mènent des polémiques absurdes avec Tarik Ramadan, et Claude Guéant veut interdire le métro aux bonnes sœurs en cornettes ! Vous entendez comme elle rigole, Marine ?

24/03/2011

Les candidats fantômes

MarineCongrès.jpgIl aura fallu les tout derniers jours de la campagne cantonale pour que les journalistes parisiens découvrent le pot aux roses, bien connu de la presse locale : dans les régions, la plupart des candidats du FN sont bidons ! Ils n’habitent pas là, ils ne font pas campagne, ils sont des prête-noms destinés à faire voter "FN" à l’aveugle, et aussi... à récupérer les sommes énormes que la loi accorde aux partis politiques, sommes calculées en fonction des voix obtenues ! Ce qui a enrayé cet habile dispositif démocratiquement malhonnête, c’est la qualification de beaucoup de ces candidats fantômes au second tour ! La tuile !


11/09/2010

Murakami ou Le Pen ?

 

 

murakami-oeuvre.jpgJe n’irai pas voir l’exposition des sculptures du japonais Takashi Murakami au château de Versailles. Ce que j’en ai vu à la télé m’en a dissuadé. Je n'ai rien contre le contraste entre les dorures du Grand Siècle et ces créations un peu hystériques et très efféminées de mangas en relief et en plastoc ressemblant à des étals de bonbons acidulés. Question de goût, bien sûr. En revanche, ce qui me hérisse vraiment, c’est d’apprendre, de reportage en interview, que ceux qui n’apprécient pas cet audacieux mélange des genres sont forcément "réactionnaires', "intégristes", "nationalistes", limite "fachos". Je n’irai donc pas voir l’expo : j’aurais trop peur, en n'aimant pas Murakami, de faire le jeu du Front National !

08/10/2009

Un cadeau pour le FN

F Mitt.jpgNicolas Sarkozy a été élu en 2007 en attirant à lui beaucoup de voix du Front National. Il risque de les perdre. L’affaire Mitterrand redonne au FN le souffle qui lui manquait. Le ministre se défend en dénonçant une opération politicienne de Marine Le Pen ? Les médias marchent, mais pas le citoyen lambda qui, lui, veut seulement savoir si Mitterrand s’est rendu coupable, oui ou non, de tourisme sexuel. Or ce n’est pas clair. Que l’entourage de Sarkozy défende aveuglément le ministre incriminé, que le maire de Paris hurle au "populisme", que France 2 censure sur TV5-Europe la diatribe anti-Mitterrand de la fille Le Pen, voilà ce qui choque beaucoup de gens. Attention, nourrir le leitmotiv du "tous pourris" est le plus beau cadeau qu’on puisse faire à l’extrême droite !   

 

09/09/2009

Petite cuisine politique

   L’une des faiblesses de l’institution régionale, en France, c’est que l’élection du président et la constitution des groupes politiques se font pour six ans, alors qu’il peut s’en passer, des trucs, en six ans ! Prenez le conseil régional de Bourgogne. Passe encore que les Verts aient quitté la majorité PS-PC avant de la réintégrer sans que personne n’y comprenne que pouic. Passe encore que, par un coup de baguette magique, les deux groupes UMP n'en fassent plus qu'un. Mais qui peut comprendre que sur les 6 élus du FN, 3 aient démissionné du groupe, l’an dernier, pour se démarquer de leur chef et l’exclure du parti, qu'ils se retrouvent donc "non apparentés" alors qu’ils sont toujours FN, alors que leur ex-chef préside toujours le groupe FN alors qu’il n’en fait plus partie ! Comment voulez-vous que les malheureux électeurs s'y retrouvent ?

 

13/06/2007

Le PS pleure le PC et le FN

Les deux principaux résultats des élections de 2007 – la défaite du PS et la déroute des extrêmes – sont, en réalité, étroitement liés. Sans l'extrême-gauche et l'extrême-droite, le PS est fichu. Et pour longtemps.
Sans les communistes, c'est clair, Mitterrand ne serait jamais devenu président de la République en 1981 (c'est d'ailleurs pour sauver le PC affaibli, en 1988, que le PS a abaissé à 20 le nombre requis pour constituer un groupe à l’Assemblée). Mais sans le FN, qu’il a fait massivement entrer à l’Assemblée en 1986 pour plomber durablement la droite modérée, Mitterrand n’aurait pas régné pendant 14 ans sur la France ! Et sans le FN, qui a fait basculer à gauche la quasi-totalité des triangulaires aux législatives de 1997, Jospin ne serait jamais devenu premier ministre !
Moralité : sans les fachos et les cocos, les socialos, c’est zéro.

08/01/2007

Le FN au centre-droit ?

Au "centre droit", le FN ? La bonne blague ! Il est simplement l'héritier de la droite ultra (le légitimisme, le boulangisme, les Ligues, l’Action française, Pétain, le poujadisme, l’Algérie française) qui, depuis deux siècles, n’a eu de cesse de combattre, justement, le centre droit !
Avec, parfois, l'aide de la gauche. Rappelons aux plus jeunes qu’en 1974 (élection de Giscard), l’ex-député poujadiste Jean-Marie Le Pen, après vingt ans de vie politique, n’obtenait que 0,74 % des voix. C’est à partir de 1981 (victoire de la gauche) que le FN a commencé sa progression. Pour plomber durablement la droite, Mitterrand rétablit la proportionnelle avant les législatives de 1986, ce qui permit à Le Pen, avec 10 % des voix, d’obtenir 35 sièges de députés à l’Assemblée et de devenir respectable. Pour longtemps.
Dommage pour Mitterrand : il est mort avant d’assister au triomphe de sa créature, un certain 21 avril…

05/11/2006

Le Pen, le retour

A la une du Point et de VSD, Le Pen fait à nouveau le bonheur malsain des éditorialistes, électrisés par la possibilité qu’il se retrouve, comme en 2002, au second tour des présidentielles. Il faudrait qu’ils lisent la grande enquête de l’IFOP sur l'électorat du FN, dont Le Monde rend compte ce week-end, et qui correspond assez bien à l’enquête minutieuse que j’ai faite dans ma commune de l'Yonne sur les trois raisons majeures qui poussent les petites gens à voter Le Pen :
1. Cela ne peut plus durer.
2. Il faut faire quelque chose.
3. Enfin, vous ne voyez pas, tout ça, à la télé ?

Tous les intellos, socialos, gauchos et autres cocos qui hurlent au fascisme, à l’antisémitisme, au racisme ou à l’homophobie n’ont rien compris à leur époque.