Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2013

La politique réservée aux fonctionnaires ?

 AN.jpgParmi les mesures de "moralisation" annoncées par François Hollande, il en est une qui va achever de couper la France en deux : celle qui interdira aux élus d’exercer un métier. Autant annoncer clairement que le Parlement sera réservé aux fonctionnaires, lesquels sont déjà les seuls à retrouver leur job en cas de non réélection et voient même progresser leur ancienneté pendant leur mandat ! Ou alors, soyons logique, il faut que tout fonctionnaire démissionne, comme en Angleterre, quand il annonce sa candidature à une élection. Chance de réussite, en France, d’un tel projet : 0 %.

11/04/2013

Le silence des églises

 silence-des-eglises.jpgLe téléfilm d’hier soir sur la pédophilie dans l’Eglise, sur France 2, était intelligent, émouvant et magnifiquement joué. Dommage que le débat qui a suivi – à part deux témoignages bouleversants – ait été décevant, remuant de vieilles idées reçues sans mise en perspective historique (il s’en est passé, des choses, depuis l’affaire Pican en 1996) et sans tenir compte des travaux faits sur le sujet. Un seul exemple : pourquoi consacrer tant de temps au célibat des prêtres alors qu’on sait, grâce aux sociologues américains, que la situation est la même chez les pasteurs protestants… qui sont mariés ?

10/04/2013

Allez, tous à poil !

 itw.jpgLe meilleur moyen de mettre un frein au lamentable déballage démagogique appelé "moralisation", c’est d’exiger, ce qui serait légitime, qu’elle s’applique à tous les acteurs de la vie publique, à commencer par les directeurs de journaux, rédacteurs en chef et grands éditorialistes complices de cette sulfureuse inquisition morale, les Denizot, Elkabbach, Demorand, Toussaint, Plenel, Barbier, Drucker, Chazal et autres Fogiel. Et de leurs conjoints, pour éviter les tricheries. Vous allez voir que, d’un seul coup, on va découvrir que cet étalage sur la place publique est la porte ouverte au populisme et au poujadisme !

09/04/2013

Les riches, les pauvres et les gogos

 lingots.jpgSi la situation n’était pas si grave, on brocarderait de bon coeur cette course ridicule dans laquelle se sont lancés les dirigeants socialistes. C’est à celui qui aura le patrimoine le plus insignifiant : vieille Renault 4L, tout petit PEL au Crédit Agricole, F2 dans un quartier pourri, minicar Combi Volkswagen, etc. La gauche morale devient la gauche misérabiliste ! Vous entendez hurler de rire les Badinter, Fabius, Strauss-Kahn, Dumas, Lang, Bergé et consort ? On désignera plus tard, Mesdames, Messieurs, le futur gagnant du Prix Cahuzac du plus gros mensonge fiscal ! On a bien compris que François Hollande n’aimait pas les riches : pourrait-il simplement s'abstenir de prendre les pauvres pour des c… ? 

11:52 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : riches, pauvres, cahuzac, hollande |  Facebook | | Lien permanent

08/04/2013

Alsace : un référendum catastrophique

 Alsace.jpgL’Alsace continuera donc d’être gérée de façon absurde par trois assemblées : un conseil régional et deux conseils généraux. Alors que tout le monde sait qu’il faut simplifier le "mille feuilles" des collectivités locales qui coûte si cher en impôts et en bureaucratie ! Pour une fois que les dirigeants d’une région avaient fait passer l’intérêt général au-dessus de leurs petits privilèges locaux ! C’était compter sans les populistes de tout poil, de Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen, qui ont brandi le spectre de l’Allemagne voisine, sans vergogne, pour faire capoter le projet. Voilà un gâchis historique, qui signifie aussi que la France devient ingouvernable. Il n'y a pas de quoi rire...

 

06/04/2013

Cahuzac : une réponse socialiste

 Holl-Cahu.jpgFace à un séisme comme l’affaire Cahuzac, on voit bien qu’il y a deux types de réponse. La première est politique : débusquer les complicités au sommet de l’Etat, enquêter sur les ramifications inévitables, remanier le gouvernement, faire confiance à la justice et repartir comme en 14. Et puis il y a la réponse proprement socialiste : lapider l’ancien camarade, exclure le frère honni, dénoncer le Front National, vilipender le pouvoir de l’argent, rappeler les turpitudes de Sarkozy, écourter un voyage en Corrèze et, surtout, lancer en catastrophe et à grand fracas une usine à gaz législative pour interdire le mensonge.

05/04/2013

Le Sénat, à 5 voix près...

 mariage-homosexuel.jpgHollande a eu chaud. A 5 voix près (sur 371), le Sénat a rejeté la proposition visant à poser directement au peuple français la question du mariage gay, cette réforme "de civilisation" qui a abouti, après six mois de débats édulcorés, d’accusations sectaires et de manifestations exaspérées, à diviser dramatiquement la société à une période qui demanderait, pourtant, davantage de cohésion nationale. Mais au fait, pourquoi François Hollande ne veut-il pas d’un référendum qui, sur le principe, le grandirait ? Tiens, pardi, parce que tout le monde sait, aujourd’hui, que la réponse serait négative !  

04/04/2013

Qui pour remplacer Ayrault ?

 Lamy.jpgHollande voulait maintenir Ayrault jusqu’à l’échec programmé des élections de 2014, avant d'ouvrir le gouvernement aux centristes. C’est raté. Il lui faut nommer en catastrophe un gouvernement de transition. Qui peut jouer ce rôle ? Moscovici est plombé par l’affaire Cahuzac ; Aubry est mise en examen dans l’affaire de l’amiante ; Fabius ferait trop d’ombre au président ; Valls a montré qu'il était un peu léger ; Royal exploserait les ventes de la presse people ; Strauss-Kahn… oh pardon ! Alors un nouveau venu, comme Pascal Lamy (photo), le patron de l’OMC ? Il préparerait assez bien l’ouverture, façon Delors, mais il serait conspué par la gauche de la gauche, dont Hollande a besoin jusqu’en 2014. Sacré casse-tête !    

10:40 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ayrault, gouvernement, lamy, 2014 |  Facebook | | Lien permanent

03/04/2013

Cahuzac privé d'écharpe ?

 cahuzac-2.jpgAinsi François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Harlem Désir ont décidé que Jérôme Cahuzac, le traître, le félon, le menteur, ne pourrait pas redevenir député dans le mois qui suit son départ du gouvernement, comme le prévoit pourtant la Constitution. Quelqu’un pourrait-il rappeler à ces jeunes gens que c’est le peuple qui désigne les députés, et non le pouvoir exécutif, à plus forte raison le parti politique au pouvoir ? En l'absence de toute condamnation judiciaire, c’est à ses électeurs de Villeneuve-sur-Lot de faire savoir à Cahuzac s’il doit ou non se démettre de son mandat. Je sais que les apparences sont trompeuses, mais la France est une République !

 

02/04/2013

Cahuzac ne doutait de rien

 cahuzac.jpgJ’avoue avoir être surpris par l’affaire Cahuzac. D’abord, cette rumeur de compte en Suisse me paraissait moins gênante pour Hollande que la mise en examen du sénateur Jean-Noël Guérini, patron du PS marseillais ; moins sulfureuse que celle de Martine Aubry dans l’affaire de l’amiante ; et moins spectaculaire que celle de Sarkozy dans l’affaire Bettencourt. Mais surtout, je n’imaginais pas qu’un ministre si corrompu, socialiste ou non, franc-maçon ou non, pût se croire à ce point protégé des poursuites judiciaires ! Il ne doutait vraiment de rien !

22:27 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : cahuzac, ps, affaires, guérini, aubry |  Facebook | | Lien permanent

01/04/2013

Qui se radicalise ?

 LeMondeUne.jpgUn titre menaçant barre la Une du Monde : "L’électorat de droite se radicalise". Boudiou ! Revoilà la vieille rengaine sur la montée de l'extrême droite, le souvenir du 6 février 1934, les ombres de Pétain et de Poujade, et, bien sûr, la coupable collusion entre l’UMP et le FN. Agitprop basique ou erreur d’analyse ? Le Monde n’a pas dû noter que dans l’Oise, l’autre dimanche, l’UMP a battu le FN de justesse, et que la vraie nouveauté politique, c’est la quasi-disparition du PS de l’arène électorale ! L’info, la vraie, c’est que le gros de la population française a rarement été aussi exaspérée contre le pouvoir, et que celui-ci ne veut pas l’entendre. Le Monde non plus, apparemment.

31/03/2013

Merci à Paule Constant

 PConst+BL-1.JPGC’est une "collègue", en quelque sorte, que j’ai reçue au Club des Ecrivains de Bourgogne, à Dijon, ce jeudi soir : Paul Constant préside, à Aix-en-Provence, le Centre des Ecrivains du Sud-Jean Giono. Prix Goncourt 1998, cette femme de caractère vient de publier C’est fort la France ! chez Gallimard, où elle revient, une fois encore, sur sa jeunesse dans l’Afrique coloniale. Sa patte : aller toujours chercher ce qui se cache derrière les apparences, sachant que ce qui reste de la réalité, c'est ce qu’on en raconte. Vaste programme, sympathique échange. Merci, chère Paule, pour cette belle soirée !

23:59 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ecrivains, dijon, constant |  Facebook | | Lien permanent

29/03/2013

Vu à la télé

 vache.jpgLa semaine dernière, en rentrant chez moi après avoir commenté l’élection du pape à la télé, j’ai voulu en mesurer les retombées sur le net. J’ai tapé "google", puis "actualités", puis mon prénom et mon nom… pour me rendre compte que Bernard Lecomte était un champion, une vedette, une star ! Au moins en Une du Maine Libre : cet homonyme, éleveur au lieu-dit La Chauvelière, à Saint-Jean-des-Echelles, était rentré du Salon de l’Agriculture flanqué d’une vache normande ayant obtenu, tenez-vous bien, le Premier prix de la Meilleure mamelle adulte, une mamelle "très haute, bien collée au corps" ! Un pis parfait faisant l’admiration des foules ! La notoriété est une valeur très relative.

28/03/2013

Hollande doit choisir

 Hollande-TV.jpgCe jeudi soir, François Hollande devra choisir : ou bien ressouder la majorité qui l’a porté au pouvoir, ou bien ressouder le pays qu’il préside. Ou bien il donne des gages à Mélenchon, aux Verts, à la CGT et à la LGBT, ou bien il s’adresse (enfin) à la majorité des Français, toutes tendances, opinions et religions confondues. A seulement 31 % d’opinions favorables et avant la tempête sociale qui s’annonce à l’horizon, va-t-il s'obstiner à chouchouter sa gauche en traitant d'homophobes les deux tiers de ses compatriotes, ou va-t-il imaginer tel geste fort, telle ouverture symbolique montrant qu’il est bien, désormais, le président de tous les Français ?

00:15 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : hollande, crise, laïcité |  Facebook | | Lien permanent

27/03/2013

Qu'arrive-t-il à Manuel Valls ?

 valls.jpgEntendu Manuel Valls à deux reprises, ce mardi, à l’Assemblée nationale. Après quelques mois d'un beau parcours politique, l’homme le plus populaire du gouvernement a commis sa première faute grave : le voilà, à son tour, qui injurie l’immense foule des manifestants pacifiques de dimanche en les accusant sèchement d’être manipulés par des extrémistes dont il égrène la liste avec autant de mépris que de minutie. Aucune ouverture, aucune nuance, aucun respect ! Or, ce genre de déclaration péremptoire exacerbe l’agacement d’une majorité du peuple français, et cela ne présage rien de bon dans la crise qui s’annonce…  

26/03/2013

Vatican : le kif de Bigard

 bigard.jpgOn en sait davantage, après avoir lu Var-Matin ce lundi, sur la rencontre historique provoquée par le président Nicolas Sarkozy au Vatican, en 2007, entre Benoît XVI et le comique troupier Jean-Marie Bigard. Celui-ci raconte le "kif absolu" qu’il éprouva quand il eut ainsi l’occasion de "baiser la nouille" du pape, lequel "n’en avait rien à branler" et "hochait la tête comme un chien à l’arrière d’une bagnole". Seul regret du pèlerin pétomane : "Ne pas avoir eu le temps de lui dire qu’il existait des préservatifs au goût de banane ou de cacahuète". Sacré Sarko, va !

25/03/2013

Le blues des éditeurs bourguignons

 bourgogne,livre,éditeurs,régionPlaisir de retrouver nombre d’éditeurs bourguignons, ce week-end, sur le stand "Bourgogne" du Salon du livre de Paris. Désolation de les entendre célébrer tristement leur dernière prestation en dehors de leur région : désormais, on ne pourra plus découvrir les productions littéraires bourguignonnes à Paris, Colmar ou Bruxelles, le Conseil régional de Bourgogne ayant décidé de supprimer l’aide avec laquelle le Comité régional du livre (CRL) assurait cette présence. Il ne reste plus qu’aller éditer en Aquitaine, PACA, Lorraine, Alsace, Normandie, Pays de Loire ou Bretagne, ces régions qui défendent encore leurs éditeurs…

 

24/03/2013

Réveillez Hollande !

manif,hollande,mariage gay,fn,psFrançois Hollande et le PS, sans doute parce qu’ils croient en être les propriétaires historiques, n'entendent pas la rue qui gronde. Gravissime faute politique ! Ils ne voient donc pas l’exaspération croissante des deux tiers de Français hostiles à la loi Taubira, systématiquement et grossièrement méprisés par le pouvoir ? Ils ne comprennent pas ce que signifie le résultat de la Deuxième circonscription de l’Oise ? Ils ne voient pas que 51,4 % pour l’UMP et 48,6 % pour le FN, c’est un séisme politique qui annonce, pour 2014, la marginalisation absolue du PS, c’est-à-dire du seul parti qui... soutienne le président de la République ? Quelqu’un peut-il réveiller le chef de l’Etat ? Il y a urgence !

23:40 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : manif, hollande, mariage gay, fn, ps |  Facebook | | Lien permanent

22/03/2013

Pape : la course folle des éditeurs

 pape.jpgQui va gagner la course au premier livre sur le nouveau pape ? Dès le 6 avril, les éditions Le Rocher/Paroles et Silence sortiront Pape François - Seul l’amour nous sauvera, un recueil de ses textes préfacé par le cardinal Vingt-Trois. Le livre d’entretiens entre le cardinal Bergoglio et le rabbin Abraham Skorka (Sobre el cielo y la tierra) a été acquis par Robert Laffont, et son autre livre-entretien écrit avec son ami Sergio Rubin (El jesuito) par Flammarion. Mais l’ami Michel Cool, qui boucle chez Salvator la première bio en français du pape (François, pape du Nouveau monde), pourrait bien, dès le 29 mars, in extremis, les coiffer tous sur le poteau….

10:53 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pape, édition, livre, bergoglio |  Facebook | | Lien permanent

21/03/2013

Ayrault en sursis

 ayrault.jpgLa télévision, c’est redoutable ! Notamment à l’Assemblée nationale, quand la caméra scrute les visages : celui de l’orateur, en gros plan, et celui des députés qui l’écoutent plus ou moins attentivement. Impossible, de si près, de ne pas voir en Jean-Marc Ayrault un homme aussi honnête que maladroit – son hommage à la "responsabilité" de Jérôme Cahuzac était pathétique – mais sans charisme ni talent d’orateur. Les visages fermés, inquiets voire accablés de ses ministres mal à l’aise, la lassitude distraite de nombreux députés socialistes pianotant sur leurs portables, montrent qu’aucun n’était dupe : Ayrault ne passera pas l'année…

10:06 Publié dans Blog | Commentaires (1) |  Facebook | | Lien permanent