Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2010

Combien de manifestants ?

 

 

greve.jpgIl arrive que les journalistes fassent leur métier. Stimulés par les sempiternelles querelles de chiffres entre la police et les syndicats, certains médias (Mediapart, l’AFP et France Bleu à Marseille, France Soir, etc) ont donc organisé, chacun de son côté, le comptage minutieux des manifestants du 12 octobre. Les résultats sont stupéfiants. A Paris, où les syndicats annoncent 330.000 et la police 89.000, ils ont compté… 73.000 manifestants ! A Marseille, idem : 230.000 selon les syndicats, 24.000 selon la police, la vérité se situant entre… 17.000 et 21.000 ! Mais attendez, si les chiffres syndicaux de la participation aux dernières manifs doivent être divisés par 4, par 6 ou par 10, cela change tout, non ?  

30/09/2010

Politique-story et démocratie-réalité

secret-story-oeil.jpgCe qui est terrifiant, aujourd’hui, c’est que le traitement de la vie politique dans les médias est entièrement calqué sur Secret Story et Koh-Lanta. Sabrina va-t-elle s’allier avec Kevin ? Valentin saura-t-il répondre aux avances de Kenza ? Jennifer sera-t-elle exclue par les membres de son groupe ? Les Rouges vont-ils combler leur retard sur les Jaunes ? Jean-Luc va-t-il révéler publiquement son homosexualité ? Le public va-t-il éliminer, par son vote, Nicolas ou Dominique ? La réconciliation de Martine et Ségolène est réelle ou non ? Eric va-t-il avouer en direct qu’il a profité de la candeur de Liliane ? Terrifiant, je vous dis. 

28/09/2010

Brouhaha médiatico-politicard

Sar-Fil.jpgDébranchez tout pendant trois jours, comme je l’ai fait ce week-end, puis reprenez le fil de l’info : vous mesurerez mieux la folle disproportion qui caractérise, en France, l’information politique, incroyablement omniprésente et répétitive. Mais pourquoi consacrer autant de pages, de titres, d’émissions au remaniement ministériel… de novembre prochain ? Un petit mot banal de Fillon, qui rappelle au détour d’une phrase que Sarko n’était pas son "mentor", ce qui est rien moins qu'évident, et ce sont des centaines de reprises obsédantes, de commentaires infantiles, de polémiques artificielles ! Que de blablas insignifiants, que forêts défrichées pour rien !

 

20/09/2010

Retour d'Angleterre

benoit xvi.jpgLes médias sont ainsi. Benoît XVI s’envole pour l’Angleterre, c’est le dossier pédophile qu’on ressort du tiroir. Il en sera ainsi, désormais, pour tous les voyages apostoliques. Et puis, plus rien. Que le pape et la reine d’Angleterre ferment une parenthèse de 5 siècles de conflit entre anglicans et catholiques, en ces temps de confrontations interreligieuses, cela n’intéresse personne. Soudain, le pape fait à nouveau la une, car on a arrêté des présumés terroristes pendant sa visite. Et puis, à nouveau plus rien. Le discours du représentant de 1,3 milliard de fidèles sur le rôle des religions dans les sociétés modernes, quel intérêt ? Et puis on apprend que les terroristes, finalement, n’en étaient pas. Fin du voyage du pape en Angleterre.  

17/09/2010

"Sur fond d'affaires pédophiles"

pdeclaration-avion.jpgC’est reparti pour un tour. Chaque voyage de Benoît XVI, désormais, se déroulera "sur fond d’affaires pédophiles". C’est facile, on trouvera toujours 5 ou 6 victimes pour témoigner devant une montagne de caméras, qui tourneront en boucle pendant 24 heures et éviteront de traiter les sujets de fond. L’anglicanisme, le cardinal Newman, tout ça, c’est trop compliqué ! Dommage seulement que les médias ne tiennent pas compte de toutes les infos récentes sur le sujet : comparaisons chiffrées dédouanant les prêtres catholiques, recul de la pression judiciaire aux USA, rapport de l’inspection de l’Education nationale en France, mesures internes prises par le pape, etc. Mais pour cela, il faudrait du temps, de la place, de la curiosité, du travail, de la nuance…    

29/08/2010

Toute photo est mensonge

Sharon.JPG Le festival "Visa pour l’image", à Perpignan, est ouvert. Thème principal : à l’heure de Photoshop, toute photo de presse n’est-elle pas un mensonge ? Amis photographes, voici trois raisons de ne pas faire de complexes : 1. A l’époque mythique du noir et blanc, qui avait jamais vu un paysage ou un attentat en noir et blanc ? 2. A La Rochelle, ce week-end, toutes les photos démontrent que Martine Aubry et Ségolène Royal s’adorent, or ces photos ne sont pas retouchées ! 3. Mais, surtout, regardez la Une du Figaro Madame : si Sharon Stone a désormais le visage d’Ursula Andress, est-ce seulement parce qu’on a retouché… ses photos ?

20/08/2010

La rentrée politique, c'est lundi

La presse du port.JPGLa rentrée politique, c’est lundi. La rentrée politique n’a aucun rapport avec l’actualité réelle : elle correspond simplement au retour de vacances des rédacteurs en chefs qui ont pu vérifier avec satisfaction, chaque matin, en lisant la presse au Café du Port, qu’il ne se passait plus rien quand ils n’étaient plus là. Si on en juge par l’interview de Ségolène Royal tout-à-l'heure sur Europe1, la rentrée risque d’être très, très ennuyeuse : ...bouclier fiscal… travailler plus pour gagner moins… plus de policiers dans les banlieues… ne pas stigmatiser les minorités… Et le passage obligé, le best-seller, le leitmotiv, la scie de toutes les interviews politiques pendant les mois qui viennent : ...c’est la faute à Sarko… Sarkozy est mauvais… Sarko fait tout pas bien… On ne va pas rigoler, je vous dis. 

16/08/2010

Concours de titres

CoverMarianne.jpgSelon la fameuse maxime de Jean-François Kahn, les journaux "lèchent", puis ils "lâchent", enfin ils "lynchent". Dans le cas de Sarkozy, l’ami JFK va devoir trouver un quatrième degré, et par sa propre faute. Après Le Point qui titrait au début de l’été "SARKO EST-IL NUL ?", laissant ainsi entendre que 19 millions d’électeurs ont voté comme des débiles en 2007, on a vu Marianne titrer en août "LE VOYOU DE LA REPUBLIQUE", pulvérisant les plafonds de la grossièreté. Je conseille quelques titres à L’Express et au Nouvel Obs au cas où ils viendraient à manquer d’imagination : "SARKO EST UN SALE CON", "LE CRETIN QUI NOUS GOUVERNE", "UNE PUTE A L’ELYSEE" ou encore "LE NAIN EST-IL FASCISTE ?". Etonnez-vous, après cela, que la presse écrite perde des lecteurs !

21/07/2010

Une pause estivale

soleil.JPGAvant de faire une petite pause estivale, votre blogueur préféré vous offre, pour vous remercier de votre fidélité, quelques citations de circonstance, un peu au hasard :

   - "Nous en avons assez des ministres falots qui prétendent nous gouverner, alors qu'ils ne savent même pas se conduire eux-mêmes" (Beaumarchais)

   - "Rester six semaines sans lire un journal, c’est pour un homme une véritable cure pour son imagination et son intelligence." (Montherlant)

   - "Les journalistes apportent une conscience d’illettrés au récit prosaïque et minutieux des faits et gestes de gens totalement dénués d’intérêt" (Oscar Wilde)

    - "Si apud bibliothecam hortulum habes, nihil deerit" (Cicéron)

Bonnes vacances.

10/07/2010

L'opium du poulpe

Poulpe-1.jpgCette histoire de poulpe visionnaire est géniale. Paul, l’aimable petite pieuvre de l’aquarium Sea Life d’Oberhausen, en Allemagne, a donc prédit tous les résultats des matchs du Mondial où jouait l’Allemagne. Et prédit aujourd’hui que l’Espagne remportera la coupe. Et toute la presse mondiale, absolument toute, parle de ce céphalopode illuminé ! Si j’avais su, j’aurais dressé un bel escargot de Bourgogne à se livrer à la même manip divinatoire, chez moi, devant les caméras du monde entier. Mais en plus, j’aurais aussitôt publié les mémoires de l’animal aux Editions de Bourgogne, lesquelles n’auraient plus jamais eu de problèmes de trésorerie !

26/06/2010

Qui doit démissionner ?

L'Equipe.jpgRetour sur le psychodrame footballistique qui a tétanisé la France et ses médias pendant une semaine de folie. On sait, aujourd'hui, que la fameuse insulte d’Anelka qui a barré la Une de L’Equipe n’était, en somme, qu’un juron marmonné par le joueur dans les vestiaires - dont les termes, d’ailleurs, n’étaient pas exacts. Un malentendu, au sens propre du mot. Grossier, certes, mais humain, tellement humain ! Qui n'a pas marmonné un jour quelque juron un tantinet vulgaire, devant la machine à café, après s’être fait engueuler par un chef de service ? Est-ce que cela méritait un tel barouf ? Est-ce que la démission du rédacteur en chef de L’Equipe n’aurait pas suffi à éviter le drame ? 

19/06/2010

Le jeu du "Qui encule qui ?"

 

 

logo-FranceInter.jpgLe poisson pourrit par la tête. La radio, aussi. Les interminables bisbilles entre Philippe Val, Stéphane Guillon et autres Didier Porte commencent à lasser grave. L’auditeur moyen s’interroge : depuis que Nicolas Sarkozy nomme personnellement les patrons de Radio France et de France Inter, c’est donc la censure qui règne et la vulgarité qui triomphe sur les ondes du service public ? Au jeu du "Qui vire qui", on ne sait plus si c’est Porte, celui qui "encule" Sarkozy, ou Val, son patron, auteur de l’immortelle chanson "On s’en branle", ou Guillon, celui qui "sodomise" chaque matin un responsable politique (les jours pairs) ou son propre directeur (les jours impairs). Provocs et règlements de compte entre "humoristes" ? Il y a longtemps que tout ce déballage ne fait plus rire personne !

16/06/2010

Nos vuvuzelas à nous

vuvuzelas1.jpgBien sûr, moi aussi, le premier jour, j’ai cru qu’un énorme essaim d’abeilles était entré dans la cuisine. Le monde entier découvrait les vuvuzelas. Les commentateurs du PAF ont hurlé, jusqu’à vouloir les interdire : on ne les entendait plus, eux ! Leur plainte, qui respecte peu les usages sud-africains, est significative. Car les vuvuzelas, les vraies, les permanentes, ce sont bien les animateurs du PAF qui serinent du matin au soir, à la radio et à la télé, le même bourdonnement obsédant fait de pseudo-nouvelles frivoles et éphémères. Un exemple : et si on arrêtait de parler du coût de la chambre d’hôtel de Rama Yade ? Bzzzzzzzzzzzzzzz !

01/06/2010

La retraite des journalistes

La retraite à 60 ans, en France, c’est un dogme immuable, un principe éternel, un symbole sacré. C’est ce qu’on entend souvent dans les médias, où les plus grands journalistes, éditorialistes et commentateurs savent de quoi ils parlent. Je pense notamment à Jean-Pierre Elkabbach (73 ans), Michel Denizot (65 ans), Alain Duhamel (70 ans), Catherine Nay (66 ans), William Leymergie (63 ans), Olivier Mazerolle (68 ans), Jean-Claude Narcy (72 ans), Michel Drucker (68 ans), Philippe Bouvard (81 ans), Etienne Mougeotte (70 ans), Philippe Alexandre (78 ans), Jean-François Kahn (72 ans), Christine Ockrent (66 ans), Patrick Poivre d’Arvor (63 ans), Claude Imbert (81 ans), Jean Daniel (90 ans), etc. Un dogme, un symbole, je vous dis !

 

 

31/05/2010

On est les champions

Cocorico ! Allez hola ollé ! En football, hier, la glorieuse équipe de France a fait laborieusement match nul avec la Tunisie. En tennis, à Roland-Garros, il n’y a plus un seul joueur français dans la compétition. Dans une discipline reine, la chanson de variétés, le représentant français a été pulvérisé, samedi, lors du concours de l’Eurovision. La France a raison de se replier sur sa véritable spécialité, où elle triomphe parce que personne ne la lui dispute : la course de petits chevaux, version 2012, qui a encore mobilisé, ce lundi, les plus prestigieux journalistes du pays, avec cette polémique imbécile sur la comparaison Sarkozy-Madoff qui n’intéresse rigoureusement personne. En faux débats, rideaux de fumée, controverses artificielles et polémiques inutiles, on est les champions !   

 

24/05/2010

Deuxième pause télé

La vie est bien faite. A peine le jury du festival de Cannes a-t-il attribué sa palme d’or à un film incompréhensible réalisé par un type au nom imprononçable, justifiant ainsi ma décision de couper ma télé il y a deux semaines pour me consacrer au grand air, à la nature, au soleil, aux petits zoiseaux et à la lecture sous mon tilleul préféré, que le tournoi de Roland Garros m’offre, dans la foulée, le prétexte à deux autres semaines sans télé : consacrer de très longues heures à regarder de jeunes inconnus jouer au tennis sur un écran si petit qu’on ne voit pas la balle, c’est une perte de temps sèche et cela n’offre rigoureusement aucun intérêt. Allez, 40-30, balles neuves, je vais retrouver mon bouquin au fond du jardin…

20/05/2010

Une pause télévisuelle

 

Le festival de Cannes coïncide avec le vrai début du printemps, et c’est une chance pour tous ceux qui, comme moi, habitent à la campagne. Car cet événement annuel, convenu, répétitif, obligé, formaté, recuit, artificiel, est une excellente occasion d’éteindre la télé pendant deux semaines. Quinze jours de promo générale, limite insupportable, où le malheureux public ne voit aucun des films dont parlent savamment quelques privilégiés en robes longues et nœud pap, tandis que de jolies et mystérieuses inconnues minaudent en montant les marches sous les hurlements de centaines de photographes ! Voilà une belle opportunité de faire une cure d’images et de lire des livres au soleil. En attendant de zapper Roland Garros...

18/05/2010

Les Français n'ont pas confiance

D’après Le Monde, 77 % des Français n’ont pas confiance dans l’économie. Quand on entend à la télé et à la radio les "spécialistes" incapables de dire si l’euro est une bonne ou une mauvaise chose ; quand on n’arrive plus à compter le nombre de zéros de la dette qui pèse sur les épaules de nos enfants ; quand on voit dans quels tourbillons de milliards d’euros précaires s’inscrivent les centaines d’euros de nos futures retraites ; quand on comprend qu’un seul spéculateur américain ou chinois pèse davantage sur les marchés que le travail de toutes les industries françaises ; quand les dirigeants politiques, de droite comme de gauche, paraissent tellement largués par la réalité économique… Eh bien, on trouve que 77 %, c’est bien peu !

12/05/2010

La broutille et le ramdam

raymond-domenech-2.jpgObsédante comme une préparation d’artillerie, envahissante au point d'asphysier la totalité des médias, l’annonce de cet événement historique avait pris le pas sur toutes les informations de seconde zone (la crise mondiale qui menace, la récession qui nous pend au nez, l’Angleterre qui passe à droite, l’euro qui flageole, etc). Enfin, alléluia, le sélectionneur Raymond Domenech allait nous donner, en direct sur TF1, la liste des 23 joueurs qui iront disputer la coupe du monde de football. Las ! Catastrophe, séisme, horreur et désolation ! Il a donné 30 noms au lieu de 23 ! Et personne, absolument personne n’a réussi à m’expliquer 1) pourquoi il a fait ça, 2) qu'est-ce que ça change, 3) en quoi une pareille broutille méritait un tel ramdam !

11/05/2010

Du rififi au Vatican

Les journalistes français ont cessé de s’intéresser aux affaires de pédophilie dans l’Eglise. Dommage pour leurs lecteurs : c’est maintenant que cela devient intéressant. A partir du moment où le cardinal Schönborn, de Vienne, révèle que les premières affaires impliquant des évêques, au début des années 2000, ont été sciemment étouffées par certains cardinaux, dont le secrétaire d’Etat Sodano, le dossier devient explosif. D’abord, il montre que Ratzinger n’a rien à se reprocher dans ce débat, et que toutes les accusations lancées contre lui sont à revoir. Ensuite, il touche au dossier de la béatification de Jean-Paul II : si le cardinal Sodano, pour se défendre, se défausse sur son patron de l’époque, il risque de plomber gravement la "montée aux autels" de celui-ci…