Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2013

Dans ma boule de cristal

 hollande.jpgBon, gagnons du temps. La loi sur le mariage gay sera adoptée fin mars, non sans mal, grâce à la discipline de vote des députés PS, puis… retoquée par le Conseil constitutionnel ! Hollande, échaudé, la redessinera a minima à l'automne, en bloquant définitivement sur la filiation et la PMA, ce qui provoquera la rupture avec les Verts au lendemain des municipales, et un recentrage général du pouvoir au printemps 2014. Taubira (si elle n'est pas "promue" au Conseil constitutionnel) et Montebourg borderont sur la gauche un gouvernement Manuel Valls qui s’ouvrira aux centristes du Modem (Rochefort, de Sarnez). Histoire de positionner Hollande en social-démocrate réaliste et pragmatique dans la perspective de 2017. Qui veut parier ?

08/02/2013

Et maintenant, le Conseil d'Etat !

 ConseildEtat.jpgAinsi le Conseil d’Etat, dans son fameux avis (non publié) d’octobre 2012, avait mis en garde Mmes Taubira et Bertinotti contre trois conséquences très dommageables de leur projet de loi sur le mariage pour tous, en particulier l’inégalité nouvelle qu’il entraînera pour les enfants nés de familles homo- ou hétéroparentales (merci au journal La Vie d’avoir révélé ce texte que le PS voulait occulter, on comprend pourquoi). Certes, un avis du Conseil d’Etat n’est jamais que consultatif. Mais, me disent mes amis juristes, il a vocation à nourrir la réflexion du Conseil constitutionnel en cas de saisine pour inconstitutionnalité du texte de loi. A bon entendeur…

07/02/2013

Questions de bon sens

 richard III.jpgLes Français passent leur temps à s’envoyer des certitudes à la figure. Ils feraient mieux de se poser les bonnes questions, celles auxquelles personne ne répond. Ainsi, pourquoi faut-il absolument, au XXIème siècle, que les députés siègent des dimanches entiers, et parfois toute la nuit, à l’Assemblée ? A quoi sert une chaîne parlementaire qui coûte très cher au contribuable et qui ne retransmet pas les débats du soir à l’Assemblée nationale ? Le ministre Cahuzac avait-il, oui ou non, un compte en Suisse ? Et puis, parmi d’autres, celle-ci, qui me taraude : on a retrouvé le corps de Richard III dans un parking, bon, mais que faisait le roi d’Angleterre dans un parking ?

05/02/2013

Courage, les amis !

 Jonquil.JPGOn n’est pas sortis de l’auberge. Les pluies de février cassent le moral. On redoute encore la neige et le verglas. Le vent est mauvais, la terre est saturée d’eau, le bois est mouillé. On ne peut ni brûler les feuilles mortes ni tailler les fruitiers. Les arbres s’agitent, les animaux sont nerveux, les hommes aussi – et pas seulement à l’Assemblée nationale. Le temps n’est pas au dialogue. Et soudain, là, sous le prunus, une petite tige verte (photo), puis une autre : ce sont des têtes de jonquilles qui se pointent, au cas où le printemps serait en avance. On dirait un vers de Verlaine : "L’espoir luit comme un brin de paille dans l’étable". Courage, les amis ! La vie, c'est devant !

04/02/2013

Bal tragique à l'Assemblée : deux morts

 couac.jpgQuand j’ai rédigé mon blog d’hier, je n’étais pas au courant de la sortie de Jean-Marc Ayrault remettant la PMA aux calendes grecques – ce qui, avouez-le, confirme spectaculairement mon analyse ! Reste que ce rétropédalage téléguidé depuis le Cambodge va provoquer des hurlements chez les LGTB & Co, et qu’il a déjà fait deux victimes : la ministre Dominique Bertinotti, durement désavouée et décrédibilisée par son patron ; et le jeune député Erwann Binet, qui a déclaré que la consultation du Comité d’éthique était "un déni de démocratie", ce qui est quand même un peu fort : personne ne lui a dit que ledit comité avait été installé par François Mitterrand ?  

03/02/2013

Mariage gay : Hollande piégé

 mariagegay.jpgLe piège du mariage gay se referme sur Hollande. Certes, le premier volet du projet va passer à l’Assemblée puisque les députés PS (qu’on a menacés de se voir retirer l’investiture aux prochaines législatives s’ils ne votaient pas comme un seul homme) y sont majoritaires. Mais le débat a fait bouger les lignes : le chef de l’Etat peut-il mépriser une grosse moitié des Français, la quasi-unanimité des partis de droite et du centre, l’ensemble des représentants des religions en France, l’immense majorité de la population des DOM-TOM, l’Académie de médecine, l’UNAF, le Défenseur des Droits, le Comité national d’éthique, etc, etc ? On parie que sa loi sur la famille, second volet du projet, prévue en mars, va être reportée dans un avenir très très lointain ?

18:36 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : mariage gay, hollande, pma, ps |  Facebook | | Lien permanent

02/02/2013

Sus aux écoles "maternelles" !

 maternelle.jpgIl fallait s’y attendre ! En phase avec les "lesbiennes, gays, bi et trans" qui contestent que l’altérité sexuelle soit le fondement de la famille et du mariage (vieille idée ringarde, homophobe et de droite), voilà que la députée socialiste Sandrine Mazetier, qui est aussi, mais si, vice-présidente de l’Assemblée nationale, a demandé au ministre de l’Education nationale de ne plus appeler "école maternelle" l’école pour les petits enfants, et, je la cite, de "remplacer ce nom genré par un nom neutre". Ben tiens. Et pourquoi ne pas exiger de changer aussi le nom des "maternités", des "sages-femmes" et de Noël "Mamère" ?

01/02/2013

Quand le PS tripatouille...

 vote-2.jpgPendant que les Français s’étripent sur le mariage homo, dans la coulisse, le PS prépare discrètement les prochaines élections de 2014-2015 en modifiant deux règles électorales : 1) Pour éviter de perdre le Sénat, il voudrait faire réélire les sénateurs avant les cantonales et les régionales, qui vont forcément réduire le nombre de "grands électeurs" de gauche. 2) Pour tenter de ne pas perdre les cantonales, il va en faire passer de 12,5 à 10 % le seuil de maintien au second tour, pour permettre au FN de faire battre un maximum de candidats de la droite républicaine. Est-ce par ce genre de tripatouillages – ignorés des médias – qu’Hollande espère rehausser le prestige de la politique ?    

 

10:19 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : élections, ps, sénat, cantonales |  Facebook | | Lien permanent

31/01/2013

Diviser les hommes ou les rassembler ?

 alsace.jpgAu fond, il n’y a qu’une alternative en politique : diviser les hommes ou les rassembler. Pendant que la nation se désagrège à propos du mariage homo et alors que le PS entend dynamiter le découpage cantonal du pays avant les élections de 2014, il est des élus de la République qui, eux, font avancer les choses dans le bon sens. En Alsace, après de longs et difficiles palabres, le Conseil régional et les deux Conseils généraux se sont mis d’accord pour créer un Conseil d’Alsace unique remplaçant les trois assemblées actuelles. Le 7 avril, les Alsaciens seront consultés là-dessus par référendum. Tout laisse penser qu’ils diront oui. Il y aurait donc des raisons de ne pas désespérer de la politique ?

30/01/2013

La République de la castagne

 boxe.jpgCe qui me fascine dans l’affaire du "mariage pour tous", c’est la désolante incapacité des gouvernants à organiser le débat public. A ma gauche, des millions de gens considèrent SINCEREMENT que le projet Taubira lutte contre l’homophobie et milite pour davantage d’égalité, alors qu’à ma droite, des millions de gens considèrent SINCEREMENT qu’il ouvre un "droit à l’enfant" et conduit à la marchandisation du corps de la femme. Pourquoi, au lieu de trier tout cela tranquillement, les uns et les autres s’insultent comme des charretiers, dans un festival de haine, d’intolérance, de mépris et de vulgarité ? La France ne mérite-t-elle pas mieux, sur un tel sujet, qu’une lamentable bataille de polochons ?

29/01/2013

Le PS au pied du mur

 Députés-gays.jpgQuelques citations, histoire de nourrir le débat parlementaire sur le mariage pour tous : "On peut réprouver l’homophobie tout en n’étant pas favorable au mariage homosexuel !" (Lionel Jospin, PS). "On ne redéfinit pas le droit familial, les rapports entre parents et enfants, comme on baisse un taux de TVA !" (Jean-Marc Ayrault, PS). "Une famille ce n’est pas simplement deux individus qui contractent pour organiser leur vie commune : c’est l’articulation et l’institutionnalisation de la différence des sexes". (Elisabeth Guigou, PS). "Un enfant se construit dans l’altérité des genres, masculin et féminin, père et mère. Un enfant doit toujours savoir qu’il a ou a eu un père et une mère". (Bernard Poignant, PS). Vous comprenez pourquoi le groupe PS n’a pas la liberté de vote ?


09:52 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mariage gay, ps, jospin |  Facebook | | Lien permanent

28/01/2013

Puisaye : les Gaulois sont incorrigibles

 Ch StFargeau XL.jpgEn deux décennies, le député de l’Yonne Jean-Pierre Soisson avait réussi à fédérer le pays de Puisaye, dans le nord de la Bourgogne, autour de ce qui vaudra à ce petit territoire sans ressources de devenir, dans dix ou vingt ans, un petit Lubéron verdoyant et préservé à 1h20 de Paris : Saint-Fargeau, Guédelon, Colette, Larousse, les potiers, etc. Las ! Soisson à peine parti en retraite, les élus du coin se sont dépêchés de détricoter cet ensemble à la cohérence touristique incontestable, pour s’entredéchirer entre fiefs minuscules, roitelets impuissants, intérêts rivaux et jalousies féroces. Décidément, les Gaulois sont incorrigibles !

 

27/01/2013

Mariage gay : les médias évoluent

 Manif.jpgC’est nouveau. Ayant dû plonger dans le dossier pour couvrir les manifs des 13 et 27 janvier, un certain nombre de journalistes radio ou télé commencent enfin à admettre que l’immense majorité des adversaires du "mariage pour tous" n’est aucunement "homophobe" ; que la quasi-totalité des gens qui militent pour la loi Taubira sont farouchement partisans de la PMA ; et que le sacro-saint principe d’égalité appliqué aux couples d’homos (hommes ou femmes) débouchera forcément, tôt ou tard, sur la libéralisation de la GPA. De nombreux confrères découvrent aussi, dans leurs enquêtes, que beaucoup de gens raisonnables, à gauche, sont très réservés dans cette affaire…

 

23:10 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mariage gay, médias |  Facebook | | Lien permanent

26/01/2013

Quand la Bourgogne communiquera...

 Bourgogne.jpgDeux mauvaises nouvelles en quinze jours : les "climats de Bourgogne" n’ont pas été retenus pour l’Unesco ; Dijon n'a pas été sacrée "Cité de la gastronomie" française. Et pourtant, les deux dossiers étaient techniquement excellents. Et pourtant, les dirigeants de la région Bourgogne et de la ville de Dijon sont très proches du gouvernement. Alors ? Alors il serait temps que les responsables de notre belle région, toutes tendances confondues, s’interrogent sérieusement sur leur communication externe : faible notoriété, absence d’image, pas de politique de marque, budgets ridicules, peu de contacts nationaux, manque de vision, et surtout, incapacité à travailler ensemble. Tous "fiers d’être Bourguignons", certes, mais chacun chez soi et chacun pour soi !

 

25/01/2013

Le protestantisme, voilà l'ennemi !

 bible.jpgVoilà encore une étonnante provocation anticléricale, qui vise cette fois les protestants. Depuis toujours, les pasteurs protestants alsaciens et mosellans sont rémunérés par l’Etat puisque leur statut de "ministres du culte" est resté "concordataire" après 1918, ce que la Constitution a validé en 1958. Or, un groupuscule laïciste du XVIIIè arrondissement de Paris a décidé de partir en guerre contre ces pasteurs (en laissant tranquilles les prêtres et les rabbins, on ne sait pas pourquoi) auprès du Conseil d'Etat. But de l’opération : porter un coup mortel au protestantisme français. Pourquoi tant de haine ? Cela, il faut leur demander !   

24/01/2013

Comment passer à la télé ?

 Apparu.jpgJ’ai lu, dans Le Parisien, l’interview de l'ex-ministre UMP Benoît Apparu sur le mariage gay. Il voudrait que, sur un tel sujet, Hollande organise un "référendum" ; il dit sa préférence pour une "union civile" entre homos ; il note que l’adoption homoparentale concerne, en réalité, un très petit nombre d’enfants ; il déclare "inacceptable" la PMA et stigmatise le "droit à l’enfant" ; il dément que les opposants au projet Taubira soient "archéos" ou "homophobes". Bon, à part tout cela, de façon un peu confuse, il dit qu’il "votera pour le mariage pour tous" : résultat, il est invité sur toutes les chaînes de télé, façon Bachelot, comme un héros des temps modernes !   

23/01/2013

Le suicide des libraires

 librairie.jpgLa plus importante librairie d’Auxerre, à son tour, vient de prier les Editions de l’Armançon et les Editions de Bourgogne de reprendre leurs ouvrages : vendre des livres édités en Bourgogne, c’est terminé, fini, c’est du stock non rentable ! La mort de l’édition régionale est ainsi programmée : qui saura ce que produisent les écrivains locaux si on ne les trouve pas dans les librairies de leur propre région ? Personne n’a donc expliqué aux brillants gestionnaires qui prennent ce genre de décision qu’en tuant la production de livres régionaux, ils précipitaient, forcément, inéluctablement, leur propre mort ?  

22/01/2013

Merci à Eric Fottorino

 FOT+BL-2.JPGDevant 130 personnes passionnées, hier, à Dijon, Eric Fottorino a raconté comment on devient directeur du journal Le Monde et comment… on se fait virer de ce poste deux ans plus tard ! La grande presse, son univers impitoyable ! Une vraie leçon sur le journalisme, à l’heure où l’histoire s’accélère : trouvera-t-on encore Le Monde dans les kiosques dans 5 ans, rien n’est moins sûr ! Merci à l’ami Fottorino – qui est aussi un écrivain, un vrai – d’avoir accepté cette invitation du Club des Ecrivains de Bourgogne : cette soirée bourguignonne, grâce à lui, fut aussi intéressante que chaleureuse, c’est ça qu’on aime !

21/01/2013

Des écrivains ? En province ?

 Alix-FrBleu.JPGAvant, quand le Club des Ecrivains de Bourgogne recevait à Dijon, comme chaque mois, quelque prix Goncourt, académicien français ou écrivain de grande réputation, France Bleu Bourgogne consacrait une heure d’émission, avant la conférence, à ce visiteur. Mais ça, c’était avant. L’émission d’une heure s’est réduite à 7 minutes dans le journal du soir, puis à une simple annonce technique. L’ordre est venu de la rédaction nationale de France Bleu : les écrivains, la littérature, tout ça, c’est prise de tête, stop, on arrête ! Les provinciaux, ces ploucs, sont bons qu’à écouter de la zizique, allons !


19/01/2013

Hollande : la réponse est non

 

mariage-pas-gay.jpgUne semaine après la plus grande manif populaire du dernier quart de siècle, comment a réagi le pouvoir ? Le retrait du projet de loi, façon Mitterrand ? C’est non : Hollande et Ayrault ont déjà trop reculé sur leurs promesses électorales. Le référendum ? C’est non : Hollande a trop peur de le perdre. Des états généraux sur la famille ? C’est non : un vrai débat public ferait le jeu des adversaires du projet. Restait la solution "centriste", prônée par beaucoup de gens, de Giscard à Ruquier : l’égalité des droits sans remise en cause des fondements du mariage. La commission des lois a tranché : c’est non. Et là, évidemment, on se pose des questions…