Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2014

Encore un big-bang territorial !

regions_francaises.jpgManuel Valls, ancien maire d’Evry, sait-il comment fonctionne la vie politique en province ? Qu’il veuille diminuer (lui aussi) le nombre des régions, parfait ! Mais d'ici 2017, il se fourre le doigt dans l'oeil. Surtout s’il entend, dans le même temps, remettre à plat (lui aussi) la carte des intercommunalités, supprimer (lui aussi) la fameuse clause de compétence générale et, carrément, hop, allez, supprimer le département ! Il ne se rend pas bien compte, à l’évidence, des résistances qu’il va rencontrer sur le terrain d’ici 2017… date à laquelle il aura quitté la tête du gouvernement !

13:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : régions, valls, département |  Facebook | | Lien permanent

10/04/2014

L'Europe, un emploi fictif ?

  désir.jpgFaut-il en rajouter dans l'opprobre ? L'entrée au gouvernement d’Harlem Désir, médiocre apparatchik habitué aux emplois fictifs, est une triple insulte faite à la démocratie. Elle montre que le Président s’occupe directement de la gouvernance de son ancien parti et que le "fait du prince" reste un principe en vigueur dans la République, où l'on peut impunément promouvoir un type incompétent pour mieux s’en débarrasser. Elle confirme surtout que les dirigeants français se moquent totalement de l’Europe, qui sert décidément chez nous de placard, de voie de garage, de complément de revenu, de lot de consolation ou de hochet.

09/04/2014

Gorbatchev et les Européennes

Gorby.jpgMaintenant que les municipales ont cessé de saturer l’espace audiovisuel, je commence la promo de mon Gorbatchev et j’observe un phénomène qui va, me semble-t-il, en s’aggravant : la chute du Mur de Berlin, dont Gorbatchev est le principal acteur et dont on va commémorer cette année le 25è anniversaire, les Français plus que jamais repliés sur eux-mêmes la considèrent comme un événement lointain, flou, voire exotique : à quinze jours des Européennes, personne ne l'évoque ! Mes jeunes confrères journalistes eux-mêmes ont du mal à comprendre que la chute du Mur, c’est aussi une page de l’histoire de France !

07/04/2014

Politique : la grande déglingue

Holl-Ayr-Valls.jpgOn n’a pas envie d’en rire. La politique française est dans une phase de déglingue inquiétante. Qu’une centaine de députés socialistes aient déclaré la guerre au gouvernement socialiste, cela ne va pas arranger les affaires de l’Etat. Que la petite secte gauchiste qu’on appelle "les Verts" ait quitté le gouvernement au moment où celui-ci allait s’occuper enfin d’écologie, cela tiendrait du gag si l’enjeu de tout cela n’était pas le redressement du pays. A ce rythme, les européennes vont être un festival de calculs minables, de propos absurdes et de gâchis politique. Sale temps pour la France.

12:13 Publié dans Blog | Commentaires (6) | Tags : hollande, ps, verts, européennes |  Facebook | | Lien permanent

06/04/2014

Hollande et Valls sur un fil

gouvernement-Valls.jpg

Pourquoi faut-il attendre encore une semaine pour avoir la composition complète du gouvernement ? Non, ce n’est pas pour permettre à Manuel Valls de montrer que son équipe est moins pléthorique que celle de Jean-Marc Ayrault ! C’est parce que la majorité ne tient qu’à un fil à l’Assemblée, où le gouvernement a besoin d’un vote positif ce mardi. Or, la plupart des futurs promus devront forcément abandonner leur siège de député sans être tout de suite remplacés par leurs suppléants – dont l’étiquette, en sus, est parfois sujette à caution. Royal et Rebsamen, les deux nouveaux, avaient une qualité première : ils n’étaient pas députés !

10:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : gouvernement, valls, députés, ps |  Facebook | | Lien permanent

05/04/2014

7,6 milliards pour la culture ?

tas-dor.jpgLe ministère de la Culture a publié hier un rapport sur les dépenses des collectivités territoriales en matière de culture. Total annuel : 7,6 milliards d’euros, dont 73 % sont dépensés par les communes de plus de 10.000 habitants. Je suis en mesure de révéler, dans ce blog, le détail des subventions dont bénéficie le Club des écrivains de Bourgogne que j’ai l’honneur de présider et qui anime chaque mois, avec d'autres, la vie littéraire à Dijon (commune de plus de 10.000 habitants). Conseil régional : 0 euro. Conseil général : 0 euro. Ville de Dijon : 0 euro. Total de ce que nos cinquante-et-une rencontres-débats ont coûté à la collectivité en sept ans : 0 euro.

04/04/2014

Le PS au pouvoir

PS.jpgLe nouveau gouvernement, c’est l’ancien PS rassemblé autour de son premier secrétaire (Hollande) assisté de ses anciens adjoints (Le Foll, Rebsamen, Valls), de son prédécesseur à ce poste (Fabius), de son ex-candidate à l’Elysée (Royal) assistée de ses anciens adjoints (Montebourg, Vallaud-Belkacem) et du quatrième candidat à ses primaires (Hamon). Avec, comme d’hab, deux radicaux de gauche pour montrer, justement, qu’il n’est pas que le noyau dur du PS (Pinel, Taubira). On se demande bien à quoi vont servir le vrai Parti socialiste, son secrétaire général, les 72 membres de son bureau politique et les 306 membres de son comité directeur ! 

18:07 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, hollande, valls, désir |  Facebook | | Lien permanent

03/04/2014

Dijon n'a plus de maire

Dijon-nuit.JPGMais pourquoi le départ de François Rebsamen pour Paris suscite-il tant de réactions furibardes à Dijon ? On savait pourtant depuis janvier 2012 (cf La Gazette de Côte d’Or de l’époque) que le PS dijonnais avait adoubé Alain Millot, ci-devant premier adjoint de Rebsamen, pour le jour où celui-ci serait nommé au gouvernement. Pourquoi le candidat ministre s’est-il quand même présenté aux municipales ? D’abord parce que Millot – homme charmant au demeurant – n’aurait sans doute pas résisté, lui, à la vague bleue. Ensuite parce que Rebs avait besoin d’une victoire à Dijon pour obtenir ses galons de ministre. La politique, c’est un métier. Chapeau l’artiste.

02/04/2014

Les leçons d' "Apocalypse"

Apocalypse.jpgBouleversé par les cinq épisodes d’Apocalypse. Non, la télé n’est pas qu’un univers débile, réducteur et malfaisant. Daniel Costelle et Isabelle Clarke, les réalisateurs de cet extraordinaire document sur la Grande guerre ont prouvé qu’on pouvait aussi se servir du petit écran pour transmettre l’essentiel : la folie, la douleur, la peur, la bêtise, la mort, les valeurs, l’homme, la mémoire. On devrait diffuser ce film à l’ENA, à Sciences Po, au Parlement et dans les universités d’été des partis politiques – histoire de rappeler à tous nos dirigeants et futurs dirigeants que cette apocalypse-là, ce sont leurs aînés qui l’ont déclenchée !

01/04/2014

La presse en recul

anne-gravoin.jpgVous avez évidemment noté que Manuel Valls vivait avec la charmante violoniste Anne Gravoin. Ce détail en dit long sur notre société politico-médiatique. Les hommes politiques, qui sortaient et vivaient naguère avec des femmes journalistes (Kouchner, Juppé, Neuwirth, Chalandon, Strauss-Kahn, etc) ont changé de tropisme : ils s’affichent désormais avec des artistes (Valls, Sarkozy, Hollande, Baroin, Montebourg, etc) qui attirent davantage la lumière, aujourd’hui, que mes estimées consœurs. Et qui les détendent davantage, sans aucun doute. Quand on vous dit que le presse va mal...

31/03/2014

Après Valls, la dissolution ?

valls.jpgLes lecteurs de ce blog n’ont pas été surpris par le choix de Manuel Valls, qui était facile à prévoir. Ils ne seront pas étonnés non plus de voir Valls pratiquer la même politique qu’Ayrault, à un chouïa près, tout en rejetant la faute de ses insuccès économiques programmés sur l’héritage Sarkozy, les fachos, les homophobes et autres extrémistes antirépublicains, comme d’hab. En 2015, la crise se sera aggravée, Valls n’aura plus de majorité à gauche, et les élections régionales seront un nouveau désastre pour Hollande. Qui n’aura plus qu’un choix constitutionnel : la dissolution. Donc la cohabitation. Allez, qui veut parier ?

30/03/2014

Un constat accablant

Hollande.jpgOn peut prendre les chiffres par tous les bouts, les Français viennent d’exprimer dans les urnes leur exaspération (à droite) et leur désillusion (à gauche), à la mesure de la dramatique cote de popularité de François Hollande. Le constat est aussi simple qu'accablant : Hollande est un mauvais président, surtout en cette période de crise. Hélas, il le restera quel que soit son prochain Premier ministre. C’est d’ailleurs cela qui inquiète quand on prend un peu de recul : quel nouveau chef du gouvernement, demain, pourra faire oublier que le Président n’est pas au niveau, et que la France va dans le mur ?

23:41 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : hollande, municipales, ps |  Facebook | | Lien permanent

29/03/2014

Tibet : silence, on gouverne !

moines-tibetains.jpgCette semaine, François Hollande et le PS ont discrètement rayé un pays de la carte du monde. Pas la Crimée, non : le Tibet. Le voyage de Xi Jinping en France n’a pas donné lieu à la moindre protestation concernant le sort du Tibet. A tort ou à raison ? La réponse n’est pas simple, évidemment. Mais faut-il rappeler les manifestations spectaculaires et les avalanches de protestations indignées des responsables socialistes à propos du Tibet, à chaque contact officiel avec la Chine, depuis des décennies ? Cette fois, rien, motus, que dalle, pas un mot. Silence, on gouverne !

28/03/2014

C'était pour rire !

baston.jpgCe n’est pas la première fois que je note ce phénomène désolant, mais j’ai l’impression que c’est de pire en pire. Théorème : Dès qu’une personne normale s’engage dans une campagne électorale, elle perd immédiatement son sens de l’humour. Démonstration : faites l’expérience auprès de vos amis, au hasard ; choisissez-en un qui soutient activement un candidat aux municipales ; essayez de lui dire que son candidat est un peu léger, comme ça, pour rire – et vous verrez que le théorème s’applique à chaque fois ! Vivement lundi… 

27/03/2014

Hidalgo, la basse continue

NKM-Hid.jpgDiscuter avec un adversaire électoral, de nos jours, quelle idée saugrenue ! "Je ne vais pas débattre avec quelqu’un qui a fait 12 % des voix !" (Rebsamen à Dijon, sur France 3) "Je ne débats pas avec des pieds nickelés !" (Gaudin à Marseille, sur France Inter). Et puis il y a la technique Hidalgo, dite de la "basse continue", qui consiste à saturer l’écoute. Dès que sa rivale NKM ouvre la bouche, elle démarre en fond et ne s'arrête plus : "Ma… da… me… Ko… sciu…sko… Mo…ri… zet... ce... n’est… pas… vrai… vous… di… tes… des… men… son…ges…", etc. L’adversaire parle, mais personne n’entend plus rien. Et c'est ainsi que la démocratie progresse.

 

26/03/2014

Le syndrome du chiffon rouge

H-Desir.jpgQuand on demande au Premier ministre ce qu’il compte faire pour sortir le pays de la crise, il répond : "Tout faire pour empêcher que le Front National ne gagne des mairies". Quand on fait observer à un responsable du PS que les Français ont durement sanctionné le pouvoir socialiste, il répond : "Le vrai danger pour la France, ce serait l’alliance entre la droite sarkozyste et le Front National". Quand on suggère aux dirigeants politiques qu’ils devraient écouter davantage les demandes de la population, ils s’indignent : "Non, parce que cela risque de faire le jeu du Front National !" Et si tous ces gens-là, au lieu d’agiter frénétiquement leur vieux chiffon rouge, se mettaient enfin au boulot ?

12:39 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : ps, fn, fascisme, désir |  Facebook | | Lien permanent

25/03/2014

Petites communes : le grand tabou

municipales-2014.jpgVos journaux n’en parlent jamais. Dans la France rurale, en période de crise, il y a des centaines de maires de petites communes (moins de 500 habitants) qui ont pour seule motivation les 646,25 euros mensuels que rapporte le job, et qui se moquent totalement du reste. Chacun d’entre eux, au moment de son élection, sait qu’il va gagner au minimum 46.500 euros pendant son mandat. Au bout de trois mandats peinards, le gars aura gagné 140.000 euros, ce qui fait tourner la tête à plus d’un. (Total du coût des indemnités touchées chaque année par les élus locaux : 1,2 milliard d’euros !) Etonnez-vous que le scrutin, parfois, tourne à la castagne... 

24/03/2014

Le charme des soirées électorales

Municipales.jpgLe charme des soirées électorales à la télé, c’est la longue déferlante de propos infantiles, insipides, absurdes, ridicules ou mensongers qui, chaque fois, propulse la langue de bois au rang des beaux arts. C’est le revers de la démocratie, qui donne le droit de vote à tous les citoyens mais aussi le droit de dire n’importe quoi à tous les candidats. On ne citera pas de nom – à l’exception brillante et très remarquée d’Harlem Désir, médaille d’or du raisonnement fallacieux et du parasitisme médiatique ! A la fin de la soirée, on se couche avec une forte migraine et une conviction, une assurance, une idée fixe : on a gagné.

23/03/2014

Poutine en Normandie : on croit rêver !

hollande-poutine.jpgDans son incapacité maladive à trancher entre le boycott des Jeux de Sotchi et sa non présence à la cérémonie d’ouverture, entre le gel des relations militaires franco-russes et la vente à la Russie de nos deux super-bateaux de guerre, Hollande a battu un record d’absurdité diplomatique en invitant malgré tout Vladimir Poutine, le 6 juin 2014, aux cérémonies commémoratives du débarquement de Normandie : c’est vrai, franchement, c’eût été dommage de se passer de Poutine pour célébrer ce jour-là la reconquête de la liberté, la victoire sur une armée d'occupation, le recul de la dictature et le rétablissement de la démocratie en Europe !

21/03/2014

Conseils à Laurent Ruquier

polony-caron.jpgGrave dilemme pour Laurent Ruquier : par qui remplacer, dans "On n’est pas couché" ses deux snipers Natacha Polony et Aymeric Caron ? A droite, la seule femme qui fasse le poids, c’est Elisabeth Levy – sachant qu’au masculin, un Eric Brunet ou un Ivan Rioufol ferait l’affaire. A gauche, c’est plus compliqué : il faut quelqu’un qui soit accrocheur, mais qui ne fasse pas fuir la moitié des téléspectateurs, comme Caron, par son arrogance, son machisme et, surtout, son intolérance stupéfiante. J’en vois un qui serait parfait, c’est Daniel Cohn-Bendit. Avec lui, au moins, on rigolerait un peu.