Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2012

Etat PS : 100 % hommes !

 parité.jpgLe PS occupe donc les principaux postes de l’Etat : président de la République (un homme), premier ministre (un homme), président du Sénat (un homme), président du groupe majoritaire au Sénat (un homme) ; si Bruno Le Roux devient président du groupe majoritaire à l’Assemblée et si le perchoir est dévolu à Claude Bartolone ou à Jean Glavany, ce sera un Etat 100 % masculin ! Chez moi, en Bourgogne, le PS est aussi viril : il tient la Région, les Conseils généraux de la Nièvre et de Saône-et-Loire, les municipalités de Dijon, Nevers, Sens, Auxerre, Autun, Avallon, Joigny, Chalon, etc : exclusivement des hommes ! La parité, je rigole !

09:30 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : parité, ps, bourgogne |  Facebook | | Lien permanent

18/06/2012

Un peu de... changement !

 ségo.jpgLes médias les regrettent déjà : Ségolène Royal, Claude Guéant, François Bayrou, Nadine Morano, Rama Yade, Jack Lang, Michèle Alliot-Marie, Eric Raoult, Renaud Muselier et quelques autres, renvoyés à leurs chères études, ou à une retraite bien tardive, par le suffrage universel. Or le peuple, vous, moi, mon cousin, ma voisine, on s’en fiche un peu : dix, vingt, trente ans qu’on les entend ! La visibilité médiatique n’est pas un acquis, un dû, un privilège ! Place aux autres, aux jeunes, aux nouveaux talents ! Et, surtout, après plus d’un an de matraquage politicien, du matin au soir, sur les écrans et sur les ondes, place aux autres sujets, aux vrais gens, au reste du monde ! De l’air !

17/06/2012

Tout le pouvoir au PS !

 AN.jpgFranchement, ça fait peur. Jamais un parti n’avait cumulé autant de pouvoirs, à lui tout seul, depuis le début de la Vè République. Je ne prends pas Hollande pour un dictateur, ni Ayrault pour un sectaire, mais j’ai bourlingué suffisamment longtemps en politique pour savoir que le PS n’est pas partageux, et qu’il a toujours voulu placer ses copains partout. On va bien voir, notamment à la tête des médias, s’il résiste à la tentation totalitaire. Le pire n’est jamais sûr, mais gardons à l’esprit l’un des plus vieux adages démocratiques, celui du Prince de Machiavel : "Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument". A bon entendeur...

23:39 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, pouvoir, législatives |  Facebook | | Lien permanent

16/06/2012

L'entreprise, c'est le diable !

 amphi.jpgOn s’habitue. On ne réagit plus. Les mentalités, en France, sont ainsi, à quoi bon s’insurger ? La bêtise finit par étouffer la capacité d’indignation. Dans l’excellent Journal du Palais de Bourgogne, je tombe sur cette interview de l’ex-présidente de l’Université de Bourgogne : "Nouer des partenariats avec des entreprises, ce n’est pas vendre son âme au diable". Texto, je vous jure. En voilà une qu’elle est audacieuse et progressiste ! Dans tous les pays modernes, cela fait trente ans qu’on a compris que pour favoriser l’emploi, il fallait créer des passerelles entre l’université et l’entreprise. Chez nous, c’est le top de la nouveauté ! Au secours !

15/06/2012

Feu les colonies de vacances

deu de camp-1.jpgLes "jolies colonies de vacances" ne seront bientôt qu'un souvenir. L’éveil des gamins, l’appréhension du collectif, les risques des jeux en plein air, la découverte de la nature, l’apprentissage de la responsabilité et la joie du bénévolat sont victimes des principes imbéciles imposés par la Cour européenne, le Conseil d’Etat et autres ronds-de-cuir terrorisés par la vraie vie. La judiciarisation (on fait un procès si le petit se fait une entorse), la socialisation (les moniteurs sont des syndiqués comme les autres) et le principe de précaution (on ne touche pas aux allumettes) interdisent aujourd’hui tout ce qui formait les jeunes : marches de nuit, feux de camp, jeux d’orientation, etc. Trop dangereux, la vie ! 

14/06/2012

L'adieu au Fouquet's

fouquets.jpgLe plus rigolo, depuis 36 heures, c’est la gêne de tous les commentateurs politiques qui avaient tellement glosé sur le rendez-vous au Fouquet’s d’un Sarkozy incapable d’admettre, ce soir-là, que sa future ex-femme Cécilia ne viendrait pas le rejoindre après sa victoire. Ceux-là juraient que Hollande ne mélangerait jamais, lui, la vie publique et la vie privée ! La première conséquence du tweet de Valérie Trierweiler, c’est qu’aucun porte-parole du PS n’évoquera plus jamais la mythique soirée au Fouquet’s, définitivement supplantée par la farce de La Rochelle ! Ce sont les mêmes commentateurs, d’ailleurs, qui juraient que le président Hollande n’interviendrait jamais, contrairement à ce malotrus de Sarkozy, dans le débat électoral : bingo !

13/06/2012

Amour, gloire et beauté (suite)

 Trierweiler.jpgValérie a craqué. Elle n’en pouvait plus de voir François et Ségolène se rapprocher pour des motifs pseudo politiques : un baiser par ci, une accolade par là… En sortant spectaculairement de son statut de chef de l’Etat pour aider son ex, et seulement elle, à se faire élire députée, François a passé les bornes. Pourquoi tient-il tant à ce que Ségolène devienne présidente de l’Assemblée Nationale, c’est-à-dire troisième personnage de l’Etat ? A ce poste, pour des raisons ingénument protocolaires, elle sera toujours fourrée avec lui, y compris dans les voyages officiels, le jour et la nuit, pendant cinq ans ! La manoeuvre était trop grosse : Valérie devait réagir pour sauver son couple… (à suivre)

12/06/2012

Le même faux débat depuis 30 ans !

Hol-FN.jpgTrente ans que ça dure ! Trente ans que des générations de journalistes parisiens se repassent ad nauseam, à chaque élection, ce débat artificiel et moralisateur sur l’alliance de la droite avec la famille Le Pen. Seuls changent les noms solennellement jetés à la vindicte germanopratine ! Trente ans que ce marronnier bidon occulte les vrais sujets électoraux. Trente ans que l’on agite frénétiquement ce leurre manichéen pour éditorialistes paresseux. Trente ans que les vraies questions politiques sont ainsi éclipsées, et que personne n’enquête plus depuis longtemps, sur le terrain, à propos… des scores élevés du FN, par exemple. Mais à quoi bon enquêter, puisqu'on sait déjà !

 

09:06 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : fn, droite, le pen, journalistes |  Facebook | | Lien permanent

11/06/2012

Une élection locale ?

 affiche-GL.jpgJ’ai suivi tous les débats télévisés au soir des législatives. Il est sidérant de constater qu’aucun n’a abordé les questions qui animent les électeurs de ma circonscription : 1) Si le maire socialiste d’Auxerre est élu député, qui va le remplacer à la mairie ? 2) Les intérêts des agriculteurs sinistrés de Puisaye sont-ils les mêmes que ceux des quartiers défavorisés d’Auxerre ? 3) Dans une région Bourgogne quadrillée par les apparatchiks du PS, y a-t-il encore une petite place pour une opposition active ? Voilà des sujets majeurs dont les médias parisiens n’ont pas eu vent : comme les airelles de Fernand Raynaud, ils ne supportent pas le voyage…


10/06/2012

Dans ma circonscription...

 guillaume-larrive.jpegIl est en train de se passer dans ma circonscription, la 1ère de l’Yonne, quelque chose de rare. Jean-Pierre Soisson, député depuis 44 ans, a décidé de se retirer – ce qui n’est déjà pas banal. Depuis plusieurs années, il a mis en orbite un jeune successeur, Guillaume Larrivé, qui a fait modestement ses classes, qui a su fédérer la droite locale et qui vient de boucler une campagne législative irréprochable. Le résultat est là : à la surprise générale, le jeune Larrivé fait jeu égal (34 % contre 35 %) avec le puissant maire d’Auxerre, Guy Férez, socialiste, que tout le monde donnait gagnant. Si Larrivé est élu dimanche, la sortie du vieux briscard Jean-Pierre Soisson deviendra un cas d'école ! 

09/06/2012

Questions sur un portrait

PhotoHollande.jpgLe portrait officiel du nouveau chef de l'Etat, à peine réalisé par le photographe Raymond Depardon, a suscité quelques détournements hilarants sur internet. Mais il pose aussi de vraies questions. Pourquoi François Hollande n’a-t-il pas posé classiquement dans la bibliothèque, sinon pour "ne pas faire comme Sarkozy" ? Pourquoi avoir surexposé à ce point le fond, comme pour banaliser le palais de l'Elysée ? Pourquoi ce président "normal" a-t-il une grosse tête et un bras droit plus long que le gauche ? Et surtout, pourquoi avoir fait figurer, à gauche, le drapeau hollandais et pas le drapeau français ? Parce que les Français ont voté "Hollande" ?

08/06/2012

Quelle dette ? Quelle crise ?

 euro.jpgLa France vient de passer une dure semaine. François Hollande a dépassé les 130 km/h sur l’autoroute. Jean-Marc Ayrault a embrassé deux fois Martine Aubry avant les législatives. Nicolas Sarkozy est rentré de Marrakech. Valérie Trierweiler a décidé de rester journaliste à Match. Jean-Luc Mélenchon a encore insulté un journaliste. Cécile Duflot, qui prend encore le métro, est toujours favorable à la légalisation du cannabis. Tout cela dans un immense nuage euphorisant nommé Roland-Garros, en attendant deux autres tranquillisants géants, l’Euro de foot et le Tour de France. La dette ? La crise ? Quelle dette ? Quelle crise ?

07/06/2012

Un président "normal"

hollande.jpgUn chef de l’Etat "normal" qui perd son temps à voyager en train et à rouler à 130 km sur l’autoroute de Normandie, cela commence à friser le ridicule. Et cela présente quelques sérieux dangers. Etre "normal", cela consiste à s’arrêter systématiquement aux feux rouges afin de laisser le temps à un motard embusqué de bien viser le visage du passager de la voiture immobile : je suis sûr que le ministre de l'Intérieur lui déconseille. Etre "normal", tiens, cela consiste aussi, le jour où un individu vous insulte en vous traitant d’enfoiré, à lui répondre du tac au tac : "Casse-toi, pauvre con !". Cela, c'est moi qui lui déconseille.

10:05 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : hollande, normal |  Facebook | | Lien permanent

06/06/2012

Si la télé l'a dit, alors...

marchais.jpgDur de rétablir une vérité à la télé. Qui osera expliquer aujourd’hui :  que le Front Populaire n’est pas l’inventeur des congés payés ; que Jacques Séguéla n’a pas trouvé le slogan "La force tranquille" ; que Marchais n’a jamais dit "Taisez-vous, Elkabbach !" ; que Marek Halter n’a pas grandi dans le ghetto de Varsovie ; que Bernard Kouchner n’est pas l’inventeur du droit d’ingérence ; que Bernard Debré n’a jamais opéré François Mitterrand ; que ce n’est pas la gauche mais la droite qui a donné le droit de vote aux femmes ; que Sarkozy n’a jamais dit que le curé était "supérieur" à l’instituteur ; et qu’il y a moins de pédophiles dans l’Eglise que dans le reste de la société ?

05/06/2012

Des cabinets aux barreaux

avocats.jpgLà où les politiques agacent le populo, c'est dans tous les petits arrangements et autres passe-droits qu'ils s'arrogent, discrètement, en matière de retraite ou de reconversion. Savez-vous, par exemple, que les anciens ministres et anciens parlementaires, mais aussi leurs collaborateurs et simples assistants, peuvent désormais devenir avocats, comme ça, hop, sans passer le Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (Capa) ? Etrange : pourquoi ne les autorise-t-on pas aussi, comme ça, hop, à devenir médecins généralistes, ou chirurgiens dentistes, ou chefs d'orchestre, ou garagistes, ou pilotes d'avion ou dresseurs de tigres ?

22:42 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : avocat, politique, privilège |  Facebook | | Lien permanent

04/06/2012

Laissez-la vivre !

FH-Valerie.jpgEn France, on juge les gens par ce qu’ils sont et non par ce qu’ils font. Pourquoi le statut de Valérie Trierweiler, compagne du chef de l’Etat et journaliste de profession, lui interdirait-il d’écrire des articles, des chroniques, un journal, des notules culturelles, voire des reportages ? Le seul et unique sujet qu’elle ne puisse traiter, c’est la vie politique, le gouvernement, l’opposition, etc : qu’elle fasse le tiers de ce que s’autorise une Anne Sinclair ou une Audrey Pulvar, et ce sera le conflit d'intérêt, le clash ! Mais, bon sang, il n’y a pas que la politique dans la vie : pourquoi lui interdirait-on de faire son métier, si c’est aussi sa passion ?

03/06/2012

"Ennuyeuses", les législatives ?

 législatives.jpgPourquoi les médias qualifient-ils l’élection législative d’"ennuyeuse" ? D’abord parce qu’elle se passe sur le terrain, dans la vie réelle, et non sur les plateaux télé. Ensuite parce qu’elle nécessite, ouh la la, d’envoyer des reporters au-delà du périphérique. Enfin parce qu’ils ne peuvent acheter des dizaines de sondages, ceux-ci étant inopérants pour une élection de ce type. Or, si ce scrutin était si "ennuyeux", pourquoi le chef du gouvernement et 25 de ses ministres passeraient-ils l’essentiel de leurs journées, au lieu de gérer la crise, à faire des meetings et à serrer des mains sur les marchés de province ?

02/06/2012

Monarchie et démocratie

reine.jpgA l’occasion du jubilé de la reine d’Angleterre, les quolibets fusent sur tous les écrans de la télé française : que tout cela est ringard, archaïque, etc ! Beaucoup de jeunes journalistes croient sincèrement qu’il n’y a de véritable démocratie que "républicaine", oubliant que la plupart des monarchies européennes (Angleterre, Espagne, Danemark, Suède, Luxembourg, Belgique, etc) sont des démocraties irréprochables ! Ils oublient que la France a été à deux doigts de devenir, elle aussi, une monarchie constitutionnelle, et que son histoire politique, peut-être, en eût été moins tourmentée…

01/06/2012

L'Ukraine tremble !

 Ianoukovitch.jpgL’Ukraine tremble ! Son président vacille ! Pensez donc : la ministre française des sports, Valérie Fourneyron, a déclaré que ni elle ni aucun autre ministre n’irait assister, dans ce pays, à un match de l’Euro de foot, en raison du maintien en prison de l’ex-premier ministre Ioulia Timochenko. Boudiou ! Que voilà une menace terrifiante ! La planète des footeux est soulagée : on va pouvoir suivre sans remords, le 11 juin, à Donetsk, le match des Bleus contre l’Angleterre. Tiens, Donetsk ! C’est justement la région natale de Viktor Ianoukovitch, le président-geôlier du pays hôte : on ne pourrait pas lui faire une petit manif symbolique, là-bas, en guise de cadeau ?

31/05/2012

Les approximations d'Obama

 Obama.jpgLes Américains, sauf rares exceptions, sont nuls en histoire. Barack Obama est bien le représentant désinvolte de cette grande nation qui ignore tout de l’Europe : le voilà, à son tour, qui évoque les "camps polonais" (sic) lors d’une cérémonie qui – un comble – visait à honorer la mémoire de Jan Karski, le Polonais qui a révélé à Roosevelt l’existence des camps nazis. Quelqu’un aurait dû lui dire qu’à l’époque d’Auschwitz, la Pologne avait été envahie par les Allemands, qui y ont tué 6 millions d'habitants. Quelqu’un pourrait-il lui dire, aussi, qu’après avoir entendu le récit de Karski sur les camps de la mort, Roosevelt s’est empressé de ne rien faire ?

08:00 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : obama, camps, pologne, auschwitz |  Facebook | | Lien permanent