Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2012

Alésia : fin de la polémique !

ALE-Couv+band.JPGVoilà un livre qui va faire du bruit. Je ne parle pas des étranges "révélations" parues hier sur la mort de François Mitterrand – l’euthanasie est décidément le sujet majeur de la campagne présidentielle ! – mais de l’ouvrage du professeur Jean-Louis Voisin sur la bataille d’Alésia, qui sort le 15 avril aux Editions de Bourgogne. Ce livre aussi minutieux que limpide met un point final à toutes les polémiques sur la localisation de la célèbre bataille qui signifia la victoire de César sur Vercingétorix et la fin de la Guerre des Gaules : Alésia, c’est bien à Alise-Saint-Reine, en Côte d’Or, sans aucun doute ! Fin de la polémique !

11/04/2012

Le songe d'Attali

attali.jpgDans L'Express, Jacques Attali imagine la victoire de François Hollande. Le 7 mai, le nouveau président annonce que la crise financière est épouvantable. Les marchés effrayés rendent plus coûteux les emprunts que l’Etat doit faire en mai pour payer les fonctionnaires, mais Hollande refuse de faire des réformes brutales pour ne pas perdre les législatives de juin. Ensuite, la gauche stigmatise les finances laissées par la droite et annonce qu’il faudra trouver 20 milliards en 2012, 40 en 2013, 80 en 2014, et encore plus dans les 3 années suivantes. La cata ! Dans un autre article, dans un autre journal, Attali explique pourquoi il votera pour François Hollande.

09:55 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : attali, hollande, crise, marchés |  Facebook | | Lien permanent

10/04/2012

Les "questions de société"

mariage-gay.jpgLa campagne prend une tournure un peu étrange. Glissante, même. Comme les deux principaux adversaires évitent soigneusement d’annoncer les mesures draconiennes – à peu près similaires, au fond – qu’ils prendront pour éviter à la France de devenir la Grèce, voilà que le clivage électoral se déporte vers les "questions de société", c’est-à-dire, pour faire simple, l’euthanasie et le mariage homo. En gros : Sarkozy, méchant et réactionnaire, est contre ; Hollande, gentil et progressiste, est pour (cf video). Voilà, n'est-ce pas, une vraie différence entre la droite et la gauche ! Et c’est là-dessus que les électeurs les départageront le 6 mai ? On croit rêver.

09/04/2012

Etchegaray raconte Vatican II

Etche.jpgLe 50è anniversaire du concile Vatican II approche. A Lourdes, l’autre jour, devant une centaine d’évêques et 2.500 délégués des diocèses, le cardinal Roger Etchegaray, 89 ans, bon pied bon oeil, a fait un tabac. Il est, avec Benoît XVI en personne, un des derniers responsables de l’Eglise à avoir fait ses premières armes comme "expert" pendant ces trois années de folie (1962-1965). Je ne saurai trop recommander de lire le récit minutieux et émouvant qu’il en fait dans le chapitre 5 de ses mémoires ("J’ai senti battre le cœur du monde") parues chez Fayard en 2007 : à lire absolument !  

07/04/2012

La religion avant la politique

paques.jpgSi les producteurs et animateurs télé n’étaient pas si obnubilés par l’élection présidentielle, ils m’inviteraient sur toutes les chaînes, du matin au soir, au lieu de m’expliquer qu' "en ce moment, on est désolés, mais la campagne électorale prend toute la place". Observateurs aveugles, gens de courte vue ! Le sondage CSA publié par Le Figaro de cette veille de Pâques révèle deux choses intéressantes : primo, que les 18-34 ans s’intéressent beaucoup plus aux questions religieuses que leurs aînés (c’est nouveau) ; deuzio, que "pour améliorer la société", les Français font davantage confiance à la religion (29 %) qu’à la politique (22 %) ! Et toc !

06/04/2012

Henri Tincq raconte Lustiger

Lulu.jpgEn cette Semaine sainte, je conseille la remarquable biographie qu’Henri Tincq a consacrée au cardinal Lustiger, et qui vient de sortir chez Grasset. D’abord le livre est très réussi : enquête serrée, sens du récit, écriture agréable, etc. Ensuite le personnage du "cardinal prophète" – c’est le sous-titre du livre – est vraiment une figure d’exception. Ce petit enfant juif devenu archevêque de Paris et académicien français, toujours profond, toujours stimulant, toujours rebelle, ne manquait pas de détracteurs, y compris dans l’Eglise. Il était devenu très proche du pape Jean-Paul II, qui l’avait repéré, promu et fait cardinal. Deux amis, deux géants…

08:00 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : tincq, lustiger, jean-paul ii |  Facebook | | Lien permanent

05/04/2012

Debbouze vote Hollande !

Debbouze.jpgFranchement, les artistes, chanteurs, comiques et autres people feraient mieux de la mettre en veilleuse pendant la campagne. Sur le même registre que Yannick Noah ("Si Sarko passe, j’me casse !") voilà le non moins populaire Jamel Debbouze – dont je suis un fan inconditionnel – qui clame qu’il votera Hollande… mais qui trouve "ridicule" son intention de taxer les riches ! Serait-ce parce qu'il gagne plus d’un million d'euros par an ? A-t-il bien compris, Jamel, que François Hollande est le candidat du PS, qu’il "n’aime pas les riches" et qu’il entend les taxer un max ? Eh oui, Jamel, en votant pour un socialiste, on vote aussi, logiquement, pour son programme ! Impossible de séparer les deux : l’argent ne peut pas tout…


07:24 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : debbouze, hollande, riches, people |  Facebook | | Lien permanent

04/04/2012

"France in denial"

the-economist.jpgLu avec retard le fameux article publié par The Economist sur la campagne présidentielle française, qui ne ménage pas nos élites politico-médiatiques : la France est "dans le déni" concernant la gravité de sa situation économique, la campagne est "frivole" et s’étourdit à force de faux débats, etc. L’Italie, l’Espagne, la Grèce, connais pas ! C’est exactement ce que je répète à longueur de blog, depuis des mois, en implorant Sarkozy et Hollande de bien vouloir dire, enfin, ce qu’il vont faire pour résorber la dette publique, inverser la courbe du chômage et rétablir l’équilibre du commerce extérieur. Sujets tabous ! Le réveil, dès l’été prochain, risque d’être très, très douloureux…

03/04/2012

Le débat du premier tour

débat-primaires-socialistes.jpgFrançois Bayrou a été ovationné hier soir à Dijon – j’y étais – quand il a révélé que France 2 ne voulait pas organiser de "grand débat" en prime time pour le premier tour des présidentielles. Techniquement, ce n’est pas difficile : 2 plateaux de 5 candidats par tirage au sort, façon primaires du PS, et basta. Mais voilà : Sarkozy et Hollande n’en veulent pas (on comprend pourquoi) et font pression sur France Télévisions et le CSA, qui n'ont rien à refuser à ces deux-là (on comprend pourquoi). Et le peuple ? Quel peuple ? Il n’est pas compétent, le peuple ! Sauf que sur ce sujet, hier, à Dijon, il a ovationné Bayrou…   


31/03/2012

Le nez de Cléopâtre

Fr-Hollande.jpgA quoi tient le destin d’un peuple ! On a toujours dit qu’à trois semaines près, en 1974, Giscard aurait sans doute manqué son élection : la courbe commençait tout juste à redescendre. C’est ce qui est arrivé à Balladur en 1995. C’est ce qui arrive à Hollande en 2012 : on sent bien que le temps joue contre le candidat du PS, essoufflé et quasi atone : il est en campagne ininterrompue depuis un an, il a déjà tout dit et son contraire, comment peut-il encore intéresser, a fortiori convaincre ? Le timing d’une campagne, c’est le nez de Cléopâtre : s’il eût été plus court… Tiens, imaginez que les flics new-yorkais, déboulant du Sofitel, aient eu dix minutes de retard lorsque DSK s’apprêtait à décoller pour Paris, le 15 mai dernier !

09:38 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hollande, timing, cleopatre, dsk |  Facebook | | Lien permanent

30/03/2012

Adieu à Jean Offredo

offredo.jpgJean Offredo nous a quittés. A 68 ans. Il était malade depuis très longtemps, mais il avait gardé jusqu’à ces dernières années sa verve et sa curiosité. Amis depuis la fin des années 70, nous avions en commun le journalisme, la foi et la Pologne. Il était le seul d’entre nous - journalistes et publicistes - à avoir interviewé un certain Karol Wojtyla à Cracovie bien avant qu’il ne devienne le premier pape polonais. Le livre qu’il publia en 1979 aux éditions Cana sous le titre Nous, chrétiens de Pologne, peut se relire aujourd’hui comme un document de référence, lumineux et prémonitoire. Adieu Jean. Et merci.

08:20 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : offredo, pologne, wojtyla |  Facebook | | Lien permanent

29/03/2012

Les points faibles de Sarko

sarko.jpgSeuls les journalistes n’ont rien vu venir : le candidat Sarkozy a refait son retard sur son concurrent socialiste, tétanisant le petit monde médiatique qui l’avait déjà enterré sans fleurs ni couronnes. Sarko peut-il encore être réélu ? Oui. Ce qui risque de le plomber, chez nombre d’électeurs de droite, ce n’est ni son bilan, ni son programme, mais : 1) ses quelques dérapages irrespectueux, méprisants ou grossiers, notamment le célèbre "Casse-toi pauv’con" ; 2) sa désinvolture dans la gestion des hommes (Kouchner, Proglio, Mitterrand, Val, Carolis, etc). C’est le passé ? Certes, mais il pèsera lourd, le 22 avril, dans l’isoloir… 

28/03/2012

Le point faible de Daniel Cohn-Bendit

Dany.jpgOn sent que Daniel Cohn-Bendit enrage de n’être pas dans la course à l’Elysée. Mais, au fait, pourquoi diable n’est-il pas le candidat des Verts ? Parce qu'il aurait été aussitôt broyé, déchiqueté par la machine médiatique : alimentée par internet, celle-ci est devenue si impitoyable et si cruelle qu’en quelques jours, le candidat Cohn-Bendit aurait été pulvérisé par le rappel en boucle de ses erreurs de jeunesse : ses propos pédophiles dans son livre Le Grand Bazar, en 1975, et cette vidéo où, chez Pivot, en 1982, il vante avec gourmandise "les caresses des petites filles de 5 ans". Il enrage, Dany, mais il a eu raison de ne pas réveiller le monstre.

27/03/2012

Hollande et les religions

religions.jpgVoilà qui est quand même ennuyeux : de plusieurs sources fiables, François Hollande ne connaît rien en matière religieuse. Résultat : il est fragile et instable sur ce terrain qu'il maîtrise mal. Ses fiches sur la laïcité, l'euthanasie, la recherche sur les embryons, l’aide à la procréation et l’adoption homosexuelle, en général inspirées par le Grand Orient de France, sont corrigées de façon brouillonne par certains de ses proches plus modérés (R. Badinter, J.P. Mignard, M. Touraine, C. Evin, etc) jusqu’à être illisibles.Cela pose un vrai problème dans un domaine qui demande, de nos jours, des convictions fortes et précises...   

08:17 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : hollande, religions, laïcité, go |  Facebook | | Lien permanent

26/03/2012

Le point faible de Jacques Cheminade

Cheminade.jpgJ’ai commencé à égrener, la semaine dernière, le "point faible" de chacun des candidats aux présidentielles. Pour Jacques Cheminade, je voudrais en souligner le "point fort", qui figure dans son programme électoral : il veut réduire à "dix-quinze jours" le trajet entre la Terre et la planète Mars. Ce n’est pas idiot. D’abord, il a raison, on perd vraiment trop de temps dans les transports. Ensuite, c’est vrai, le paysage n’est pas si varié qu’on ne risque de s’ennuyer pendant le voyage. Enfin, plus vite on ira sur Mars, et plus vite on en sera revenu. Le premier tour approche : je me tâte…

25/03/2012

C'est pas juste !

cassez.jpgTous les candidats à l’Elysée le disent : on peut tout faire en France, à condition que ce soit dans la justice. Vaste programme. Tiens, au hasard, pourquoi la femme de Borloo a été interdite de politique sur France 2, contrairement à celle de Montebourg ? Pourquoi Michèle Alliot-Marie a été virée du gouvernement à cause de ses liens avec Ben Ali, et pas Frédéric Mitterrand ? Pourquoi Jacques Cheminade a eu ses 500 signatures, et pas Dominique de Villepin ?Pourquoi Dominique Strauss-Kahn est-il revenu libre de New York alors que Florence Cassez croupit toujours dans sa prison du Mexique ? Etc, etc !

24/03/2012

Une journée chez les Prémontrés

Mondaye.jpgUne journée dans un monastère, une fois par an, ce devrait être obligatoire pour tout le monde. A l'abbaye Saint-Martin de Mondaye, en Normandie, j'ai rencontré des moines "prémontrés" (ils sont une cinquantaine, au total, dans cet ordre qui date du XIIIè siècle) aussi sympathiques que dynamiques, dont une poignée de jeunes pleins de projets et d'enthousiasme. Ces contemplatifs en chape blanche terrorisent apparemment la République puisqu'ils ont été expropriés en 1791, ré-expulsés en 1880 et à nouveau chassés en 1903 - pour revenir, à chaque fois, proposer du silence, de l'accueil, de l'amour, de l'espérance et de la paix...

23/03/2012

Debout, les vieux !

rotonde-de-saint-lazare.jpgDans l'immense gare Saint-Lazare rénovée, à Paris, j'ai compté exactement 4 x 16 = 64 places pour s'asseoir. Pour quelques dizaines de milliers de petits vieux, de mamies fatiguées, de femmes enceintes et de voyageurs handicapés ! J'ai vu un papy malheureux risquer à la fois sa vie et sa valisette dans les embouteillages alentour pour aller s'asseoir, de l'autre côté de la rue d'Amsterdam, sur un banc public, épuisé, en attendant l'heure de son train. Mais à quoi pensent les architectes de la Sncf ? Sans doute ont-ils en tête ce vieux dicton cheminot : "Saint-Lazare ? Lève-toi et marche !"

22/03/2012

Le point faible de Mélenchon

melenchon.jpgJean-Luc Mélenchon a un vrai talent. Il tire les larmes, dans ses meetings, quand il évoque les luttes ouvrières de naguère, Jaurès et la "Sociale", la dictature du prolétariat, l'appropriation des moyens de production, l'Internationale, la vraie gauche, quoi ! Le problème c'est qu'il s'est aussi identifié, sans nuances, avec les derniers communistes de ce temps, fils et petits-fils des dinosaures marxistes-léninistes, partisans du pacte avec Hitler en 1939, nostalgiques de Thorez et de Marchais, envahisseurs de Budapest et de Prague, adorateurs de Brejnev et de Ceaucescu, défenseurs du Goulag et des prisons psychiatriques. Lourd héritage, camarade !

21/03/2012

Trop de livres tue le livre

plume.jpgRentré du Salon du Livre de Paris avec les boules. Il y a actuellement, sur les rayons des libraires, tenez-vous bien... 166 livres consacrés aux présidentielles ! Les deux tiers sont vite faits mal faits, ne dépasseront pas quelques centaines d’exemplaires et partiront au pilon sitôt l’élection passée. Mais comme les auteurs sont majoritairement des journalistes politiques, ils se critiquent mutuellement, s’auto célèbrent et se co-invitent du matin au soir, monopolisant les plateaux, les micros, les émissions, les colonnes des journaux, les débats et les vitrines… au détriment du reste de la production, évidemment. C’est agaçant.