Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2019

Glyphosate : et vous, vous croyez quoi ?

monsanto-s-roundup.jpgQue les scientifiques du monde entier ne soient toujours pas capables de dire si le glyphosate est un produit cancérigène, oui ou non, cela me laisse pantois. Après tant d’années de polémiques acharnées entre gouvernements, multinationales, agences sanitaires, écolos, agriculteurs, médecins et juges, on continue de dénoncer ce produit pour le risque qu’il fait courir, et non pour le danger qu’il présente concrètement ! Tous les propos tenus sur cet herbicide tiennent donc de la croyance : on le voue aux gémonies comme on condamnait jadis les sorcières ! On n’est pas en train de régresser, là ?

13/05/2019

Sans l'Etat, pas de médailles ?

etat-financement-sport.jpgVous vous rappelez ce rapport sénatorial qui révèle qu’en France, les pouvoirs publics dépensent 17 milliards d’euros, chaque année, pour le sport ? Une somme qui stupéfie les Anglais ou les Américains. Une somme insensée, surtout, quand les hôpitaux publics et les commissariats tombent en ruine ! Mais voilà : la seule idée de transférer de l’Etat aux fédérations sportives la gestion de quelque 1.574 conseillers techniques sportifs (CTS) payés 70.000 euro par an, a déclenché un tollé général ! A cinq ans des JO, vous n’y pensez pas ! Les hôpitaux publics et les commissariats attendront…

23:11 Publié dans Blog | Tags : sport, budget, jo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/05/2019

Macron-Le Pen : hors sujet !

affiches-europeennes.pngNon, le vote du 26 mai ne consistera pas à choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen ! Non, ce scrutin ne sera pas la revanche des dernières présidentielles ! Pourvu que les grands médias ne tombent pas dans ce piège réducteur, infantile et franchouillard ! Il reste deux semaines pour intéresser les Français, pour une fois, à ce qui se passe en Allemagne, en Pologne, en Espagne, en Belgique ; pour toucher du doigt, enfin, la réalité de nos choix économiques et sociaux ; et pour désigner, le 26 mai, nos représentants au Parlement européen. La course de petits chevaux entre Macron et Le Pen, on s’en bat l’œil !

11/05/2019

Des raisons de s'indigner

lagardère.jpgTombé ce matin, par hasard, sur la récente diatribe de Jean-Michel Aphatie, sur Europe 1, contre le préfet de police Michel Delpuech, viré en mars pour sa mauvaise gestion des "gilets jaunes" et… aussitôt nommé au Conseil d’Etat où il va pouvoir arrondir sa retraite ! Lu ensuite, dans le Figaro du jour, qu’Arnaud Lagardère, qui a pris personnellement, voilà deux ans, les rênes de la station Europe 1, a perdu, depuis, plus d’un million d’auditeurs, passant de 7,7 % à 5,9 % d'audience cumulée... ce qui n'a pas dissuadé ses actionnaires de lui verser des millions d'euros ! Voilà, cher Jean-Michel, un beau sujet d’indignation pour une prochaine chronique !

10/05/2019

Ecolo, tendance totalitaire

661_magic-arti.jpgJ’avoue que je ne savais pas, jusqu’à ce matin, qui était Claire Nouvian. Cette dame est une écolo proche de Raphaël Glucksmann (elle figure sur sa liste pour les européennes). Je précise : écolo hystérique, tendance totalitaire. Je lis dans Marianne qu’elle lance une pétition pour faire interdire d’antenne, par le CSA, toutes les personnes qui contestent la réalité du réchauffement climatique et qui sont donc coupables de "révisionnisme climato-sceptique". Je m’étonne qu’elle n'exige pas la prison à vie, l’internement psychiatrique ou l’exil pour toute personne n'étant pas de son avis : ce serait plus simple !

09/05/2019

Quelle énergie, la France !

NON (2).jpgQuelle énergie, la France ! Quelle énergie dans les bisbilles politiciennes, dans la critique acharnée des institutions, dans le dénigrement des élus ! Quelle énergie dans la démolition méticuleuse du président de la République ! Quelle énergie dans les débats inutiles, les polémiques minables, les fake news malveillantes, le refus obstiné des réformes, le rejet des idées nouvelles, les revendications absurdes, les insultes sur les réseaux sociaux, la détestation de l’autre ! Sans mentir, si toute cette énergie était mise au service du pays face à ce que le reste du monde nous réserve, nous aurions moins peur en l’avenir…

09:13 Publié dans Blog | Tags : politique, réformes, france | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/05/2019

Un mensonge parmi d'autres

RN.jpgLe mensonge est le cancer de la politique. Lu dans Le Monde la perverse accusation portée dimanche, sur RTL, par Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national, contre le député européen sortant Arnaud Danjean, n° 3 sur la liste Bellamy, qui aurait voté "cette semaine", à Strasbourg, des crédits "pour l’intégration de la Turquie dans l’Europe". Scandale ! Sauf qu’il n’y a pas eu de vote, cette semaine, à Strasbourg, et, surtout, qu’Arnaud Danjean s’est toujours prononcé, sans ambiguïté, contre l’élargissement de l’Union européenne à la Turquie ! L’extrême droite ne change pas de méthode : calomniez, calomniez…

07/05/2019

Voter pour qui, pour quoi ?

Urne.jpgIl y a, en France, deux catégories d’électeurs européens (si on élimine les 60 % de gens qui n’iront pas voter, qui ne comprennent rien et sont, en général, contre tout). Il y a d’abord les citoyens français qui vont élire leurs représentants dans une assemblée aux pouvoirs importants, où deux ou trois groupes auront le pouvoir, où les élus LREM, LR ou Verts  auront donc un poids non négligeable. Et puis il y a ceux qui voteront bêtement, les yeux fermés, le front raide, sans rapport avec les enjeux, "pour ou contre Macron", ce que recommandent Marine Le Pen et une tripotée d'autres irresponsables qui se fichent complètement du monde qui les entoure.

10:24 Publié dans Blog | Tags : européennes, europe, macron | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/05/2019

Pourquoi pas 150 listes ?

Logos-Partis.jpgIls se marrent, les partis politiques traditionnels, en voyant que les Gilets jaunes n’ont pas été capables de présenter moins de 3 listes rivales aux élections européennes ! Qu’est-ce qu’on rigole à gauche (où l’on présente 3 listes concurrentes), à l’extrême gauche (où 4 listes s’affrontent), mais aussi à l’extrême droite (où l’on compte 4 listes différentes) ! En réalité, il n’y a pas de quoi rire : les 33 listes en compétition (!) pour le scrutin du 26 mai montrent que la société politique française est totalement explosée, façon puzzle, et que sa classe politique a perdu ce qui la faisait vivre : le sens du collectif !

05/05/2019

L'Europe, on s'en tape !

pape,Bulgarie,Europe,mère TeresaUne petite parenthèse, vite fait, dans l'affaire Castaner ? Ce dimanche, à trois semaines du scrutin européen, le pape François va rendre un hommage appuyé, dans un pays membre de l’Union européenne (la Bulgarie), aux deux principaux évangélisateurs de l’Europe de l’est, les frères Cyrille et Méthode. Jean-Paul II avait fait de ces deux grands personnages du christianisme les saints patrons de l’Europe (au même titre que saint Benoît pour l’Europe de l’ouest). Le pape fera aussi un saut en Macédoine, à Skopje, ville natale de mère Térésa, symbole de ce que l’Europe a donné de mieux au reste du monde. Oui, pardon, je sais, l’Europe, on s’en tape, excusez-moi…

04/05/2019

Hollande : l'avenir, c'est Brossat !

Brossat.jpgAinsi, l’ancien président François Hollande trouve que Ian Brossat, tête de liste du Parti communiste français (PCF) aux européennes, "a de l’avenir". Bigre ! Ian Brossat, le petit-fils de l’agent du KGB Marcus Klingberg, avenir de la gauche française ? Personne n’a donc dit à Hollande que la liste Brossat aux prochaines européennes peinait à atteindre les 2 % dans les sondages ? Franchement, qu’on puisse parler d’avenir à propos d’un des derniers héritiers directs de Lénine, Trotski, Staline, Beria, Mao, Thorez, Pol Pot, Marchais, Brejnev, Ceausescu, Castro, Chavez et Kim Jong-un, voilà qui laisse un peu rêveur…

03/05/2019

Le ministre a parlé trop vite

Castaner.jpgCastaner, c’est incontestable, a parlé trop vite. Il ne s’agissait pas d’une "attaque" comme les gilets jaunes nous y avaient habitués avec tel ministère, telle préfecture ou tel grand café des Champs Elysées, mais d’une violente tentative d’intrusion dans un service de La Pitié-Salpêtrière (comme le montre la vidéo). Et voilà que caracole deux jours plus tard, dans tous les médias, l’exigence indignée et insistante d’une démission du ministre ! Dans les mêmes médias qui, toute la soirée de mercredi, eux aussi, sans prendre le temps de vérifier l’info, ont parlé d’une "attaque" de l’hôpital : on s’attend à une impressionnante série de démissions de journalistes…

02/05/2019

Et maintenant, on dit quoi ?

gj (2).jpgQuand ils ont commencé à saccager des magasins et incendier des voitures, on a dit : "Pas d’amalgame". Quand ils ont terrorisé des élus locaux et cassé la gueule à des journalistes, on a dit : "Ce ne sont pas tous les gilets jaunes qui font cela". Quand ils ont voulu empêcher les pompiers d’éteindre le feu à la préfecture du Puy-en-Velay, on a dit : « Faut faire le tri entre les gilets jaunes et les casseurs ». Quand ils ont tenu des propos homophobes et traité Finkielkraut de "sale sioniste", on a dit : "C'est une minorité". Quand ils ont scandé "Suicidez-vous !" devant les CRS, on a dit : "C’est la faute aux violences policières". Et maintenant qu’ils investissent les hôpitaux, on dit quoi ?

30/04/2019

C'est le mai, joli mai...

manifs.jpgC’est le mai, joli mai… Le muguet est au rendez-vous, le printemps est là, la France est décidément un pays magnifique, que le monde entier nous envie pour sa douceur de vivre, son patrimoine, son système social, sa culture et ses libertés. Sauf que… Sauf que les "gilets jaunes" et les "black blocs", désormais solidaires, ont prévenu sur les réseaux sociaux que, demain, ils feraient de Paris la "capitale de l’émeute" (sic) au cours d’une "journée de l’apocalypse" (sic) : commerces terrorisés, vitrines brisées, voitures brûlées, flics harcelés, etc. Les temps changent : de mon temps, le premier mai, on vendait des brins de muguet au profit de l'aumônerie du lycée ou de la cellule du Parti...

 

29/04/2019

Biodiversité : rien n'est simple...

sangliers.jpgNul doute que les médias vont couvrir, cette semaine, à Paris, les travaux de la "Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques" qui s'inquiète de l’extinction dramatique des espèces animales sur la planète. Sauf que nous, dans l’Yonne, on s’inquiète de la diminution du nombre de chasseurs, qui n’ont abattu que 15.000 sangliers dans le département depuis juin 2018 : les sangliers prolifèrent et les dégâts qu’ils causent dans les cultures ont atteint, cette année, 1,2 million d’euros. On parie qu'aucun média parisien n'osera s'intéresser, cette semaine, à la surpopulation des sangliers ? Je rigole !

27/04/2019

Rien de nouveau sous le soleil...

gilets-jaunes-peuple-elites-colere.jpgTombé par hasard sur cet avertissement de bon sens, mais sacrément prémonitoire : "Quand les hommes n’ont pas de logement convenable, quand ils sont laminés par la hausse des prix, quand ils sont privés de travail, de nourriture, de médicaments, alors, réduits à ce point, ils peuvent en arriver à un tel désespoir que, n’ayant plus rien à perdre, ils finissent par concevoir le fol espoir de tirer de grands profits d’un bouleversement général du pays et de ses institutions". Devinette : qui a écrit cela ? Finkielkraut ? Pujadas ? Bayrou ? Mélenchon ? Réponse : le pape Pie XI, dans une encyclique, en 1930 ! Rien de nouveau sur le soleil…

26/04/2019

Gagnons du temps...

Conference-de-press.jpgDéjà qu'on peut désormais couper la télé le samedi, sachant que toutes les chaînes sont bloquées sur des gilets jaunes en train de défiler ou de défier les forces de l’ordre, on peut aussi gagner du temps en zappant les infos au lendemain d’une conférence de presse d’Emmanuel Macron, tant les réactions à ses propos sont prévisibles et convenues : ses partisans (LREM) le portent aux nues, ses opposants (tous les autres) le dézinguent, sans aucune exception ! Et comme ses opposants sont sept à huit fois plus nombreux que ses partisans, c’est à une litanie interminable de reproches systématiques, de banalités négatives et de méchancetés inutiles que l’on échappe en coupant le poste…

25/04/2019

La télé, arme de destruction massive ?

tpmp-l-etonnante-gilets-jaunes.jpgPetite phrase de Jérôme Rodrigues, le "gilet jaune" le plus invité du PAF : "Les médias, on en a besoin car ils représentent l'arme de destruction massive du gouvernement, et c’est utile d'avoir les codes". Il serait opportun que tous mes jeunes confrères réfléchissent à ce propos aussi éclairant que révélateur : cela les dissuaderait peut-être de recevoir sur tous les plateaux, du matin au soir, à égalité avec des chefs de parti, des sociologues ou des sondeurs, des individus désignés par personne, venus de nulle part, dont l’objectif tactique n’est pas exactement d’éclairer l’opinion des téléspectateurs !

24/04/2019

Engagements de jeunesse

mai 68.jpgLa campagne contre Nathalie Loiseau et ses engagements de jeunesse me rappelle un souvenir. En octobre 1968, aux Langues O, j’avais emmené une liste étudiante allant des sociaux-démocrates à la droite de la droite (dont quelques noms connus qui se reconnaîtront). En face, 11 listes d’extrême gauche s’étaient constituées. Résultat : face à l’éparpillement inévitable des trotskistes, cocos, maoïstes, mao-spontex et autres situationnistes, ma liste – allégrement taxée de "fasciste" par toutes les autres – a remporté, à la surprise générale, 12 sièges sur 12 au Conseil de l’établissement ! On a bien ri. On n’est pas sérieux quand on a 17 ans…

23/04/2019

A vos poches !

CoverTempus.JPGLu dans Livres Hebdo un grand dossier sur la vitalité nouvelle du livre de poche, qui redonne espoir aux éditeurs dans un marché plutôt sinistré. C’est tant mieux, évidemment, mais le magazine s’est gardé de donner, sur ce sujet, la parole aux auteurs, qui sont la variable d’ajustement dans cette économie de complément. Un exemple ? Concrètement, sur l’édition poche de mes Secrets du Vatican, que je vends toujours très bien dans les salons du livre, ma rémunération d’auteur tombe à 5 % du prix de l’ouvrage, fixé à 9,5 euros, soit… 0,85 euros par livre vendu ! Oui, c'est peu. Une autre fois, je vous parlerai de ce que rapportent à un auteur ses ventes à l’étranger…

09:56 Publié dans Blog | Tags : livres, edition, écrivains | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |